L’ANALYSE ASTROLOGIQUE DE :


Nous savons que les Trônes sont étroitement associés à l’archétype incarné par Saturne. La tradition hermétique attribue donc à LEoU (YaH) (au même titre qu’à tous les Trônes) un enjeu essentiellement saturnien consistant à découvrir nos limites existentielles et à les assumer pleinement. Plus encore, selon les hermétistes, LEoU (YaH) est associé secondairement à Uranus. Son rayonnement sera donc coloré d’une tonique mineure uranienne. Or cette planète évoque un processus de rébellion par lequel nous nous libérons des réalités propres au mondé d’en bas (au monde déchu sur lequel règne Satan) pour nous ouvrir aux réalités du monde d’en haut (les réalités telles qu’établies par Dieu), instaurant, ainsi un nouvel ordre des choses, LEoU (YaH) nous amènera donc à assumer nos limites existentielles en sachant nous démarquer d’un bon nombre de tabous, de préjugés et de fausses yaleurs propres au inonde d’en bas.

Dans cette perspective, il stimulera tout, au particulièrement notre aptitude à assumer les contingences de notre existence de manière inédite et différente des autres, suivant davantage notre intuition que les normes établies. Si nous nous se plaçons sous le rayon de LEoU (YaH), nous pourrons donc recourir à notre intuition pour mieux accepter nos faiblesses, nos blocages ou encore pour mieux transcender nos angoisses face à un sentiment de finitude et de vulnérabilité face au monde qui nous entoure. Enfin, ce Trône nous aidera à lutter contre toute tendance à manifester un esprit de rébellion face à nos limitations et aux contingences de l’existence, cherchant à les transcender en tentant de nus placer en dehors des normes établies ( nous plaçant alors dans une marginalité provocante, cultivant des excentricités de toutes sortes).

Considérant ses toniques planétaires, ce Trône sera invoqué pour exalter, au niveau de notre thème astrologique, tout aspect harmonieux entre Saturne et Uranus ou pour harmoniser tout aspect dissonant entre ces deux planètes.

%d blogueurs aiment cette page :