Le Arcane 14 : la tempérance

Catégorie: Les Vingt-Deux Arcanes du Tarot et de l’Hébreux

Écrit par: Instructeur gnostique


Tempérance

C’est un bel Arcane qui nous montre trois aspects différents par rapport au travail que nous devons tous faire si nous voulons obtenir l’Autoréalisation de l’Être.

Cet arcane est lié à trois aspects : la transmutation, la transformation et la transsubstantiation.

Comme vous le voyez dans la carte de tarot, il apparaît un ange qui à cause de la lumière solaire est très bronzé. De toute évidence, c’est ainsi que nous devons devenir : remplis de lumière solaire.

L’Ange mélange deux élixirs ; il tient à la main deux coupes ou deux jarres qui sont deux substances liées au Soleil et à la Lune. Le Soleil est toujours une représentation de l’homme, et la Lune est une représentation de la femme.

Ici, il faut approfondir l’explication, car c’est l’Ange qui fait ce mélange. Et au-dessus de l’Ange, vous trouvez le Soleil à sept Rayons, qui a une signification ésotérique qui implique beaucoup de choses que nous essaierons d’expliquer en termes simples, donc concentrez-vous très profondément pour comprendre.

Pour commencer, qu’est-ce qu’un Ange ? Vous savez que le mot Ange vient du mot grec angelos (pluriel Angeloi), qui signifie « messager ». Ce nom de messager se trouve à de nombreux endroits, dans différentes écritures, par exemple en sanskrit, le mot pour messager ou ange est « Avatar ».

Il existe donc différents types de messagers ou avatars, et différents niveaux également, et lorsque nous trouvons ici sept Rayons du Soleil, nous sommes directement liés à la loi de l’Heptaparaparshinokh : la loi qui organise la création.

Lorsque nous étudions les anges de manière kabbalistique, nous constatons que selon la Kabbale, ils existent dans le monde de Yetzirah, qui est le monde des anges et de la formation. Et ils sont liés au troisième triangle de l’arbre de vie : HodNetzach et Yesod.

Yetzirah (le monde de la formation) et les Anges sont directement liés à la quatrième dimension. La quatrième dimension est Eden, ce paradis perdu de Milton.

Dans d’autres conférences, nous expliquons que cette planète Terre, la planète entière, est le résultat des trois manifestations précédentes de la vie, mais dans d’autres dimensions.

Les trois époques précédentes sont appelées en sanskrit « Mahamanvantaras », qui se traduit par « Grands jours cosmiques ». Ainsi, le Grand Jour Cosmique précédant celui-ci était lié à la lune, lorsque toutes les lunes étaient des planètes. Ce sont les lunes qui orbitent maintenant autour des différentes planètes de notre système solaire.

Dans « Hier Cosmique », est apparu un Initié Supérieur ou le Plus Haut, car à chaque Jour Cosmique, il y a différentes monades qui luttent, qui se battent pour leur réalisation de Soi. Certains d’entre eux atteignent la réalisation de soi tandis que d’autres ne le font pas, mais parmi ceux qui atteignent la réalisation de soi, il y en a toujours un qui atteint le plus haut, le sommet, et devient nous dirons le « Roi » ou le souverain de ce jour cosmique particulier .

Ainsi lié au jour cosmique passé, le plus haut initié est le Seigneur que nous connaissons sous le nom de Jéhovah. JA-HO-VAH – est le plus haut initié de cette période.

Mais avant que ce Jour Cosmique ne se produise, il y a eu un autre Jour Cosmique et c’est ce qu’on appelle l’Époque Solaire, dans laquelle il y avait aussi les plus hauts initiés et différentes monades qui n’ont pas atteint la réalisation du Soi. Mais le plus élevé de cette Époque est le Maître Aberamentho. Le Maître Aberamentho reçoit le titre de Christ à cette époque ; il a atteint la réalisation de soi et s’est placé au sommet de son temps.

Ainsi, les Êtres qui se sont auto-réalisés à l’Epoque Solaire sont ceux qui en ce temps, en ce Jour Cosmique, sont appelés Archanges, et ils sont liés au feu, ils sont liés au corps astral et au corps des désirs ; tandis que les êtres que de nos jours nous appelons Anges sont liés à l’époque lunaire et sont les êtres liés aux éléments, aux forces chimiques et physiques de la planète.

Avant cette Epoque Solaire était l’Epoque Saturnienne, qui est en relation avec le mental. Comme vous le voyez par exemple, l’involution des forces, ou l’Ayin Soph Aur, vient en premier ; Les forces mentales, astrales et vitales ou éthérées, et finalement c’est la quatrième qui est la matière physique, la matière même physique que dans la Kabbale nous appelons Assiah.

C’est pourquoi dans l’arbre de vie que vous trouvez en premier ici, le premier triangle lié à cette époque que nous appelons l’époque saturnienne. (L’esprit se rapporte à Saturne, car une telle planète vibre avec Binah – la compréhension – les Hiérarchies saturniennes influencent Netzach – le corps mental, qui est la Sephirah liée à la tête dans le troisième triangle gouverné par Binah – le Saint-Esprit).

Ainsi, l’Epoque Saturnienne est en relation avec le mental, puis l’Epoque Solaire, en relation avec le deuxième triangle, qui est l’Epoque Solaire en relation avec les forces émotionnelles, ou les forces du désir. Et puis nous trouvons le troisième triangle lié aux forces éthérées et enfin ici nous trouvons tout en bas la planète Terre, Assiah. C’est pourquoi dans la Kabbale, nous étudions les Quatre Mondes : AtziluthBriahYetzirah et Assiah.

Nous allons donc le répéter et le répéter sous différents aspects afin de comprendre la création et les créatures, que nous appelons de nos jours Anges, Archanges, Principautés, pouvoirs de l’air, etc.

Le livre de la Genèse explique tout cela très profondément, mais malheureusement, il a été mutilé à plusieurs reprises et c’est pourquoi nous devons en expliquer davantage.

Comme vous le voyez, Yesod est la Sephirah immédiatement au-dessus de Malkuth, qui est un monde d’Assiah et dans lequel dans la Genèse dans le livre de la Bible est mentionné comme Mitzraïm ou Egypte. L’Egypte elle-même est un monde de matière, et la « Terre Promise » que nous trouvons toujours écrite est Yesod, qui est immédiatement au-dessus de Malkuth.

Mais Malkuth est le résultat de Yesod. Nous parlons toujours de Yesod dans de nombreuses conférences, si vous vous en rendez compte, nous mettons toujours l’accent sur les forces sexuelles, car Yesod est vraiment le fondement et est directement lié à la Sephirah Daath, qui est la connaissance.

Le mystère de Daath est un mystère sexuel, ou le mystère de la création, les forces sexuelles. Et nous arrivons ici à la lettre « Noun » qui signifie « poisson » en araméen, car en hébreu, le poisson est « dag ». Cela fait donc référence au sperme et à l’ovule et à différents aspects de la nature, comme vous vous en souviendrez si vous lisez l’Arcane sur le site, qui est synthétisé et très bien expliqué.

Ainsi, le souverain du monde de Yesod est directement lié au passé du jour cosmique, au jour cosmique de la lune ou à l’ancienne lune terrestre, dont l’initié le plus élevé est Jéhovah. Et c’est pourquoi Jéhovah est nommé dans de nombreuses parties de la Bible, et est également nommé dans d’autres écritures, mais avec d’autres noms, car vraiment Jéhovah est celui qui est au sommet de la pyramide des Anges et des Archanges. Pour la simple raison que pour que les forces de l’arbre de vie fonctionnent, elles doivent passer par Yesod, car Malkuth est tout en bas.

Donc Yesod est la quatrième dimension, gouvernée par la Lune, et même Hod (qui est le monde astral) est gouverné par la Lune. En d’autres termes, toutes les énergies qui viennent d’en haut passent par Yesod, et le souverain de Yesod est Jéhovah.

Mais Jéhovah ne gouverne pas seulement la Lune de la planète Terre, il gouverne toutes les Lunes du système solaire, car si nous voulons parler directement de notre propre Lune particulière, ou Logos, ou nous pouvons dire que l’Ange lié à cette Lune est Gabriel . C’est pourquoi nous constatons que Gabriel apparaît toujours pour annoncer la naissance d’un grand initié dans le monde de Malkuth. Vous trouvez par exemple Gabriel a annoncé la naissance de Jésus, et si vous lisez le Coran, vous voyez comment Mohammed a été enseigné par l’Ange Gabriel. Vraiment, Gabriel commande de nombreuses légions d’Anges de la Lune, qui sont liées à la procréation.

Aucun Ange n’effectue quoi que ce soit sur cette planète physiquement ou dans le monde éthéré sans la permission de Jéhovah, car il est en charge des forces éthérées. Ces forces éthérées sont liées aux forces du Saint-Esprit, car Binah le Saint-Esprit contrôle le troisième triangle.

Bien sûr, il y a beaucoup d’Anges liés à Yesod, qui travaillent avec Yesod, avec des forces éthérées. Et liées à la Lune, dans le règne minéral, les forces de Jéhovah, les Anges de Jéhovah, travaillent avec l’évolution des Monades dans ce royaume, car elles sont directement liées à l’aspect physico-chimique de cette planète qui est dirigée par les forces éthérées, et aussi le règne végétal.

Dans de nombreux livres du Maître Samaël Aun Weor (et de nombreux autres livres d’autres Maîtres), chaque arbre ou herbe est lié à un ange ou à une force particulière qui est une intelligence qui gère les forces du monde éthéré afin que l’évolution se produise. dans le monde physique. Lorsque vous éveillez le pouvoir de la clairvoyance, vous pouvez voir ces Anges travailler dans l’atmosphère de la Terre.

Au-dessus des Anges se trouvent les Archanges qui accomplissent également des devoirs et des œuvres dans la nature, mais tout passe par Jéhovah car il est le souverain de la quatrième dimension. C’est pourquoi les Archanges sont directement liés au corps du désir ; avant de construire un corps astral solaire, nous avons le corps du désir, qui est lié aux animaux. Les plantes et les minéraux n’ont pas le corps du désir, mais les animaux ont ce corps du désir. Nous devons transformer notre corps de désir.

C’est pourquoi dans de nombreuses conférences, nous affirmons que le corps astral, qui est un corps que nous devons créer, est directement lié aux forces astrales qui entrent dans le monde éthéré et qui sont contrôlées par les archanges. L’énergie astrale est placée dans Hod qui est gouverné par la Lune et directement lié à Yesod ; de Hod la lumière astrale va directement dans le monde de Yesod puis apparaît enfin sur la Terre.

C’est ainsi que nous devons comprendre et comprendre la relation des Archanges et des Anges avec notre propre nature psychosomatique particulière. Donc si vous suivez, petit à petit, vous découvrirez comment c’est lié.

Les archanges sont liés à Hod et ils gèrent les forces, les lois des mondes supérieurs. Les lois supérieures sont liées au Karma et au Dharma et agissent sur la planète selon le karma de la planète ; c’est comme ça que ça se règle.

Quand au commencement l’évolution de cette planète a commencé en relation avec le Royaume Humain, vous constaterez que les Archanges sont devenus les dirigeants des races à travers le seigneur Jéhovah. Vous découvrirez donc qu’il existe de nombreuses religions dans le monde qui sont gouvernées par la Lune, ce qui signifie qu’elles sont liées aux races et que ces religions sont gouvernées par Jéhovah. De nombreux ésotéristes pensent que Jéhovah n’est que le souverain, ou celui qui a implanté sur la Terre la religion du judaïsme. Mais en réalité, Jéhovah est apparenté à toutes les religions lunaires ; nous l’appellerons « lunaire » pour signifier lié aux races.

En entrant dans le corps physique, les forces de Yesod entrent par la rate, et la rate transforme ces forces en globules rouges qui circulent dans le sang. Le sang est le véhicule de l’esprit, le véhicule de ces forces qui viennent de la nature. Les forces des Elohim (qui sont les mêmes Archanges ou Anges) entrent par le nez lorsque nous respirons ; c’est ce que nous appelons le Rouach Elohim ou ce souffle de vie qui est implanté dans chaque créature selon son propre niveau. Donc chacun à son niveau respire selon les forces de la nature et implante cela dans le sang. Rappelez-vous que dans d’autres conférences, nous expliquons que le sang reçoit l’oxygène afin de purifier le sang « venin », de sorte que l’oxygène pénètre bien sûr par le nez et que les Rouach Elohim entrent dedans afin d’agir dans le sang.

Le Corps Vital qui est la partie supérieure de notre corps physique reçoit la force éthérée à travers la rate, la transformant en globules rouges. C’est pourquoi nous dirons que le sang qui circule dans le corps physique, non seulement dans le règne humain mais dans le règne animal, est le liquide qui transporte l’Âme, le Rouach Elohim, la force de Dieu.

Ces Elohim sont liés au cours du Karma. Il y a un mot en grec qui les concerne : « demiurgos » et ce mot en Français est « demiurge » qui signifie « travailleur habile ». De nombreux érudits ont mal compris ou ont des interprétations erronées au sujet des Demiurgos ou des ouvriers habiles qui sont bien sûr tous les Anges et Archanges de cette immense création de cette planète Terre. C’est pourquoi, lorsque vous enquêtez sur de nombreuses religions, vous les trouvez dans leurs différents panthéons. Les Anges et les Archanges sont en relation avec les forces de la nature, car ils sont nombreux.

Dans la Kabbale, nous les étudions en relation avec les Mondes de Yetzirah et Briah, car le Monde de Briah (le Monde de la Création) est en relation avec les Archanges, et le Monde de Yetzirah est en relation avec la formation et les Anges.

Mais tous, afin d’entrer dans la nature et de travailler sur cette planète Terre, le font par Yesod, et le gouverneur de Yesod est Jéhovah ; de cette façon, nous comprenons comment Jéhovah a créé la Terre ou le royaume physique ou la planète, car il est écrit dans la Bible que Yod-Havah ou « Jéhovah Elohim a fait la terre et les cieux, et chaque plante des champs avant qu’elle ne soit dans le terre, et toute herbe des champs avant qu’elle ne pousse, car Jéhovah Elohim n’avait pas fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait pas un homme pour cultiver la terre. Genèse 2:4, 5 En d’autres termes, les Demiurgos ou Demiurge sont les nombreux ouvriers habiles ou Anges et Archanges, ou mieux dit, les Elohim sous le commandement de Jéhovah.

Les Archanges gèrent le Monde de Hod et les Anges gèrent le Monde de Yesod, ou ces énergies liées à ces Sephiroth, et au-dessus nous trouvons Netzach, le mental, ces principautés ou comme Paul de Tarse appelait « les pouvoirs de l’air ».

Alors vous trouvez toutes ces forces à l’œuvre dans la Terre, mais dans la roue du Samsara ; dans la roue ou évolution et dévolution, qui est entièrement mécanique.

C’est ainsi que vous devez comprendre, car selon la roue du Samsara (qui est le monde de Malkuth, qui est Mitzraïm ou la roue d’Ézéchiel) tous les quatre éléments qui fonctionnent dans le plan physique ont une limite, pour l’évolution a un sommet. Lorsque l’évolution atteint le sommet ou le pic, elle descend sur la roue d’Ézéchiel, qui est une roue mécanique. C’est pourquoi il est écrit symboliquement dans de nombreuses écritures du Gnosticisme que le Demiurgos ou le démiurge est un « créateur du mal », mais pas le mal au sens de mal, c’est juste une involution ou comme nous l’avons dit la dévolution des forces de manière mécaniste naturelle.

Certaines organisations pensent que l’évolution nous mènera éventuellement à la réalisation de soi de l’être, mais l’évolution a une limite, et elle est appelée « l’animal intellectuel ». Animal vient du latin anima qui signifie « âme » et l’âme de cours est très complexe.

Nous avons étudié cela dans la Kabbale, et nous savons qu’il y a une âme appelée Neshamah, Rouach et Nephesh. Neshamah est la force spirituelle de Dieu. Rouach est la force du vent de l’air – ils l’appellent « âme pensante ». Nephesh est l’âme même animale. Ces trois aspects sont liés à la roue du Samsara ; ils évoluent et involuent, et le sommet du développement évolutif (ascendant) est l’anima intellectuelle, ou l’âme intellectuelle. Nous sommes des âmes intellectuelles parce que nous avons l’intellect.

Ainsi le Demiurgos, le démiurge, ne nous conduit qu’à cette limite ; au-delà ce n’est pas possible. La mécanicité ne nous amène pas à l’Absolu comme le pensent de nombreuses organisations, que finalement nous atteindrons le niveau des Anges et des Archanges et nous irons dans l’Ayin illuminé juste en ne faisant rien.

Voilà précisément le premier mystère de la première étape de cet Arcane, la Transmutation : muter, prendre une autre forme, une autre forme, que ce soit psychologiquement ou physiologiquement parlant.

La création de toute créature sur cette planète Terre se fait à travers la lettre hébraïque Noun, les forces sexuelles intelligentes du sperme et de l’ovule, ou mieux dit, l’intelligence des forces sexuelles qui s’expriment à différents niveaux dans le règne minéral, le règne végétal , règne animal et règne humain.

Les Archanges et les Anges à travers Jéhovah Elohim donnent leur Noun pour que nous puissions saisir et comprendre et faire la transformation que nous devons accomplir lorsque nous suivons leurs lois ou les commandements écrits dans de nombreux livres par les grands Maîtres qui se sont incarnés, et qui ont été prophètes de Jéhovah.

C’est pourquoi vous trouvez dans la Bible que tous les prophètes sont des prophètes de Jéhovah. En réalité, tous les prophètes à différents niveaux sont des prophètes de Jéhovah, car ils accomplissent la loi de Yesod dans Malkuth à travers Jéhovah Elohim. Nous parlons ici d’un Elohim particulier qui est Jéhovah, mais dans d’autres conférences, nous expliquons que chacun de nous a son propre Jéhovah individuel. La figure de Jéhovah représente également notre propre Jéhovah particulier.

Le Maître Aberamentho (Jésus de Nazareth, appelé Christ) représente la force solaire du Soleil, le Christ Cosmique. Mais nous devons comprendre que chacun de nous doit incarner son propre Christ, en d’autres termes, doit créer son propre Jésus-Christ individuel.

Bouddha Gautama Shakyamuni, qui est aussi un grand Maître, est venu et nous a enseigné la sagesse liée à notre Bouddha Intérieur et l’illumination de l’esprit. Pourtant chacun de nous a aussi son propre Bouddha particulier, puisque tout ce qui est à l’extérieur, c’est-à-dire les forces qui sont dans le cosmos, sont aussi à l’intérieur de nous. C’est pourquoi l’être humain est appelé le microcosme du macrocosme.

Ainsi tous les Eons (ou « Maîtres du jour« , parce que c’est ainsi qu’ils sont appelés dans le Gnosticisme ; ce sont des Eons) se sont auto-réalisés et sont devenus des canaux d’énergie, de forces du cosmos, et se sont incarnés sur la Terre pour exprimer leur sagesse. Mais cette force, cette énergie qu’ils canalisent, est aussi à l’intérieur de chacun. Et c’est ce que nous devons comprendre.

Néanmoins, ces Eons ou Anges ou Archanges ou Principautés qui expriment ces forces ont ces forces en activité. Nous les avons en puissance, et ce n’est que si nous travaillons avec eux et les mettons en activité que nous devenons auto-réalisés et devenons comme eux.

Mais la nature, mécaniquement, ne le fera pas pour nous. Même si nous croyons en toutes les religions du monde, même si nous mémorisons tous les livres sacrés écrits dans le monde, même si nous mettons notre cœur à 100% dans une croyance, nous n’y parviendrons pas.

Le travail de transmutation que l’Ange nous montre sur cette carte est pratique. L’Ange nous dit symboliquement : « Ce que nous les Anges et les Archanges faisons dans la nature pour donner vie dans la roue du Samsara, dans la roue de l’évolution ; vous devez faire individuellement avec toutes les forces que nous plaçons dans la nature, parce que nous sommes des éons. C’est ce que l’Ange dit symboliquement.

Un Aeon place toutes les forces dans la nature ; il canalise les forces. Combien d’Anges, combien d’Archanges y a-t-il ? Des millions! Car ils sont en charge de cette immense nature et chacun d’eux déverse dans le monde de Malkuth son Essence, à travers Jéhovah.

C’est pourquoi nous arrivons toujours à la conclusion que tout passe par Jéhovah, et Jéhovah règne sur le monde éthéré, qui est régi par Yesod, et Yesod est en relation avec le sexe, et la synthèse des forces éthérées est dans les organes sexuels : le sperme et l’ovule. L’ovule et le sperme sont la synthèse de tout ce qui vient d’en haut ; c’est ce que nous avons dans nos forces sexuelles, et ce qu’on appelle « Noun » (poisson).

Mais bien sûr, lorsque nous atteignons le niveau d’humanoïde, ce «  Noun  » (poisson) devient le Léviathan. Le Léviathan y porte toutes les forces de la nature dans le sexe ; c’est le symbole du Léviathan.

Mais au-dessus, comme vous le savez (dans le plexus solaire), les Archanges gouvernent la « chaleur » sexuelle, la force solaire dans le sang des animaux, car la chaleur ou force solaire des animaux agit à travers leur sang, et c’est ainsi qu’à travers leur le sang, le désir agit chez les animaux.

Lorsque nous atteignons ce niveau auquel nous sommes actuellement, le niveau intellectuel, nous sommes toujours des animaux même si notre corps a la forme d’un être humain, car nous avons l’héritage du règne animal en nous. Et c’est ce que la Bible appelle « béhémoth » – la force des animaux, l’attrait des animaux. Alors cette force circule dans le sang ; ça vient du foie.

Behemoth

C’est pourquoi la psychologie gnostique nous enseigne qu’il existe trois types de psychés :

  • infra conscience
  • subconscience
  • inconscience

Ainsi, le monstre ou la force bestiale que tout le monde a dans le sang est lié à l’infraconscience : notre passé animal que nous avons hérité dans notre sang.

À l’époque de la Lémurie et de l’Atlantide, les corps qui ont traversé l’évolution et sont finalement devenus humains ont hérité de cette force de désir. C’est pourquoi vous constatez que selon l’évolution en Lémurie, les forces du désir ont été implantées dans la nature humaine par les archanges, par les seigneurs du feu, dans un seul but : que l’évolution se poursuive et que l’être humain contrôle le mastodonte, pour contrôler la chaleur, la force animale.

Si vous ne contrôlez pas cette force animale, vous n’êtes pas un Malachim ; et voici, comprenez le mot Malachim. Malachim est lié au monde de Tiphereth, qui est complètement au-dessus du triangle inférieur (Netzach, Hod et Yesod); c’est ici (à Tiphereth) que vous trouverez le Malachim.

Parfois les ésotéristes appellent les Anges « Malachim » parce qu’un vrai Ange est un Malachim qui contrôle les quatre animaux qu’Ézéchiel montre, qui sont les quatre vents, les quatre créatures dans la roue, ce sont des Malachim ; le Meleck (singulier de Malachim) est celui qui le contrôle.

C’est pourquoi l’étoile de David est placée à Tiphereth. Cela nous montre que, si nous voulons devenir un Meleck, alors utilisons l’étoile de David, qui est complètement un symbole sexuel, afin de contrôler la nature.

C’est ainsi que vous contrôlez comme le dit la Bible « le mastodonte de la terre », mais c’est en nous. Les gens pensent que cela est lié aux pauvres bêtes qui sont là dans les champs, mais ces bêtes des champs finiront par devenir des intellectuels.

Behemoth est à l’intérieur de nous; à travers elle, les forces des Archanges travaillent, comme nous l’avons dit au début de cette conférence, à travers les races.

Au début de l’évolution de cette humanité, plusieurs Archanges ont pris possession de différents groupes afin de les guider intérieurement avec leurs forces, et à travers eux, ce qui est apparu était la loi. Et la loi est ce qui vient du sang. Et les Archanges ont développé intérieurement (par le sang) certains éléments dont l’humanité avait besoin pour acquérir l’individualité, car c’est l’objectif de la réalisation de Soi ; devenir individuel, c’est-à-dire contrôler toutes les forces de l’Arbre de Vie en tant que personne, en tant qu’individu ; pourtant, avant de devenir un individu, il faut montrer que l’on est capable de vivre en groupe. C’est pourquoi de nombreuses religions de la lune (lunaire) ont été instituées dans le monde, dans lesquelles à cette époque bien sûr, dans les temps passés, il leur était interdit de se marier ou de croiser leur sang avec d’autres tribus, avec d’autres religions, comme symboliquement il est expliqué dans leurs Bibles.

Le Seigneur Jéhovah a expliqué au judaïsme : « Vous n’aurez pas d’autres dieux devant moi », puisque ces forces agissent par leur sang, ce qui signifie que si vous mélangez votre sang avec d’autres races, alors à travers le sang vous mélangez d’autres forces d’autres archanges ; de cette façon, vous suivez d’autres Dieux (Elohim).

Mais vous pouvez, bien sûr, sortir de la loi de votre sang selon le contrôle des forces sexuelles que vous montrez, comme beaucoup de grands initiés l’ont montré précisément à travers leur travail de transmutation ; vous voyez, transmuter, c’est atteindre différents niveaux de mutation.

Ainsi, les forces des Archanges travaillent en groupes et c’est pourquoi vous trouvez que non seulement dans le judaïsme, mais parmi ces forces du sang se trouvent le peuple écossais et d’autres races qui sont jaloux de leur sang, car par leur sang ils héritent de certains éléments qui sont liés à l’évolution de leurs propres races, mais c’est quelque chose de mécanique que nous devons finalement surmonter en sortant de cette lignée de sang afin de commander cela.

Les archanges sont également liés au processus des races. Lorsqu’une race est dégénérée, alors les Archanges agissent à travers Yesod, à travers Jéhovah, afin de former une certaine élite ou un certain groupe qui sera la semence de la future Race Racine. C’est précisément ce qui s’est passé en Atlantide ; quand l’Atlantide a dégénéré, alors un groupe d’Archanges de cette époque a fait par Jéhovah un groupe sélectionné, qui étaient les Shémites. Les Shémites ont reçu l’ordre de ne pas croiser leur sang ou de se croiser sexuellement.

Nous devons déclarer que le résultat final du sang est le sperme. Nous l’appelons sperme que ce soit chez la femme ou chez l’homme. C’est dans le Gnosticisme, parce que dans le monde extérieur, ils l’appellent sperme seulement dans les organes sexuels des hommes, mais pour nous le sperme c’est quand il est dans une femme ou un homme, l’ovule ou le sperme, c’est-à-dire Noun (poisson ).

Et bien sûr c’est pourquoi il était interdit aux Shemites de croiser sexuellement leur sang avec d’autres races, parce que ces races étaient dégénérées. Cependant, après le déluge, les Shemites ont émigré et ainsi ils ont commencé à se croiser afin de former les différents groupes que nous appelons maintenant la race aryenne.

Donc toute cette race aryenne vient à l’origine des Shemites, mais certains Shemites ne se sont pas croisés et sont restés dans la même loi du passé ; ce sont ceux que nous appelons les Juifs, qui ne croisent pas leur sang. Ils restent encore attachés à ces lois du passé, qui sont liées au développement de la ruse. Le raisonnement est la faculté liée à cette race aryenne ; la raison est une faculté qui est au-dessus de la ruse. La ruse était une faculté développée à l’époque de l’Atlantide conformément à l’évolution des races.

Le point ici est de entendre et de comprendre que toujours, à tout moment, les Archanges par l’intermédiaire du Seigneur Jéhovah ont fait une sélection de groupes afin de former une autre race racine. Maintenant, de nos jours, cette grande nature fait cette sélection une fois de plus, et bien sûr le fait à travers Jéhovah, à travers Yesod, à travers les Archanges et tous les groupes d’Anges, les forces de la nature qui préparent une nouvelle semence pour le future race racine qui approche après le grand cataclysme qui détruira cette race aryenne actuelle.

La future graine, selon les instructions que nous avons reçues, sera un mélange de Noun ou des forces du sexe du peuple aryen avec des « extraterrestres », ou mieux dit, avec des humains d’autres planètes. La semence, le germe de cette race racine actuelle, la race aryenne, est complètement polluée, dégénérée. Et si nous sélectionnons un groupe de terriens uniquement, alors la future race racine ne sera vraiment pas bonne. Observez comment le spermatozoïde et l’ovule sont bien dégénérés ; c’est très alarmant. Les enfants qui sont des nouveau-nés reçoivent des implants de foies, de reins et de cœurs et de n’importe quel organe, car vraiment, la graine du corps physique n’est pas bonne.

Actuellement, sélectionner la semence de bons corps dans cette race aryenne est maintenant très difficile, même si la grande Loge Blanche fait une sélection de personnes en livrant cette connaissance afin de former la future race racine.

Et c’est précisément le monde de la Tempérance dans lequel vous devez être : si vous voulez être sélectionné, vous devez vous transmuter, vous devez muter, et cette mutation vient de la Noun, de la force sexuelle.

Personne ne mutera simplement parce qu’il croit en quelque chose ou parce qu’il a beaucoup de connaissances, de théories en tête ; il n’est pas possible qu’à cause de théories ou d’idées ils deviennent des mutants. De nos jours, il existe de nombreuses théories sur les mutants, et même Hollywood fait des films sur les mutants, qui apparaîtront ici, là et partout. Oui, des mutants apparaîtront ; mais ce n’est pas par la mécanique ou l’automatisme de la nature que les mutants apparaîtront ici, là et partout, non ! La plupart du temps, les mutants auxquels ils se réfèrent sont des monstres, des forces involutives en dégénérescence ; leur type actuel de mutation psychosomatique est la dégénérescence.

Le type de mutation dont nous parlons, ici et maintenant, est quelque chose de supérieur que nous devons créer, et pour cela nous devons utiliser les deux pots (qui sont dans les mains de l’Ange), symboles de l’homme et de la femme, afin de créer les sept corps selon la loi de l’Heptaparaparshinokh (sept Rayons du Soleil comme indiqué sur la 14ème carte).

Et c’est pourquoi tout en bas de cet Ange vous trouvez Nachash, le serpent, debout, parce que cette mutation vient des forces de la Mère Divine et ce serpent se tient entre trois fleurs. Voici la sainte Triamazikamno, la Loi des Trois, qui dans le christianisme est appelée « la Sainte Trinité ».

Cette Sainte Trinité, les trois forces primaires, sont liées à Noun, la force sexuelle, car comme vous le voyez sur l’arbre de vie, Yesod reçoit toutes les forces des Sephiroth supérieures. Le premier triangle de l’Arbre de Vie est gouverné par Kether le Père, le deuxième triangle est gouverné par le Fils ; Chokmah, et le troisième par Binah le Saint-Esprit. C’est pourquoi nous appelons le Saint-Esprit « Jéhovah », et nous appelons Christ « le Fils », et nous appelons Kether « le Père », qui est cette Principauté des forces du Rouach Elohim qui gouverne la tête d’en haut de la vie; au total, ces trois sont synthétisés dans le corps physique dans les trois systèmes nerveux que nous avons.

  • Le système nerveux central
  • Le système nerveux sympathique
  • Le système nerveux parasympathique ou système nerveux vague

Ainsi, toutes les forces, les énergies d’en haut, sont canalisées à travers ces systèmes nerveux et atteignent finalement le sexe (Yesod).

À travers ces systèmes nerveux, les Anges, les Archanges d’autres dimensions, envoient de l’énergie dans le corps physique, également appelé Malkuth. Rappelez-vous que nous avons déclaré que Malkuth est aussi la Terre physique. Pourtant, nous avons notre propre Malkuth particulier qui est le corps physique ; notre propre Egypte particulière, Mitzraïm, qui est précisément notre corps physique ; c’est aussi ce qu’on appelle la « Terre philosophique ».

Tout cela est synthétisé dans trois belles fleurs au bas de la 14ème carte ; cependant ces fleurs ne deviennent des fleurs en nous que si le serpent est debout. Si nous ne transmutons pas l’énergie sexuelle, si nous ne transformons pas ce Noun à l’intérieur de nous, alors il n’y a pas de fleurs. Si nous répandons l’énergie sexuelle comme un monstre, comme la bête de la terre, les trois forces primaires de l’univers (Kether, Chokmah, Binah) ne peuvent pas fonctionner à l’intérieur de nous.

Jéhovah (qui représente le monde de Yesod) a dit au couple originel (un symbole de ceux qui entrent dans le royaume humain) : « Vous ne mangerez pas du fruit de l’arbre du bien et du mal » comme un monstre, comme les bêtes du terre, parce que si vous observez les bêtes de la terre, elles éjaculent la semence, puisque c’est normal dans le règne animal.

Ainsi, lorsque nous entrons dans ce niveau intellectuel, nous sommes encore des animaux ; nous avons la forme de l’être humain, mais nous portons dans notre sang l’héritage du mastodonte. Néanmoins, dans notre sang n’est pas seulement l’héritage de ce royaume infra de la nature : nous avons évolué à partir des royaumes infra ; tout (tous les royaumes) sont hérités dans le sang. Par conséquent, nous avons également des éléments du niveau minéral, du niveau végétal et du niveau animal.

Ainsi, dans le règne humain, nous avons créé à travers les Archanges (Elohim) les différentes organisations, les différents groupes de religions que nous suivons, auxquels nous sommes attachés. Au niveau intellectuel, nous sommes organisés en animaux intellectuels avec ces castes. Et c’est ainsi que la loi de l’évolution organise les animaux intellectuels, mais nous savons que nous devons sortir du règne animal, de notre race, de nos traditions, et c’est précisément le grand combat que nous devons mener à l’intérieur.

Si vous vous souvenez du Mahabharata quand Arjuna est avec Krishna, quand Arjuna doit se battre contre sa propre famille, il dit :

arjuna

« Krishna, je vois approcher mes propres parents désireux de se battre. À cause du chagrin, mes membres me lâchent maintenant ; ma bouche est desséchée par le chagrin et le malheur. Mon corps frissonne maintenant ; mes cheveux se dressent. Mon arc glisse de mon ma peau brûle comme le feu. Je ne peux même pas me tenir debout, mon esprit est chancelant et confus. Je marque des présages de mauvais augure, et je ne vois pas de bonne fortune, ô Keshava, si je détruis mes propres parents dans cette bataille.  » – Chapitre 1

Et il continue : « Oui, je ne désire pas non plus la victoire », etc. Si vous lisez la Bhagavad-Gita, vous verrez comme elle est magnifiquement expliquée.

Mais bien sûr, ce n’est pas un meurtre physique ; c’est précisément le problème chez nous : quand nous lisons la connaissance de l’ésotérisme, nous traduisons tout comme étant physique et nous pensons que nous devons aller tuer les infidèles ; toutes les religions interprètent mal de telles choses. Comprenez que ces éléments infidèles sont à l’intérieur ; ils circulent dans notre sang, comme des bêtes, comme des mastodontes.

Vous souvenez-vous de Goliath, celui que David a tué ? Les gens pensent : « Oh oui, c’est une histoire du passé, c’est magnifique, David a fait ça. » Pourtant, ils ne comprennent pas qu’ils doivent faire cet acte à l’intérieur d’eux-mêmes s’ils veulent devenir un Meleck (roi). Pour devenir un Malachim, vous devez tuer votre propre monstre, votre propre Goliath, vous devez lui couper la tête.

Dans la mythologie et aussi dans le gnosticisme, vous trouvez ces créatures géantes, comme dans la mythologie grecque, vous trouvez Persée qui a coupé la tête de Méduse. Méduse symbolise précisément la même chose : la bête, le mastodonte que nous avons en nous, la bête qui veut être satisfaite par le désir, et c’est pourquoi Jésus-Christ a déclaré :

« Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ; et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi. Et celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas n’est pas digne de moi . Celui qui trouvera sa vie la perdra, et celui qui perdra sa vie à cause de moi la retrouvera. » – Matthieu 10 : 37-39

Si vous lisez les Écritures littéralement, vous pourriez dire : « Comment se fait-il que Krishna me conseille de tuer mes proches, et Jésus me dit de mépriser ma mère, mon père, de haïr tout le monde ?

Jésus fait référence au sang, parce que vous portez cela à l’intérieur de votre corps, à travers notre sang, c’est ainsi que nous héritons du mastodonte, comment nous sommes attachés à trop de choses psychosomatiques. Si vous étudiez toutes les races de la Terre, vous verrez qu’elle est vraiment très forte.

C’est la même chose que Krishna enseignait à Arjuna : il doit tuer ses proches. C’est un grand Mahabharata, une grande guerre. Vous devez effectuer la même guerre à l’intérieur.

Quand Jésus-Christ a dit : « Si tu aimes ta mère, ton père, ton frère plus que moi, tu n’es pas digne de moi. Cela ne veut pas dire que vous devez détester votre famille physique, non ! C’est quelque chose de psychologique chez l’individu. Vous devez être gentil avec vos proches ; vous devez être gentil avec vos amis, avec votre race racine, rappelez-vous que vous devez «aimer votre prochain comme vous-même».

Ceci est précisément lié à un travail psychologique ; étant dans la multitude, il faut s’en séparer par le travail psychologique qui commence par la transmutation sexuelle, car le sexe en est à la racine même.

Ainsi, lorsque vous transmutez, vous êtes en train de muter, c’est ainsi que vous reconnaissez et découvrez dans votre sang l’héritage de votre passé animal de votre famille, que nous appellerons le subconscient.

Si vous étudiez votre subconscient au niveau intellectuel, il est écrit que nous revenons 108 fois en tant qu’intellectuel humain. Et à travers ces 108 fois, nous retournons bien sûr par différentes familles, mais il y a certaines âmes qui sont tellement attachées à leur sang, à leur famille, qu’elles reviennent 108 fois dans la même famille.

D’autres vont dans des races différentes, nous dirons par exemple dans le brahmanisme il y a certains brahmanes qui sont tellement attachés à leur sang, qu’ils reviennent 108 fois dans ce sang. Dans le judaïsme vous trouverez aussi ceci, les juifs sont tous attachés à leur sang et 108 fois ils retournent à ce sang. D’autres âmes vont et viennent dans des races différentes, car à travers leur semence (sperme et ovule) elles mélangent leur sang avec d’autres sangs et obtiennent ainsi des forces différentes. Quoi qu’il en soit, que vous reveniez 108 fois dans le même sang ou dans des sangs différents, le fait est que vous devez renoncer à cet héritage animal, car si vous n’y renoncez pas, alors vous n’êtes pas digne d’entrer dans le Royaume des Cieux ; le Royaume des Cieux n’a rien à voir avec Malkuth (la Sephirah déchue).

Souvenez-vous d’Israël sortant d’Égypte et abandonnant tout, ne prenant que l’or, les bonnes choses (c’est-à-dire les valeurs psychiques, la conscience), dans la Terre promise, qui est Yesod. Cette Terre Promise est quelque chose de psychologique ; certaines personnes pensent qu’elles vont entrer dans la Terre Promise (Yesod) simplement en croyant ou simplement par certaines choses du genre.

Écoutez : nous devons surmonter la loi, la loi de Malkuth, qui est liée au Karma, à l’évolution et à la dévolution ; c’est ce que nous devons faire. Et le seul qui peut nous aider est celui qui est au-dessus de cette mécanicité, qui est précisément le Christ, qui n’est pas une personne mais une énergie. Nous répétons toujours ceci : Christ n’est pas une personne, c’est une énergie que nous devons gérer, c’est la Force Solaire ; la Force Solaire est ce qui crée ici (à travers le 14ème Arcane) ; c’est pourquoi vous voyez l’Ange gérer les Forces Solaires.

Mais malheureusement cette Force Solaire qui est dans notre sang (car elle circule dans notre sang, appelée sang de venin) a hérité des forces animales, les forces de notre race.

C’est pourquoi il est dit que vous devez lutter contre votre père et votre mère physiques ; oui, les gènes de ton père sont dans ton sang, dans ton sexe. Ton père a forniqué, ton grand-père a forniqué, et s’il était adultère, alors tu as ces gènes. Et vous devez lutter contre ces gènes pour sortir d’Egypte, pour entrer dans la Terre Promise.

C’est un monstre qui y circule dans le sang avec beaucoup de force ; vous sentez cet animal là. C’est précisément Goliath, que vous devez tuer ; mais au lieu de tuer leur peuple Goliath commet l’adultère et ainsi ils apportent plus de saleté dans leur sang. À la fin, bien sûr, ils doivent se battre avec beaucoup d’animaux, c’est-à-dire se souvenir de Samson et Dalila.

Alors tu me suis, tu comprends la mutation que nous devons faire ? C’est un combat psychosomatique, et cela commence par la transmutation sexuelle, cela commence par être un rebelle contre votre héritage animal, qui est dans votre sang. Votre héritage animal vous dit « forniquer, renverser » parce que c’est ce que font les bêtes dans le règne animal.

Grâce à la méditation, vous renoncez au mastodonte et, grâce à la méditation, vous continuez à renoncer à l’héritage de votre famille en vous. Ce travail psychologique est difficile ; c’est ce qu’est la grande bataille. C’est difficile, car dans ce monde physique, chacun de nous est lié à une famille, et cette famille est toujours derrière vous dans tout ce que vous faites.

Ainsi, en faisant ce travail alchimique et psychologique, vous pouvez créer les corps internes, vous pouvez créer un véritable être humain transformé à l’image des Elohim ; les Elohim sont les Anges, les Archanges. « A l’image des Elohim » signifie l’individualité en tant qu’Elohim ; parce que lorsque vous êtes dans le monde de Malkuth, vous êtes lié à des familles, il y a une volonté collective. Volonté de la famille des chats, volonté de la famille des chevaux, volonté de la famille des lézards, et chaque animal a sa propre force de volonté, son propre sang par lequel un ange, l’archange le contrôle. C’est pourquoi nous avons dit que certains Archanges contrôlent certaines races, mais c’est de manière mécanique.

Il est écrit par exemple que le souverain de la race des Juifs est l’Archange Michael, qui les gouverne mais par leur sang (par la lune), et c’est également l’héritage de notre famille de nos ancêtres, les traditions du sang.

C’est pourquoi lorsque Jésus de Nazareth est venu et a enseigné (dans Matthieu 10:37-39) au judaïsme, c’était un enseignement très fort parce qu’ils étaient tellement attachés à leur sang, et il leur a dit qu’ils devaient y renoncer.

Et voici Judas Iscariote représentant toute cette tradition du sang. Judah, le lion ou « Aryeh », pour le dire en hébreu, car « Aryeh » est lion en hébreu ; ainsi le lion est associé à Juda, Juda est la constellation du Lion, la maison du Soleil ou des forces des Archanges qui agissent à travers Michael car le souverain du Soleil ou du Logos le Soleil est Michael.

Michael fait partie des sept archanges qui gouvernent l’Heptaparaparshinokh dans le système solaire. Gabriel est la lune, Uriel est Vénus, Raphaël est Mercure, le Soleil est Michael, Mars est Samael le dieu de la guerre, six est Zachariel Jupiter et Oriphiel est Saturne. Ce sont les sept archanges qui gouvernent les différentes races.

Cette race racine aryenne est dirigée par Samael. C’est pourquoi il est écrit au commencement que Samael a été impliqué dans la création d’Adam et Eve et tout ce qui est écrit dans la Kabbale, qui est très ésotérique. Les gens qui comprennent mal les écrits kabbalistiques ont fini par qualifier le Maître Samaël de démon, car ils ne savent pas qu’il est un dirigeant et qu’il règne toujours sur cette race ; c’est pourquoi cette connaissance est sa connaissance, car il dirige la race aryenne. Si nous profitons de sa doctrine, alors nous serons dans la Sixième Race Racine. Mais il nous gouverne toujours maintenant, car c’est la doctrine de Samaël.

Comprenez donc que vous devez lutter contre ces forces mécaniques démiurgiques, car tous les Archanges travaillent dans la mécanicité de la nature dans les quatre règnes, puisqu’ils contrôlent cela.

Mais si vous voulez devenir comme eux, c’est-à-dire devenir une image des Elohim, alors vous devez muter. Cela signifie que vous ne serez lié à aucune famille à Malkuth, car si votre volonté est régie par un groupe, si un groupe vous dit « ne faites pas ceci, faites cela », vous n’êtes pas un individu, vous suivez un groupe. Les groupes de religions qui sont dans Malkuth, sont des groupes qui disent « faire ceci et faire cela » et ils suivent en groupes comme dans le règne animal, dans ce cas le règne religieux (Malkuth) ; ces groupes sont bons jusqu’à un certain niveau. Cependant, si vous voulez devenir un être humain, vous devez devenir un individu, vous devez vous retirer d’eux ; comme Jésus a dit :

Ne pensez pas que je suis venu pour envoyer la paix sur la terre : je suis venu non pour envoyer la paix, mais une épée. Je ne suis pas venu non plus pour opposer l’homme à son père, et la fille à sa mère, et la belle-fille à sa belle-mère ; et les ennemis d’un homme seront ceux de sa propre maison. Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ; et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi. – Matthieu 10 : 34-37

Si vous n’êtes pas capable d’être en désaccord, autrement dit, d’abhorrer nous dirions ce qui est à l’intérieur de votre sang, votre héritage, votre père, votre mère, tous ces gènes que vous avez, votre mastodonte, votre animal, alors comment allez-vous contrôler le Léviathan ? Le Léviathan est la force sexuelle qui reçoit cette énergie de Behemoth. Toute cette énergie du règne animal, qui se trouve dans votre subconscience, votre infra-conscience et votre inconscience, passe par le sang et dans la graine et c’est pourquoi l’animal est très fort en nous.

Mais si vous muté, vous transformez cela et vous créez le corps astral. Le corps astral est notre propre Jésus-Christ individuel. Celui qui crée ce corps astral commence son indépendance du règne animal.

Mais pour cela, il est nécessaire de créer un autre corps qui ne sera pas collectif mais individuel, si vous voulez commencer à penser individuellement, pour cela vous devez créer un Mental Solaire, que nous pouvons appeler le « Esprit Christique » et c’est le Corps Mental Solaire : avec lui, vous atteignez le monde de Netzach.

Par la suite, vous entrez dans le monde de Tiphereth, le monde des Malachim, où vous commencez à construire votre propre volonté particulière, puis vous devenez un Malachim, qui contrôle les royaumes inférieurs. Parce qu’il est écrit qu’Adam était un Roi (Meleck ou Malachim) de la Nature, qui contrôlait les royaumes de la nature, c’est ce que signifie être fait à l’image des Elohim : cela signifie un Ange, un autre Ange dans ce niveau Tiphereth , à laquelle nous faisons référence en ce moment.

C’est donc quelque chose que vous devez saisir et comprendre parce que c’est lié au Grand œuvre que nous devons comprendre.

De plus, nous avons la grande aide apportée à cette humanité par le Maître Aberamentho ; il est le plus haut initié de l’Epoque Solaire. Il est au-delà de Michael parce qu’il est entré dans l’Absolu, l’Ayin, et est devenu un Paramarthasatya. Il est descendu de l’Ayin afin d’aider cette humanité, de guider non seulement les Hommes mais les Dieux ; pour guider Elohim dans l’Ayin. C’est pourquoi Maître Aberamentho (que nous appelons Jésus de Nazareth) est venu sur cette planète, afin de guider tous les êtres.

Mais pour ce faire, il est devenu un avec cette planète et c’est le grand sacrifice qu’il a accompli il y a 2000 ans. Sa force astrale, son corps astral – qui n’appartient pas à cet univers mais à l’Ain – s’est uni à la planète afin de transformer le corps de désir, qui était très fortement attaché aux familles, à ceci, à cela, à le règne animal, à cause du karma de cette planète, et cela est précisément lié au mystère de la Transsubstantiation.

Transsubstantiation

Il est écrit qu’il y a 2000 ans, Jésus a accompli le mystère de la transsubstantiation lors de la Dernière Cène. Il versa son sang dans une coupe – quelques gouttes, dirions-nous, pas un verre plein, mais quelques gouttes de son sang – et les Apôtres versèrent aussi quelques gouttes de leur sang.

Voici que nous parlons encore du sang ; de toute évidence, le sang de Jésus de Nazareth et de tous les apôtres à cette époque n’avait aucun héritage géant, aucune force animale de désir. Ce sang est la Force Solaire qui peut nous guider, car il contient les éléments spirituels dont nous avons besoin.

Certaines religions déclarent ne pas consommer le sang des animaux, car dans le sang se trouve l’âme, la force psychique de l’animal, comme nous l’étudions ici, et c’est pourquoi dans les temps anciens il était interdit de boire le sang des animaux, puisque si vous ne pouvez pas contrôler cette force, la force de l’animal vous contrôlera.

Mais nous parlons ici de sang royal – pas de ce sang dont on parle partout, sur Internet, à la radio et à la télévision en raison du « Da Vinci Code » qui mentionne le sang royal de Jésus. Le vrai Sang Royal de Jésus est la Lumière Solaire, car Il est en effet le bodhisattva du Logos Solaire et dans Son sang circule cette Force Solaire qui fait les rois, ou qui fait Malachim.

Et c’est précisément l’erreur de certains interprètes du mot « Malachim » – ils pensent physiquement, donc ils parlent des rois d’Europe. Beaucoup de rois d’Europe étaient des fornicateurs dégénérés, comme Louis XIV qui était un fornicateur célèbre, il avait beaucoup de femmes. Sont-ce là les rois qui ont l’héritage du sang de Jésus ? Bien sûr qu’ils ne le sont pas.

Les héritiers du sang de Jésus sont précisément les Malachim dont nous parlons ici, ce sont les Rois de la Nature, de Tiphereth, ce sont les Malachim que Jésus veut créer et à travers l’héritage de son sang sont créés.

À cette époque, il y a 2000 ans, lorsqu’ils ont percé son corps, l‘énergie astrale du Seigneur était mélangée à la planète, car lorsqu’ils ont percé son corps lorsqu’ils l’ont cloué sur la croix, le sang a coulé de son corps, donc l’énergie solaire était s’est propagé dans l’atmosphère, et quand il est mort physiquement, sa force astrale est descendue au centre de la Terre et a mélangé son énergie, son Feu Solaire, avec les feux de la planète afin de l’aider.

– Pistis-Sophia

C’est pourquoi je vous ai dit : « Je suis venu jeter le feu sur la terre », c’est-à-dire : Je suis venu purifier les péchés du monde par le feu.
Et c’est pourquoi j’ai dit à la Samaritaine : « Si tu connaissais le don de Dieu, et qui est celui qui te dit : Donne-moi à boire, tu demanderais, et il te donnerait de l’eau vive, et il y aurait en toi une source qui jaillira pour la vie éternelle.
Et c’est pourquoi j’ai pris aussi une coupe de vin, je l’ai bénie et je vous l’ai donnée et j’ai dit : ‘Ceci est le sang de l’alliance qui sera versé pour vous pour le pardon de vos péchés.
Et c’est pourquoi ils ont aussi enfoncé la lance dans mon côté, et il en est sorti de l’eau et du sang. « Et ce sont les mystères de la Lumière qui pardonnent les péchés, c’est-à-dire ce sont les dénominations et les noms de la Lumière. »

Mais ce n’est pas en croyant en Lui que nous allons nous transformer : c’est en transmutant la force sexuelle. Tout ce sang va dans tous les royaumes, en particulier dans le royaume humain, et devient ce que nous appelons Noun et c’est pourquoi Noun est appelée « l’héritière », l’héritière du trône de Dieu. Et nous devons comprendre que le trône de Dieu est la colonne vertébrale.

Donc là dans la colonne vertébrale, nous avons la lettre hébraïque Vav (Vau), qui est le Trône de Dieu dans lequel la Noun doit libérer tous les effluves, la Lumière Solaire, qui lorsqu’elle monte est le Nachash, le serpent qui guérit les Israélites dans le désert ; c’est la Kundalini qui fait le Malachim. C’est précisément l’aide. Pour ce faire, puisque nous avons dans notre sang, dans notre système, trop de déchets, de théories, de croyances, nous avons besoin de conseils.

Qui est le meilleur guide ? C’est la lumière ; l’Ayin Soph Aur est celui qui peut nous guider : la Lumière Solaire peut nous guider de bas en haut.

Mais cette Lumière Solaire a besoin d’entrer en nous et de nous guider depuis le plus bas, et c’est pourquoi la transsubstantiation a été établie par Jésus il y a 2000 ans.

La transsubstantiation n’a pas été établie pour simplement « croire en Jésus » et boire son sang et nous sommes sauvés, non. Le sang de la transsubstantiation est nécessaire car lorsque Jésus a accompli ce rite avec ses disciples, ses douze apôtres, les forces astrales de la Terre qui sont contrôlées par les Archanges s’y sont mêlées car Jésus est au sommet de la pyramide de la Force Solaire.

Ainsi donc, depuis ce temps, tout rituel dans lequel apparaissent le vin et le pain est lié à cette Dernière Cène.

Dans la transsubstantiation, le Logos Solaire ou l’Ayin Soph Aur descend de la septième dimension directement dans le rite qui est en train d’être accompli, puis le pain et le vin sont chargés du sang du Christ ; ce sang est du feu, et ce pain est cette substance que nous appelons Noun, dans la matière transsubstantiée.

Ainsi, lorsque nous mangeons ce pain et buvons ce vin, l’Ayin Soph Aur, le Christ, l’intelligence de Maître Aberamentho, y entre et commence à travailler, vous guidant à l’intérieur, mais ce rite de transsubstantiation doit être accompli par un prêtre et une prêtresse, et c’est quelque chose que nous devons comprendre.

C’est ici que Marie-Madeleine entre en action, et ce que beaucoup de religions (sectes du christianisme) n’aiment pas ; c’est pourquoi ils castrent Jésus. Nous, les Gnostiques, ne castrons pas Jésus de Nazareth, nous le montrons comme un vrai homme : parfait, avec son épouse Marie-Madeleine, accomplissant le rite de la transsubstantiation afin d’avoir dans le vin et dans le pain les substances dont nous avons besoin pour transformer, effectuer cette mutation.

C’est ainsi que la Lumière Solaire fonctionne à travers la transsubstantiation ; c’est une grande œuvre, un grand miracle.

Mais je le répète, il doit être exécuté par un prêtre et une prêtresse. En sanskrit, prêtre vient du mot « mag », la racine de « magicien ». C’est un mot qui scandalise et effraie beaucoup de gens parce que ce mot tel qu’il est utilisé de nos jours est vulgarisé. Maintenant, les gens pensent qu’être magicien, c’est être un illusionniste qui fait des tours.

Un vrai magicien est celui qui contrôle, comme Moïse, les forces de la nature, et bien sûr c’est l’œuvre de la transsubstantiation, une œuvre de magie, de sacerdoce.

Mais ce prêtre doit être chaste, c’est-à-dire pratiquer la magie sexuelle ; le prêtre doit être un mutant. Aucun fornicateur, abuseur de sexe, ne peut transformer la substance du vin ; ils peuvent accomplir le rite de la transsubstantiation, mais il n’y aura pas de force solaire là-bas. Parce que pour que le Seigneur descende, il utilise le prêtre et la prêtresse comme canaux, et ce prêtre et cette prêtresse doivent activer la Kundalini dans leur colonne vertébrale. Si la Kundalini n’est pas éveillée, comment va-t-il canaliser cette force, sa Lumière Solaire ? Et si le prêtre et la prêtresse forniquent, c’est-à-dire dans les ténèbres, comment cette énergie va-t-elle descendre ?

S’il n’y a qu’un prêtre et pas une prêtresse, comment cette énergie va-t-elle descendre ? De nombreux groupes célèbrent l’Eucharistie, mais uniquement par un prêtre, et au lieu de femmes, il y a des enfants qui aident le prêtre ; ça ne marche vraiment pas, pas du tout. C’est pourquoi le christianisme a échoué, ou ce soi-disant « christianisme » parce que le christianisme authentique apparaîtra dans le futur, réel tel que nous, les gnostiques, le comprenons.

Maintenant, nous avons des millions et des millions de soi-disant « chrétiens », mais ils ne savent rien à ce sujet. Les anciens chrétiens au début appelaient le Maître Jésus « le Christ, le Soleil« , et quand ils disaient cela, ils pointaient du doigt le Soleil parce qu’ils comprenaient la lumière solaire, la transsubstantiation, la transmutation.

C’est précisément le mystère de la transsubstantiation, et c’est pourquoi vous y trouvez l’Ange sur le 14ème Arcane en train de le faire. Ce sont les forces supérieures qui vont travailler à travers vous ; les Elohim travaillent à travers vous, si vous savez comment accomplir le rite. Si vous ne savez pas comment accomplir le rite, la force des Elohim ne vient pas.

Je le répète : c’est un Ange qui fait le mélange, pas l’ego. C’est pourquoi lorsque vous entrez dans l’alchimie sexuelle, vous devez mettre votre esprit en Dieu, dans votre propre Dieu intérieur particulier, afin que votre Dieu soit en contact avec les Elohim, et ainsi ils disent : « Voici une autre Monade qui veut devenir comme nous, aidons-le. Son véhicule physique est marié et connaît l’alchimie ; aidons-le à transmuter les forces afin de faire un autre Elohim comme nous. Mais il doit être chaste.

Et cette Monade a dû informer son âme (qui est dans le plan physique) qu’il doit renoncer au mastodonte, qu’il doit tuer Goliath, qu’il doit contrôler le Léviathan qui est la force sexuelle. Il doit contrôler l’Opha ou les pensées de son esprit sale, les créatures qui volent là-bas dans le ciel, parce que nous avons toujours des créatures qui volent, ou des pensées qui gazouillent et gazouillent dans votre esprit. Vous devez contrôler ces oiseaux, toutes ces pensées. Oui, vous devez contrôler votre Ciel, votre Tête, votre Cœur, qui est le sang, et votre sexe, qui est Léviathan.

Ainsi, en faisant cela, vous entrez dans le royaume des Elohim et vous faites de vous, grâce à Dieu et aux Elohim, un Ange.

C’est pourquoi vous voyez dans la 14e carte deux pots : un pot est la femme et l’autre pot est l’homme, car nous sommes divisés en sexes ; nous devons gérer les deux forces.

Une seule personne ne peut pas faire cela. Une personne seule ne peut atteindre qu’un certain niveau selon les neuf Initiations des Mystères Mineurs, mais après cela, il ou elle a besoin du sexe opposé, car c’est ce que l’Ange nous montre ici, afin que nous puissions acquérir l’élixir de longévité , de longue vie.

Savez-vous pourquoi est-ce que l’élixir de longue vie, de longévité, n’est pas donné aux démons ? Imaginez un Goliath avec l’élixir de longue vie : il sera immortel, et continuera à tuer et à faire des choses terribles à l’humanité.

Imaginez un Nero, ou un Caligula avec l’élixir de longue vie ? Dieu merci, l’élixir de longue vie n’est donné qu’à ceux qui détruisent les mastodontes et qui contrôlent Léviathan ; seuls ceux-là peuvent recevoir l’élixir de longue vie, qui est la vie éternelle que Jésus a promise.

Il a reçu l’élixir de longue vie après sa résurrection. Mais les gens ici veulent ressusciter avec leur ego vivant avec cette bête très vivante ; non, dans le royaume de Malkuth, il y a une mécanicité de la nature ; Évolution et dévolution, c’est ça. Au-delà, aucune bête ne peut entrer. Voulez-vous l’immortalité? Voulez-vous aller au-delà de Malkuth ? contrôlez ensuite Opha, Behemoth et Léviathan et entrez dans le monde de la terre promise, Yesod, où vous trouverez l’humanité immortelle.

Dans la quatrième dimension, vous trouverez l’humanité immortelle, la Terre promise, la terre d’Avalon. Il y a beaucoup de gens qui parlent du pays d’Avalon du roi Arthur et de la reine Guenièvre ; où est cette terre ? C’est la quatrième dimension ! C’est un symbole de la quatrième dimension, des forces de l’Être ; voulez-vous les visiter? Voulez-vous savoir si vraiment la quatrième dimension existe ? Eh bien, il y a un autre aspect de cet Arcane, qui s’appelle la transformation.

Transformation

En profitant des forces astrales, vous pouvez entrer dans le monde astral ou dans la quatrième dimension, où vous trouverez ces terres qui sont décrites dans de nombreux livres.

Il est écrit que même avec le corps que nous avons ici, si nous réussissons à entrer dans cette terre, vous pouvez changer votre apparence physique ; c’est ce qu’on appelle le changement de forme. Le seul changement de forme que les gens connaissent est ce qu’ils voient dans les programmes télévisés célèbres et ceux qui apparaissent dans les films, les gens qui changent de forme leur corps ; c’est possible, mais seulement si nous entrons dans la quatrième dimension.

Si vous entrez dans la quatrième dimension, vous pouvez changer de forme, vous pouvez vous transformer en aigle ou en jaguar.

Il me vient à l’esprit que lorsque les prêtres catholiques sont venus en Amérique pour évangéliser les Aztèques et leur enseigner la doctrine de Jésus-Christ, il se trouve que les Aztèques et les Mayas le savaient déjà, non pas en théorie, mais en pratique. Mais les prêtres catholiques ne savaient pas que, ainsi, ils qualifiaient la religion des Aztèques et des Mayas d’« idolâtrie » parce qu’ils tuaient des humains. Bien sûr, c’est de la bestialité ; ils tuaient des humains au nom de leur Dieu ou de leurs Dieux. C’était faux, c’était la décadence de cette religion.

Néanmoins, si l’on veut accuser les Aztèques et les Mayas de sacrifier des humains, on peut aussi accuser l’église catholique d’avoir fait la même chose au Moyen Âge. La « sainte inquisition catholique » tuait les gens non pas avec un couteau mais avec le feu : attachant les gens au poteau et les brûlant vifs « au nom de Dieu ». C’était plus sordide que de tuer avec un couteau. Parce qu’un coup au cœur et la victime est morte. Mais plus douloureuse fut la mort de personnes brûlées vives au Moyen Âge par la « sainte inquisition catholique ». Ca c’était quoi? Ce n’était pas un saint sacrifice, mais de la bestialité ; c’était un mastodonte qui prenait le contrôle de la religion.

Le sacrifice humain n’est pas la vraie doctrine des Aztèques et des Mayas. Si vous explorez les profondeurs mêmes de leur doctrine, vous trouvez, en effet, la Religion Solaire, qui a dégénéré à l’époque de Christophe Colomb.

Les prêtres aztèques et mayas savaient donc voyager dans les airs, choses que nous étudions ici. Nous étudions ici que pour voler avec le corps physique, nous devons entrer dans la quatrième dimension ; eh bien, les Aztèques et les Mayas faisaient ça très souvent, c’était quelque chose de simple pour eux, car ils savaient comment le faire, comment profiter des forces astrales.

Le Maître Samaël Aun Weor enseigne dans ses livres la doctrine et les techniques pour tous ceux qui veulent y parvenir, qui veulent expérimenter cela et avoir au moins la foi ; cela ne signifie pas que si vous entrez dans la quatrième dimension, vous avez terminé, que vous êtes auto-réalisé ; non. Il y a beaucoup de sorcières, beaucoup de sorciers qui entrent et se transforment en « oiseaux de mauvais augure », et le font dans la quatrième dimension, dans les niveaux inférieurs ; nous savons qu’ils font cela.

Les sorcières existent, les sorciers existent, et ils se transforment dans la quatrième dimension, mais les Gnostiques ne veulent pas de cela : nous voulons une force supérieure. Lorsque Jésus de Nazareth marchait physiquement sur la mer de Galilée, son corps était dans la quatrième dimension. N’importe qui peut marcher sur les eaux, physiquement parlant, avec son corps physique, en mettant son corps dans la quatrième dimension, mais pour cela bien sûr il faut beaucoup travailler.

Rappelez-vous que votre propre Judas Iscariot gouverne la force sexuelle, les organes sexuels qui reçoivent toute la force du mastodonte.

Quand le Maître Jésus a dit à Judas Iscariot (le Maître, le Grand Être qui est venu il y a 2000 ans) qu’il allait le trahir, c’était le rôle qu’il devait jouer, il a dit « Non, je veux le rôle de Pierre, » qui est en rapport avec la glande pinéale, la foi, la porte du Ciel ; il a dit: « Je veux jouer ça. »

Jésus a dit : « Non, tu es celui qui est le mieux préparé pour ce rôle de la force sexuelle de Juda », qui est dans l’énergie sexuelle.

« Oui », dit Judas, « mais ce rôle est mêlé non seulement à votre énergie, mais à notre héritage », l’héritage animal des races et tout ce qui est lié à l’ego et, « cela signifie vous trahir ». 

« Oui, cela signifie me trahir, et quelqu’un doit le faire. »

Alors Judas l’a fait, et Jésus lui a appris comment le faire parce que quelqu’un doit représenter cette transformation, cette mutation que nous devons faire, et le meurtre que nous devons faire. Alors Judas s’est pendu : de même nous devons nous pendre, non pas physiquement, mais psychologiquement !

Juda représente l’héritage qui est la force, la tradition, les forces du règne animal que nous avons dans le sang. Lutter contre cela, mourir en cela, c’est donner notre vie pour notre individu intérieur Jésus-Christ afin que l’Être Humain apparaisse en nous.

Et c’est pourquoi vous voyez comment Judas apparaît dans la Dernière Cène. Judas vient à la Dernière Cène et va et trahit le Seigneur. Pourquoi? Parce que le Seigneur faisait tout le travail alchimique là-bas ; droite? Ce qui est précisément la transsubstantiation afin d’aider, afin que le rite se répète, c’est pourquoi il a dit dans la Dernière Cène (Luc 22:19) : « Faites ceci en mémoire de moi. C’est-à-dire, répétez ce rite comme je vous l’enseigne.

« Par le vin et le pain de l’Eucharistie, vous recevrez ma force mon aide et j’aiderai chacun de vous au niveau où vous êtes », car en dehors du monde physique personne ne peut vous aider mais seulement le Christ, parce que il sait à quel niveau vous êtes, et il entre et vous aide.

Donc,

– Luc 22:19,22

« Ceci est mon corps (ce pain est ma substance) qui vous est donné : faites ceci en mémoire de moi. De même aussi la coupe après le souper, en disant : cette coupe (ce vin) est le nouveau testament dans mon sang, qui est versé pour vous (pour vous sauver, si vous faites ce que vous devez faire). Mais voici, la main de celui qui me livre est avec moi sur la table. »

Alors, Judas est sorti et l’a trahi, et il le fait toujours ; nous ne voulons pas le faire, mais malheureusement notre mastodonte, notre Goliath à l’intérieur de nous, notre héritage, nos traditions et tout cela à l’intérieur, trahissent notre propre travail individuel particulier. Voici donc le traître du Christ ; si nous examinons cela clairement, le traître du Christ n’était pas Judas Iscariote, le traître du Christ est à l’intérieur de chacun de nous, c’est l’antéchrist ; c’est à l’intérieur, ce n’est pas à l’extérieur. Il y a autant d’antéchrists que d’êtres humains sur la terre. Ceux qui forniquent, ceux qui commettent l’adultère, ceux qui ne suivent pas leur propre Dieu, sont des antéchrists.

Nous devons nous opposer à notre propre Judas particulier, pas contre le Maître Judas qui est venu il y a 2000 ans et a enseigné avec sa vie ce que nous devons faire, puisqu’il est un grand Maître. Après Jésus, c’est Judas, comme il y est écrit dans l’Évangile de Judas, qu’il était le seul à pouvoir voir Jésus face à face :

Jésus a dit : « Que celui d’entre vous qui est assez fort parmi les êtres humains fasse sortir l’humain parfait et se tienne devant moi. »
Ils (les apôtres) ont tous dit : « Nous avons la force.
Mais leurs esprits n’ont pas osé se tenir devant [lui], à l’exception de Judas Iscariot. Il a pu se tenir devant lui (Jésus) » Pourquoi ?
Parce que Judas (qui représente la force sexuelle de Juda) a nourri le Seigneur (l’Atom Nous, le Fils de Dieu) avec la transmutation de la force sexuelle, c’est pourquoi. Ainsi, lorsque l’énergie monte, Judas peut voir le Seigneur dans les yeux,
« Mais il (Jésus) ne pouvait pas le regarder (Judas) dans les yeux, et il détourna le visage. Judas lui dit : « Je sais qui tu es et d’où tu viens. Vous venez du royaume immortel de Barbelo. Et je ne suis pas digne de prononcer le nom de celui qui t’a envoyé.

Pourquoi Jésus ne pouvait-il pas regarder Judas dans les yeux ? Peut-être parce que Jésus avait peur de Judas ?

Non, Jésus détourne son visage comme s’il disait : « Je vois Judas que vous pouvez me voir face à face mais je détourne mes yeux de vous parce que je vois en vous votre mastodonte, votre convoitise et tout ce qui vient de votre sexe. Vous transmutez votre force sexuelle, oui, mais je vois aussi que dans votre sang se trouve toute la luxure, la fornication et l’adultère de vos ancêtres et je suis contre cela. C’est pourquoi je détourne mon regard de toi.’ C’est le sens alchimique de cela.

Et à la fin, Judas a compris, il a dit « Oui, c’est mon héritage et je dois tuer cela à l’intérieur, je dois annihiler cela à l’intérieur parce que c’est à l’intérieur de moi ; eh bien, je dois me suicider.

Bien sûr, il l’a fait physiquement pour nous enseigner psychologiquement, c’est ce qu’il faut comprendre. Ton Judas, ton traître, est en toi, en moi, en tout le monde. Ne cherchez donc pas le traître à l’extérieur : il est à l’intérieur.

Même si tu aimes Jésus de tout ton cœur, prends garde, car Judas aimait Jésus de Nazareth de tout son cœur, mais à la fin il l’a trahi. C’est la même chose que nous faisons : nous entrons dans le chemin, nous aimons le chemin, nous aimons notre propre Dieu, nous voulons suivre le chemin, mais nous trahissons le Seigneur. Dans notre sang circule le désir et il a la chaleur de l’animal, l’attrait de l’animal, et au moment de la croix (de l’homme et de la femme) c’est quand nous éjaculons la graine, donc nous sommes des traîtres.

Ainsi, tous les chrétiens du monde sont des traîtres, tous les juifs sont des traîtres, tous les musulmans sont des traîtres et tous les bouddhistes sont des traîtres. Seuls ceux qui n’ont pas d’ego ne sont pas des traîtres, et ce sont eux qui meurent et ressuscitent.

– Romains 7 : 14-25

Car nous savons que la loi est spirituelle : mais je suis charnel, vendu sous le péché.
Pour ce que je fais, je ne le permets pas : pour ce que je voudrais, je ne le permets pas ; mais ce que je déteste, c’est moi.
Si donc je fais ce que je ne ferais pas, je consens à la loi qu’elle est bonne.
Maintenant, ce n’est plus moi qui le fais, mais le péché (l’Ego) qui habite en moi.
Car je sais qu’en moi (c’est-à-dire dans [les gènes de] ma chair) n’habite rien de bon : car la volonté est présente avec moi ; mais comment faire ce qui est bon, je ne trouve pas. Car le bien que je voudrais, je ne le fais pas ; mais le mal que je ne voudrais pas, je le fais. Maintenant si je fais ça je ne le ferais pas, ce n’est plus moi qui le fais, mais le péché qui habite en moi (dans mon sang). Je trouve alors une loi, que, quand je voudrais faire le bien, le mal est présent avec moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu après l’homme intérieur : Mais je vois une autre loi dans mes membres, luttant contre la loi de mon esprit, et m’amenant en captivité à la loi du péché qui est dans mes membres (protoplasmiques). O misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ? Je remercie Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur. Ainsi donc, avec l’esprit, je sers moi-même la loi de Dieu ; mais avec la chair (et le sang) la loi du péché (Behemoth).

Q. Donc, les archanges, comme vous l’avez dit, nous contrôlent tous, sont-ils aussi des animaux ? Ou sont-ils des êtres supérieurs ?

A. Ce sont des êtres supérieurs qui appartiennent au monde de Briah et leur essence aide l’âme des animaux et les âmes des plantes dans leur évolution jusqu’au niveau où nous sommes, mais cette évolution est mécanique. Donc, en d’autres termes, les Elohim travaillent de cette manière dans le Monde de Malkuth, qui est le Monde des Demiurgos, le démiurge.

Mais pour que nous en sortions, nous devons profiter de la même force qui agit au-dessus de Malkuth, nous parlons donc ici des effluves, des forces des Anges et des Archanges. Ce n’est pas que les Anges et les Archanges soient dans les animaux ou dans les plantes, non.

C’est comme un chef d’orchestre et un orchestre : il dirige et la musique sort du violon, de la trompette et de tous les instruments de musique de la grande symphonie. Cette musique qui sort est ce son, c’est cette force qui entre dans les oreilles des gens. De la même manière, la nature a de nombreux lecteurs de musique, des archanges, des anges, et cette musique va dans vos oreilles, dans votre sang, dans votre système nerveux, non seulement dans le règne humain, mais dans le règne animal, végétal et minéral. royaume pour que l’évolution monte.

Q. Comment avez-vous fait sortir le sang animal de leurs veines, le sang animal qui fornique et dit toutes ces choses qui étaient … … ?

A. Grâce à nos gènes, précisément dans nos gènes, nous avons l’héritage de nos parents; les gènes sont précisément le véhicule.

Dans les gènes que vous voyez, par exemple, la cellule physique a 48 chromosomes dans le noyau ; chaque chromosome a environ une centaine de gènes, et dans les gènes vous trouvez l’héritage, l’héritage animal que nous avons dans le plan astral, qui est le désir, Kamarupa. C’est à travers ces gènes que le corps est construit dans le ventre de notre mère selon ces héritages que nous avons de Hod, qui est l’ego animal, dont les effluves vont bien sûr dans le sang. Pour que cet l’ego se réincarne, pour mieux dire, se réintègre dans ce corps physique, il a besoin de la même vibration, et ces vibrations sont dans les gènes de la mère et du père qui sont, selon la loi de la musique, avec le même vibration.

C’est pourquoi vous trouvez sur le symbole de l’alchimie dans lequel sous la Terre se trouve Apollo avec une lyre montrant qu’à travers une note de musique, c’est ainsi que nous retournons, mais nous devons contrôler cela.

Et créer les sept corps, muter, signifie transformer un niveau inférieur en un niveau supérieur, et c’est un travail de volonté, et avec l’aide de Dieu, n’importe qui peut le faire.

Q. Si le Maître Aberamentho était le plus haut initié du Jour Solaire Cosmique et Jéhovah était le Lunaire, cela signifie-t-il que le Maître Jéhovah était le Chef de la Loge Blanche pendant la période lunaire et non le Maître Aberamentho ?

R. Oui, le Seigneur Jéhovah était le Chef de la Loge Blanche à l’époque lunaire. Et à l’Epoque Solaire, le Maître Aberamentho était le plus élevé.

Q. Pourquoi le nom de la carte est-il « Tempérance » ?

R. Parce qu’il faut être tempéré, il faut se débrouiller, vous savez. La tempérance est également liée aux personnes qui boivent de l’alcool, lorsque vous arrêtez de boire de l’alcool, vous devenez tempéré. Et cela est en relation bien sûr avec l’assimilation des liquides des choses enivrantes qui enivrent l’âme. Être tempéré, c’est éliminer toutes ces vibrations, énergies qui enivrent l’âme et qui la rendent hypnotisée en rapport avec le règne animal. Et bien sûr, cette tempérance vient du contrôle du liquide, et ce liquide dans notre corps est le sang et la matière sexuelle.

Q. Avez-vous dit que le corps astral est notre propre Jésus-Christ ?

R. Oui, si nous le créons à l’intérieur. Lorsque nous transmutons Noun, le poisson, nous créons le Corps Astral ; c’est la première création. C’est la « terre sèche » qui est mentionnée dans le livre de la Genèse; cette terre sèche est le corps astral. Et ce corps astral est bien sûr le corps qui nous donne l’individualité dans le monde astral.

C’est ainsi que nous commençons à sortir de Malkuth, à sortir d’Assiah, à sortir d’Égypte, et à devenir individuel ; c’est un processus.

C’est donc le Christ Astral, Interne, que nous devons construire. Selon le livre de la Genèse, il s’appelle « Benjamin » – Benjamin et le célèbre « mystère de la coupe » caché dans la graine.

Q. Parlons-nous des religions lunaires qui sont des religions de certaines races ? Toutes les religions de l’histoire sont-elles plus ou moins des religions lunaires ?

R. Eh bien, Jéhovah est le maître de toutes les religions lunaires, c’est-à-dire la Lune. Jésus est venu pour fonder une Solaire, pour faire une grande fraternité. Une, une seule religion, et c’est pourquoi le mot « catholique » a été introduit ; cela signifie « universel« . Or, de nos jours, la religion dite « catholique » n’a que le nom, car vraiment si nous regardons cette religion, nous voyons qu’ils n’ont plus cette connaissance, ils l’ont oubliée. La véritable Église Gnostique Catholique existait à l’époque de Jésus et de ses Apôtres et après cela, elle a été perdue, car maintenant tous les chrétiens sont des fornicateurs et des adultères.

Q. Qu’est-il arrivé à cet héritage ?

R. C’est ici ; il y a héritage ici dans cette connaissance, dans cette doctrine. Elle n’a pas été perdue : elle a été gardée secrète.

Beaucoup d’individus étaient jaloux et voulaient contrôler la doctrine, alors ils brûlaient vivants les Gnostiques au Moyen Âge. De nombreux kabbalistes et alchimistes ont été brûlés vifs parce que Rome voulait contrôler la doctrine, et c’est pourquoi l’humanité a été trahie.

L’humanité a appris que juste en «croyant en Jésus», ils sont sauvés. Maître Jésus est là et c’est un beau Maître, mais si je crois en Lui, cette croyance ne me sauve pas. Il peut venir personnellement m’emmener dans mon corps physique dans l’Ayin et je ne comprendrai rien, car je dois travailler sur moi-même pour être là.

Q. Donc, vous devez purifier votre sang, c’est ce que vous dites ?

A. Vous devez purifier votre sang en transmutant votre énergie sexuelle – c’est le seul moyen, et en méditant, car dans votre sang vous avez l’héritage du passé et c’est précisément un travail d’alchimie que nous devons accomplir ; c’est un processus, étape par étape. Ce n’est pas un processus d’une semaine ou d’un mois : parfois cela prend des vies. Cela dépend de l’intensité du travail : ceux qui ont la volonté de le faire dans une vie, ils le font.

Q. Si une personne est vierge, n’a jamais forniqué, ne fait jamais aucune des choses que ses parents avaient eues là-bas… mais est restée vierge et garde la chasteté jusqu’au jour de sa mort, atteint-elle le niveau supérieur que vous dites jusqu’à là?

A. Dans Gnose, nous parlons de chasteté scientifique, qui est la transmutation sexuelle. Les gens pensent que la chasteté n’est qu’une « abstinence sexuelle » – ce n’est pas de la chasteté : c’est faux.

« Être dans la chasteté » signifie que si vous êtes célibataire et que vous n’êtes toujours pas marié, vous devez alors transmuter votre énergie sexuelle avec le Pranayama : c’est la chasteté.

Lorsque vous êtes marié, vous devez transmuter votre énergie sexuelle lors d’un contact sexuel. Vous ne répandez pas la force sexuelle.

Si vous atteignez l’orgasme ou le spasme, alors vous mangez le fruit de l’arbre du bien et du mal comme les bêtes, et ce n’est pas une transmutation : c’est ce que fait toute bête. Le mastodonte de la Terre fait cela : ils forniquent, c’est pourquoi nous affirmons que cette humanité est encore animale. Les êtres humains sont très rares à trouver, car les êtres humains connaissent le mystère de la transmutation, de la transsubstantiation, et ils le font.

Mais si vous ne le savez pas, si vous pensez que rien que par l’abstinence sexuelle vous allez atteindre le ciel, c’est impossible, car vous devez créer à l’intérieur de vous les éléments qui appartiennent au ciel.

Le paradis n’est pas quelque chose que l’on conquiert après la mort, la mort physique. Le paradis est quelque chose que l’on conquiert après la « mort psychologique ». Et pour cela, vous avez besoin de méditation ; pour cela, vous devez connaître l’alchimie ; pour cela il faut être marié et faire le travail : mélanger les deux pots.

Q. Qui est donc notre Christ intime ?

A. Notre Christ intime est le Corps Astral, mais bien que nous n’ayons pas ce Corps Astral, nous avons un atome de ce Christ intime dans le ventricule gauche du cœur, qui est l’atome « Noûs » c’est l’atome qui purifie le sang. Et cet atome est en contact direct avec les Elohim, avec les Christs qui sont à l’extérieur – parce qu’il y a plusieurs Christs, pas seulement un, plusieurs. Cela signifie qu’ils ne font qu’un avec la Lumière Solaire. Le plus élevé de tous est le Maître Aberamentho, Jésus de Nazareth.

Notre Monade est notre propre Christ particulier, mais si nous n’avons pas le Corps Astral, si nous avons encore un monstre très fort en nous, notre Christ individuel particulier est un bébé. Rappelez-vous que le Christ ne vient pas complètement développé : il est né comme un bébé. Nous dirons donc que l’individu particulier Christ est un bébé à l’intérieur de nous, mais rappelez-vous que de nombreux enfants ont été tués à cette époque, est-il écrit. Et c’est précisément quand vous forniquez. Lorsque vous forniquez, vous tuez votre enfant, votre Être Intérieur.

Q. Que se passe-t-il dans les transfusions sanguines, dans les transplantations d’organes ?

R. Bien évidemment le sang est un véhicule de l’âme, quand vous avez une transfusion sanguine vous prenez les éléments des autres dans votre sang ; c’est incontestable. En cas de vie ou de mort, alors prélevez le sang. Mais évidemment dans le sang vous prenez l’héritage des autres car le sang est le véhicule de l’esprit.

Q. Qu’en est-il d’un couple qui transmute depuis des années et des années et qui, d’une manière ou d’une autre, a besoin d’une transfusion ?

A. Pourquoi ont-ils besoin d’une transfusion tout d’un coup ?

Q. S’ils ont un accident?

R. Eh bien, s’ils ont un accident et qu’ils veulent mourir, alors « S’il vous plaît, ne me donnez pas de sang et laissez-moi mourir, je suis heureux ».

Je n’ai pas peur de la mort, parce que je sais ce qu’il y a là. J’ai vécu plusieurs fois ce qu’il y a de l’autre côté, de sorte que si je meurs, je serai très heureux.

Ce qui me vient à l’esprit, c’est saint François d’Assise ; il est un Christ, si vous voulez dire un Christ dans un corps physique. Quand il est allé évangéliser, il est allé chez les musulmans et parlait du christianisme et les musulmans étaient en colère contre lui et ont dit : « Nous allons vous tuer tout de suite », et l’un d’eux décrivait comment il allait torturer lui et finalement il mourrait. Et saint François d’Assise était souriant et heureux. Le musulman dit : « Pourquoi souris-tu ? Pourquoi est-ce? Est-ce parce que tu vas mourir ?

François a dit: « Vraiment, si vous allez faire cela, je suis heureux, car c’est le mieux de mourir pour mon Seigneur. » Et puis ce guerrier a dit: « D’accord, maintenant je ne veux pas te tuer, je ne veux pas te rendre heureux. »

Et bien sûr si vous lisez cela, vous trouverez la belle similitude entre saint François d’Assise et bien d’autres grands maîtres.

Q. Donc ce n’est pas une bonne idée d’avoir sur mon permis où il est coché pour dire donneur d’organes ?

A. Tout ce que vous donnez dans ce plan physique va rester dans ce plan physique. Personne n’entrera dans la Terre Promise avec une greffe, croyez-moi. Alors que beaucoup de choses sont faites dans ce monde physique, et alors ? Tant de gens sont végétariens ou sont ceci ou cela, et alors ? C’est bon, vous pouvez être ce que vous voulez être, mais rappelez-vous que vous devez être un mutant si vous voulez y entrer.

Q. Donc en transplantant des organes, comme quelqu’un donne un rein à quelqu’un, vous savez pour donner un organe pour maintenir en vie une autre personne, y a-t-il maintenant un lien karmique créé entre ces personnes, en partageant le sang ?

R. Évidemment, il y en a. Mais laissez-moi vous dire que ces personnes ne sont pas sur le chemin de la réalisation de soi, donc cela n’a pas d’importance. Quelqu’un a reçu l’organe d’un porc dans son corps, parce que maintenant les scientifiques ou les médecins transplantent des organes de porcs dans des êtres humains, ou dans des animaux intellectuels dirons-nous, parce qu’aucun être humain ne recevra cela. Et alors? Animal en animal c’est OK, peu importe. Mais si vous êtes sur le chemin de la réalisation de Soi, eh bien, vous devez être strict. Si quelqu’un dit que mes reins sont malades, vous devez m’aider à guérir mes reins de manière naturelle. Pas d’opérations, pas de greffes, rien, car ça va ruiner ma transformation, ma mutation.

Mais si quelqu’un n’est pas un mutant, il ne croit qu’en Jésus ou en Bouddha ou en Krishna, s’il veut avoir une greffe, qu’il l’ait. Alors quoi, ça ne change rien. Il tourne juste dans la roue du Samsara de toute façon.

Q. Alors, excusez-moi, s’il, disons si on parle de cette greffe d’organe, vous avez dit que ça ne change rien, mais est-ce que ça ralentit la mutation, si vous l’acceptez ? Parce qu’avant vous disiez s’il est sur le chemin de la mutation qu’il ne peut pas parce qu’il comprend qu’il accepte cet organe qu’il est prêt à mourir parce qu’il a dans son esprit le sentiment que sa mutation va être spirituellement, psychologiquement sur le chemin de Dieu, alors dans ce cas ça veut dire quelque chose ? Parce que si vous prenez un organe, vous ralentissez le processus de mutation ?

R. Oui, bien sûr, c’est ce que j’ai dit. Si vous prenez l’organe, vous prenez aussi tous les éléments psychologiques contre lesquels vous devez lutter.

Vous voyez que c’est précisément ce que dit la Bible : « Tu ne commettras pas d’adultère. Mais l’adultère n’est pas seulement l’acte sexuel avec un autre homme, ou le mari avec une autre femme. Ce n’est pas seulement l’adultère : l’adultère vient de l’adultère ; adultérer.

Si vous acceptez d’autres organes dans votre corps qui ne sont pas de votre corps, mais d’un autre corps, alors vous adultérez votre nature physique. Car l’adultère est très courant de nos jours, tout le monde le fait, mais si vous entrez dans le chemin, alors vous devez être strict ; comme je l’ai dit, vous apprenez à être prudent.

Et si vous entrez et que vous avez déjà une greffe, eh bien ce n’est pas grave, vous devez vous battre de toute façon, car le travail est interne.

Je connais un homme par exemple qui est entré dans l’Œuvre, mais auparavant il a subi une vasectomie. Je lui ai dit : « Eh bien, fais ce que tu as à faire maintenant. Dans la prochaine vie, la grande Loge Blanche vous donnera un nouveau corps parce que vous travaillerez maintenant ; vous avez commis cette erreur sans le savoir. Maintenant, vous savez bien ce que vous devez faire. Si vous avez une opération inverse, eh bien si vous voulez l’avoir, allez-y.

C’est pourquoi si vous entrez circoncis, travaillez sur vous-même ; si vous entrez sans être circoncis, travaillez sur vous-même ; de toute façon, allez-y : le travail est à l’intérieur.

%d blogueurs aiment cette page :