ANALYSE DE L’ANGE VaHOu (EL) – VEHUEL

ANALYSE DE L’ANGE VaHOu (EL) – VEHUEL

Les Elohim-Malkhi sont l’incarnation vivante de la Sephirah Netzach (Le monde mental). Or Netzach, nous l’avons vu, se manifeste sur le plan matériel sous l’apparence de Vénus. Aussi, la tradition kabbalistique attribue à l’Ange Elohim-Malkhi VaHOu (EL) au même titre qu’à toutes les autres Elohim-Malkhi une tonique majeure Vénusienne.

Plus encore, en nous référant à l’arbre Séphirothique des Elohim-Malkhi, nous constatons que VaHOu (EL) est également associée à Chokmah (Christ). Les fonctions célestes de VaHOu (EL) seront donc coloré une tonique mineure Uranienne. Ainsi, la fonction principale de l’Ange Elohim-Malkhi VaHOu (EL) : 

  • Sensibiliser en notre Être l’expérience de l’amour (tonique majeure vénusienne), s’exercera dans un contexte fortement imprégné de valeurs uraniennes.

En raison de sa coloration Uranienne, le pouvoir de VaHOu (EL) se révèle donc particulièrement efficace pour développer en nous un Grand Amour au divin qui éveille en nous de nouvelles valeurs : altruisme, tolérance, compréhension des différences et leur intégration. Par cet amour, notre personnalité humaine est crucifiée sur la croix de la matière et libère l’esprit qui illumine notre être et le faire resplendir d’une étonnante beauté. Ainsi réalisés nous sommes enclins à voir en toutes choses la beauté qui l’anime. Nous percevons, en tout ce qui nous entoure, l’empreinte de l’esprit. Conscients de cette empreinte et de son origine nous sommes enclins à transmettre l’amour que nous portons et ainsi désensorceler l’esprit emprisonné dans la matière.

De même, VaHOu (EL) lutte contre toute sorte d’instabilité émotionnelle. Plus encore, cet amour, élargir au Divin dont nous voulons nous faire porteurs, peut s’avérer, en fait, n’être que le fruit d’un délire maniaco-dépressif. Caprices et extravagances, perversion et autodestruction marquent alors notre comportement d’être humain. VaHOu (EL) se révèle alors d’une aide précieuse pour transmuter de telles attitudes.

En fait, les attitudes et les tendances névrotiques que cet Elohim-Malkhi réprime en nous ne sont autres que ces troubles qui caractérisent le comportement de celui qui n’a pas su maîtriser la sublimation de son énergie créatrice, ordinairement qualifié de sexuelle, bien qu’elle ne soit pas sexuelle en soi. Si en effet, dans son expression habituelle, l’énergie créatrice se manifeste par la sexualité, elle peut cependant, par un contrôle de la volonté, adopter une autre forme d’expression et servir de support à un travail créatif.

Dans son expression sexuelle, elle permet l’engendrement d’un corps et l’incarnation d’un esprit sur le plan matériel. Sous sa forme sublimée, elle peut, à titre d’exemple, générer la parole, un ensemble de mots qui servent de véhicule (de corps) pour incarner des idées (de nature subtile ou spirituel). C’est là un aspect humain de ce que la tradition nommait le verbe créateur. Mais pour qu’une telle sublimation puisse être rendue possible, nous devons être toutefois initiés à une méthode de travail aussi efficace qu’harmonieuse. Lorsque les étapes ne sont pas suffisamment conscientisées, il en découle de graves troubles de comportement pouvant nous conduire au pire dérèglement de l’esprit.

Aussi, l’Ange Elohim-Malkhi VaHOu (EL) inspire et guide l’ascète sur cette voie délicate de la sublimation par laquelle l’énergie créatrice, dans un mouvement ascensionnel, abandonne son caractère sexuel pour devenir le support permettant l’illumination véritable (cette illumination dont le caractère corporel consiste en une altération de l’organisation des synapses au niveau au niveau neurologique). Illuminés, nous rayonnons une puissante lumière qui libère notre esprit ensorcelé dans la matière.

%d blogueurs aiment cette page :