L’INFLUENCE DE :

Pour illustrer l’influence de HeQaM YaH sur la conscience humaine, nous avons choisi un conte médiéval relatant l’histoire d’une reine. En effet, cette histoire décrit admirablement cette juste vision de l’avenir que le Chérubin HeQaM YaH éveille et développe en l’homme. Ce conte met donc en scène une reine qui était très aimée de son peuple car elle était bonne, juste, généreuse et toujours à l’écoute des besoins d’autrui. Un jour qu’elle se promenait avec ses dames de compagnies dans les jardins du château, elle s’assit au bord d’une fontaine pour y admirer les reflets du soleil sur l’eau.

    Soudain, la reine devint pâle comme si elle avait entrevue quelque chose de terrible. Elle se cacha les yeux à plusieurs reprises et porta sa main devant sa bouche pour tenter d’étouffer un cri qui montait en elle. Puis elle poussa un profond soupir comme sous le poids d’un fardeau trop lourd. Elle dit alors à ses suivantes d’une voix triste et tremblante : « Je vois sur l’eau des lueurs d’incendies et le reflet des flammes. Je vois des villes et des villages brûler ainsi que des châteaux et de hautes bâtisses. Tout tombera en ruine. Des hommes se battent dans les flammes. Je n’entends que plaintes et lamentations, je ne vois que batailles et blessures, je vois du sang couler. De toutes parts, il n’y a qu’humiliation, injustice et misère. ».

    Les servantes étaient désespérées de voir leur souveraine souffrir ainsi. Toutefois, celle-ci reprit : « Aucune nuit n’est éternelle. Un jour viendra où cette terre connaîtra à nouveau le bonheur. Mon peuple se lèvera alors et accomplira tous les rêves qu’il avait bercés. Il sera enfin débarrassé de ses tourments et retrouvera sa grandeur. ». Puis la reine détourna son regard de la fontaine et fit signe à ses dames de compagnies qu’il était grand temps de rentrer au château.

    A travers cette histoire, nous retrouvons dans le personnage de la reine toutes les qualités que le Chérubin HeQaM YaH développe en nous et notamment le don de prophétie. Rappelons cependant que ce don de prophétie exige de la part de celui qui en use la libération de ses instincts égoïstes. Or, c’est précisément le cas de la reine à propos de laquelle le récit prend soin de préciser qu’elle aimait son peuple, cultivant pour celui-ci une attitude bonne, juste et généreuse (autant de vertus que le Chérubin HeQaM YaH éveille également en nous).

    Sur un plan symbolique, la reine représente plus particulièrement la personnalité de celui qui, ayant su maîtriser sa nature instinctuelle, s’est mise au service de l’esprit. Dès lors, la fontaine (dont l’eau translucide reçoit et reflète pleinement les rayons du soleil) devient une projection extérieure de cette personnalité (dont la pureté lui permet désormais de refléter pleinement les impulsions de l’esprit). L’individu peut y lire alors les archétypes d’événements à venir que lui dévoile son esprit (don de prophétie).

%d blogueurs aiment cette page :