L’ANGE PRINCIPAUTE NiYaTH EL

Né(e) entre le 17 et le 20 Décembre

Le Soleil Natal de 25° à 30° du Sagittaire

NiYaTH EL (54)

L’ANGE PRINCIPAUTE NiYaTH EL

Est votre Ange Gardien.

L’énergie de NiYaTH EL aide tout ce qui construit, édifie, bâtit et assure la pérennité des œuvres. La puissance de ce nom contribuer au redressement tout ce qui est en train de se dégrader et de se corrompre. La prière à NiYaTH EL permet la réussite de toute construction.

NiYaTH EL (54)

Le talisman fabriqué sous l’influence de NiYaTH EL

Aide à la longévité.

Prière – Psaume  103 verset 19 :

Adonaï Bashamayim Hekhin Kisseo Oumalekhouto Bakol Mashalah

L’Eternel a établi son trône dans les cieux, et sa royauté domine sur toutes choses.

NiYaTH EL domine sur les empereurs, les rois, les princes, et toutes les dignités civiles et ecclésiastiques. Il veille sur les dynasties légitimes, et sur la stabilité des empires ; il donne un règne long et paisible au prince qui ont recours à lui, il protège tous ceux qui veulent se maintenir dans leurs emplois. Nés sous son influence nous deviendrons célèbres par nos écrits et notre éloquence ; nous aurons beaucoup de réputation parmi les savants, nous nous distinguerons par nos vertus et mériteront la confiance de notre prince.

Le génie contraire domine sur la ruine des empires, il cause les révolutions et les bouleversements ; il influe sur tous ceux qui concourent au renversement des monarchies pour s’emparer de l’autorité et des premiers emplois. (Réf. : Lenay).

ANALYSE DE L’ANGE PRINCIPAUTE NiYaTH EL

Les Principautés sont l’incarnation vivante de la Sephirah Netzach (Victoire). Or Netzach, nous l’avons vu, se manifeste sur le plan matériel sous l’apparence de Vénus. Aussi, la tradition kabbalistique attribue à l’ANGE PRINCIPAUTE NiYaTH EL au même titre qu’à toutes les autres principautés une tonique majeure vénusienne.

Plus encore, en nous référant à l’arbre Séphirothique des principautés, nous constatons que NiYaTH EL est également associée à Netzach (Beauté). Les fonctions célestes de NiYaTH EL seront donc coloré une tonique mineure vénusienne. Ainsi, la fonction principale de L’ ANGE PRINCIPAUTE NiYaTH EL: sensibiliser notre Être à l’expérience de l’amour, de l’esthétisme et de la beauté (tonique majeure vénusienne), s’exercera dans un contexte fortement imprégné de valeurs  vénusiennes.

En raison de sa coloration vénusienne, le pouvoir de l’ANGE PRINCIPAUTE NiYaTH EL se révèle donc particulièrement efficace pour développer en nous un amour empreint de tendresse, de douceur, d’une importante affectivité et d’un grand respect pour les valeurs d’autrui. De même, cette Principauté lutte contre toute tendance au sensualisme, au laisser-aller tant physique que moral, infusant en nous un besoin exagéré de luxe, de jouissance et le plaisir. Si nous nous révélons inconstants dans nos rapports avec les autres, quand nous désirons tout ce que nous trouvons à notre goût, mais qui, une fois acquis, n’en faisons généralement plus de cas, nous trouverons auprès de NiYaTH EL un soutien efficace pour réformer un tel comportement.

En fait, l’amour empreint des valeurs transmises de par cette Principauté et l’amour galant qui, de tous les autres amours, sensibilise le plus à la perception de la beauté.  « Ah ! Tu me réjouis encore, monde rayonnant que j’ai voulu fuir. Le ciel me sourit, la prairie est en fleurs ; c’est le printemps avec ses sons enchanteurs qui apaise mon chagrin. Un rayon de splendeur illumine mon âme. Oh joie, c’est elle ! » S’écrie Tannhäuser, dans l’opéra de Wagner, à la vue d’Elisabeth. Cet amour galant s’appuie en outre sur un fondamental respect de l’autre, condition première de l’authenticité dans un échange amoureux. L’amour ne peut s’exprimer en effet qu’envers un être pour lequel on ressent un réel respect.

La rose que la tradition rattache à NiYaTH EL est le chakra solaire. Avec l’éveil de ce centre, nous développons une grande promptitude au niveau mental, accompagné d’une recherche d’intégrité et de transparence. Toutefois, lorsque l’éveil de ce centre ne s’accomplit pas de manière équilibrée, il en résulte une tendance au changement, à la velléité,  à la superficialité,  a une espèce d’errance. Nous cherchons alors dans toutes les directions et ne réussissons pas à nous fixer sur quelque chose. C’est là un ensemble de dispositions qui peuvent être alchimisées sous l’influence bienveillant de NiYaTH EL.

L’influence de NiYaTH EL illustré par un conte.

       Pour illustrer l’influence de NiYaTH EL sur la conscience humaine, nous avons choisi l’histoire du Petit Prince de Saint-Exupéry. En effet, dans cette histoire merveilleuse, le renard apprend au Petit Prince les règles sur lesquelles s’édifie l’amour qu’éveille et développe NiYaTH EL dans le cœur de chacun. Ainsi, pour cultiver ainsi cet amour que nous avions précédemment qualifié de galant, « il faut, déclare le renard, être très patient.

       Tu t’assoiras d’abord un peu loin de moi, comme ça, dans l’herbe. Je te regarderai du coin de l’œil et tu ne diras rien. Le langage est source de malentendus mais, chaque jour, tu pourras t’asseoir un peu plus près… ». Lorsque le lendemain le Petit Prince revint, le renard lui dit : « Il eut mieux valu revenir à la même heure. Si tu viens, par exemple, à quatre heures de l’après-midi, dès trois heures je commencerai à être heureux. Plus l’heure avancera, plus je me sentirai heureux. A quatre heures, déjà, je m’agiterai et m’inquiéterai; je découvrirai le prix du bonheur ! Mais si tu viens n’importe quand, je ne saurai jamais à quelle heure m’habiller le cœur… Il faut des rites… ».

       Le renard, par l’astuce et la ruse proverbiales qui lui sont rattachées, symbolise la dimension mentale de l’être humain. Toutefois ce n’est plus ici une dimension mentale encore entachée des convoitises de la personnalité, mais une dimension mentale reflétant les enseignements de l’esprit. Le renard devient en ce sens cet initiateur qui nous sensibilise (le Petit Prince) aux vibrations de l’amour. Nous prenons alors conscience que l’amour requiert notamment une véritable rituélie et qu’il prend forme dans une relation d’échange basée sur la mise en condition l’habillement du cœur qui devient un élément déterminant.

Ce que nous devons transcender,

Vis-à-vis de nous-mêmes.

Nous sommes amenés à découvrir, dans les réalités qui nous entourent, mais aussi au niveau de notre propre réalité, l’harmonie subtile qui y réside. Nous sommes invités à orienter notre désir en vue de nous placer en communion plus intime avec les réalités profondes de notre Être et de notre environnement, sans pour autant que nous puisions espérer à nous les approprier.

Par ailleurs, nous devons proscrire toute inclination à chosifier la réalité et notre propre réalité, la réduisant à seule apparence en lui ôtant toute dimension intérieure pour ainsi en faire un simple objet, un simple corps apte à être saisi.

Dans notre relation.

Nous sommes conduits, dans notre relation avec autrui, à exprimer pleinement les désirs qui nous animent, sachant les inscrire dans un contexte où les valeurs affectives et la beauté seront privilégiées. Nous devons donc instaurer avec lui une relation fondamentalement basée sur les valeurs du cœur où la tendresse, l’érotisme et l’intimité tiennent une place prépondérante. Ainsi, nous sommes incités à faire preuve de beaucoup de charme.

En outre, nous devons nous protéger contre toute inclination à pervertir l’expression de nos valeurs affectives par des intentions égoïques. Nous devons ainsi combattre diverses tendances à utiliser notre charme et notre pouvoir de séduction pour abuser des autres, recherchant la satisfaction de nos besoins affectifs sans instaurer un véritable échange. 

Spirituellement,

Nous sommes invités à utiliser notre désir pour accéder à un plan d’éternité et de plénitude : celui du Numineux. En d’autres termes, nous sommes amenés à nous servir de l’attraction que nous éprouvons face à la beauté authentique et véritable pour propulser notre conscience à un niveau supérieur d’être et participer ainsi aux réalités Divines, c’est l’expérience de l’extase.

De même, nous devons nous prémunir contre toute tendance à détourner la puissance extraordinaire de ce désir érotique à des fins égocentriques. Ainsi nous devons combattre diverses formes de déviances par rapport à l’expérience de l’extase vécue non plus comme une dynamique de communion avec la Déité, ce qui suppose préalablement un abandon de soi, mais comme une expérience de « consommation », la Déité étant alors chosifiée.

LE RUBIS  EST LA PIERRE DE L’ANGE AkA YaH et NiYaTH EL
Le Rubis

De couleur rouge – elle est associée au chakra Pelvien –  Chakra de base – Muladhara Chakra.

L’AROMATE DE L’ANGE NiYaTH EL

Le SANTAL Aromate de Vénus

santal

D’un point de vue technique, notons en outre que la composition de l’aromate utilisé pour l’exercice d’harmonisation varie selon la Principauté choisie. La composition est déterminée par les correspondances astrologiques et se résume ainsi pour l’ange NiYaTH  EL : Le Santal

PRIERE A LA PRINCIPAUTE NiYaTH EL

Divin NiYaTH EL,

Qui servez le roi des cieux,

Apprenez-moi à rechercher

Dans mes rapports avec l’autre

L’intégrité, la transparence et l’authenticité,

Ne faisant avec eux qu’un cœur et qu’une âme.

O puissant NiYaTH EL,

Offrez-moi également la rose

Afin que je puisse développer

Une nature affective

Empreinte de délicatesse,

De douceur, de subtilité.

Animé par ces sentiments,

Je me sensibiliserai alors

À une perception plus subtile de la beauté

Sous ses différentes formes.

Enseignez-moi enfin,

Ô NiYaTH EL

Qui servez celui qui a fixé son trône dans les cieux,

À ne pas me fier aveuglément,

Aux apparences extérieures

Sans chercher à discerner

Ce qui se dissimule vraiment

Sous ce reflet possiblement trompeur

Qu’il en soit ainsi ici et maintenant

%d blogueurs aiment cette page :