LE SYMBOLE DU GÉMEAUX

Sur un plan symbolique, le signe des Gémeaux (du latin gemini signifiant « les jumeaux ») est représenté par deux jumeaux évoquant une dualité vécue dans sa complémentarité. A ce titre, de nombreux récits cosmogoniques font état de l’existence de jumeaux, l’un symbolisant le jour et l’autre la nuit, c’est-à-dire les aspects visible (extérieur) et invisible (intérieur) du cosmos. Leur rapport harmonieux assure alors le développement plénier de toute réalité.

En outre, les jumeaux incarnent parfois les dimensions masculine (émettrice) et féminine (réceptive) de l’univers. Lorsqu’ils sont unis, ils illustrent donc une capacité à allier les forces masculines de l’extériorisation aux aptitudes féminines d’accueil et de réceptivité.

    Toutefois, sous leur forme maléficiée, ils évoquent, au contraire, la dualité vécue dans son aspect conflictuel et les tensions destructrices qui en découlent. Pensons, à titre d’exemple, au texte de la Genèse qui nous rapporte que Rébecca conçut deux jumeaux, Jacob et Esaü, qui s’opposèrent avant même d’être nés.1

    Sur un plan symbolique, Esaü, dont le corps était recouvert d’une abondante pilosité, représente la dimension masculine qui incite l’homme à s’ouvrir au monde extérieur tandis que Jacob, dont la peau était glabre et dont le naturel paisible l’incitait à se complaire sous les tentes, incarne la dimension féminine et une capacité à se mettre à l’écoute de l’être intérieur.

    Dès lors, la lutte violente entre les jumeaux illustrent une difficulté à gérer l’apparente dualité existant entre le monde extérieur et la réalité intérieure. En effet, ne réalisant pas la complémentarité de ces deux dimensions, nous sombrons bien souvent dans un clivage irréductible, nous exposant à vivre des déchirements douloureux.

1 – Genèse XXV, 22.

%d blogueurs aiment cette page :