Arcane 15: Passion- Samekh

Catégorie: Les Vingt-Deux Arcanes du Tarot et de l’Hébreux

Écrit par: Instructeur gnostique

Image

Lettre Hébraïque Samekh

Les versets 113 à 120 du Psaume 119 commencent par Samech :

113.Je hais les tièdes ; mais j’aime ta Loi.
114.Tu es ma couverture et mon bouclier ; J’espère dans ta Parole
115.Éloignez-vous de moi, ô malfaiteurs ; car je garderai les commandements de mon Dieu.
116.Soutiens-moi par ta Parole afin que je vive; et que je n’aie pas honte de mon espérance.
117.Soutenez-moi et je serai sauvé; et je regarderai toujours tes statuts.
118.Tu as foulé aux pieds tous ceux qui s’égarent de tes statuts; car leur tromperie est un mensonge.
119.Comme des scories, tu as fait cesser tous les méchants de la terre ; alors j’adore vos témoignages.
120.Ma chair a tremblé à cause de ton ardeur, et j’ai craint tes jugements.

Arcane 15

Extrait de l’Alchimie et de la Kabbale dans le Tarot de Samael Aun Weor
Arcane 15 :Passion

Étudions maintenant le Quinzième Arcane du Tarot. Nous allons étudier le Bouc de Mendez, Typhon Baphomet, le Diable. L’Alchimiste doit voler le feu du Diable. Lorsque nous travaillons avec l’Arcane A.Z.F. nous volons le feu au diable; c’est ainsi que nous nous transformons en Dieux.

Baphomet

Le pentagramme ésotérique brille sur le front du bouc. Le Caducée de Mercure remplace les organes sexuels. En synthèse, nous pouvons affirmer que le Caducée de Mercure représente les organes sexuels. Tout alchimiste doit travailler avec le caducée de Mercure. Ce travail s’effectue par transmutation. L’étoile à cinq points brille lorsque nous volons le feu au diable.

Nous devons développer la Kundalini et dissoudre le « moi », ce n’est qu’ainsi que nous pouvons atteindre la libération.

steal the fire from the devil

Le travail avec le démon

Les Initiés de la quatrième voie, qui est « La Voie de l’Homme Astucieux », choisissent « de Travailler avec le Diable » sur le processus de dissolution de leur « Moi ». Les ténébreux attaquent violemment quiconque œuvre à la dissolution de leur « moi » ; c’est pourquoi même s’ils ne sont pas des démons, ils le sont, néanmoins habitués à être entourés de démons. Lorsque des voyants non-initiés voient par clairvoyance un être humain comme celui-ci, ils le jugent par erreur et finissent par le calomnier en le qualifiant de démon. Les Initiés de « La Voie de l’Homme Astucieux » deviennent énigmatiques. Les disciples du chemin deviennent confus lorsqu’ils contemplent des bougies noires sur les autels de ces Initiés ; puis, comme d’habitude, ils les jugent à tort.

medusa

Techniques pour la dissolution de l’ego

Le « je » exerce un contrôle sur les cinq centres inférieurs de la machine humaine ; ces cinq centres sont : Intellectuel, Émotionnel, Moteur (mouvement), Instinctuel et Sexuel.

Le « Je » ne peut pas contrôler les deux centres supérieurs de l’être humain, qui sont le Mental Supérieur et l’Émotion Supérieure. Si nous voulons dissoudre le « je », nous devons l’étudier à travers les centres inférieurs ; nous avons besoin de compréhension. Il est urgent de comprendre les actions et les réactions de chacun des cinq centres inférieurs de la machine humaine. Le « je » exerce un contrôle sur ces centres inférieurs ; par conséquent, nous marchons sur le chemin de la dissolution du « Je » par une compréhension approfondie de l’activité de chacun de ces cinq centres inférieurs.

L’esprit et les sentiments

Deux personnes réagissent différemment devant une représentation donnée ; ce qui est agréable pour l’un peut l’être pour l’autre. La différence réside dans le fait qu’une personne juge et perçoit la représentation à travers son esprit tandis que l’autre le fait à travers ses sentiments (la représentation touche ses sentiments). Par conséquent, nous devons apprendre à différencier l’esprit du sentiment. Une chose est le Mental et une autre est le Sentiment. Dans le mental existe tout un jeu d’actions et de réactions qu’il faut soigneusement comprendre ; dans nos sentiments existent des affections qu’il faut crucifier, des émotions qu’il faut étudier et en général tout un mécanisme d’actions et de réactions qu’on peut facilement égarer et confondre avec les activités de l’esprit.

Mouvement

Nous avons besoin de nous découvrir nous-mêmes et de comprendre nos habitudes en profondeur. Nous ne devons pas permettre à notre vie de continuer à se développer mécaniquement. Il semble incroyable que nous vivions dans les moules des habitudes et que nous ne connaissions pas ces moules qui conditionnent notre vie ; nous devons étudier nos habitudes ; nous devons comprendre nos habitudes. Nous devons nous auto-observer la façon dont nous parlons, la façon dont nous nous habillons, la façon dont nous marchons, etc…

Les habitudes appartiennent au centre du mouvement. Le football, le tennis et tous les sports en général appartiennent à ce centre. Lorsque l’intellect interfère dans le centre du mouvement, il le détruit et l’endommage car l’intellect est trop lent et le centre du mouvement est très rapide. Quand un dactylo travaille, il travaille avec le centre du mouvement ; il peut commettre une erreur dans sa frappe si son intellect interfère avec ses mouvements ; un homme conduisant une voiture pourrait subir un accident si son intellect interfère avec ses mouvements.

Instinct

Il existe différents types d’instincts : L’instinct de conservation, l’instinct sexuel, etc. De nombreuses perversions de l’instinct existent également.

Au plus profond de chaque être humain, il existe des forces instinctives sous-humaines qui paralysent le véritable esprit d’Amour et de Charité. Ces forces démoniaques doivent d’abord être comprises, puis maîtrisées et éliminées. Ces forces bestiales sont : les instincts criminels, la luxure, la lâcheté, la peur, etc. Nous devons comprendre et maîtriser ces forces bestiales avant de pouvoir les dissoudre.

Sexe

Le sexe est le cinquième pouvoir de l’être humain. Le sexe peut libérer ou asservir l’être humain. Personne ne peut atteindre l’intégrité ; personne ne peut être profondément réalisé sans énergie sexuelle. Le sexe est le pouvoir de l’âme. L’être humain intégral est atteint avec la fusion absolue des pôles masculin et féminin de l’Âme. La force sexuelle se développe, évolue et progresse sur sept niveaux (les sept niveaux de l’Âme). Dans le monde physique, le sexe est une force aveugle d’attraction mutuelle. Dans l’astral, l’attirance sexuelle repose sur l’affinité des types selon leurs polarités et leurs essences. Sur le plan mental, l’attirance sexuelle se produit selon les lois de la polarité et de l’affinité mentales. Dans le plan causal, l’attirance sexuelle a lieu sur la base d’une volonté consciente. C’est précisément sur ce plan des causes naturelles que s’accomplit consciemment l’union complète de l’âme. En effet, personne ne peut atteindre la gloire complète du Mariage Parfait sans avoir atteint ce quatrième état d’intégration humaine.

Nous devons comprendre en profondeur tout le problème sexuel. Nous devons transcender la mécanique du sexe. Nous devons savoir comment procréer des enfants de la Sagesse.

Au moment suprême de la conception, les essences humaines sont complètement ouvertes à toutes sortes d’influences. Ainsi, l’état de pureté des parents et leur volonté utilisée afin de ne pas renverser la Coupe d’Hermès, est tout ce qui peut nous protéger contre le terrible danger que courent le spermatozoïde et l’ovule concernant l’infiltration de substances sous-humaines des egos bestiaux. qui veulent se réintégrer.

Adultery

Adultère

Puisque le corps d’une femme est un élément passif et réceptif, il est clair que son corps recueille et stocke plus de résultats des actes sexuels que tous ces hommes qui commettent l’adultère avec elle ; ces résultats sont des substances atomiques des hommes avec lesquels elle a eu des rapports sexuels. Par conséquent, quand quelqu’un a des relations sexuelles avec une personne qui a été avec un autre partenaire ou d’autres partenaires, les deux absorbent alors les essences atomiques des autres partenaires et s’empoisonnent avec eux. C’est un problème très grave pour ces frères et sœurs qui dissolvent le « je » parce qu’alors, non seulement ils doivent lutter contre leurs propres erreurs et défauts, mais en plus, ils doivent lutter contre les erreurs et les défauts de ces d’autres partenaires avec lesquels ils ont eu des relations sexuelles.

Death to Satan

Mort de Satan

Nous découvrons tout le processus du « moi » en comprenant les activités intérieures de chacun des cinq centres inférieurs. Le résultat de cette découverte de soi est la mort absolue de Baphomet ou Satan (le « moi » lunaire ténébreux ou Adam pécheur).

Nous devons être intègres

L’intégration comporte sept étapes parfaitement définies :

Premièrement : État minéral, domination du corps physique et de ses cinq centres.

Deuxièmement : État végétal, contrôle absolu du corps astral et de ses chakras, disques ou roues magnétiques. Ce Véhicule représente l’état végétal.

Troisièmement : Humanisation du corps mental, d’ordinaire, le corps mental fantasmatique de chaque être humain a un visage animal et une figure animale ; il est animalisé.

Lorsque la matière mentale est transformée en esprit du Christ, nous atteignons l’humanisation mentale. L’esprit représente l’animal intellectuel ; actuellement nous ne sommes humains que dans notre apparence physique parce que dans nos profondeurs nous sommes encore des animaux. Dans le plan mental, chacun a la figure animale qui correspond à son caractère individuel.

Quatrièmement : la fonction sexuelle est le fondement de base de l’âme humaine ; ceux qui transmutent leurs énergies sexuelles ont le droit d’incarner leur âme.

Cinquièmement : Le cinquième degré d’intégration est représenté dans tout être humain parfait.

Sixièmement : la compassion infinie universelle.

Septième : Cette septième étape définitive n’est possible qu’au sein des Dieux-Humains. Ce sont des Super-Humains.

Le mystère de Baphomet

Il est en effet vrai et certain que le Mystère de Baphomet est l’Alchimie Sexuelle. Nous transformons le plomb de notre personnalité en l’or de l’esprit basé sur une compréhension rigoureuse et une transmutation sexuelle. C’est ainsi que le « je » est anéanti. La rose élabore son parfum avec la boue de la terre ; le parfum de la rose est transmué de boue.

The Door of Eden

La porte d’Eden

Le sexe est la porte d’Eden. Le Gardien de cette porte est le Sphinx assyrien, le Sphinx égyptien, le Taureau (Veau d’Or) de Moïse avec l’épée entre ses pattes. C’est le « je » psychologique reflété dans le Baphomet qui, avec son épée, chasse du seuil tous ceux qui ne sont pas préparés. L’ennemi est en nous ; nous devons travailler avec le démon afin de le dissoudre. Nous devons voler le feu au diable.


La lettre Hébraïque Samech

Écrit par un instructeur gnostique
The Hebrew Letter Samech
Samech

Le cycle de l’éternité

Samech est la matrice cosmique, la vulve ou la volva (du latin volvere « tourner, tordre ou rouler ») où se trouve la lumière tournante continue de l’Ayin Soph. ChristusLucifer est à l’origine d’infinies possibilités cosmiques.

Samech est la lettre qui représente l’Ouroboros, l’action cyclique éternelle de la Lumière-Vie-Feu-Sagesse de l’Ayin Soph ; ces révolutions de la lumière de l’Absolu se manifestent sous la forme d’innombrables cycles de mort et de renaissance à tous les niveaux de l’univers. Samekh, Ouroboros est représenté comme un serpent mi-clair mi-noir, qui illustre la dualité, Maya dans l’univers ; ces opposés ne sont pas en conflit dans la conscience des Paramarthasatyas.

Ainsi, la forme circulaire du Samech est l’Ouroboros, qui symbolise le fait que la force de sagesse ardente (Yod) originelle de l’Ayin Soph Aur se reflète à tous les niveaux dans le cercle créatif sans fin de l’éternité qui unit le ciel et la terre. Samech, le Serpent se mordant la queue (c’est l’Ouroboros qui a la queue à l’intérieur de sa bouche), unit ainsi le Yod du commencement (le Verbe) et le Yod de la fin (le Sperme). Samech est l’Alpha et l’Oméga dans un cycle éternel.

Alpha and the Omega

L’Ayin Soph, l’Espace Absolu Abstrait retire intérieurement sa propre essence au moyen d’une contraction initiale vers sa propre essence ; cette contraction intérieure forme un vide, un vide où elle libère une lumière primaire ou un pouvoir créatif qui ouvre son chemin à travers le Iod dans le monde d’Atziluth. Le vide, le vide, c’est l’Ouroboros, la Matrice Cosmique ou volva (ou vulve) qui contient le premier engendré de cette Lumière Divine. C’est le Christ cosmique, c’est Christus Lucifer qui descend des ténèbres de l’espace abstrait absolu dans le monde d’Atziluth et par la suite il descend dans BriahYetzirah et enfin dans le centre de la Terre, le monde d’Assiah, le monde de la Matière. Ainsi, la Lumière Divine de l’Ayin Soph Aur tourne dans le cercle intérieur, la Neuvième Sphère de l’Ouroboros Planétaire, la Terre qui manifeste son pouvoir créateur sur le cercle extérieur ou cercle mécanique de Samsara à travers l’arc ascendant de l’évolution et l’arc descendant de dévolution.

Ishmael and Agar

La force solaire transformatrice de l’Ouroboros est placée par la force de gravité au centre même d’Assiah, la planète, dans la Neuvième Sphère. Kabbalistiquement, Assiah, Egypte, Mitzraïm, symbolise l’activité de l’Ouroboros dans le cercle extérieur, où les âmes renaissent à travers les lois mécaniques du Retour et de la Récurrence ; c’est Agar qui donne naissance à Ismaël pour vivre à Malkuth, le cercle extérieur de la réprobation et de l’exil (du Cercle Intérieur, la Terre Promise, Yesod-Eden, la Terre d’Avalon, la quatrième dimension). Ainsi, les Enfants d’Agar sont des âmes qui s’incarnent dans des corps de fornication (ils sont le résultat du spasme ou de l’orgasme sale bestial) finissent par tomber dans Klipoth, des mondes infernaux, ici les âmes sont attirées par fascination vers le centre ; ils connaissent la désolation dans leur voyage au sein des deux cercles Klipothiques de Lilith et Nahemah, jusqu’à ce que l’énergie de l’Ouroboros qui tourne dans le Neuvième Cercle, le centre de stabilité planétaire, désintègre leurs impuretés à travers la Seconde Mort.

Les traditions kabbalistiques déclarent que (lorsque l’âme d‘) Adam (tombe dans Klipoth ), il se répartit dans deux cercles : les cercles de Lilith et de Nahémah. Lilith est la mère des avortements, de l’homosexualité et en général, de toutes sortes de crimes contre la nature. Nahémah est la mère de la beauté maligne, de la passion et de l’adultère.

the circles of Lilith and Nahemah

Ainsi, (Klipoth) l’abîme est divisé en deux grandes régions ; la sphère de Lilith et la sphère de Nahémah. L’infrasexualité règne souveraine dans ces deux grandes régions. C’est la désolation des âmes en enfer où toutes les âmes défaillantes dans une orgie sabbatique klipothique au sein d’une atmosphère sombre toujours plus fastidieuse sont égalisées par la seconde mort. Dans Klipoth , les possibilités d’individualité humaine sont annulées par la loi de l’entropie, mais ces possibilités sont à nouveau récupérées par une nouvelle ascension après la seconde mort dans l’arc ascendant de l’évolution par une volonté collective ou communautaire dans tous les royaumes de la roue du Samsara. . C’est ainsi qu’après avoir affronté l’entropie, les âmes continuent un autre cycle de vie mécanique dans le Royaume, Malkuth (l’Égypte du monde à venir).

– Esaïe 14 :12-15

Comment es-tu tombé du ciel, Oh Lucifer, fils de l’aube ! Comment es-tu abattu, qui a affaibli les nations ! Car tu as dit dans ton cœur : je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu ; je m’assiérai aussi sur la montagne de l’assemblée, du côté du nord ; je monterai au-dessus des hauteurs de les nuages; Je serai comme le plus Haut. Pourtant, vous serez amenés en enfer (la Neuvième Sphère), aux côtés de la fosse.

Uniquement à travers l’Arcane A.Z.F. C’est ainsi que l’Ouroboros ou Samech peut libérer la Lumière de l’Ayin Soph, qui met en activité l’essence infinie de notre Elohim individuel. Ainsi, à travers Samech, notre Kether intérieur (ou Yod) développe et soutient les aspirations de notre âme à l’infini. Par conséquent, la transmutation sexuelle est la manière dont on offre sa volonté à Dieu. Grâce à l’alchimie sexuelle, l’âme fait l’expérience de l’essence infinie des Elohim qui brille dans l’Ouroboros (ou Samech) et acquiert le contrôle des quanta (ensembles d’énergie solaire dans la matière) ; l’énergie solaire est le carburant qui permet à l’âme de faire les sauts de Sephirah à Sephirah, c’est-à-dire de sauter d’une roue à une autre au sein de la roue cosmogonique d’Ézéchiel, ou d’un univers parallèle à un autre univers parallèle et enfin dans le Absolu ou Ayin. Ainsi, dans l’Ouroboros ou Samech dans Yesod, le fondement de tous les mondes, la sagesse des Elohim est cachée à l’état latent.

Lord-Shiva

– Apocalypse 1 : 8, 11

Je suis Alpha (les Trois Forces Primaires, l’Aleph, l’Ouroboros ou Élohim Tourbillonnant) et Omega (l’Ouroboros au Centre de la Terre, la Neuvième Sphère), le commencement et la fin, dit le Seigneur, qui est, et qui était, et qui est à venir, le Tout-Puissant (El Shaddai en Yesod)… Je suis Alpha et Omega, le premier (l’Ayin Soph Aur dans les Trois Forces Primaires) et le dernier (l’Ayin Soph Aur dans Yesod, la Neuvième Sphère ): et, ce que vous voyez (la lumière solaire), écrivez (développez-le) dans un livre (colonne vertébrale de vos corps physique, vital, astral, mental, causal, bouddhique et spirituel), et envoyez-le aux sept églises ( Chakras) qui sont dans Assiah (La moelle épinière); à Éphèse, et à Smyrne, et à Pergame, et à Thyatire, et à Sardes, et à Philadelphie, et à Laodicée.

Samech symbolise l’Être se revalorisant et se connaissant à travers l’activité de l’Ouroboros. L’auto-réalisation de l’Être, la connaissance de soi implique l’éveil et la compréhension de tous nos éléments spirituels inhérents entre l’Être et sa Créature Humaine. Cette connaissance de soi de l’Être est le mouvement du Raisonnement Objectif au sein de l’Ouroboros et par l’Ouroboros. Le raisonnement objectif n’a rien à voir avec les croyances des théories ; c’est plutôt le résultat du travail de notre Être basé sur Daath, l’arbre de la connaissance du Bien et du Mal. La force solaire de l’Ayin Soph Aur, le Christ cosmique tourne, tourne dans un mouvement continu au sein de Daath et Yesod ; cette révolution de l’Ouroboros ou Samech unit le ciel et la terre, provoquant ainsi un changement complet dans les fondements de notre conscience.

Le Pneuma, l’Esprit, la Monade doit se transformer en un Elohim et pour ce faire, il doit se reconnaître et l’action de se reconnaître se fait par sa propre volonté à travers l’Ouroboros, le Samech. Cela signifie que la Monade, le Pneuma, l’Esprit a besoin de se comprendre, de se connaître en profondeur. La connaissance de soi implique une conscience absolue à tous les niveaux de l’Être au sein du cycle sans fin d’Ouroboros, le Samech , qui manifeste l’activité éternelle de la lumière de l’Ayin Soph de la Tality (la grande réalité) dans chaque univers de relativité.

La lumière transcendantale omniprésente de l’Ayin Soph à travers l’Ouroboros est toujours derrière tout phénomène universel ; elle est la source de tout phénomène naturel. Ainsi, à travers elle, la Monade unit l’infiniment grand à l’infiniment petit pour effectuer le miracle d’une chose, la réalisation de soi de l’Être où toutes les parties de l’être s’intègrent en une seule unité. C’est la relation de l’Être avec Noûs, l’Esprit, l’Être Humain ; Dieu, l’Esprit est toujours au-dessus du mental.

temptation of jesus

L’Initié doit accomplir la volonté de son Être au ciel et sur la terre ; pour cela, la conscience doit rester détachée de sa sagesse intérieure ou de ses pouvoirs divins, le Bodhisattva doit renoncer à des niveaux nirvaniques de plus en plus élevés afin d’atteindre l’Absolu, l’Ain. L’Initié ne doit pas être attaché à la richesse physique ; nous ne devons avoir de préférences pour personne ; nous devons assister le mendiant et le gentilhomme avec le même respect et la même vénération. Il faut cultiver la même courtoisie envers les riches et les pauvres et envers l’aristocrate et le paysan afin d’aimer leur Être également, assister le prochain sans aucune préférence c’est « aimer le prochain comme soi-même ».

Les esprits ordinaires des hommes vivent de prison en prison. Chaque prison est une école, une religion, un concept erroné, un préjugé, un désir, une opinion, une richesse etc. L’Esprit Humain doit apprendre à couler sereinement de manière intégrale, sans le processus douloureux du raisonnement subjectif, qui divise l’esprit dans la bataille de l’antithèse. L’esprit doit devenir comme un enfant, afin qu’il puisse servir d’instrument à l’Intime. Nous devons toujours vivre dans le présent, car la vie n’est qu’un instant éternel. Nous devons nous libérer de toutes sortes d’idées préconçues et de désirs. Nous devons bouger sous les impulsions de l’Intime.

Matthew 6: 24- 34:

Aucun homme ne peut servir deux maîtres : car ou bien il haïra l’un et aimera l’autre ; ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir Dieu et Mammon. C’est pourquoi je vous dis : Ne pensez pas à votre vie, à ce que vous mangerez ou à ce que vous boirez ; ni encore pour votre corps, de quoi vous vous vêtirez. La vie n’est-elle pas plus que de la viande, et le corps qu’un vêtement ? Voici les oiseaux du ciel : car ils ne sèment pas, ils ne moissonnent pas, et ils n’amassent pas dans des greniers ; pourtant votre Père céleste les nourrit. N’êtes-vous pas beaucoup mieux qu’eux ? Lequel d’entre vous, en réfléchissant, peut ajouter une coudée à sa taille ? Et pourquoi te prendre pour un vêtement ? Considérez les lis des champs, comment ils poussent ; ils ne travaillent pas et ne filent pas. Et pourtant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’était pas vêtu comme l’un d’eux. C’est pourquoi, si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs, qui est aujourd’hui et demain jetée au four, ne te vêtira-t-il pas beaucoup plus, ô toi de peu de foi ? Ne réfléchissez donc pas en disant : que mangerons-nous ? Ou, que boirons-nous ? Ou, de quoi serons-nous vêtus ? (Car après toutes ces choses les Gentils recherchent 🙂 car votre Père céleste sait que vous avez besoin de toutes ces choses. Mais cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa justice ; et toutes ces choses vous seront ajoutées. Ne vous souciez donc pas du lendemain, car le lendemain prendra soin de lui-même. A chaque jour suffit son mal.

Nous devons nous contenter des droits de CANCHORRITA. Les droits de Canchorrita sont : Nourriture, Vêtements et Abri. Le véritable être humain a le droit de vivre différemment, dans la dignité et la beauté, car il n’est pas un animal, cependant, il doit se contenter des droits de Canchorrita. La cupidité, la colère et la luxure ont leur repaire dans l’esprit. La cupidité, la colère et la luxure conduisent les âmes à Klipoth. L’humain n’est pas le mental. L’Esprit n’est qu’un des corps de péché. Lorsque l’humain s’identifie à l’esprit, il tombe dans Klipoth . L’esprit n’est que l’âne que nous devons chevaucher pour entrer dans la Jérusalem céleste le dimanche des Rameaux. On doit contrôler l’Esprit au moyen de la Volonté.

En ce qui concerne les aspirations spirituelles, nous devons savoir que le Cercle Intérieur des Frères qui opère dans les centres supérieurs de l’être humain (le Royaume des Cieux) accorde des initiations, des degrés et des pouvoirs, selon le flux d’énergie intérieur et ascendant de Samech dans Yesod tout au long des Sephiroth. L’énergie stagnante des quatre éléments qui est stockée dans le cercle de Malkuth (Roue d’Ézéchiel) doit être mise en mouvement par Yesod (alchimie sexuelle).

Wheel of Ezekiel

Ezekliel Chapitre 1 : L’apparence des roues (au sein de l’Ouroboros – Samech ) et leur travail ressemblaient à la couleur d’un béryl (la Pierre Cubique de Yesod) : et les quatre (éléments de l’Alchimie) avaient une ressemblance (la lumière solaire de Samech dans le Sperme, les Schamayim des Sages dans Yesod) : et leur apparence et leur travail étaient comme une roue (un Ouroboros) au milieu d’une roue (ou Éléments Solaires Atomiques Créatifs d’un autre Ouroboros contenus dans le Mélange , le Sperme, le Schamayim des Sages dans Yesod).
Quand ils (par l’alchimie sexuelle) sont allés, ils sont allés sur leurs quatre côtés (ou Quatre Corps Solaires, les Merkabah) : et ils ne se sont pas retournés quand ils sont allés (quand leurs hydrogènes sexuels ont été transmutés).
Quant à leurs anneaux (ou vertèbres à l’intérieur desquels ces quatre éléments actifs se manifestent dans toute la moelle épinière des Anges), ils étaient si hauts qu’ils en étaient redoutables ; et leurs anneaux (ou vertèbres) étaient pleins d’yeux (Chakras, Pouvoirs) autour d’eux quatre (Corps Solaires).
Et quand les créatures vivantes (âmes d’Ouroboros) sont parties, les roues (éléments actifs) sont passées par elles (car les roues et les créatures vivantes sont les mêmes corps solaires qui manifestent les quatre éléments : Air, Feu, Eau et Terre dans l’Ange ) : et lorsque les créatures vivantes (ou corps solaires) ont été élevées (puissance d’exercice) de la terre (nature), les roues ont été élevées (parce qu’elles sont élevées grâce à la puissance sexuelle des mêmes corps solaires de l’Ange ). Partout où l’esprit (l’Ange) devait aller, ils allaient, là devait aller leur esprit (l’Ange) ; et les roues se sont élevées contre eux : car l’Esprit (Saint) des créatures vivantes était dans leurs roues (ou éléments sexuels actifs de l’Ouroboros- Samech dans Yesod).

Samech est la puissance divine tourbillonnante qui soutient, élève et guide les âmes déchues. Cependant, les âmes qui s’identifient au cercle extérieur de la confusion des langues ne s’élèvent pas, elles tombent plutôt dans les cercles inférieurs de Klipoth. Les fornicateurs tombent dans le neuvième cercle, le cercle le plus bas de Klipoth , le centre de la terre où leur ego est totalement anéanti, par la suite ils s’élèvent comme de simples élémentaux à travers la roue du Samsara.

Samech

Seuls ceux qui travaillent à Yesod peuvent entrer dans le cercle intérieur du Royaume des Cieux ; ils reçoivent les révélations d’El Shaddai (l’essence même de la vie des Elohim), qui est toujours présente mais cachée en dessous dans le cercle, le Samech , Ouroboros de Yesod, le sexe.

Adam Eve

Drame Cosmique Gnostique Égyptien Christique

« Adam, banni du jardin d’Eden, représente (l’âme de) l’homme philosophiquement exilé de (le cercle intérieur de Samech ) la sphère de la Vérité.

« Par l’ignorance (de Samech , la Vulve ou Volva, le pouvoir sexuel féminin, l’âme de) l’homme tombe ; par la sagesse (Chokmah, le fruit de la Mère Divine Kundalini) il se rachète.

« Le Jardin d’Eden représente la Maison des Mystères (Daath en Yesod) au milieu de laquelle ont poussé à la fois l’Arbre de Vie (l’Être) et l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal (la force solaire tourbillonnante de l’Ayin Soph Aur).

« (L’âme de l’) Homme, l’Adam banni, cherche à passer de la cour extérieure (ou cercle extérieur de Samech ) du Sanctuaire (l’univers extérieur) dans le Sanctum sanctorum (Eden, le cercle intérieur), mais avant lui s’élève une vaste créature (les Chérubins tourbillonnants ou Christus-Lucifer) armée d’une épée étincelante (la passion ardente dans son sang) qui, se déplaçant lentement mais continuellement (fait circuler la force de vie solaire de l’Ouroboros dans son corps physique), balaie dégager un large cercle, et à travers ce « Ne pas passer l’anneau » l’homme adamique (l’Adam pécheur) ne peut pas rompre.

« Les chérubins (Christus Lucifer) s’adressent ainsi au chercheur : « Homme, vous (et votre raisonnement subjectif) êtes poussière (de Klipoth) et à la poussière vous retournerez (à travers la seconde mort). Vous avez été façonné par le Constructeur de Formes ( dans le cercle mécanique de l’évolution et de la dévolution de Malkuth ); vous appartenez à (Assiah) la sphère de la forme, et le souffle qui a été insufflé dans votre âme était le souffle de (Maya, Illusion de la matière) forme et comme une (un faux) flamme (du désir) elle s’éteindra. (À travers le cercle mécanique de l’évolution et de la dévolution) Plus que ce que vous êtes, vous ne pouvez pas être. Vous êtes un habitant du monde extérieur (le cercle extérieur de Samech) et cela vous est interdit pour entrer dans ce lieu intérieur (cercle intérieur de Samech ). »

« Et l’âme pécheresse d’Adam répond : « Plusieurs fois (à travers la loi du retour et de la réapparition) me suis-je (avec différents corps physiques) debout dans cette cour (Malkuth) et j’ai supplié l’admission dans la maison de mon Père (le Royaume des Cieux) ) et vous me l’avez refusé et m’avez renvoyé errer dans les ténèbres (de Klipoth). Il est vrai que j’ai été façonné à partir de la saleté (de la fornication) et que (à cause de l’orgasme sexuel sale) mon Créateur ne pouvait pas conférer sur moi la faveur de l’immortalité. Mais tu ne me renverras plus ; car, errant dans les ténèbres (du péché), j’ai découvert que le Tout-Puissant (El Shaddai qui cache Samech dans Yesod d’Atziluth) a décrété mon salut parce qu’Il a envoyé (à travers l’Ouroboros) du mystère le plus caché (la Sephirah Daath) son Fils unique (Christus-Lucifer, la Lumière de l’Ayin Soph) qui (en descendant dans la Neuvième Sphère de Malkuth – Assiah) a pris sur Lui le monde façonné par le Démiurge (de Malkuth – Assiah). Sur les éléments de ce monde (d’Assiah) a été crucifié et de Lui (l’Ouroboros, Samech) a versé (dans Yesod, les organes sexuels) le sang (Lumière solaire de l’Ayin Soph Aur) de mon salut. Et Dieu (l’Ayin Soph Aur, Christus-Lucifer), entrant dans sa création, l’a vivifiée et y a établi une route (d’initiations de feu et d’initiations de lumière) qui mène à Lui-même (dans l’Absolu). Alors que mon Créateur (dans le cercle extérieur de Samech) ne pouvait pas me donner l’immortalité, l’immortalité était inhérente (dans le cercle intérieur de Samech) dans la poussière même (ou les atomes physiques de Malkuth – Assiah) dont j’étais composé, car avant le monde a été fabriqué et avant que le Démiurge ne devienne le Régent de la Nature (dans Malkuth), la Vie Éternelle (de l’Ain Soph Aur, Christus-Lucifer) s’était imprimée sur le visage (et la racine) de tout Cosmos. C’est son signe – la Croix (de l’Alchimie Sexuelle). Me refusez-vous maintenant l’entrée, moi qui ai enfin appris le mystère de moi-même (c’est mon Être dans l’essence de votre Être) ? »

« Et la voix (la Parole) répond : « Celui qui est conscient (de son Être et de l’essence de son Être), EST ! Voici !

Christus Lucifer

« En regardant autour de lui, Adam se trouve dans un lieu (solaire) radieux (le cercle intérieur de Samech), au milieu duquel se dresse un arbre avec des joyaux étincelants pour les fruits et enlacé autour de son tronc (est Nachash, le serpent qui a guéri le Israelites dans le désert) un serpent flamboyant et ailé couronné d’un diadème d’étoiles. C’était la voix du serpent qui avait parlé.

« Qui es-tu? » exige l’Adam.

« Moi », répond le serpent (Nachash), « suis (dans le cercle intérieur de Samech , le Serpent qui a guéri les Israélites dans le désert et dans le cercle extérieur de Samech , suis) Satan qui a été lapidé (à cause de votre sale orgasme ) ; Je suis (Christus-Lucifer, l’unique engendré, la Lumière de l’Ayin Soph,) l’Adversaire – le Seigneur qui est contre vous, celui qui plaide pour votre destruction (dans les abîmes de Klipoth) devant le Tribunal éternel J’étais ton ennemi le jour où tu as été formé (de par mon essence même mais ignorant ma nature) ; (c’est pourquoi) je t’ai induit en tentation ; je t’ai livré aux mains du mal ; je t’ai calomnié ; Je me suis toujours efforcé de réaliser votre perte (par une transformation psychologique en Alchimie). Je suis le gardien de l’Arbre de la Connaissance (de ma propre essence) et j’ai juré que personne que je puisse égarer (par, la fornication, l’adultère et tous les péchés immondes de la chair) participeront à ses fruits (qui cachent la lumière de mon Père l’Ayin Soph) . »

Adam

 » L’Adam répond :  » Depuis des siècles je suis ton serviteur (par le désir, les péchés de la chair). Dans mon ignorance (de l’essence même de ton Père, l’Ayin Soph) j’ai écouté tes paroles et elles m’ont conduit dans les chemins du chagrin. (Par le désir) Tu as placé dans mon esprit des rêves de pouvoir, et quand j’ai lutté pour réaliser ces rêves, ils ne m’ont apporté que de la douleur (parce que rien n’est permanent dans le monde de la matière). Tu as semé en moi les graines du désir, et quand j’ai convoité les choses de la chair, l’agonie était ma seule récompense. Vous m’avez envoyé de faux prophètes (de Klipoth) et de faux raisonnements (subjectifs), et quand je me suis efforcé de saisir l’ampleur de la vérité, j’ai trouvé tes lois étaient fausses (impermanentes) et seul le désarroi a récompensé mes efforts. J’en ai fini avec toi pour toujours, ô esprit astucieux (de la lumière incréée) ! Je suis fatigué de ton monde d’illusions (le cercle extérieur de Samech). Je travaille dans tes vignes (physiques et Klipothiques) d’iniquité. Mets-toi derrière moi, tentateur et hôte de tes tentations. Il n’y a pas de bonheur, pas de paix, pas de bien, pas d’avenir dans les doctrines d’égoïsme, de haine et de passion prêchées par vous (dans le cercle extérieur de Samech ). Toutes ces choses (Klipothiques) que je mets de côté (de ma Psyché). Le renoncement est votre règle (dans le cercle extérieur de Malkuth) pour toujours ! »

« Et le serpent (Nachash, le serpent qui guérit les Israélites dans le désert) répondit : « Voici, ô Adam, la nature de ton adversaire ! Le serpent disparaît dans un rayon de soleil aveuglant et à sa place se tient un ange resplendissant de vêtements dorés brillants avec de grandes ailes écarlates qui s’étendent d’un coin du ciel à l’autre. Consterné et émerveillé, l’Adam tombe devant la créature divine.

« Je suis le Seigneur qui est contre toi et accomplit ainsi ton salut », poursuit la voix (la Parole). « Tu m’as haï, mais à travers les siècles encore tu me béniras, car je t’ai fait sortir du sphère du Démiurge (le cercle extérieur de Samech, Assiah, Malkuth); Je t’ai retourné contre l’illusion de la mondanité ; je t’ai sevré du désir; J’ai réveillé dans votre âme l’immortalité dont je participe moi-même. Suis-moi, Oh Adam, car je suis le Chemin, la Vie et la Vérité! »

Pentalpha

(Je suis Christus-Lucifer)

Apocalypse 3 : 14-16 : Ces choses disent l’Amen, le témoin fidèle et véritable (Christus-Lucifer) du commencement de la création de Dieu ; Je connais tes œuvres, que tu n’es ni froid ni chaud : je voudrais que tu fusses froid ou chaud. Ainsi donc, parce que tu es tiède, et ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. (Je hais les tièdes, mais j’aime ta Loi. Psaume 119 : 113)

Apocalypse 19 : 11-16 : Et je vis le ciel ouvert, et voici un cheval blanc ; et celui qui était assis sur lui était appelé Fidèle et Véritable, et il juge et fait la guerre avec justice (parce qu’il est le Dieu de la Guerre). Ses yeux étaient comme une flamme de feu, et sur sa tête il y avait de nombreuses couronnes ; et il avait un nom écrit, que personne ne connaissait, mais lui-même. Et il était vêtu d’un vêtement trempé de sang : et son nom s’appelle (Alpha et Oméga) la Parole de Dieu. Et les armées qui étaient dans le ciel le suivirent sur des chevaux blancs, vêtus de fin lin, blanc et pur. Et de sa bouche sort une épée tranchante, avec laquelle il frappera les nations: et il les gouvernera avec une verge de fer: et il (Christus-Lucifer) foulera (Yesod) le pressoir à vin de la férocité et de la colère de ( El Shaddai) Dieu Tout-Puissant (Tu as piétiné tous ceux qui s’égarent de tes statuts, car leur tromperie est un mensonge – Psaume 119:118). Et il a sur son vêtement et sur sa cuisse (sexe) un nom écrit, Roi des rois et Seigneur des seigneurs (Ma chair a tremblé à cause de votre ardeur, et j’ai craint vos jugements – Psaume 119:120).

Apocalypse 22 :12-16 : Et voici, je viens bientôt ; et ma récompense est avec moi, pour donner à chacun selon ce que sera son travail (sexuel). Je suis (au sein de Samech, l’) Alpha et Omega, le début et la fin (du cercle extérieur), le premier et le dernier (dans le cercle intérieur). Bénis soient ceux qui obéissent à ses commandements afin qu’ils aient droit à l’arbre de vie (leur moelle épinière) et puissent entrer (le cercle intérieur, le royaume des cieux) par les portes (de Yesod, le sexe) dans la ville ( d’Héliopolis, la Nouvelle Jérusalem). Car à l’extérieur (dans le cercle extérieur de Malkuth, Assiah) se trouvent les chiens, les sorciers, les prostitués, les meurtriers et les idolâtres, et quiconque aime (la fornication et l’adultère) et ment (avec son raisonnement subjectif). Moi Jésus (le Sauveur, l’Ayin Soph Aur) ai envoyé mon ange (l’Atom Noûs) pour vous témoigner ces choses dans les églises (ou chakras de votre moelle épinière). Je (dans Yesod) suis la racine et la progéniture (le Malachim) de David (l’étoile à six branches) et l’étoile brillante et naissante (Lucifer).

Prometheus-Lucifer

« Voici ce que moi (Christus-Lucifer), un Dieu, des Dieux endure !
Regarde ma honte,
Le mal cruel qui déchire mon cadre,
L’angoisse écrasante qui gaspillera ma force »
%d blogueurs aiment cette page :