LE SYMBOLE DU SOLEIL

Sur un plan symbolique, le Soleil est représenté par un cercle avec un point au centre. Aussi, il importe tout d’abord de préciser que le cercle est originellement issu de ce point central. En effet, il en représente le développement, l’expression ou l’extension. Ainsi, Proclus écrivait déjà à son époque : « Tous les points de la circonférence se retrouvent au centre du cercle, qui est leur principe et leur fin. ». De même, Plotin affirmait que « le centre est le père du cercle » et Angelus Silesius enseignait que « le point a contenu le cercle ».

    Or, en raison du fait qu’il ne peut être mesuré (échappant ainsi à toute détermination spatiale), le point évoque le principe essentiel animant tout être, c’est-à-dire la dimension de cet être qui transcende l’espace et le temps. Issu du point dont il est l’expression tangible, le cercle désigne donc l’identité authentique et véritable ainsi que la nature profonde d’un être en tant qu’expression incarnée, rayonnante et concrète du principe primordial (du point). En d’autres termes, le cercle symbolise non plus les perfections cachées du point primordial, mais les effets créés… ».1

1 – De Champeaux G, dom Sterckx S. (O.S.B.), lntroduction au monde des Symboles, Paris, 1966.

    Toutefois, dans sa dimension maléficiée, il représente au contraire l’expression de l’ego, c’est-à-dire d’une force de néantisation qui rayonne à partir d’un point central, s’assimilant à un véritable trou noir. Il devient donc l’image du cercle clos, souvent représenté par l’ouroboros (le serpent qui se mord la queue). Ainsi, il évoque l’état de celui qui, s’étant totalement replié sur lui-même, s’est enfermé dans un monde égoïque qu’il ne peut transcender.

%d blogueurs aiment cette page :