LA DIMENSION PSYCHOLOGIQUE DU SOLEIL

Sur un plan psychologique, le Soleil incarne les valeurs authentiques et véritables existant au plus profond de l’être. Il évoque donc en nous une capacité à découvrir et à affirmer nos propres valeurs en les rayonnant en toute simplicité. Or il n est pas toujours évident d’exprimer ainsi notre être profond car cela entraîne bien souvent une certaine marginalisation. En ce sens, le Soleil représente également la force intérieure nécessaire pour assumer nore individualité et ses différences sans égard aux préjugés et aux stéréotypes imposés par la société. Cela se traduit donc par une puissante volonté mais aussi par un sentiment de profonde estime de soi, de fierté et de dignité (l’ambition étant toujours très importante).

    Incarnant en nous une capacité à exprimer ce que nous sommes véritablement, le Soleil régit également toutes les forces de commandement et de leadership. Ainsi, il évoque les aptitudes nécessaires pour occuper un poste de direction (un sens de l’autorité, une assumation des responsabilité, une confiance en ses propres capacités …). Bien souvent, il indique en outre de solides capacités créatrices et de nombreuses dispositions constructives, nous amenant à jouer un rôle essentiel au niveau de sa communauté.

    Enfin, cet astre indique la nature des relations que nous entretiendrons avec note père (en tant que principe de discipline et d’autorité) mais aussi, chez un homme, son aptitude à la paternité (celle-ci consistant à amener l’enfant à prendre conscience de ce dont il est déjà porteur). Il devient ainsi le symbole d’un idéal à accomplir et d’un modèle à réaliser.

    Lorsque le Soleil est maléficié, il évoque au contraire une incapacité en nous à exprimer pleinement nos valeurs profondes. N’ayant pas la force d’assumer ce que nous sommes véritablement (par manque de volonté), nous nous identifions donc aux formes fugitives et superficielles du monde qui nous entoure, sans tenir compte de nos spécificités propres. En ce sens, nous développons bien souvent une identité faible que nous masquerons en cherchant à nous mettre en valeur. Aussi, le Soleil maléficié est toujours associé à différentes formes d’orgueil comme l’égocentrisme, la vanité, la vantardise ou l’intolérance (l’individu cherchant à se considérer comme le centre du monde).

    A un autre niveau, il peut également annoncer une tendance à cultiver un individualisme excessif. Dès lors, nous concevrons l’univers à travers notre propre grille d’entendement, excluant à priori toute conception différente de la nôtre. Plus encore, ne déléguant rien et nous considérant comme la seule personne digne d’intérêt, nous agirons presque toujours en suivant exclusivement nos propres idées, évitant de nous associer avec d’autres ou cherchant à leur imposer notre propre rythme de vie (autoritarisme exacerbé, despotisme et abus de pouvoir). Si nous sommes subalterne, des conflits avec nos supérieurs hiérarchiques seront donc fréquents.

    Enfin, dans son aspect négatif, le Soleil indique également une tendance à se forger une image déformée du père, celui-ci étant dès lors considéré comme le vecteur privilégié des interdits et des préjugés qui nous empêchent d’exprimer ce que nous sommes. Il en résulte évidemment des rapports particulièrement difficiles avec l’autorité paternelle.

%d blogueurs aiment cette page :