LA DIMENSION INITIATIQUE DU SOLEIL

 » Nous unir à notre dimension spirituelle pour en rayonner les valeurs avec enthousiasme ».

Archétype : Un nouveau-né, exprimant l’émergence d’une nouvelle conscience.

Sur un plan initiatique, le Soleil incarne en nous une capacité à nous unir pleinement à notre dimension spirituelle pour ainsi la rayonner avec intensité et enthousiasme. A ce titre, il évoque une formidable puissance personnelle, non pas illusoire et éphémère comme celle de l’ego, mais parfaitement enracinée dans la dimension intérieure de l’être. Cette force s’exprimera d’ailleurs généralement sous la forme d’une autorité charismatique dont la légitimité sera évidente. En effet, sans rechercher d’honneurs ou de gloire, nous nous s’affirmerons toujours humblement et en toute simplicité, nous exprimant sans chercher à paraître et sans vouloir briller. Confiant en nos propres valeurs, nous n’aurons d’ailleurs rien à prouver, ni à nous-mêmes, ni aux autres.

    De plus, en incarnant une parfaite adéquation avec la dimension intérieure (avec l’essence profonde), le Soleil évoque également une vision nouvelle nous permettant de ne plus disperser nos énergies. Ce faisant, il peut même contribuer à réactiver au sein de la création l’image divine originelle, favorisant ainsi sa rénovation. Etant en totale coïncidence avec nous-même, nous ne chercherons donc pas à faire tourner le monde autour de nous.

    A ce titre d’ailleurs, le Soleil incarne également un puissant pouvoir de guérison et d’exorcisme. En effet, la maladie est un état de crise ayant pour origine un comportement ou une attitude contraire aux lois physiques, morales ou spirituelles. Emerson écrivait déjà en ce sens : « un malade est un malheureux pris en flagrant délit ». Sensible à l’archétype du Soleil, nous apprendrons donc à réordonner les choses conformément à leur essence profonde, les délivrant ainsi de toute déviance, souffrance ou ténèbres.

%d blogueurs aiment cette page :