Arcane 20: Résurrection

Catégorie: Les Vingt-Deux Arcanes du Tarot et de l’Hébreux

Écrit par: Instructeur gnostique

La résurrection est enracinée dans le mot latin «resurgere» qui signifie ressusciter, ressurgir, réémerger; par conséquent, pour comprendre profondément le sens ou la manière dont nous devons réémerger, ressusciter, il est nécessaire de parler du Christ car, selon de nombreux ésotéristes du passé, ils affirment que le seul être qui est ressuscité, c’est le Christ. Oui, nous comprenons cela, mais du point de vue ésotérique. Ainsi, ici encore, nous devons souligner l’affirmation que nous avons maintes fois répétée: «Le Christ n’est pas une personne, mais une énergie».

Christ est un mot grec qui vient de la racine, Khristos, qui signifie adorateur du feu. Donc, en synthèse, nous devons affirmer que le Christ est le feu, et que le Christ est le seul qui peut ressusciter, et c’est le point principal de cette conférence.

Le Christ est ressuscité dans le corps de Jésus de Nazareth. Le Christ est ressuscité dans le corps de Moïse, dans le corps d’Abraham, dans le corps de Krishna, dans le corps de Quetzalcoatl, Hermès Trismesgistus, Sainte Germaine, Babaji, Dante Alighieri, etc.

Le Christ est l’énergie qui descend de l’Espace Abstrait Absolu, dans les différents mondes qui sont très bien décrits dans l’Arbre de Vie (Kabbale) avec les noms d’Atziluth, Briah, Yetzirah et Assiah.

Dans le monde d’Assiah, cette énergie (ce feu qui est appelé Christ) descend tout en bas, le centre même de la terre, qui est la neuvième sphère. C’est donc le voyage final que l’énergie prend de l’Ayin Soph dans les différents types de matière qui se trouvent dans les différents mondes que nous avons décrits.

Il y a une loi nommée: la loi du trogoautoégocrate commun cosmique. Cette loi est liée à l’Absolu Solaire, qui dans la Kabbale reçoit le nom d’Ayin Soph Aur. L’Ain Soph Aur, l’Absolu Solaire, est la demeure du premier cosmos, le Protocosmos, qui n’est pas un cosmos manifesté, mais non manifesté, car il est dans l’inconnaissable, dans l’Espace Abstrait Absolu. Nous avons décrit l’Espace Abstrait Absolu de nombreuses fois dans nos conférences et dans les livres de la Kabbale. Il est dit que l’Absolu Solaire est divisé en trois parties:

  1. l’Ayin
  2. l’Ayin Soph
  3. l’Ayin Soph Aur

L’Ayin Soph Aur est cette première émanation de l’Ain Soph, à l’intérieur de laquelle nous trouvons un type de matière qui est immortelle, éternelle. Les êtres qui demeurent dans l’Ayin Soph Aur (l’Absolu Solaire) respirent la lumière. C’est là que nous trouvons ce que nous appelons le Christ cosmique, mais non manifesté. Si nous voulons trouver l’origine des quanta, alors nous allons à l’Ayin Soph Aur. Aur en hébreu signifie lumière. Ayin Soph Aur signifie «la lumière illimitée». Cette lumière en latin est lux.

La lumière et le feu sont deux choses égales. Il ne peut y avoir de lumière sans feu, ni de feu sans lumière. Le feu est donc le porteur de la lumière. C’est pourquoi il a été déclaré que la première émanation était ce bel ange, appelé en latin «Lucifer», ou lumière et feu, ou porteur de lumière. Cette entité ou cette force, cette énergie appelée Christ, reçoit de nombreux noms dans différentes religions selon la langue, la tradition.

Une telle lumière a besoin d’unités cosmiques qui lui servent de foyer ou d’émetteurs de sa propre essence. Les émetteurs de la propre essence de l’Ayin Soph Aur sont ces unités cosmiques appelées soleils: les étoiles. Ces unités cosmiques ne doivent avoir aucun élément de dévolution dans leur ventre ou leurs infradimensions. Chaque unité cosmique a ses propres infradimensions particulières, comme nous parlons toujours ici du monde Qliphoth, qui sont les neuf sphères sous la Terre. Ainsi, ces neuf infradimensions existent non seulement sur la Terre, mais sur toutes les planètes, y compris le Soleil. Mais pour qu’une planète devienne un soleil, les dimensions dévolues ou Infradimensionnelles doivent être propres – aucun démon, pas une seule créature dévolue ne peut exister dans ces unités ou émetteurs cosmiques. Bien sûr, toutes les planètes de l’espace, dans l’infini, aspirent à cet état, à ce niveau, afin de servir l’Ayin Soph Aur en tant que transmetteurs de la Lumière Solaire ou de l’Absolu Solaire.

L’Absolu Solaire, l’Ayin Soph Aur, appartient à la septième dimension; c’est au-delà de l’Univers. La septième dimension est toujours divisée en deux parties: l’inconnaissable et le connaissable. La partie connaissable de cette septième dimension est liée au monde Atziluth, où nous trouvons les Trimurti: Kether, Chokmah, Binah, qui avec l’Ayin Soph Aur forment ce fameux Tetragrammaton.

Ainsi donc, nous trouvons ici que ces unités cosmiques, ou émetteurs de la lumière solaire, deviennent le centre de tout système solaire, de toute galaxie, de toute constellation. Nous avons le nôtre, qui s’appelle Ors; c’est le nom de notre soleil. Le soleil d’Ors, de ce système solaire d’Ors, est donc le centre. Nous dirions que c’est le corps physique qui transmet la lumière de l’Ayin Soph Aur qui vient de la septième dimension. C’est ainsi que la lumière passe de l’inconnaissable au connaissable, pour finalement atteindre la Terre.

Le Christ est le Christ cosmique. Si nous prenons tous les soleils, les étoiles de l’univers, et faisons un corps avec tous, nous aurons alors le corps physique du Christ. Ainsi, c’est pourquoi nous disons que le Christ est le centre, la vie de tout univers, de toute galaxie, de toute planète, de toute lune, car il est toujours au centre, au cœur de toute planète. Cependant, le soleil est le seul monde qui puisse transmettre et diriger une telle loi – qui est la loi du trogoautoégocrate cosmique commun, la loi de la nourriture réciproque de la matière, la loi de «avaler et être avalé» – le chemin dans lequel tout l’univers est soutenu. Ainsi, l’énergie solaire qui entre dans les planètes revient et doit retourner au soleil par l’action de cette loi, action manifestement manifestée dans toute la nature.

C’est à dire. Voyons cette planète Terre – l’énergie solaire vient, entre dans son noyau, là elle fusionne, se nourrit; elle est transformée dans les différents métaux, minéraux et à travers les plantes et les animaux – comme nous l’avons expliqué dans d’autres conférences – et par la suite cette lumière transformée est renvoyée dans l’espace et vers l’Absolu Solaire. C’est la loi du trogoautoégocrate cosmique commun. L’univers ne peut exister sans cette loi.

Dans le règne minéral, le règne végétal et le règne animal, l’action d’une telle loi est réalisée au moyen de l’intelligence des maîtres (monades, anges, archanges), comme nous l’avons déjà expliqué dans d’autres conférences. Ainsi, toutes les monades qui habitent tous ces royaumes, dans différents corps de minéraux, de plantes et d’animaux, obéissent à la direction des anges. Donc donc cette transformation est toujours harmonieuse et parfaite. Le problème est lorsque les corps physiques de ces monadesà travers l’évolution – acquièrent l’intellect dans le règne animal, car alors ils ne peuvent pas exercer de domination sur leurs âmes, ainsi, les âmes commencent à dilapider la lumière solaire – comme vous le savez déjà, puisque nous l’avons expliqué. dans de nombreuses conférences – la Lumière Solaire de l’Ayin Soph Aur, réside dans l’énergie sexuelle, qui est la neuvième sphère, Yesod.

Dans le règne animal, les animaux irrationnels obéissent à la loi, ils ne gaspillent donc pas la force sexuelle à travers l’acte sexuel. Mais dans le règne animal intellectuel, les créatures commencent à gaspiller la force sexuelle, non seulement par la convoitise, mais à travers les sept péchés capitaux que nous connaissons: la colère, la haine, la paresse, la gourmandise, l’envie, l’orgueil, la cupidité, etc., et cela C’est pourquoi la planète Terre ne peut pas être le principal émetteur ou centre du système solaire, car pour que cela se produise, elle a besoin de plus de développement. Les soleils sont ces planètes qui sont complètement parfaites dans tous les royaumes – comme c’est le cas de notre Soleil – ainsi l’humanité du Soleil est une humanité différente, elle est totalement composée d’êtres humains solaires. Tous ses royaumes transforment l’énergie solaire de manière parfaite. Tous ces soleils ou étoiles sont nécessaires à l’Absolu Solaire, au Christ, pour donner la vie et la donner en abondance.

Voyons et étudions comment la lumière solaire se transforme, se transmet et retourne, ou est renvoyée dans sa propre source en fonction des mouvements de la planète Terre. Le Christ est toujours lié à la croix. Si nous observons comment la lumière solaire entre dans la Terre, alors nous devons utiliser notre imagination et comprendre que le pôle Nord est au-dessus et le pôle Sud est en dessous – c’est pourquoi lorsque nous parlons du nord, nous pointons toujours au-dessus et au sud. est toujours en dessous. Le pôle Nord est lié à la tête; rappelez-vous que la lettre hébraïque Reish est liée à la tête et que le pôle Sud est lié à Yesod, si vous utilisez votre imagination en relation avec la lumière solaire.

Alors voyez comment la lumière solaire fait le miracle de la vie sur cette planète; il le fait à travers les quatre saisons. Si vous faites une croix au milieu de la planète Terre, alors vous avez la croix dans le cercle. Ensuite, vous vous rappelez les quatre saisons, puis vous voyez que le printemps, l’été, l’automne et l’hiver sont liés à la croix, au merveilleux miracle de la vie, lié aux quatre lettres du saint nom de Dieu: Yod He Vav He. C’est pourquoi Malkuth, Assiah, est toujours lié au saint nom.

C’est ainsi que le Christ (l’Ayin Soph Aur) descend pour transformer la Terre; néanmoins, pour que la loi du trogoautoégocrate commun cosmique se produise dans les planètes, cela doit se produire dans la même nature, dans chaque organisme, par la nourriture réciproque de toute l’espèce.

Selon la rotation de la Terre et son mouvement autour du Soleil, le 25 décembre, le soleil commence à se lever vers le nord. En décembre, ici dans l’hémisphère nord, il y a chaque jour plus d’obscurité que de lumière. Mais le 25 décembre et le solstice d’hiver, c’est quand la lumière du sud commence à monter. En utilisant votre imagination, et comprenez que Yesod est dans le sud. C’est ainsi que la Lumière Solaire monte sur la planète et c’est pourquoi à cette époque est célébrée Noël, ou la naissance du Christ, la Lumière Solaire.

Petit à petit, le soleil se lève et se dirige vers le nord, et lorsqu’il passe du sud au nord, exactement dans l’équateur, l’équinoxe du printemps se produit. Cet équinoxe tombe en avril, parfois en mars; cela dépend du mouvement cosmique de la Terre. Donc, quand le soleil est précisément tout au nord, le zénith de la planète, selon les saisons, alors nous avons l’été. L’été est en juillet et août, lorsque les jours sont très longs, lorsque l’énergie solaire entre directement dans le Chakra Sahasrara (le chakra couronne, le Kether Chakra, le Reish) de la Terre, afin de donner la vie; ainsi toute la nature est remplie de lumière. Mais ensuite, selon le mouvement de la Terre, l’énergie solaire descend vers l’automne, car le soleil finit par revenir au sud. Ensuite, nous trouvons la chute de la lumière solaire dans les infra-dimensions; c’est en fait lié à cette célèbre célébration d’Halloween. Et enfin, bien sûr, l’hiver entre à nouveau.

Voilà donc le mouvement de la lumière solaire à l’intérieur de la croix. C’est pourquoi les anciens Initiés Gnostiques ont créé de nombreux symboles pour expliquer tout ce mouvement intelligent de la Lumière Solaire; il y a beaucoup de symboles à ce sujet, mais le plus beau symbole est la croix avec le crucifié dessus, parce que la loi de cette lumière solaire est le sacrifice. Ainsi, dans le crucifix, le Christ est symbolisé par un être humain, qui est le but de la nature; oui, l’être humain crucifié symbolise cet homme fait à l’image de Dieu. La croix est le symbole de cette intelligence (Binah); tel est le but de l’univers. C’est pourquoi nous existons.

Ainsi, l’Absolu Solaire, le rayon d’Okidanokh, du Christ, d’Avalokiteshvara, etc., veut créer des hommes solaires qui deviendront ses véhicules. Ainsi, comme le soleil est un véhicule de cette lumière, un émetteur de cette lumière, de même, nous devons imiter le soleil et devenir des émetteurs de lumière solaire. Néanmoins, un tel processus de Christification humaine ne peut pas se produire mécaniquement comme le mouvement cosmique mécanique de la terre.

Ce que nous avons expliqué ici, c’est la transformation mécanique de la nature en relation avec la lumière solaire et le mouvement cosmique de la Terre; un tel mouvement cosmique se produit mécaniquement, et aussi intelligemment. Nous devons comprendre cela. Mécaniquement, parce que les éléments qui agissent dans une telle transformation, agissent sous la volonté des monades sans expérience, mais ils agissent collectivement, mécaniquement, conformément à la direction intelligente des anges. Et c’est pourquoi nous avons dit que cela se produit mécaniquement et en même temps intelligemment.

Comprenez que le processus humain de transformation ou de Christification est le drame solaire qui se rapporte à ce que nous expliquons ici. Le drame solaire commence le 25 décembre et se manifeste dans la transformation de la vie de Jésus-Christ écrite dans les quatre évangiles du christianisme. Pourtant, ce drame n’appartient pas seulement au christianisme. Vous pouvez trouver ce drame représenté dans le mysticisme égyptien; vous pouvez trouver ce drame dans d’autres cultures et civilisations.

Le problème avec cette humanité occidentale actuelle est qu’elle est tombée dans la grande erreur de croire que le drame christique solaire que nous expliquons ici n’appartient qu’à Jésus de Nazareth. Oui, c’est un grand maître, un grand avatar, un grand messager, mais il n’est pas le seul Christifié. De plus, la planète Terre n’est pas la seule planète à connaître ce drame cosmique christique. Ce drame cosmique christique est connu par d’autres humanités d’autres planètes, d’autres systèmes solaires, car ce drame se produit partout dans l’univers. La date peut changer, car la date que nous expliquons ici, le 25 décembre, l’équinoxe du printemps, etc., est en relation avec la rotation de la Terre autour du Soleil. Mais si nous nous référons à Mars, si nous nous référons à Vénus, cela pourrait être différent, mais c’est le même événement car la Lumière Solaire exécutera le même travail.

C’est pourquoi, lorsque cette Lumière Solaire faisait ce travail consciemment dans le corps de Jésus, cette Lumière omnisciente, l’Ayin Soph Aur a dit: «Je suis la lumière du monde», parce que la Lumière du monde est la Lumière Solaire. C’est pourquoi, dans les temps anciens, les Égyptiens adoraient le soleil, les Incas adoraient le soleil et de nombreuses grandes religions dans le passé adoraient le soleil. Mais ce n’est pas, comme le pensent les ignorants de cette époque, qu’ils n’ont pas compris ce qu’était le Soleil et qu’ils ont donc pensé: «Oh, le Soleil est Dieu». Non; les peuples anciens étaient clairvoyants et bien informés et ils savaient que tout soleil est un émetteur, l’émetteur physique de l’Ayin Soph Aur, qui n’est pas une personne mais une force, une force cosmique, qui descend et donne vie au monde d’Atziluth, le monde de Briah, le monde de Yetzirah et le monde d’Assiah, et même dans les mondes infernaux – parce que cette lumière est ultraviolette au ciel et infrarouge en enfer.

Ainsi donc, vous découvrez comment de grands avatars dans le passé sont venus et ont enseigné le même drame, puisque le but de tout initié est d’incarner cette lumière. Ou en d’autres termes, ce que tout initié veut, c’est que cette lumière ressuscite, ressuscite dans le corps physique, dans l’âme, dans l’esprit, dans l’esprit, et c’est ce qu’on appelle la résurrection, parce que la seule entité qui peut ressusciter est le Christ. Lorsque cette énergie ressuscite dans la matière, elle la transforme; c’est ce qu’on appelle la transformation ou comme nous l’avons dit la transmutation, qui sera le thème de la prochaine conférence (Arcane 21).

Cette lumière solaire descend dans les quatre mondes (Atziluth, Briah, Yetzirah et Assiah), mais le seul monde qui peut individualiser cette lumière est ce monde appelé l’être humain, le Zahir Anpin. L’individualisation de cette lumière dans notre propre être individuel est le but, et cela se fait précisément par l’initiation. C’est ce qu’on appelle la Pâque du règne animal au règne humain et que de nombreux initiés ont expliqué de différentes manières: c’est, par la transmutation de l’énergie sexuelle, nous abandonnons le règne animal (qui est lié au monde de la mécanicité) – symboliquement parlant dans la Bible comme le monde de l’Egypte. C’est quand nous quittons l’Égypte, quand nous allons à l’exode, pour entrer dans notre terre promise, qui est le niveau de l’humain fait à l’image de Dieu. Mais, nous le répétons, ce n’est pas un processus mécanique.

Ce n’est pas comme si de nombreuses religions de nos jours pensent que dans les derniers temps, dans le jugement dernier, Dieu viendra les ressusciter – oui, il y a des gens qui pensent de cette façon – c’est pourquoi ils ne brûlent pas leur corps , ils les enterrent, parce qu’ils pensent qu’à la fin des temps Dieu viendra et unira tous ces os et cette chair et tous les morts ressusciteront. Il est très puéril de penser ainsi. Cela montre un manque de connaissances sur ces questions graves.

Nous devons comprendre cela, nous devons comprendre que nous devons gérer l’énergie solaire; nous devons le contrôler par la volonté, parce que les intelligences qui sont dans le règne animal, le règne végétal, le règne minéral, par leur volonté l’ont fait pour nous – lorsque nous n’étions que des véhicules mécaniques – afin d’effectuer une telle transformation dans le but de la nature , du cosmos, de la création. Cependant, maintenant, à ce niveau où nous sommes, ils nous ont donné en cadeau l’intellect avec lequel nous raisonnons, car seul l’animal intellectuel peut entrer dans l’initiation; un mulet ne peut pas le faire, un âne ne peut pas le faire, un taureau ne peut pas le faire, car ils n’ont pas de raisonnement. Le véhicule animal qui peut le faire doit avoir trois cerveaux, et c’est pourquoi nous avons trois cerveaux ou trois systèmes nerveux:

  1. le système nerveux central
  2. le grand système nerveux sympathique
  3. le parasympathique ou Vagus

Ce sont des véhicules de la lumière solaire, la lumière de l’Ayin Soph Aur qui agit à travers les trois forces primaires (Kether, Chokmah, Binah: Père, Fils et Saint-Esprit) dans Atziluth et à travers la dualité à Briah, le monde de la création .

Ainsi, l‘énergie solaire d’Atziluth descend de l’Ayin Soph Aur et entre dans notre tête depuis le pôle Nord et est distribuée selon la façon dont nous vivons la vie.

Le résultat final de la transformation de l’Ayin Soph Aur dans notre corps est ce que nous appelons la lettre hébraïque Noun, le poisson: le sperme et l’ovule. Ainsi, notre sperme et notre ovule sont le dernier voyage de notre héritage solaire. Par conséquent, si nous éjaculons le sperme à travers l’orgasmecomme les bêtescette force solaire sort du corps. Comment alors le Seigneur ressuscitera-t-il en nous si nous l’expulsons du corps? Comment espérer ressusciter si le Seigneur n’est pas à l’intérieur de nous? Pensez-vous que le Seigneur, le Christ, le Jah-Chavah Cosmique (parce que c’est le nom de Chokmah, le Soleil, le Christ en Atziluth) qui est celui qui exécute le drame – pensez-vous qu’il va venir à nous simplement parce que nous croyons, ou parce que nous recevons des conférences, ou parce que nous lisons des livres, ou parce que nous suivons la tradition de notre religion depuis des siècles, ou parce que nous allons à l’église tous les dimanches – pensez-vous qu’à cause de cela nous sommes va ressusciter? Non, nous ne voulons pas! Celui qui accomplit le miracle de la résurrection est le Seigneur, le Christ, la Lumière Solaire, qui est la seule origine de la vie, qui est dans l’énergie sexuelle. Imaginez le soleil disparaissant de ce système solaire; si cela se produit, alors la planète entière mourra – la vie existe à cause du soleil, donc, nous devons aussi comprendre cela en nous-mêmes.

Une autre erreur est que nous donnons une forme humaine à Dieu; oui, nous anthropomorphisons la divinité. C’est pourquoi Moïse a interdit la gravure d’images afin d’éviter un type de croyance aussi stupide. Pourtant, comprenez que les symboles sont faits pour aider l’humanité, pour expliquer tout cela; ainsi, le plus beau symbole, nous le répétons, est la croix et le crucifié dessus.

Tout le travail que nous devons effectuer pour ressusciter est sur la croix: le poteau vertical est le mâle et la poutre horizontale est la femelle. La verticale est Adam et l’horizontale est Eve; mâle et femelle forment la croix quand nous sommes unis sexuellement. Avec ce symbole, vous vaincrez le diable et les bêtes animales que nous avons à l’intérieur; la croix est un symbole de transformation.

Par conséquent, le crucifié sur la croix est la force crucifiée de Noun, et non ce que le christianisme suppose, où les croyants croient que seul Jésus de Nazareth est crucifié sur la croix. De toute évidence, vous ne pouvez pas mettre Néron comme symbole sur cette croix alchimique; vous ne pouvez pas mettre Attila sur cette croix; vous ne pouvez pas mettre Hitler sur cette croix. Sur la croix alchimique, il faut mettre comme symbole quelqu’un qui est déjà Christifié, ceci, afin de montrer que la croix est le chemin. Cela ne veut pas dire qu’un tel initié est celui qui va nous sauver, qu’une telle personne va faire le travail pour nous. Nous comprenons que Jésus a été crucifié sur la croix; oui, il l’était, mais avec un seul but: montrer à l’humanité que pour atteindre le niveau qu’il a atteint – c’est-à-dire un niveau Christifié nous devons le faire par la croix; ainsi, la croix est le chemin pour atteindre la perfection. Mais cette misérable humanité pense que Jésus qui est mort il y a deux mille ans a fait ce travail alchimique pour nous tous, et maintenant quiconque croit en lui peut pécher toute sa vie et si à la dernière minute ils disent: «Je crois en Jésus, »Ils vont ensuite au paradis. C’est vraiment ridicule, absurde, ridicule.

Nous devons comprendre la signification de la croix – comme nous l’avons expliqué au cours des quatre saisons comment la terre est transformée, de même la croix nous transformera. C’est pourquoi la lumière solaire descend sur nous d’en haut et atteint, comme nous l’avons dit, les organes sexuels, Yesod. Maintenant, nous devons revenir, faire resurgir la lumière, et cela se fait à travers le processus d’initiation qui est représenté dans le drame vécu par Jésus; le retour de la lumière est une résurrection qui se fait à différents degrés

Premièrement, nous ressuscitons la lumière solaire dans le corps physique en apprenant au corps physique comment absorber la lumière solaire. C’est pourquoi vous trouvez ici dans le Vingtième Arcane représenté en bas de l’illustration, dans les eaux de la vie, vous ne trouvez qu’une seule colonne – l’autre colonne a disparu, il n’en reste qu’une, qui est la colonne vertébrale. Si vous associez les deux colonnes à Adam et Eve, vous comprenez qu’Ève – le serpent lunaire, qui est l’organe créateur qui renverse la force en tant qu’animal afin de multiplier le genre comme des animaux – n’est plus là, car toute l’énergie est transmuté.

Le sarcophage d’Osiris représenté dans cet arcane est le même sarcophage du Christ. Qu’est-ce qu’un sarcophage?

Un sarcophage est cette boîte à l’intérieur de laquelle se trouve la momie cette momie est l’énergie, la base, la force. Maître Paracelse déclare que la momie est la base de la vie du corps physique. Si nous associons ce sarcophage à la lettre hébraïque Noun (Arcane quatorze), au poisson, alors nous comprenons mieux. Il est écrit dans les mystères égyptiens que le sarcophage d’Osiris a la forme d’un poisson. Ce poisson du sarcophage d’Osiris est la même arche de Noé. Noé est écrit avec les lettres hébraïques Noun et He; Noun est un poisson en araméen. Ainsi, si nous allons plus loin, nous trouvons l’autre prophète, le prophète Jonas. I-o-nah (YodVav), «IO», a été avalé par le poisson (Noun-He) Noah; voyez-vous, trouvez-vous les similitudes ici?

Cette carte de la résurrection nous dit que tout le travail est effectué dans le sarcophage, afin de ressusciter des morts. Qui sont les morts? Dans ce cas, cela s’expliquerait de deux manières différentes:

  1. les morts sont nous; nous sommes morts à la vie spirituelle.
  2. les morts sont aussi ceux qui parviennent à l’anéantissement de tous ces éléments animaux, agrégats psychologiques en eux-mêmes.

Tout le travail se fait dans l’obscurité, car lorsque ce sarcophage est fermé, ce n’est que l’obscurité. L’ensemble du travail est effectué dans l’obscurité. Quand Jonas a été avalé par la baleine, par le gros poisson, il était dans l’obscurité. Si vous étudiez le livre de Jonas, vous y verrez une prière qui comporte neuf étapes, ce Kabbalistiquement parlant, bien sûr, c’est aussi un symbole alchimique.

Alors vous découvrez que la célèbre Arche de Noé n’est rien d’autre que la planète Terre elle-même, ainsi que le sarcophage, et aussi le symbole de l’initié qui entre pour travailler avec le grand Arcane.

Tout d’abord, étudions cela de la manière cosmique: la planète entière, la Terre, est «He», et le nom de Noé est écrit avec «Noun He». En hébreu, nous n’avons besoin que de deux lettres pour écrire le nom de Noé: la lettre Noun et la lettre He, qui représentent le poisson ou le sperme (Noun) dans l’eau, ou mieux dit, dans la matière, l’utérus (He) . De manière cosmique, un tel utérus est la Terre elle-même, ou mieux dit, est cet ovule cosmique. Il est plus beau de dire, l’ovule, qui est la Terre – et si nous allons au centre de cette Terre dans la toute neuvième sphère, nous trouvons le feu du Christ, nous trouvons Lucifer, la force sexuelle, qui est donnée à travers matière sexuelle, représentée par la lettre Noun. Comme vous le voyez, la force sexuelle de l’homme vient de Noun, du sperme – plus il a de sperme fort, plus il a de force sexuelle. C’est la puissance (Aun) de Shamash (le Soleil), la puissance de – ShamshonSamson.

La descente dans les ténèbres

Alors vous trouvez là, que quand on entre dans ce chemin, on descend dans la neuvième sphère, on descend au centre de la Terre, on entre dans l’Arche de Noé qui est la Terre et sa propre Terre philosophique, le corps physique ( le sperme entre dans l’ovule dans l’utérus, la neuvième sphère de la Terre Mère). C’est le symbole de Jonas. Ou en d’autres termes, par l’alchimie, l’un (comme un sperme) est avalé par la baleine (l’ovule) et descend dans le cœur, l’utérus de la terre; parce que chacun de nous doit accomplir une mission.

Avez-vous lu sur Jonah? On lui a dit: «Lève-toi, va prêcher.» Mais quand vous prêchez, vous devez d’abord être avalé par la baleine; c’est ainsi que Jonah l’explique. Parce que Jah-Chavah lui dit:

– Jonas 1: 2, 3

Lève-toi, va à Ninive, cette grande ville, et crie contre elle; car leur méchanceté est montée devant moi. Mais Jonas se leva pour fuir vers Tharsis de la présence de Jah-Chavah, et descendit à Joppé; et il trouva un bateau allant à Tharsis. Il en paya le prix et y descendit, pour aller avec eux à Tharsis, de la présence de Jah-Chavah.

Puis Jah-Chavah a préparé un grand poisson (Noun) pour engloutir Jonas. Et Jonas était dans le ventre de (Noun) le poisson trois jours et trois nuits. Par la suite, le poisson a vomi Jonas sur la terre ferme et il va prêcher.

Ainsi Jonas prêche ce qu’il a vécu. Il prêche ce qu’il a fait, parce qu’il est un maître ressuscité. Quand la baleine a vomi Jonas sur la terre ferme, c’est quand Jonas est ressuscité; c’est précisément ce que le Maître Jésus a dit dans la Bible:

– Matthieu 12: 39, 40

Une génération méchante et adultère cherche un signe; et il ne lui sera donné aucun signe, sinon le signe du prophète Jonas: Car comme Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre de la baleine; ainsi le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits au cœur de la terre.

C’est clairement expliqué là – le cœur de la Terre est le centre de la Terre, ainsi que le ventre de la baleine, même chose; et l’arche de Noé symbolise la même chose.

Actuellement, il y a des gens qui recherchent toujours une arche physique sur le mont Ararat. Ils ne se rendent pas compte qu’une telle arche est l’énergie du sexe qui doit s’élever du coccyx, des organes sexuels, à travers les trente-trois vertèbres, et pour atteindre le mont Ararat. Le mont Ararat est au sommet de notre tête, le chakra Sahasrara; ainsi, si l’Arche n’y parvient pas, alors nous sommes avalés; nous sommes noyés; car c’est ici sur le mont Ararat, dans la glande pinéale, que se trouve la colombe (Jonas en hébreu) ​​du Saint-Esprit. C’est pourquoi Jonas se trouve ici, dans la glande pinéale. Pourtant, Noé au début envoie un corbeau, qui est un symbole de mort – ce qui signifie que nous devons encore anéantir différents éléments animaux en nous afin de ressusciter, afin de sortir de l’Arche. Noé sortant avec sa famille de l’Arche est le même que Jonas a été vomi du ventre de la baleine, ainsi que Jésus ressuscitant après le troisième jour après être descendu aux enfers; comme le déclare le Credo des Apôtres: « Il est descendu aux Enfers et au troisième jour il est ressuscité des morts.« 

Nous devons faire la même chose: nous devons entrer dans le ventre de la baleine; nous devons aller au centre de la Terre; nous devons accomplir le grand travail dans les eaux de Yesod; nous devons être vomis du ventre de la baleine; nous devons sortir de l’enfer et ressusciter, et tout cela est évidemment lié à la lettre Reish, avec la tête; car le seul objectif de la création est de créer un être capable de comprendre Dieu. Un mulet ne comprend pas Dieu; un cheval ne comprend pas Dieu, mais un être humain le comprend. Pour ces personnes qui ne croient pas en Dieu, c’est parce qu’elles ne comprennent pas Dieu, puisque, évidemment, ce ne sont pas des êtres humains. Écoutez, un véritable être humain n’a pas besoin de croire en Dieu, parce que Dieu accomplit son œuvre à travers lui; il est un véhicule de la lumière solaire; il est un véhicule de Dieu. Comme nous l’avons dit dans d’autres conférences, il est cet Yeshua, cet être transfiguré, le fils de Noun.

Il y a quelque chose de très caché dans l’Ancien Testament à propos de Josué, le fils de Noun. Il est écrit au début du livre de Josué que Jah-Chavah a parlé à Josué, le fils de Noun – Josué ou Yeshua comme vous le voyez, c’est la même chose, cela signifie «sauveur». C’est un processus initiatique – d’abord Moïse, puis Josué ou Yeshua. Vous devez être né des eaux comme Moïse, et ensuite Josué ou Yeshua doit venir à vous, ou comme l’enseigne le christianisme, vous devez d’abord être baptisé par Jean-Baptiste à Yesod, puis finalement Jésus vient à Hod – histoires différentes mais mêmes significations, même symbole.

Les Serpents de Feu « Seraphim »

– Matthieu 10: 16

Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups: soyez donc sages comme des serpents (Séraphins), et inoffensifs comme des colombes (Jonas).

Dans Hod, dans la troisième initiation des grands mystères, la résurrection est expérimentée pour la première fois; dans Hod, c’est là que l’initié crée le corps astral et où il fait sa première expérience de résurrection. Pourquoi? Parce que le monde de Hod est lié à la lumière astrale. Hod est l’hébreu pour la gloire, et dans Hod est l’endroit où nous voyons la lumière du Seigneur. Ainsi, lorsque nous créons un corps astral, c’est lorsque la lumière solaire réapparaît, en tant qu’humain dans notre psyché. Parce que le corps astral lunaire, le Kama Rupa – le corps des désirs que tout le monde a – est un corps animal; et le Seigneur ne ressuscite pas les bêtes. Lorsque le Seigneur entre dans Kama Rupa, il découvre alors ces démons, nos agrégats psychologiques. Tous ces éléments bestiaux que nous avons dans notre Kama Rupa gaspillent les énergies par la convoitise, par la cupidité, par la gourmandise, par la paresse – le réalisez-vous? C’est pourquoi nous devons créer un corps capable de transformer la lumière solaire comme le fait le soleil – et c’est le corps solaire astral.

Mais après avoir créé ce corps astral, nous devons anéantir la bête 666, qui est à l’intérieur de tout le monde. Nous ne pouvons pas servir Dieu et mammon en même temps, nous devons donc anéantir; c’est un processus. C’est pourquoi dans les Sept Mots, un livre écrit par Maître Samael Aun Weor, il a expliqué la troisième initiation – comment l’initié expérimente la naissance du Seigneur à l’intérieur de son corps astral – la crucifixion, la mort, la résurrection et l’ascension. Mais ce n’est évidemment pas la fin; parce que ce n’est que le début de la résurrection. Après cela, le Seigneur doit ressusciter dans l’esprit, ressusciter dans la volonté, dans l’âme et dans l’esprit. En d’autres termes, comme il est écrit, nous devons élever sept serpents de feu.

Lorsque les sept serpents de feu sont élevés dans les colonnes vertébrales des sept corps de l’initié, alors nous atteignons le monde de Chesed. Vous voyez dans l’Arbre de Vie, Malkuth, Yesod, Hod, Netzach, Tiphereth, Geburah et Chesed ou Gedulah. Et quand nous avons les sept serpents de feu, alors voici un initié qui est ressuscité dans le feu. Tout initié peut ressusciter dans le feu, bien sûr, tout initié qui suit le chemin de la croix. Néanmoins, le chemin de croix est également lié à d’autres éléments que nous allons expliquer dans d’autres conférences, et pas ici, afin de ne pas confondre les choses.

Serpents de lumière

– Jean 3:14

« Et comme Moïse a élevé (le Séraphin) le serpent (de feu) dans le désert, de même le Fils de l’homme (le serpent de lumière) doit être élevé. »

Maintenant, nous trouvons que si l’initié veut ressusciter dans la lumière, eh bien c’est une étape supérieure. De nombreux initiés ressuscitent dans le feu, mais très rares sont ceux qui ressuscitent dans la lumière.

Initiatiquement parlant, pour ressusciter dans la lumière, l’initié doit renoncer au nirvana – parce que le nirvana est le lieu où demeure la monade, donc lorsque la conscience humaine est unie à sa Monade, elle entre dans le nirvana. Ainsi, si l’initié veut ressusciter dans la lumière, eh bien, écoutez, le Seigneur ne commence pas à éclairer l’initié d’en haut, mais d’en bas. Ainsi, pour ce type de résurrection, l’initié doit abandonner le Nirvana et redescendre en enfer; ainsi, le Seigneur commence là, faisant la lumière dans les ténèbres du fond même. C’est pourquoi il est écrit que pour ressusciter dans la lumière, l’initié doit renoncer au nirvana. Mais beaucoup de Pratyeka-Bouddhas, maîtres du chemin en spirale, ne veulent pas renoncer donc ils n’incarnent pas le Seigneur dans la lumière, qui est le plus bel élément après le feu, car alors la lumière brille dans les ténèbres. Le feu peut monter, mais ces Maîtres ou Pratyeka-Bouddhas peuvent néanmoins avoir de l’ego; celui qui ressuscite dans la lumière doit anéantir l’ego, car la lumière, le Christ, brille dans les ténèbres, le Christ donne la lumière et la compréhension, la compréhension, la sagesse. Par conséquent, pour ce type de résurrection, l’initié doit descendre dans l’étable de Bethléem, la crèche de Bethléem qui est ici à Malkuth, le corps physique. Sous Malkuth, le corps physique, vous trouvez l’enfer, Klipoth, où vous trouvez Hérode, où vous trouverez tous ces éléments animaux.

Ainsi, lorsque l’initié descend, le Seigneur – alors comme lumière – descend en lui, dans son corps physique, et commence à élever les serpents de lumière. C’est ainsi que l’initié expérimente tout le drame de la lumière solaire dans les octaves supérieures de chaque corps. Ainsi, le Seigneur vient et absorbe tous ces corps solaires, ainsi ces corps deviennent ses corps. C’est quelque chose que nous devons comprendre, car Chokmah est précisément cette partie de la trinité qui descend et devient une entité avec l’âme de cet initié particulier. Et c’est ce que le bouddhisme appelle un Bodhisattva; encore une fois, c’est quelque chose qui est très important à comprendre parce qu’un Bodhisattva est quelqu’un qui est déjà ressuscité dans le feu et devient maintenant un véhicule de la lumière de Chokmah. Comprenez: c’est ce qui est arrivé à Jésus, c’est ce qui est arrivé à Jean-Baptiste, ainsi qu’à Moïse, à Abraham, à Krishna. Après avoir ressuscité dans le feu, ils ont incarné Vishnu, Osiris, Amon-Ra, Christ, Chenrezig, Avalokiteshvara, Kwan Yin, Quetzalcoatl, si vous allez sur une autre planète, ils pourraient nommer le Seigneur d’une autre manière, que nous pouvons également nommer, puisque , ils se réfèrent à la même énergie.

Ainsi, alors le Seigneur est né en danger; et il est en danger parce que tout le monde veut le tuer. Qui veut le tuer? Le Pharaon, ou le roi Hérode, qui sont des symboles de votre propre ego, de votre propre intellect – parce que l’initié a toujours l’ego à l’intérieur; ainsi le Seigneur est né faible, parce que le mastodonte (la bête) est très fort en nous; l’initié doit être un humble berger et prendre soin des brebis du Seigneur. Ainsi, petit à petit, le Seigneur montre sa sagesse. Le Seigneur grandit et grandit à l’intérieur tandis qu’il anéantit tous ces ego de Karmasaya, Kamaduro et toute cette saleté qui est à l’intérieur de chaque initié. Par la suite, il joue de la lyre comme Orphée, ou comme David, et écrit de beaux psaumes. Il vient et écrit le psaume 119, lié aux 22 lettres, parce qu’il en fait l’expérience, et il est la lumière dans tous les psaumes. De plus, le Seigneur devient la Sagesse de Salomon, de Sola-Man: l’homme solaire. Voilà donc comment l’initié l’incarne.

Mais, quelqu’un peut incarner le Seigneur, être oint comme Saül, Shaul, et ensuite ne pas faire le reste du travail, car il y a le libre arbitre. Pourtant, si l’initié fait le travail, alors le Seigneur triomphe à l’intérieur de lui et ressuscite ou réémerge initiatique dans la lumière dans tous ses corps. Lorsque cela se produit, Chokmah pénètre dans le monde de Binah et y attend; il entre dans le monde de Saturne – Binah, symbole de ce sarcophage, le monde de la mort. Ici, tout son travail est de sanctifier le septième jour, car il est déjà ressuscité dans le feu et dans la lumière; maintenant il doit rendre le septième jour saint – le Shabbath Chokmah doit descendre au fond même de l’enfer afin d’y travailler avec tous ces éléments que nous avons afin de les anéantir tous. ainsi, s’il y parvient, il ressuscite dans Yetzirah et devient le Seigneur du sabbat. Vous savez comment les Évangiles parlent de la façon dont Jésus de Nazareth est le Seigneur du sabbat, le Christ est le Seigneur du sabbat, le Fils de l’homme est le maître du sabbat? Oui, bien sûr, mais être le Seigneur du Sabbat signifie anéantir tout l’egode Lilith et Nahemah, être complètement pur pour ressusciter avec le corps physique et entrer dans la quatrième dimension. Au cours de ce processus, sa tête doit passer par une transformation. La lettre Reish est en relation avec la tête. Nous avons beaucoup expliqué la tête dans d’autres conférences.

Le Faucon

C’est pourquoi, pour montrer symboliquement ici sur la carte le travail avec la tête, vous trouvez le faucon avec la tête d’un être humain; ainsi si vous observez clairement, le faucon entre dans le ciel, qui est toujours au-dessus, dans le troisième espace de cette carte – le faucon y entre, et sa tête y entre en premier. C’est la résurrection supérieure, le résultat final.

Le faucon tient deux éléments: une hache et un bâton – parce que nous devons travailler avec ces éléments. Le bâton est un symbole de la colonne vertébrale, les trente-trois vertèbres, la lettre Vav; nous devons travailler avec le bâton parce que la colonne vertébrale est l’endroit où le Seigneur descend et ressuscite. (Lorsque nous nommons le Seigneur, comprenez que nous parlons de la lumière solaire.)

La hache à double tranchant est un symbole des deux polarités sexuelles: un bord est la femme, qui est le côté le plus tranchant, et l’autre est l’homme qui n’est pas aussi «tranchant». Mais travailler avec ces deux côtés de la hache dans l’acte sexuel est la façon dont nous tuons, massacrons, tous les incroyants, tous les incirconcis, qui sont à l’intérieur de nous, qui sont tous ces éléments psychologiques qui aiment forniquer, qui aiment commettre adultère, qui aiment enfreindre les lois données par Dieu. C’est le seul moyen. C’est pourquoi le Faucon montre cela: le bâton et la hache sont les éléments avec lesquels nous devons travailler pour ressusciter.

Jonas

La tête, Reish, est directement liée au livre de Jonas. Rappelez-vous que Jonas en hébreu signifie colombe cette colombe est la colombe du Saint-Esprit, qui est symbolisée par le faucon ou par l’aigle, parce que de nombreuses religions symbolisent le Saint-Esprit avec un oiseau qui vole haut. Mais le plus beau symbole est le cygne ou la colombe blanchele Saint-Esprit est toujours symbolisé par un oiseau.

Donc, Jonas signifie colombe en hébreu. Ensuite, vous découvrez comment Jonas émerge, ou comment le Saint-Esprit, ou comment la colombe, émerge de la baleine (le corps physique) et après cela, sa tête (sa gourde) passe une transformation – il peut alors aller prêcher à Ninive et dit: «Dans quarante jours, Ninive sera détruite.»

Quarante est la lettre Mem (Arcane Treize), ou comme Noé l’a dit, «la planète entière sera détruite par un grand déluge», – la lettre Mem est liée à l’eau. C’est pourquoi Jésus est allé dans le désert pendant quarante jours – pour travailler avec les eaux.

Séquentiellement, vous constatez qu’après que Jonas prêche à Ninive, il va se reposer; puis Yod-Chavah (Chokmah) fit une gourde (Kikaion en hébreu) sur la tête de Jonas. Ceci est un symbole; la citrouille symbolise la tête – comme expliqué dans la conférence «Les mystères de l’Halloween» – qui est, lorsque vous descendez dans votre propre esprit, votre propre enfer, vous devenez conscient de tous vos démons, tous ces monstres que vous avez à l’intérieur . Les gens célèbrent Halloween et utilisent différents déguisements pour profiter de la fête, comme lorsqu’ils célèbrent Noël, comme lorsqu’ils célèbrent la semaine sainte: sans savoir pourquoi. Toutes ces célébrations païennes, ou fêtes (jours saints), ont leur signification. Halloween, où les gens célèbrent l’émergence de toutes ces choses horribles, est similaire aux merveilles ou aux tours que Moïse fait et exécute devant le pharaon. Moïse a dit au Pharaon: « La charité s’il-vous-plaît? »

– Exode 5: 1

Ainsi a dit Jah-Chavah Elohim d’Israël: Laisse aller mon peuple, afin qu’il m’organise une fête dans le désert.

Et Pharaon a dit: « Pas de friandise. »

–Exode 5: 2

Qui est Jah-Chavah pour que j’obéisse à sa voix pour laisser partir Israël? Je ne connais pas Jah-Chavah, je ne laisserai pas non plus Israël partir.

Alors Jah-Chavah dit à Moïse: «Je te montrerai un tour que j’accomplirai avec la nature»; et Moïse dit à Aaron.

– Exode 7: 9-11, etc.

« Prends ta verge et jette-la devant Pharaon, et elle deviendra un serpent.

Et Moïse et Aaron allèrent vers Pharaon, et ils firent comme Jah-Chavah l’avait ordonné; et Aaron jeta sa verge devant Pharaon et devant ses serviteurs, et elle devint un serpent. Puis Pharaon appela aussi les sages et les sorciers: maintenant les magiciens d’Egypte, ils firent aussi de même avec leurs enchantements (ou astuces). « 

Donc, tout cela est le symbole de quelque chose de psychologique que les gens ne comprennent toujours pas – c’est Halloween. Jusqu’à ce que le premier-né des Egyptiens – qui est l’intellect, ou le raisonnement, ou l’ego, ou quoi que ce soit animalier – soit anéanti et alors ils accomplissent l’Exode; c’est un symbole que nous devons accomplir en nous-mêmes.

Les mêmes phénomènes se produisent avec le roi à Ninive; cependant, dans ce cas, quand la parole fut adressée au roi de Ninive:

– Jonas 3: 6-10

Il se leva de son trône, et déposa sa robe devant lui, le couvrit d’un sac et s’assit dans la cendre. Et il le fit proclamer et publier à Ninive par le décret du roi et de ses nobles, disant: Que ni l’homme ni la bête, ni le troupeau ni le troupeau, ne goûte quoi que ce soit; qu’ils ne paissent pas et ne boivent pas d’eau. la bête soit couverte d’un sac, et crie avec force à Dieu: oui, qu’ils détournent chacun de sa mauvaise voie et de la violence qui est entre leurs mains. Qui peut dire si Dieu se retournera et se repentira, et se détournera de sa colère féroce que nous ne périssons pas? Et Dieu vit leurs œuvres qu’ils détournaient de leur mauvaise voie; et Dieu se repentit du mal qu’il avait dit qu’il leur ferait; et il ne l’a pas fait.

Ainsi, ils commencent à changer et à travailler sur eux-mêmes. C’est l’autre partie de l’histoire, d’autre part – lorsque vous suivez les conseils et ensuite vous faites le travail. Et puis, lorsque le travail est terminé, les personnes qui ont effectué le travail ne sont pas détruites. Mais quand Jonah a réalisé cela, il se sentit mécontent, découragé et dit.

– Jonas 4: 2, 3

Je te prie, ô Jah-Chavah, n’était-ce pas ce que je disais, alors que j’étais encore dans mon pays? C’est pourquoi je me suis enfui avant vers Tharsis, car je savais que tu es un Dieu miséricordieux, miséricordieux, lent à la colère et d’une grande bonté, et que tu te repens du mal. C’est pourquoi maintenant, ô Jah-Chavah, prends, je t’en supplie, ma vie de moi; car il vaut mieux pour moi mourir que vivre.

Si vous lisez attentivement le livre de Jonas, vous devez comprendre que lorsque Jonah se réveille de son rêve de son repos, il se rend compte que la citrouille est en train de pourrir. Cette citrouille est sa propre tête, ce qui signifie que le raisonnement objectif qu’il a acquis, avec tout le travail qu’il a effectué à ce moment-là, a atteint un certain niveau, mais au-delà de ce niveau, il se rend compte que son propre Jah-Chavah est très profond. , ainsi, il ne comprend son Dieu qu’à un certain niveau. Ainsi, pour acquérir plus de connaissances sur lui-même et sur son propre Dieu, il doit redescendre; et il s’en rendit compte dans son mécontentement. Et puis le Seigneur a dit: « Est-ce que tu as intérêt à être mécontent de la gourde, (c’est-à-dire mécontentement pour ton niveau de raisonnement), aussi j’ai pitié de ces gens de Ninive qui suivent maintenant le chemin à cause de tes conseils et ils ne peut pas discerner entre sa main droite et sa main gauche; alors j’ai plus de pitié pour eux.

Alors réalisez que – lorsque vous marchez sur le chemin – plus vous êtes ignorant, plus vous recevez d’aide, de miséricorde. Mais plus vous avez de sagesse, plus vous ajoutez de douleur. Dans ce cas, Jonah est à un niveau de raisonnement plus élevé, mais il souffre parce qu’il a peut-être dit: «Eh bien, je voulais atteindre le niveau d’Anklad, qui est le niveau supérieur de raisonnement objectif, et me voici à Podkoolad, qui est inférieur à Anklad.  » Il dit: «Pour acquérir Anklad, je dois renoncer à ce que j’ai, et y retourner chez la baleine», et c’est très fatiguant. Bien sûr, il s’agit de parler d’une manière générale, car le signe de Jonas cache toute la signification de toute l’œuvre. Donc, c’est le signe de Jonas. Vous voyez, si vous étudiez le livre de Jonas, vous comprendrez la parole de Jésus, qui a dit:

– Matthieu 12: 39, 40

« Une génération méchante et adultère cherche un signe; et il ne lui sera donné aucun signe, sinon le signe du prophète Jonas: Car comme Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre de la baleine; ainsi le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits au cœur de la terre. « 

Je viens à l’esprit de l’époque de Maître Samael Aun Weor. À ce moment-là, au Mexique, il nous disait: «Je suis en train de passer un processus dans lequel je reçois les atomes de ma momie (momie).» Si nous parlons en termes de Paracelse, nous disons momie, si nous parlons en termes égyptiens, nous disons momie. «En ce moment,» dit-il, «j’ai toute la tête de ma maman, et ce que vous voyez ici n’est pas le même individu que vous avez rencontré il y a des années. Puis, quand j’ai entendu cela de lui, seulement à moi-même, j’ai dit: «Moi, le Maître va ressusciter dans un moment», parce que j’étudiais la doctrine. Mais d’autres personnes qui l’ont entendu dire cela n’ont pas compris et ne comprennent toujours pas. Ils ne comprennent pas que pour réussir ce processus, Marie-Madeleine doit venir verser le nard sur la tête, pour oindre l’initié pour sa mort.

– Marc 14: 3-10

Et étant à Béthanie dans la maison de Simon le lépreux, alors qu’il était assis à table, une femme vint avec une boîte d’albâtre de pommade de nard, de nard très précieuse; et elle a cassé la boîte et l’a versée sur sa tête.
Et certains étaient indignés en eux-mêmes et disaient: Pourquoi ce gaspillage de la pommade a-t-il été fait?
Car il aurait pu être vendu pour plus de trois cents deniers, et avoir été donné aux pauvres. Et ils ont murmuré contre elle.
Et Jésus dit: Laissez-la tranquille; pourquoi la dérangez-vous? Elle a fait un bon travail sur moi. Car vous avez toujours les pauvres avec vous, et quand vous voulez, vous pouvez leur faire du bien; mais moi, vous ne l’avez pas toujours.
Elle a fait ce qu’elle a pu: elle est venue un coup droit pour oindre mon corps à l’enterrement.
En vérité, je vous le dis, partout où cet évangile sera prêché dans le monde entier, ce qu’elle a fait sera également évoqué en mémoire d’elle.
Et Judas Iscariot, l’un des douze, alla vers les principaux sacrificateurs, pour le leur livrer.

Qui est Marie-Madeleine? Marie-Madeleine, bien sûr, symbolise l’épouse de Jésus. Et beaucoup disent, par exemple, que dans le passé, elle était une prostituée. Laissez-moi vous dire: avant de s’engager sur le chemin, toutes les femmes initiées étaient des prostituées; le sens, le symbole de Marie-Madeleine est (M.M), sur le chemin, toute femme avec la convoitise à l’intérieur, tout homme avec la convoitise à l’intérieur, est une prostituée des prostituées de leur Lumière Solaire. Mais après que Christ a pris les sept péchés de Marie-Madeleine, cette femme initiée (Chavah) est devenue sainte, au sein de n’importe quel initié. Mais quiconque a de la convoitise à l’intérieur – qui appartient à n’importe quelle religion – prostitue la lumière solaire. Il suffit d’atteindre l’orgasme, ou de coopérer avec son conjoint avec le spasme, l’orgasme, la fornication, afin de prostituer la Lumière Solaire du Seigneur. Comprenez-vous cela?

Judas Iscariot symbolise le traître, mais ce n’était pas un traître; de même, Marie-Madeleine symbolise «Chavah» et toutes les belles épouses de nombreux initiés qui ne sont pas des prostituées, mais qui ont en elles les éléments psychologiques de la prostitution. Nous n’affirmons pas ici que Marie-Madeleine pratiquait la prostitution, non. Car nous savons que les prostituées – à notre époque – sont celles qui vont partout et font du sexe pour de l’argent, elles se prostituent pour gagner la vie, pour gagner de l’argent. Si nous déclarons que symboliquement Marie-Madeleine était une prostituée, nous voulons dire que n’importe quel homme ou femme – peu importe à quel point leur Nephesh (âme animale) est basse – s’ils entrent dans le chemin, ils peuvent ressusciter. Ainsi, Nephesh est le symbole que Marie-Madeleine représentait, comme Judas représentait le traître. Mais elle était, bien sûr, une initiée d’un temple. Mais le fait qu’elle était une initiée du temple, comme Marie la Mère aussi, cela n’enlève pas le fait qu’ils avaient la convoitise à l’intérieur, parce que seuls les ressuscités n’ont aucun désir du tout. Est-ce que tu a reçu sa? Comprenez vous? Ceci est important à comprendre car il y a beaucoup de spéculations à ce sujet, et quand les gens ne comprennent pas les mystères, ils se contentent de spéculer; ils disent beaucoup de choses d’une manière ignorante.

Le nard est le parfum de la sixième dimension. Nard est lié à Tiphereth. C’est le beau parfum qui nous montre que pour ressusciter, il faut faire intervenir les forces du Soleil, car Tiphereth est le Soleil, le centre. Ainsi, le symbole de verser de l’huile de nard sur la tête de Jésus nous dit que son Reish, sa tête, se transforme, afin de recevoir un autre degré de raisonnement objectif, qui est donné par les principaux atomes que nous avons dans la tête:

  1. l’atome de Kether, à la racine du nez
  2. l’atome de Binah dans la glande pinéale
  3. l’atome de Chokmah dans l’hypophyse

Ceux-ci sont connectés aux trois systèmes nerveux.

Ainsi, d’abord la tête (Adam, qui est numériquement 144 000) passe cette transformation et l’initié ressuscite avec plus de sagesse et devient un véhicule de la Lumière Solaire. C’est un Maître ressuscité; tout Maître ressuscité est un véhicule de la Lumière. Néanmoins, les Maîtres ressuscités peuvent tomber ou descendre. Mais c’est un sujet du vingt et unième arcane.

Pour suivre notre enseignement :

%d blogueurs aiment cette page :