CE QUE NOUS DEVONS TRANSCENDER AVEC :

Vis-à-vis de nous-mêmes,

Nous sommes invités à nous ouvrir à la dimension transcendante de la réalité en cherchant à ressentir leur dimension concrète, tangible et effective au sein du créé, rétablissant pour ce faire chacune des choses qui nous entourent dans sa dimension la plus sacrée.

En ce sens, nous devons lutter contre toute tendance à réduire la création aux dimensions de ce monde dénaturé issu du drame de la chute, la conservant dés lors comme une vaste Maya inapte à exprimer les réalités sacrées.

Dans notre relation,

Nous sommes appelés à connaître les mystères de l’Amour et à y participer en replaçant notre relation à l’autre dans sa dynamique première : celle de rendre témoignage à l’Amour pur. En d’autres termes, nous sommes amenés à faire de notre rapport à l’autre une véritable matrice apte à incarner de manière tangible et effective la réalité de notre amour, notre relation devenant un véritable temple sacré.

De ce fait, nous devons lutter contre toute tendance à faire de notre relation une expérience floue, instable et changeante selon les circonstances extérieures du moment. En effet, elle serait alors inapte à refléter ou à exprimer tangiblement les valeurs de l’amour.

Spirituellement,

Nous sommes amenés à contempler avec les yeux du cœur les réalités qui nous entourent en percevant la création comme une consécration, comme un lieu privilégié de leur expression réelle  et concrète. Autrement dit, nous sommes  conduits à contempler le Numineux à travers les choses de la vie et de l’univers dont la vocation première consiste à le rendre visible aux yeux du cœur.

Par contre, nous devons lutter contre toute prédisposition à percevoir l’œuvre de la création en dehors des prétentions égoïques du monde extérieur, de la société, sans valoriser sa vocation première, celle de louer le sacré en toutes choses et de la rendre visible, illusion faisant alors place à vide et au néant. 

%d blogueurs aiment cette page :