Arcane 9 : L’Ermite

Catégorie: Les Vingt-Deux Arcanes du Tarot et de l’Hébreux

Écrit par: Instructeur gnostique

Image

LETTRE Hébraïque TETH

Les versets 65 à 72 du Psaume 119 commencent par ט Teth :

טוב עשית עם־עבדך יהוה כדברך׃

טוב טעם ודעת למדני כי במצותיך האמנתי׃

טרם אענה אני שגג ועתה אמרתך שמרתי׃

טוב־אתה ומטיב למדני חקיך׃

טפלו עלי שקר זדים אני בכל־לב אצר פקודיך׃

טפש כחלב לבם אני תורתך שעשעתי׃

טוב־לי כי־עניתי למען אלמד חקיך׃

טוב־לי תורת־פיך מאלפי זהב וכסף׃

65 Tu as fait le Bien par ton serviteur, Oh Yod-Havah selon ta Parole.

66 Enseigne-moi le bon jugement et la connaissance, car j’ai cru à tes commandements.

67 Avant, quand j’étais affligé, je m’égarais ; mais maintenant j’ai gardé ta Parole.

68 Tu es bon et tu fais le bien : enseigne-moi tes statuts.

69 Les orgueilleux ont forgé un mensonge contre moi; Je garderai vos préceptes de tout mon cœur.

70 Comme la graisse sans sentiment est leur cœur, mais dans ta Loi je me réjouis.

71 C’est pour mon bien que j’ai été affligé, afin que j’apprenne vos statuts.

72 La loi de ta bouche est meilleure pour moi que des milliers d’or et d’argent.

Arcane 9 : L’Ermite

Extrait de l’Alchimie et de la Kabbale de Samaël Aun Weor
L’HERMITE

Dans ce cours, nous étudierons la Neuvième Clé de Basil Valentine dans l’illustration de Viridarium Chymicum.

ninth key of Basil Valentine

La neuvième clé représente le vieux Saturne tombant et la déesse Lune se levant victorieusement. Saturne est le plomb et la Lune est l’argent. L’Adam terrestre, le « moi » psychologique doit tomber et mourir pour que l’Adam Christ puisse naître en nous. Nous devons transmuter le plomb en or. Le plomb de notre personnalité doit être transmuté en l’or de l’Esprit.

La Lune-Mercure-Sophique (l’Ens Seminis) doit s’élever et revenir vers l’intérieur et vers le haut.

Se désincarner signifie perpétuer l’erreur. Le « moi » psychologique, l’Adam Terrestre, est né des millions de fois ; il s’incarne pour satisfaire les désirs. Les naissances terrestres sont la perpétuation de l’ignorance. Naître en esprit et en vérité signifie la mort pour l’Adam Terrestre.

L’Adam Christ est né de la semence. La grain, la graine, a besoin de Thelema (volonté) pour que le Superman germe héroïquement ; la naissance du Surhomme n’est pas le résultat de l’évolution. Le Superman n’a pas besoin d’évoluer pour atteindre la perfection comme le supposent de nombreux étudiants en occultisme. L’évolution est simplement le mouvement de la vie universelle selon les concepts de temps, d’espace et de mouvement. Toutes les possibilités sont contenues dans la nature en évolution ; ainsi, beaucoup deviennent très bons et d’autres très mauvais. Néanmoins, le Superman n’est pas le résultat d’une quelconque évolution mais le résultat d’une formidable révolution de la Conscience.

Adam Christ
Christ Alchimiste

Adam Christ est aussi différent de l’Adam terrestre que l’éclair l’est d’un nuage noir. La foudre est née d’un nuage, mais ce n’est pas un nuage. La foudre est comme le Superman tandis que le nuage est comme l’homme. Naître est un problème sexuel, le chemin est la transmutation sexuelle.

ninth key of Basil Valentine

Un rectangle apparaît dans la Neuvième Clé, cela représente les quatre éléments de l’Alchimie. En étudiant attentivement ce rectangle, on découvre un double cercle qui symbolise judicieusement la matière mercurielle avec ses deux propriétés (Génération et Régénération). Le double cercle contient trois serpents qui émergent de trois cœurs. En effet, nous devons travailler avec Mercure, Soufre et Sel pour élever le Serpent Métallique sur le Pôle. L’Adam Christ naît en nous uniquement en travaillant avec la Matière Prima : Mercure, Soufre et Sel ; l’Oiseau Phénix qui est né de ses propres cendres se dresse sur le double cercle de la Matière Mercuriale. Nous devons devenir des imitateurs de cet oiseau mythologique ; cependant, cela n’est possible que lorsque nous travaillons avec la semence.

L’aigle de la volatilité est l’Adam terrestre dominé par le corbeau de la putréfaction. La Déesse Lune porte sur sa tête un cygne blanc. Il faut blanchir le corbeau par transmutation sexuelle jusqu’à le transformer en cygne immaculé de l’Ascension. Tout le symbolisme du Grand œuvre est enfermé dans la Neuvième Clé. Personne ne peut travailler avec l’arbre Séphirothiques sans être un alchimiste et un kabbaliste. Le Sage du Neuvième Arcane doit rechercher le trésor dans la Neuvième Sphère. Il est nécessaire d’étudier les déclarations explicatives, les principes et les méthodes de la science de la Kabbale et de travailler avec la semence. « La pratique sans théorie ne peut pas exister. »

La Neuvième Sphère

dante at the gates of hell

Une phrase occultiste affirme que « On ne peut sortir que par la même porte que celle où l’on est entré ». Nous sommes partis d’Eden. Eden est le sexe lui-même. Par conséquent, ce n’est que par les portes du sexe que nous pouvons entrer en Eden. Le fœtus (après avoir accompli tout son processus de gestation) arrive au moment où il doit sortir par la même porte que celle où est entré son germe. C’est la Loi.

Le corps physique de l’être humain est le résultat de neuf mois de gestation dans l’utérus maternel. Au moyen d’analogies philosophiques, nous déduisons également que l’espèce humaine est restée dans le sein maternel de la Divine Mère Cosmique Isis (Réa, Cybèle, Marie, Adonia, Insobertha, Kali, etc.) en gestation pendant neuf âges.

Dans « l’Authentique Initiation« , ce retour au point de départ n’est rien de plus que la descente dans la Neuvième Sphère, qui est une épreuve d’action pour la dignité suprême du Grand Hiérophante des Mystères.

La Forge Flamboyante de Vulcain se trouve dans la Neuvième Sphère (sexe). Là, Mars descend afin de retremper son épée flamboyante et de conquérir le cœur de Vénus (l’Initiation Vénustique). Hercule descend afin de nettoyer les écuries d’Augias (nos profondeurs animales). Persée descend pour trancher la tête de Méduse (le « je » psychologique ou l’Adam terrestre) avec son épée flamboyante.

Tous les Grands Maîtres de l’humanité tels qu’Hermès, Bouddha, Jésus, Dante, Zoroastre, etc., ont dû passer par cette épreuve extrême. La phrase suivante est écrite sur le seuil effrayant de la Neuvième Sphère (qui n’autorise pas l’accès aux profanateurs) : « Lasciate Ogni Speranza Voi Ch’entrate » (Abandonnez l’espoir, vous tous qui entrez ici).

Le Zohar nous avertit avec insistance que dans les profondeurs de l’abîme vit le protoplaste d’Adam, le principe de différenciation des âmes. Avec ce Principe, nous devons disputer la victoire à mort. Ce combat est terrible, cerveau contre sexe, et sexe contre cerveau, et ce qui est encore plus terrible et douloureux, c’est cœur contre cœur, vous le savez.

Resplendissant, le signe de l’Infini est au cœur de la Terre. Le signe de l’infini est le Saint-Huit.

Dans ce signe, le cœur, le cerveau et le sexe du Génie de la terre sont représentés. Le nom secret de ce Génie est Cham-Gam.

Le signe de l’Infini est au centre de la Neuvième Sphère. La terre a neuf strates atomiques et le signe de l’infini se trouve dans la neuvième strate. Les Neuf Initiations des Mystères Mineurs correspondent progressivement à chacune de ces neuf strates. Chaque Initiation des Mystères Mineurs donne accès à chacune de ces strates terrestres. Par conséquent, seuls ceux qui ont atteint les Neuf Initiations des Mystères Mineurs peuvent atteindre le cœur de la terre.

Chaque strate terrestre est gardée par des gardiens terrifiants. Des chemins secrets conduisent le disciple vers le cœur de la terre. Le double courant vital du Génie de la Terre est représenté dans le Signe de l’Infini.

Le Double Courant Vital soutient et nourrit toute la planète Terre, ainsi, nous (tous les êtres vivants) sommes organisés sur cet archétype divin. Un Atome Divin existe au centre du signe de l’Infini. Les neuf sphères de vibration atomique sont focalisées de manière concentrique dans cet atome du Génie de la Terre. Le Saint-Huit resplendit de gloire au centre de la Terre.

Au centre de ce Saint Huit se trouve l’atome central, là où se concentrent les Neuf Sphères de Vibration Universelle, c’est la Loi.

AdamEve

Traditions Kabbalistiques

Les traditions kabbalistiques nous disent qu’Adam avait deux femmes, Lilith et Nahemah. Il est précisé que Lilith est la mère de l’avortement, de l’homosexualité et de tous les crimes contre nature en général. Nahemah est la beauté maligne et fatale ; Nahemah est la mère de l’adultère et de la fornication passionnée.

Tout mariage qui est une violation de la loi est facile à reconnaître car le jour du mariage, la mariée semble chauve. Puisque les cheveux sont le symbole de la chasteté pour la femme, les jours du mariage de Nahemah, il est interdit d’afficher les cheveux, ainsi, elle couvre instinctivement ses cheveux avec le voile (comme si elle essayait de les cacher).

Ainsi, l’abîme est divisé en deux grandes sphères infrasexuelles. Ce sont les sphères de Lilith et Nahémah. Les habitants de la sphère de Lilith n’ont aucun espoir de salut, alors que les habitants de la sphère de Nahémah ont encore un espoir de rédemption.

laila

Sphère de Lilith

Ici, nous trouvons ceux qui détestent le sexe, par exemple, les moines, les ancres, les mystiques, les spiritualistes, les personnes de différentes organisations pseudo-ésotériques, etc. Tous les types d’infrasexuels détestent le sexe et se considèrent comme très supérieurs à ceux de la sexualité normale. Tous les tabous, restrictions et préjugés qui conditionnent actuellement la vie des personnes de sexualité normale ont été fermement établis par les personnes infrasexuelles. Les infrasexuels détestent mortellement l’Arcane A.Z.F. néanmoins, ils se donnent des références spéciales, et par conséquent, il n’est pas difficile de trouver l’homosexualité dans de nombreux couvents et écoles qui se consacrent aux études spiritualistes ou pseudo-ésotériques. Tous les crimes contre nature se trouvent dans la sphère infrasexuelle de Lilith.

adultery

Sphère de Nahémah

Nahemah séduit par l’enchantement de sa beauté maligne. L’adultère est le résultat de cet enchantement fatal. Dans la sphère de Nahémah, nous trouvons les cruautés délicieuses du royaume de l’infrasexualité. Dans les régions atomiques de la sphère infrasexuelle de Nahemah vivent les hommes de type Don Giovanni et Dona Ines ou plutôt les belles Hetaeras, tantôt douces et tantôt cruelles chez d’autres. Si les personnes de sexualité normale ne vivent pas alertes et vigilantes, elles peuvent se convertir en prosélytes fatals de ces personnes infrasexuelles, puisqu’elles se garnissent de Saints, Apôtres, Anchorites, etc. et se croient supérieures ; ils vont tromper les gens de sexualité normale, les convertissant en leurs sbires. Comprenez que les personnes ayant une sexualité normale sont celles qui n’ont aucun conflit sexuel d’aucune sorte.

La force sexuelle des personnes de sexualité normale est en parfait équilibre avec les sphères de la pensée, du sentiment et de la volonté. Ces types de personnes n’abusent pas du sexe et n’ont aucun type d’aberrations sexuelles.

La sphère de la suprasexualité est la sphère de l’illumination interne. La jouissance sexuelle précède l’extase mystique. Les sensations sexuelles sont transmuées en sensations d’Extase Ineffable. La durée de vie humaine de l’Extase mystique est toujours précédée de la durée de vie humaine de la jouissance sexuelle.

Ainsi, la durée de vie humaine de l’Extase mystique commence là où se termine la durée de vie humaine du plaisir sexuel. Après avoir atteint l’Initiation Vénustique, c’est-à-dire après que le Christ Adam est né en nous, il faut alors extraire l’œuf philosophique de la pourriture de la matière et le remettre au Fils de l’Homme, c’est-à-dire transplanter la totalité de la énergies sexuelles à Adam Christ ; c’est ainsi qu’il devient absolument fort. Le chemin est nommé Transmutation et Sublimation Sexuelle. Quiconque atteint ces hauteurs devient un Maître du Samadhi.

La même énergie qui produit les sensations sexuelles (quand elle est transmutée) produit alors l’extase mystique. Le Christ, Bouddha, Hermès, Quetzalcoatl et bien d’autres Avatars étaient suprasexuels.

forge of Vulcan

La Forge de Vulcain

L’énergie sexuelle est divisée en trois types distincts. Premièrement : l’énergie liée à la reproduction de l’espèce. Deuxièmement : l’énergie liée aux sphères de la pensée, du sentiment et de la volonté. Troisièmement : l’énergie qui se trouve liée au monde du Pur Esprit.

Tous les processus liés à la transmutation sexuelle sont possibles grâce à l’intervention du Corps Vital. C’est l’Archè qui élabore le sang et le sperme dans l’organisme humain. C’est Vulcain qui transmute la liqueur séminale en énergie christique. Le Corps Vital est le véhicule de la Conscience de l’Âme chez l’être humain. La conscience est la flamme et le corps vital est la mèche. Vulcain existe dans le Microcosme et dans le Macrocosme, dans l’être humain et dans la Nature. Le Grand Vulcain de la Nature est Eden, le plan éthéré.

Rythmes cosmiques

Gong

Tout jeune alchimiste (après avoir été couronné) sort peu à peu de l’acte sexuel ; le secret conjugal est à chaque fois plus éloigné selon certains rythmes cosmiques marqués par le gong oriental. C’est ainsi que les énergies sexuelles sont sublimées et transmutées dans une extase continue.

L’alchimiste novice qui a travaillé dans le magistère du feu lors d’anciennes réincarnations effectue ce travail de laboratoire dans un temps relativement court. Cependant, ceux qui travaillent pour la première fois dans le Grand œuvre ont besoin d’au moins (20) vingt ans de travail intense pour entrer dans la seconde partie pendant encore (20) vingt ans afin de se retirer lentement du travail de Laboratoire ; un total de (40) ans afin d’effectuer l’ensemble des travaux. Cependant, lorsque l’Alchimiste renverse la Coupe d’Hermès, le feu de la fournaise de son laboratoire est éteint et tout le travail est perdu.

Mantras pour la magie sexuelle

I.A.O. OU AOAI OUO OUOAE KORE

Continuez maintenant avec les puissants mantras : KAWLAKAW, SAWLASAW, ZEESAR.

KAWLAKAW est le Dieu Intérieur. SAWLASAW est l’homme terrestre et ZEESAR est le corps astral. Ces puissants mantras développent tous les pouvoirs internes. Nous avons déjà évoqué le mantra INRI et ses modifications. L’Alchimiste ne doit oublier aucun de ces mantras.

Le Neuvième Arcane du Tarot est l’Ermite prudent et sage qui est recouvert de la robe protectrice d’Apollonius qui symbolise la prudence ; il s’accroche au bâton des Patriarches et s’illumine de la lampe d’Hermès (sagesse). L’Alchimiste doit toujours accomplir la volonté du Père ; il doit être humble pour atteindre la Sagesse et après l’avoir atteinte il doit être encore plus humble, plus que n’importe qui d’autre. Il vaut mieux se taire et mourir. Pendant que l’Adam pécheur est en train de mourir, l’Adam Christ naît successivement.


La lettre Teth

Écrit par un instructeur gnostique
Image

Dans la Kabbale, Teth symbolise le serpent dans le jardin d’Eden – le sexe.

Le mot hébreu traduit par « serpent » est נחש Nachash (prononcé Nahash). Ce mot hébreu a d’autres significations. Il peut être utilisé pour désigner quelqu’un qui pratique la divination ou quelqu’un qui « brille du laiton » ; en tant que verbe, cela signifie « briller » ou « luire« .

Nachash נחש [« Noun » le Messie, couvert par les eaux de la sexualité est l’héritier du Trône de Dieu (la moelle épinière) à l’intérieur duquel se cache la vie ח « « Chet » de ש « Shin », le feu solaire]

Le serpent à travers le sang active nos נפש Nephesh ou modèles comportementaux innés des animaux liés au foie. ט Teth, le serpent (qui est le pouvoir de Shaddai-El Chai) est caché au sein de l’église d’Éphèse ou chakra Muladhara dont les effluves sont enroulés trois fois et demie et sont connectés aux feux créateurs de nos organes sexuels. Teth manifeste sa puissance dans la chambre à coucher où mari et femme, homme et femme s’unissent pour goûter la transsubstantiation de l’amour en présence de Dieu (El-Shaddai).

Ainsi, ט Teth est le fondement de la propriété du goût, qui est la faculté de discerner consciemment ce qui est esthétiquement excellent ou approprié en distinguant les qualités sucrées, aigres ou amères des substances vitales qui entrent en contact avec notre conscience à travers l’acte sexuel. Les substances vitales entrent dans le corps par ce que nous mangeons, respirons et sous forme d’impressions par les sens ; ceux-ci restent déposés dans le sang, que notre métabolisme transforme en sperme (énergie sexuelle chez l’homme et la femme). Dans l’acte sexuel, le toucher (Yod) et l’odorat (Zayin) confèrent ensemble le goût ou les impressions de la sensation de vie au cerveau, où le manas (l’homme, le mental supérieur, le manas supérieur, Tiphereth) élabore un raisonnement objectif sous le volonté de Dieu, à travers Ratzon-l-Kabel qui est révélateur du discernement humain.

ט Teth est la lettre ou le serpent, la lumière astrale cachée dans « Od », les feux créateurs sexuels féminins qui brillent lorsque le feu sexuel revient vers l’intérieur et vers le haut à travers Zayin. De cette manière, lorsque l’Alchimiste suit les règles du sixième commandement « Tu ne forniqueras pas », le serpent accorde le goût ou la sensation de volonté à notre Dieu Intérieur et par la suite notre Dieu Intérieur voit la lueur de la lumière astrale (le serpent ט « Teth », le serpent d’airain, Nachash) qui brille dans chaque colonne ou « Vav » de sa propre maison « Beth » ; c’est ainsi que Dieu voit que cette œuvre alchimique est « Tov » (TethVavBeth) « bonne » dans chacun des sept jours de sa propre Genèse.

Le Laboratoire du Troisième Logos

La Terre a neuf strates et dans la neuvième (Yesod) se trouve le laboratoire du Troisième Logos (El-Shaddai). En fait, la neuvième strate de la Terre se trouve exactement au centre de la masse planétaire. Là réside le Saint-Huit. C’est le symbole divin de l’Infini. Dans ce symbole sont représentés le cerveau, le cœur et le sexe du Génie planétaire. Le nom de ce Génie est Cham-Gam. Le centre du Saint Huit correspond au cœur, et ses extrémités supérieure et inférieure au cerveau et au sexe, respectivement. Tous les êtres de la Terre sont structurés sur cette base. La lutte est terrible ; cerveau contre sexe, sexe contre cerveau, et ce qui est le plus terrible, ce qui est le plus grave et le plus douloureux ; cœur contre cœur.

Le Serpent Sacré est lové au cœur de la Terre, précisément dans la Neuvième Sphère (Yesod). Elle est septuple dans sa constitution et chacun de ses sept aspects ignés correspond à l’un des Sept Serpents de l’être humain.

Letter Teth

L’énergie créatrice de (El-Shaddai) le Troisième Logos élabore les éléments chimiques de la Terre, avec toute sa complexité de forme à multiples facettes. Lorsque cette énergie créatrice se retirera du centre de la Terre, notre monde deviendra alors un cadavre : c’est ainsi que les mondes meurent.

Le Feu Serpentin de l’être humain émane du Feu Serpentin de la Terre. Le terrible Serpent dort profondément dans son mystérieux nid d’étranges sphères creuses, semblable en fait à un véritable puzzle chinois. Ce sont des sphères astrales concentriques subtiles. En effet, tout comme la Terre a neuf sphères concentriques au fond desquelles se trouve le terrible Serpent, l’être humain en a aussi, car il est le Microcosme du Macrocosme.

L’être humain est un univers en miniature. L’infiniment petit est analogue à l’infiniment grand.

L’hydrogène, le carbone, l’azote et l’oxygène sont les quatre éléments de base avec lesquels le Troisième Logos fonctionne. Les éléments chimiques sont classés par ordre de poids atomique. Le plus léger est l’hydrogène, dont le poids atomique est de 1, pour finir par l’uranium, dont le poids atomique est de 238,5 et qui est en fait l’un des éléments les plus lourds connus.

Les électrons constituent un pont entre l’Esprit et la matière. L’hydrogène en lui-même est l’élément le plus raréfié connu, la principale manifestation du Serpent. Chaque élément, chaque aliment, chaque organisme est synthétisé en un type spécifique d’hydrogène. L’énergie sexuelle correspond à l’hydrogène 12 et sa note musicale est Si.

La matière solaire électronique est le Feu Sacré de Kundalini (ou Serpent d’airain, Nachash). Lorsque nous libérons cette énergie, nous entrons dans le chemin de l’initiation authentique. – Le mariage parfait par Samaël Aun Weor

Les lettres Zayin et ו Vav unies en bas par une ligne droite forment la lettre ט Teth ; cela indique que le pouvoir d’El Shaddai ci-dessus est caché ou est inversé dans Shaddai El Chai ci-dessous ; c’est le pouvoir de Yod-Havah Elohim caché, inversé dans l’Ens Seminis. Le serpent en forme de lettre ט Teth symbolise également l’union du marié et de la mariée de la lettre Chet au moyen de l’alchimie sexuelle. Marié et épouse, Vav et Zayin en s’imprégnant des effluves du Fils de Dieu, le Messie (caché dans Teth) atteint la Conception Spirituelle ou la Seconde Naissance. Teth est la neuvième lettre, liée à Yesod où (Zayin) les femmes conçoivent au cours des neuf mois de grossesse. Teth est le serpent qui dissimule le pouvoir intérieur d’Aima Elohim, la Mère Divine, « Ob » ; ce bien caché est Horus, le Christ, son Enfant qui se développe dans Yesod, la neuvième sphère tout au long des périodes d’initiations.

La magie sexuelle sans l’orgasme sale des fornicateurs a le pouvoir de mettre en activité la force potentielle de Shaddai El Chai, le serpent d’airain (Nachash).

Néanmoins, s’il y a fornication dans l’acte sexuel que le Serpent ‘Teth‘ crée à travers ‘OD‘ (bien inversé) en d’autres termes, « OD » absorbe les forces atomiques infernales ou inférieures de Klipoth, le bien inversé ou la matière lunaire protoplasmique, les egos protoplasmiques qui sont des vaisseaux d’impureté ; ceux-ci deviennent la beauté maligne de Nahémah. C’est ainsi que, par la fornication, le serpent devient la queue de Shatan ou Satan, l’adversaire.

Shatan [שטן ] Satan, est le nom de la queue ou de l’organe Kundabuffer qui se développe au moyen de l’orgasme de ‘Od’ ou Eve (les organes sexuels) qui éjacule Noun, le Messie (le feu solaire caché dans la graine) ainsi , polarisant les feux solaires de Shin à travers ט Teth, le serpent à l’envers, dans Klipoth. C’est ainsi que l’âme forme la queue de Satan, en absorbant les damnations de l’enfer, l’abîme à travers « Od‘ Eve ou Ida qui polluent séquentiellement ‘Ob’ Adam ou Pingala endommageant le cerveau, le véhicule de l’esprit dans Malkuth, le physique corps.

Nachash-Teth

Par conséquent, la rédemption de l’être humain se trouve dans le Serpent (Nachash), mais nous devons nous méfier de l’astuce du Serpent (Shatan). Nous devons contempler le fruit défendu et inhaler son arôme [respirer l’arôme du fruit défendu, c’est retourner par Zayin (qui nous donne la faculté de sentir) le feu de la sexualité] mais rappelez-vous ce que Yod-Havah Elohim a dit : « Tu dois n’en mange pas, car le jour où tu en mangeras, tu mourras à coup sûr. [Genèse 2:17].

L’homme doit profiter des bénédictions de l’amour en adorant la femme. Un bon tableau nous ravit ; un beau morceau de musique nous amène à l’état d’extase. Néanmoins, une femme adorable et belle donne envie à l’homme de la posséder en flagrant délit. La femme est la représentation vivante de Dieu-Mère.

L’acte sexuel avec l’être aimé a ses indiscutables délices. La jouissance sexuelle est un droit légitime de l’être humain. Ainsi, profitez des bénédictions de l’amour mais ne répandez pas le sperme ; ne commettez pas ce sacrilège ; ne sois pas fornicateur ; parce que la chasteté nous transforme en dieux, tandis que la fornication nous transforme en démons.

Krumm Heller a déclaré : « Les Sethiens adoraient la Grande Lumière et disaient que les émanations du Soleil forment un nid en nous et que cela constitue le Serpent. Les Nazaréens ont déclaré :  » Vous serez tous des dieux, si vous quittez l’Egypte et traversez la mer Rouge.  » Krumm Heller nous dit dans son livre, L’église gnostique, que cette secte gnostique avait aussi comme objet sacré (un calice) de ils buvaient la semence de Benjamin, qui, selon Huiracocha, était un mélange de vin et d’eau. Le Grand Maître Krumm Heller nous dit que le symbole sacré du serpent sexuel n’a jamais manqué sur les autels des Nazaréens. En réalité, « la force, la puissance qui accompagnait Moïse était le serpent sur le bâton, qui plus tard fut transformé en bâton lui-même. Ce serpent était certainement celui qui parlait au reste des serpents et celui qui tenta Eve. »

Le Maître Huiracocha, dans un autre paragraphe de son ouvrage immortel intitulé L’Église Gnostique, a déclaré : « Moïse dans le désert montra à son peuple le serpent sur le bâton et leur dit que quiconque utiliserait ce serpent ne serait pas blessé pendant sa voyage. »

Tous les pouvoirs merveilleux de Moïse résidaient dans le serpent sacré Kundalini. Moïse a pratiqué la magie sexuelle de manière intensive afin de soulever le serpent sur le bâton. Moïse avait une femme.

Nachash Quetzalcoatl

Dans les ténèbres terrifiantes des siècles passés, les sublimes et austères Hiérophantes des Grands Mystères étaient les gardiens jaloux du Grand Arcane. Les grands prêtres avaient juré silence, et la clé de l’Arche de la Science était cachée aux yeux du peuple. La magie sexuelle n’était connue et pratiquée que par les grands prêtres. La sagesse du serpent est la base de tous les Grands Mystères. Cela a été cultivé dans les écoles des mystères d’Égypte, de Grèce, de Rome, d’Inde, de Perse, de Troie, du Mexique aztèque, d’Inca au Pérou, etc.

Krumm Heller nous dit que dans le Cantique d’Homère à Déméter trouvé dans une bibliothèque russe, on peut lire que tout tournait autour d’un fait cosmique physiologique d’une grande transcendance. Dans cette ancienne chanson de cet Homme-Dieu qui a chanté la colère du vieux Troie et d’Achille, nous voyons clairement la magie sexuelle servir de pierre angulaire dans le grand temple d’Eleusis. La danse nue, la musique délicieuse dans le temple, le baiser envoûtant, la magie mystérieuse de l’acte secret ont fait d’Éleusis un paradis de dieux et de déesses adorables.

À cette époque, personne ne pensait aux « perversités », mais seulement aux choses saintes et sublimes. Il ne serait jamais venu à l’idée de personne de profaner le temple. Les couples savaient se retirer à temps pour éviter de renverser le vin sacré.

En Egypte, Osiris apparaît comme le principe masculin face à Isis, l’éternel et adorable principe féminin. Dans ce pays ensoleillé de Kem, Jésus, le Seigneur de toute perfection a également travaillé avec le Grand Arcane A.Z.F., précisément lorsqu’il était en période de préparation à son Initiation, avant de commencer sa mission. C’est ainsi qu’il est écrit dans les mémoires de la Nature.

En Phénicie, Hercule et Dagon s’aimaient intensément, tout comme Pluton et Perséphone en Attique. Pourtant, comme l’affirme le docteur Krumm Heller, le phallus et l’utérus sont clairement évoqués entre eux : c’est le Lingam-Yoni des mystères grecs.

Les grands prêtres d’Egypte, anciens héritiers de la sagesse archaïque cultivée par les Atlantes, représentaient le grand Dieu Ibis de Thot avec le membre viril en état d’érection. Krumm Heller déclare que sur ce Phallus érigé de l’Ibis de Thot, une phrase a été écrite qui disait : « Donneur de raisonnement ». À côté de l’inscription, une fleur de lotus brillait glorieusement.

Les anciens Sages de l’Egypte sacrée ont gravé le symbole divin du serpent sexuel sur leurs murs millénaires. – Le mariage parfait par Samaël Aun Weor

shiva shakti teth

Le י « Yod » Kether de la lettre ו Vav imprègne la vie essentielle de Yod-Havah Elohim dans les forces vitales féminines de Zayin au moyen de l’acte sexuel comme indiqué dans la forme de la lettre Teth.

Le mot hébreu Tov (bon) fait référence à la beauté intérieure bonne, pieuse et la plus intérieure de Dieu ou Elohim qui s’exprime dans l’âme qui transmute son désir animal de Nephesh en Bien pour son Dieu Intérieur, acquérant ainsi l’état de beauté, Tiphereth. Cet état de beauté est accordé à l’âme par l’âme animale féminine inférieure Nephesh et placé en tant que connaissance, sagesse, degrés, initiations, dans l’âme féminine supérieure Neshamah. L’âme Nephesh est symbolisée par Vénus-Uranie, la femme qui, en raison de sa chasteté, est initiée aux Grands Mystères, et l’âme Neshamah est symbolisée par UranieVénus, la femme qui atteint l’Adeptité ; c’est la femme qui se réalise en profondeur. Vénus-Uranie et Uranie-Vénus sont décrites dans toutes les religions comme étant gracieuses ou belles (Tov) dans leur apparence parce que la lumière astrale est développée et actualisée dans leur colonne vertébrale lorsqu’elles ne forniquent pas.

Ainsi, lorsque nous n’atteignons pas l’orgasme dans l’acte sexuel, le Serpent d’airain, le serpent Nachash qui guérit les Israélites dans le désert est élevé sur un bâton (la colonne vertébrale). Le serpent, le serpent d’airain, Nachash aux yeux de notre Dieu Intérieur est « Bon » parce que grâce à ce feu serpentin, notre Dieu Intérieur atteint sa création ou sa réalisation intérieure. « Et Dieu vit que la lumière (astrale) était bonne. »

Chaque être humain, chaque âme, est un enfant de Dieu potentiel, car toutes les âmes sont connectées à cette bonne lumière (INRI) cachée dans leurs organes sexuels.

Plus on transmute de force sexuelle, plus on actualise la sagesse de Daath afin de devenir un enfant de Dieu, révélant ainsi la bonté de la lumière astrale à travers Teth, l’utérus, la chambre du Christ.

Le pouvoir des contraires en haut et en bas (ciel et terre) s’exprime à travers l’équilibre des trois forces primaires de la lettre « Aleph » qui représente Kether, Yod ou Adam Kadmon. Ces trois principes sont placés au moyen de Vav, la moelle épinière dans Teth – Yesod, Binah, Havah, Eve ; c’est ainsi que les organes sexuels reçoivent le même pouvoir d’en haut, en d’autres termes, c’est ainsi que Teth reçoit les pouvoirs de création au moyen de l’union des contraires (Ciel et Terre, Homme et Femme, Ida et Pingala, Ob et Od ) ci-dessous dans l’acte sexuel sans orgasme.

Le secret pour retourner en Eden (la quatrième dimension), c’est-à-dire être dans le monde à venir (la terre promise), est caché dans l’Arcane A.Z.F. ; c’est le secret de la lettre Teth qui se manifeste dans les organes sexuels (Yesod, Eden) de l’homme et de la femme.

« Mais ceci je dis, frères, le temps est court: il reste, que ceux qui ont des époux soient comme s’ils n’en avaient pas ». – 1 Corinthiens 7 : 29

Être à la fois avec époux et sans époux est la manière dont Paul de Tarse (Maître Hilarion) voile le secret de l’Arcane AZF : « Avoir conjoint » signifie comprendre comment les polarités masculines féminines de la force sexuelle se rapportent à notre nature psychosomatique afin de la rectifier. « Être comme si nous n’en avions pas » signifie être pleinement conscient pendant l’acte sexuel qu’il n’y a pas d’autre amour que la force d’amour de notre Dieu Intérieur qui s’exprime à travers nos organes sexuels. Pendant l’acte sexuel, notre Mental, Adam, OB, ne doit pas s’identifier avec les organes sexuels OD ou Eve ; au lieu de cela, nous devons nous souvenir de Dieu (comme une flamme de feu), dont le trône est dans la moelle épinière et dont l’autel est dans le cœur, car en vérité nous devons nous rappeler que nous devons aimer notre Dieu Intérieur de toutes nos forces (force sexuelle).

Et Yod-Havah est allé devant eux (comme Abba, le Père qui sort du Ciel, le Cerveau) le jour dans une colonne de nuée (Souvenir de Soi), pour leur montrer le chemin ; et la nuit dans une colonne de feu (comme Ima, la Mère – Kundalini dans la colonne vertébrale qui émerge d’Assiah, Malkuth – la Terre), pour leur donner de la lumière ; aller de jour comme de nuit : – Exode 13 :21

Jesus and the Samaritan

Par conséquent, Jésus (celui qui accomplit Ratzon-l-Kabel ou la volonté de recevoir Shin à travers les feux du cœur, Neshamah) étant vidé de son voyage, s’assit ainsi sur le puits (des eaux sexuelles de Yesod) : et c’était vers la sixième heure (tentation).
Là vient une femme (Isha, Havah, Eve, Od, Ida) de Samarie (une âme tombée dans la sensualité animale) pour puiser de l’eau (sexuelle) (de Yesod) : Jésus (celui qui exécute Ratzon l’Kabel ou volonté de recevoir Shin à travers les feux du cœur) lui dit : Donne-moi (le Rouach Elohim « Esprit de Dieu » Shaddai-El-Chai qui se déplace sur la face de tes eaux sexuelles) à boire (à travers Zayin, la chasteté scientifique).
Alors la femme (Isha, Havah, Eve, Od, Ida) de Samarie (une âme tombée dans l’adultère animal) lui (l’Atom Noûs), Comment se fait-il que tu (Divine Atom), étant un Juif (effectuer Ratzon l ‘Kabel ou volonté de recevoir Shin, les effluves du Lion de Juda « Lion » dans le ventricule gauche du cœur), demande à boire de moi, qui suis une femme (Isha, Havah, Eve, Od, Ida) de Samarie ( une âme tombée dans la sensualité animale de Klipoth) ? Car les Juifs (atomes divins du Lion de Juda « Lion » qui coulent dans le sang grâce à l’Atome Noûs) n’ont aucun rapport avec les Samaritains (atomes lubriques de la fornication).
Jésus (Vav, le Fils de l’Homme) répondit et lui dit : Si tu connaissais le don de Dieu (« Shaddai El Chai », Teth, le Bon Serpent « Tov » dans Yesod, le sexe), et qui est-ce qui dit à toi, donne-moi à boire (à travers Zayin, la chasteté scientifique) ; tu lui aurais demandé (l’Atom Noûs sa force, ses effluves, le Serpent d’airain), et il (par Zayin) t’aurait donné de l’eau vive (Schamayim, l’Eau ardente divine, qui est le premier écoulement du Verbe de Dieu, le fleuve flamboyant jaillissant de la présence de l’Éternel pour l’immortalité).
La femme (Isha, Havah, Eve, Od, Ida) lui dit (les feux de l’Atom Nous dans Vav), Seigneur, tu n’as pas (en moi, Zayin, le courant de retour vers l’intérieur et vers le haut) à tirer (Schamayim, l’Eau ardente Divine) avec, et le puits est profond (puisque je suis tombé très profondément dans Klipoth) : d’où as-tu donc cette eau vive (Schamayim, l’Eau ardente Divine pour l’immortalité) ?
Es-tu (Atom Nous) plus grand que notre père Jacob (Yacob, Iacab, Ia-Ka’bah, l’Atome de « IO » dans la Glande Pinéale qui contrôle la pierre – sexe), qui nous a donné ce bien (sexuel) (à travers ses émanations hormonales dans tous les Royaumes de la Nature), et (afin de procréer physiquement) en a bu lui-même, ses enfants et son bétail ?
Jésus (les feux de l’Atom Nous dans la lettre Vav) répondit et lui dit, quelle que soit (l’âme qui) boit de cette eau (sexuelle) (par la fornication d’Isha, Havah, Eve, Od, Ida) aura à nouveau soif ( parce qu’elle rejette les atomes solaires de Teth, le bon serpent d’airain qui sont enfermés dans la libido qui accordent à Schamayim, l’eau ardente divine pour l’immortalité) :
Mais quelle que soit (l’âme qui) boit de l’eau que je (l’Atom Nous) lui donnerai (à travers Zayin, la chasteté scientifique) n’aura jamais soif ; mais l’eau que je lui donnerai sera en lui un puits d’eau (Schamayim, l’Eau ardente divine) jaillissant dans la vie éternelle (car une telle âme s’imprègnera des effluves des divins atomes solaires de Teth, le Bon Serpent d’airain que moi, l’Atome Nous avons reçu par Ratzon l’Kabel, et déposé dans le Semen grâce au courant sanguin).
La femme (Isha, Havah, Eve, Od, Ida) lui dit (l’Atom Nous), Seigneur, donne-moi cette eau (Schamayim, le feu divin) (où les Feux Solaires du Lion de Juda brillent comme de l’Or), que je n’ai pas soif (de lumière), ni que je viens ici (comme un animal) pour attirer (la par fornication).
Jésus (les feux de l’Atom Nous dans la lettre Vav) lui dit (à Isha, Havah, Eve, Od, Ida), Va, appelle (Od, Adam) ton mari (le ruisseau Pingala qui coule dans le cerveau), et viens ici (au puits de Yesod que moi l’atome Nous guiderons ton mari, le cerveau, à travers les effluves du cœur, ainsi, il apprendra la doctrine de Zayin, c’est-à-dire la transmutation sexuelle).
La femme (Isha, Havah, Eve, Od, Ida) a répondu et a dit : Je n’ai aucun (lien avec mon) mari (Ob, Adam parce qu’il est tombé dans l’adultère avec Lilith et Nahemah). Jésus (l’Atom Nous) lui dit : Tu as bien dit : je n’ai pas (de lien avec mon) mari (Ob, Adam, car à cause de la fornication, le « sexe » a perdu l’équilibre avec le cerveau et il y a une lutte entre cerveau contre sexe et sexe contre cerveau ; et ce qui est plus douloureux, celui qui est mort pour l’Esprit : « l’Abel déchu », l’Âme Humaine, combattez contre moi, l’Atome Nous dans le cœur ; c’est cœur contre cœur , tu le sais) : Car (avant de manger du fruit défendu) tu (fluais positivement vers le cerveau des Corps Physique, Vital, Astral, Mental et Causal, tu) as eu (les cinq Pandavas du Mahabharata, tes) cinq maris; et celui que tu as maintenant (qui est adultère, menteur et voleur) n’est pas ton mari (parce qu’il s’est contaminé par ta fornication) : en cela tu as dit vrai.
La femme (Isha, Havah, Eve, Od, Ida) lui dit, Seigneur (Divin Atome dans le cœur), je perçois que tu es un prophète (Tiphereth qui exprime à travers Ratzon l’Kabel, la volonté de Dieu.)
Nos parents (Adam et Eve avant la chute) adoraient (à travers Zayin, la transmutation sexuelle) dans ce mont (El Shaddai – Yesod) ; et vous dites qu’à Jérusalem (Netzach le Mental Solaire lié à Ish, Adam, Pingala) est le lieu où les hommes doivent adorer.
Jésus (l’Atom Nous) lui a dit, Femme (Isha, Havah, Eve, Od, Ida), croyez-moi, l’heure vient, où vous ne serez ni sur cette montagne (de Yesod, où vous travaillez passionnément), ni encore à Jérusalem (Netzach, où travaille le Mental Solaire, Adam, Pingala), adore le Père.
Vous (Adam et Eve, Od et Ob, Yan et Yin, Cerveau et Sexe) adorez ce que vous ne connaissez pas (parce que vous êtes nu, sans Schamayim, l’Eau ardente divine, qui est le premier écoulement de la Parole de Dieu, la fleuve flamboyant se déversant de la présence de l’Éternel pour l’immortalité) : nous (les atomes solaires du cœur nous connectent par Zayin à notre Intime, Dieu, grâce à Nous et donc nous, par Daath) savons ce que nous adorons : car le salut est de les Juifs (les atomes solaires du Lion de Juda, Lion dans le cœur qui brille à l’intérieur de Schamayim, l’Eau ardente divine, qui est le premier écoulement de la Parole de Dieu, la rivière flamboyante se déversant de la présence de l’Éternel pour l’immortalité) .
Mais l’heure vient et est maintenant, où les vrais adorateurs adoreront (à travers Zayin et développeront ainsi l’intuition, à travers l’Atom Nous) le Père en esprit et en vérité : car le Père cherche de tels pour l’adorer.
Dieu est un Esprit (Rouach) : et ceux qui l’adorent doivent l’adorer (à travers les effluves de l’Atome Nous dans le cœur, éveiller leur Conscience, éveiller leur intuition, pour qu’ils adorent le Père) en esprit et en vérité.
La femme (Isha, Havah, Eve, Od, Ida) lui a dit (l’Atom Nous), je sais que (Teth, le Bon Serpent d’airain à travers Zayin, à travers la chasteté accorde les Initiations dans Yesod, et c’est ainsi) le Le Messie vient, qui est appelé (l’Atom Nous) Christ : quand il (l’Atom Nous) sera venu (et avec ses effluves à travers les Initiations Christifiera le Corps, l’Âme et l’Esprit), il nous dira toutes choses.
Jésus lui dit : Moi (l’Atom Nous dans le cœur) qui te parle, c’est lui. – Jean 4 : 1-26
Image

(Bereshith) Au commencement, Yod-Havah Elohim souffla ‘Aleph’ le Souffle Triple-Akashique de ‘Yod’ (feu) dans ‘Hel’eau, la Mère Divine ; ainsi, Père et Mère en partageant le même triple feu deviennent Schamayim, une force androgyne divine. De cette Schamayim ou eau ardente divine supérieure, Akasha ou Azoth, une rivière enflammée se déversant de la présence de l’Androgyne Yod-Havah descend à travers ‘Vav‘, la moelle épinière, et à travers le métabolisme du corps ce Rouach Elohim ou vent céleste le feu devient les eaux sexuelles féminines en bas, le mercure universel, ‘Azoth‘ ou Ens Seminis, l’Akasa Tattva dans le corps. C’est ainsi qu’Aleph crée les cieux et la terre à travers Havah au commencement.

C’est pourquoi les lettres hébraïques initiales (Aleph-He-Vav-He) sur la phrase :

את השמים ואת הארץ »

Les cieux et la terre »

Explique comment Aleph (א) de (את) qui a le Souffle Triple-Akashique ou trois Yod (de Kether, le Grand Vent) est lié au (ה) de (השמים) Ha-Shamayim (les cieux) et comment le Vav (ו) de (ואת) relie le Aleph (א) de (את) le Triple-Akashique-Souffle ou trois ‘Yod » (de Kether, le Grand Vent) au (ה) de (הארץ) la terre, en création. C’est ainsi que les Hiérarchies des neuf Sephiroth qui sont les neuf cieux versent leur Rouach Elohim (le vent ou l’esprit des dieux) dans les glandes sexuelles du corps physique (הארץ) la terre, Malkuth.

%d blogueurs aiment cette page :