Arcane 12: l’Apostolat-LaMeD


Catégorie: Les Vingt-Deux Arcanes du Tarot et de l’Hébreux

Écrit par: Instructeur gnostique

Lettre hébraïque Lamed


Les versets 89 à 96 du Psaume 119 commencent par Lamed:

89 Oh Iod-Havah ta Parole est établie dans le ciel pour toujours.
90 Votre fidélité est à la génération et à la génération; vous avez fondé la terre et elle existe toujours.
91 Jusqu’à ce jour, ils se tiennent selon vos jugements, car tous sont vos serviteurs.
92 A moins que ta loi ne me fasse plaisir, alors j’avais péri dans ma douleur.
93 Je n’oublierai jamais tes préceptes, car par eux tu m’as donné la vie.
94 Je suis à toi, sauve-moi, car j’ai recherché tes préceptes.
95 Les méchants m’attendaient pour me détruire; Je considérerai vos témoignages.
96 J’ai vu la fin de toutes les perfections, votre commandement est extrêmement large.

Arcane 12 :

De l’ Alchimie et de la Kabbale dans le Tarot par Samael Aun Weor

Nous devons maintenant étudier le douzième arcane du Tarot. La tradition chinoise mentionne les dix troncs (Shikan) et les douze branches. Il faut savoir que les sept chakras et les cinq sens sont les douze facultés. L’univers a émergé du chinois Hoel-Tun; c’est le chaos primordial. Les dix troncs et les douze branches ont émergé du chaos, qui en Alchimie est l‘Ens Seminis, le Lapis Philosophorum ou la Pierre Philosophique.

L’ensemble du Mysterium Magnum se trouve enfermé dans cette matière de somme.

L’Alchimiste doit extraire l’Or Potable de ce Menstrum Universale afin de réaliser le mélange de la Croix avec le Triangle. Avant de réaliser cette fusion, nous n’avons pas une véritable existence. Les quatre corps du péché (physique, vital, astral et mental) sont contrôlés par l’Ego.

L’ Ego, le «je» n’est pas l’Être divin de l’être humain. En effet, le «je» est la somme totale des «je» successifs, par exemple: Jean l’ivrogne, Jean le ténor, Jean l’intellectuel, Jean le religieux, Jean le marchand, Jean le jeune, Jean le mûr, Jean l’aîné, etc… tout est une succession de «je», une succession de fantômes qui sont inévitablement condamnés à mort. Le «je» ne constitue pas la totalité de ce qu’est l’être humain. John a combattu dans la taverne, John est maintenant un religieux, John est maintenant un bandit; à cette fin, chaque personne est une danse de Johns, alors qui est le vrai John? Par conséquent, si nous n’échappons pas à l’erreur de tous ces multiples «je», nous ne pouvons pas affirmer que nous avons une vraie existence.

Les humains actuels n’ont pas incarné leur Âme Immortel (leur Être Divin) encore. Ainsi, de ce point de vue, nous pouvons affirmer que les humains actuels n’ont pas encore d’existence véritable. L’anéantissement de tous ces faux centres de conscience n’est possible qu’en se reniant.

Nous sommes étonnés de voir combien d’étudiants en occultisme (comme s’ils étaient de Grands Maîtres) se revêtent de tuniques et se dévoilent des noms beaux et résonnants, alors qu’ils n’ont même pas d’existence véritable.

Il est nécessaire d’annihiler le «je» pour atteindre la véritable existence. Est-ce que tu veux boire? Alors ne buvez pas; faites-vous quoi fumer? Alors ne fumez pas. Vous ont-ils frappé la joue droite? Présentez-leur ensuite votre joue gauche. La négation suprême de soi-même se trouve dans le coït. Ne pas éjaculer l’Ens Seminis au moment suprême est un sacrifice absolu du «je»; le résultat d’une telle négation de soi-même est l’éveil du Kundalini. Le feu brûle la scorie maléfique et à la fin il dissout absolument le «je». Le feu est l’or potable.

Le grand travail

Le douzième arcane du Tarot représente le Grand Œuvre. Sur cette carte, nous voyons un homme suspendu à un pied. Les mains de cet homme sont liées de telle manière qu’elles forment le sommet d’un triangle inversé; avec ses jambes, il forme une croix qui est sur le triangle (sur le reste de son corps). L’objectif de l’ensemble du travail est d’acquérir l’âme, en d’autres termes, parvenir à la fusion de la croix avec le triangle. C’est le grand travail. La douzième carte du tarot est sexuelle Alchimie. Le Cross-Man doit rejoindre le Triangle-Spirit au moyen du feu sexuel.

Selon les Chinois, le Dieu Fu Ji (l’Adam-Christ) est né à minuit, le quatrième jour de la dixième lune. Précisément à douze ans, la vierge Hoa Se, en marchant le long de la rive de la rivière (le liquide séminal), conçut le Christ dans son ventre en posant son pied sur l’empreinte du Grand Homme.

Vous devez étudier ces dates 4, 10, 12 à la lumière des conférences 4, 10 et 12 de ce cours actuel.

Tantra blanc et noir

Deux types de tantrisme existent en Orient. L’éjaculation de l’Ens Seminis n’est pas enseignée en Tantra Blanc , alors que l’éjaculation de l’Ens Seminis se pratique en Tantra noir . Le Tantra Gris existe également, mais ce type de Tantra ne se préoccupe pas de savoir si l’éjaculation séminale se produit ou non; ce Tantra est très dangereux car il peut facilement induire les élèves en erreur vers le Tantra  négatif (Tantrisme noir).

Le yoga sexuel positif se pratique sans l’éjaculation de la liqueur séminale. Une Sadhana tantrique existe pour la connexion de la membrane virile et des organes génitaux murielis; l’union sexuelle est réalisée après un échange de caresses entre l’homme et la femme. Le couple reste calme, l’esprit vide pour que leur «je» n’interfère pas, c’est ainsi qu’ils atteignent l’extase pendant la Sadhana tantrique. L’ensemble du travail est effectué par les yogis tantriques sous la direction d’un gourou. La seule chose significative (dans le tantrisme) qui vient de l’Inde est le tantrisme blanc car il interdit l’éjaculation de l’Ens Seminis.

Douzième clé de Basile Valentine

Dans la douzième clé de Basile Valentin, le douzième Arcane est profondément étudié, il est donc important de le comprendre.

De même que le lion transforme le serpent en sa propre chair lorsqu’il le dévore, de même la pierre philosophique ou poudre de projection (lion rouge et feu vivant) a le pouvoir de transmuter ou de transformer tous les métaux imparfaits en sa propre substance ignée. Les métaux vils sont les fausses valeurs qui constituent le «je». Le feu les transmute, puis le «je» se dissout. Ainsi, c’est ainsi que nous acquérons l’Âme, Étant; c’est être différent. 

Sans la fermentation de l’Or (feu) personne ne peut arranger la pierre philosophique ou développer la vertu teintante. La teinture du feu a le pouvoir de pénétrer tous les corps internes pour les transformer radicalement. Le semblable s’unit à son semblable pour le transformerLe feu transforme le plomb de la personnalité dans l’or de l’esprit. Trois serpents qui symbolisent Mercure, Soufre et Sel représentent la synthèse du Grand Œuvre. L’Oiseau Phénix renaît de ses propres cendres. Les alchimistes doivent travailler pendant douze heures pour atteindre la fermentation de l’or. Voici le douzième arcane de Kabbale. Quiconque possède l’or fermenté peut avoir la joie d’être vraiment.

Non-identification

L’humain actuel est une machine en sommeil. Si vous voulez vous réveiller du rêve profond dans lequel vous vivez, alors ne vous identifiez pas aux plaisirs, aux désirs, aux émotions, aux drames, aux scènes de votre vie, etc… Appelez-vous à la vigilance à chaque étape; souvenez-vous du bon disciple que les gens rêvent. Observez les gens et leurs rêves, analysez tous ces rêves dans lesquels l’humanité vit, mais ne vous identifiez pas à ces rêves pour pouvoir vous réveiller. Les gens croient être réveillés parce qu’ils ne dorment pas dans leur lit, peu importe que la conscience soit profondément endormie, ainsi ils rêvent. Tout ce que vous voyez parmi les gens n’est que des rêves. Néanmoins, rappelez-vous que ne pas s’identifier à ses rêves, ne veut pas dire abandonner ses devoirs de père, de mère ou de fils / fille, etc. Cependant, ne vous identifiez pas; c’est ainsi que vous vous réveillerez du rêve profond dans lequel vous vivez.


La lettre hébraïque Lamed

Écrit par un instructeur gnostique

Dans la Kabbale, la lettre ל Lamed symbolise l’aspiration, la contemplation du cœur et le travail spirituel. Il est formé par un ו Vav, dont la tête ( י Yod) regarde vers le bas la lettre כ Kaph. «Une tour s’élevant au sommet de la tête, dans les airs», c’est la seule lettre kabbalistique qui monte au-dessus de la tête.

Kabbalistiquement la lettre Lamed s’écrit ( למד Lamed-Mem-Daleth) et se lit: Lev Mayim Daath. Cette phrase signifie: un cœur qui comprend דעת Daath: connaissancesLamed est la sagesse acquise par le cerveau au moyen des feux de l’atome Nous dans le cœur. Eve (l’intuition) à travers le cœur enseigne à Adam (le cerveau) comment développer le raisonnement objectif afin de comprendre l’univers.

La forme de la lettre Lamed représente la manière dont les feux du cœur nourris par l’esprit peuvent nourrir l’aspiration de l’esprit.

– Matthieu 4: 4 de Deutéronome 8: 3

«Il est écrit que l’homme (l’esprit) ne vivra pas uniquement de pain (connaissance sensuelle), mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.» 

La lettre Lamed cache dans sa forme la manière dont Tiphereth apprend à être un roi ( מלך Meleck) à travers דעת Daath (à travers la sagesse, les enseignements de יהוה Yod-Havah). La lumière du Ayin Soph, l’Absolu Solaire, le Cosmique Christ, planant sur שמים Schamayim (les eaux ardentes de Mem) descend dans Atziluth à travers la lettre י “Yod; » par la suite, le Père (en forme de colombe) d’Atziluth descend dans Daath afin d’imprégner ה “He » (la mère Binah), la mariée Briah, Elle donne naissance à l’enfant de la sagesse (Chokmah). Après, Chokmah comme ו “Vav » Descend dans כ « Kaph», Le cerveau (Adam) dans la glande pinéale (la crèche de Bethléem). Du « Kaph » L’effluve du Fils de Dieu descend dans le cœur, qui est Eve, l’autre ה « He». Dans le cœur est Noûs (le Fils de l’homme, Tiphereth) la conscience du Bodhisattva (le vase de lumière), qui se nourrit des feux de Juda (le Lion la lumière solaire, le Ayin Soph Aur).

La surface au sommet du cerveau est «Adam» (Yod), la lumière de Kether, la Couronne (qui forme le Kaph) qui est liée aux trois forces primaires, (Père, Fils et Saint-Esprit) plus le Ayin Soph Aur. C’est là que יהוה Yod, Hé, Vav, Hé le « Donneur de Lumière » du Raisonnement Objectif gouverne l’Esprit du véritable Être Humain, le Microprosopus, le Bodhisattva.

De la taille au-dessus, Adam détient le secret du cerveau, Eve, le secret du cœur et du serpent, le secret du foie.

Adam et Eve, Od et Ob, Ida et Pingala, Yang et Ying, hommes et femmes, sont des forces spirituelles archétypiques, l’un donne et l’autre reçoit. Le raisonnement objectif est le secret de Daath(connaissances); c’est le cadeau du mariage parfait atteint entre mari et femme, mais seulement quand (de la taille en bas) Adam, Yod, le phallus connaît sa femme Eve, l’utérus dans la chasteté, à travers l’Arcane AZF C’est ainsi que le cerveau (Adam) apprend de l’atome Nous c’est en Eve (le cœur), c’est ainsi que nous unissons la sagesse et l’amour, le ciel et la terre.

Lors de l’inversion du symbole de la lettre ל Lamed, il indique l’ascension des feux sexuels vers la tête. Il est formé par les feux de י Yod dans Yesod (sexe) qui montent vers l’intérieur et vers le haut dans un ו Vav(moelle épinière) pour enfin atteindre le cerveau, lettre כ Kaph.

Adam, l’intellect, (le י Yod ci-dessus) dépend du י Yod qui est caché dans le serpent ci-dessous dans Yesod (sexe). Eve (l’intuition féminine dans le cœur) se nourrit de la transmutation sexuelle de Zayin, d’Eve ci-dessous (les organes sexuels). Les feux de י “Yod » de Yesod à travers « Vav” la moelle épinière doit rejoindre l’atome du Père, Kether à la racine du nez, le כ “Kaph».

Les deux glandes, épiphyses et hypophyses (pinéale et hypophysaire) rayonnent respectivement et ont leur propre aura. Un courant de lumière part par la porte du chakra frontal lorsque ces auras glandulaires sont mélangées. L’Initié reçoit l’Initiation en atteignant ces hauteurs ésotériques. L’Initié doit élever les sept degrés de puissance du feu.

L’étoile pentagonale brille et brille d’une blancheur immaculée sur le chakra frontale des grands Initiés.

Certains Initiés ressuscitent dans le feu, d’autres dans le feu et dans la lumière. Nous devons d’abord ressusciter dans le feu, puis après dans la lumière.

Lorsque nous aspirons à la lumière, des millions d’atomes aspirants atteignent le champ magnétique du nez puis se déplacent vers le cœur. Dans le cœur réside l’atome « NOUS« , cet atome régit tous les atomes de l’organisme.

Un atome maître existe dans le système séminal. Cet atome monte vers le cerveau avec l’alchimie sexuelle afin d’enseigner la sagesse de la nature.

Quiconque atteint la cinquième Initiation des Mystères Majeurs devient un frère majeur de l’humanité (un Meleck).

Avant de pouvoir atteindre la vallée du refuge que nous appelons le chemin de la pure connaissance, vous devez vous sacrifier pour l’amour de l’humanité.

Le cinquième chemin est l’amour suprême, la charité suprême et l’obéissance suprême au Père (Kether, la Couronne).

Une partie du feu s’échappe et entre dans le monde extérieur lorsque le serpent sacré passe par le centre cérébral, qui est situé là où se trouverait la fontanelle d’un nouveau-né. L’aura entière brille de feu dans ce cas et la colombe blanche immaculée du Saint-Esprit entre en nous.

Tous les véhicules de l’Initié doivent être crucifiés et stigmatisés dans le Golgotha ​​du sacrifice suprême. Le Golgotha ​​du Père est le cerveau. Nous devons monter au Golgotha ​​avec la croix sur le dos.

 – Le message du Verseau par Samael Aun Weor

Les vingt-quatre Anciens ont jeté leurs couronnes aux pieds de l’Agneau. Quiconque ouvre l’église de Laodicée (Chakra Couronne ) doit humblement jeter sa couronne aux pieds de l’Agneau.

L’Atome Nous est l’Esprit intuitif, le Fils de l’homme qui reçoit la perspicacité, la parole de Dieu à travers Eve (ou le cœur) qui aspire vers le haut et vers l’intérieur pour l’effluve du Fils de Dieu dans la glande pinéale à l’intérieur du cerveau. La réalisation de ceci est cachée sous la forme de la lettre ל Lamed: du bas de la lettre ל Lamed, est l’intuition du cœur, (Nous) qui, dans le but de concevoir ou de comprendre la Parole de Dieu, développe la compréhension, la connaissance. Cette connaissance est développée en recevant la lumière du Yod (situé en haut de la lettre ל Lamed), qui devient un Vav qui délivre la sagesseChokmah, son fils, ש Shin, le Feu, les trois atomes des trois Supernaux, la couronne כ « Kaph» sur le cerveau.

Les kabbalistes se réfèrent à la lettre ל Lamed comme « une tour élevée au sommet de la tête, dans les airs ». Cette tour volante est la même que le Père sous la forme d’une colombe blanche, symbole de l’amour divin et de la dévotion à la Parole de Dieu, et le chemin ou l’aspiration afin d’accomplir le Grand Œuvre, qui est l’auto-réalisation de la vérité. Cette inspiration divine (qui est au-delà de notre esprit terrestre, de notre affect et de notre corps physique) se développe dans le cœur. C’est ainsi que la paume de la main ou le Rouach d’Elohim se situe au cœur de la Bodhisattva; c’est ainsi que le Père christifie, bénit ou place les feux de sa Shekinah dans l’âme, dans le cœur réchauffé par ceux qui transmutent leur force sexuelle.

– Matthieu 3: 16, 17

«Et Jésus, quand il a été baptisé, (les feux de י Yod) monta tout droit hors des eaux (de Yesod et à travers son « Vav» Ou la moelle épinière atteignit son cerveau et dit: Oh Yod-Havah, ta Parole est établie dans le ciel pour toujours) et, voici, les cieux lui ont été ouverts, et il a vu (l’autre Yod ou) l’Esprit de Dieu (le Rouach du Elohim) descendant comme une colombe (ou Bereshith, la Parole), et s’allumant sur lui (son כ Kaph): Et voici une voix du ciel, disant: Cette (Parole) est (Chokmah) mon Fils bien-aimé, en qui je me réjouis. 

Dieu manifeste sa volonté י “Yod » d’en haut à travers le chakras de la paume de ses mains (stigmates) et à travers eux, il actualise son potentiel dans le cœur, dans le Bodhitchitta – l’embryon aurique qui au cœur du Bodhisattva est poussé par les incendies de Nous pour comprendre la sagesse de Dieu. Ceci se manifeste dans la domination de l’esprit terrestre au moyen de la Volonté de Kether (le pouvoir de soumettre et de contrôler nos forces créatrices animales instinctives à travers la couronne d’épines dans le cœur), qui montre la purification sexuelle spirituelle intérieure de l’Initié (dont la volonté humaine est unie à la volonté de Dieu grâce aux feux du cœur ).

Les feux du cœur s’élèvent vers le haut et vers l’intérieur vers le י Yod, Kether, la lumière des lumières afin de recevoir, afin d’apprendre et ainsi d’enseigner comment effectuer le Grand Œuvre basé sur sa perspicacité divine. Ceci est montré dans la lettre Lamed, qui est composée de la lettre כ Kaph et de la lettre Vav qui s’étend vers le haut vers la lettre י Yod. Cela manifeste l’aspiration du cœur vers les secrets de la sagesse divine (Yod). Le cœur est le temple d’Aima Elohim, l’Ève divine, le vaisseau divin d’Adam Yod-Havah.

– Genèse 3:15

Et je mettrai inimitié entre toi (feux passionnels de l’Eve Instinctuelle-Vénus – le Serpent Lunaire ‘Ob’ dans Yesod) et la femme (Uranie-Vénus, l’Âme Christifiée avec les feux de Nous dans le cœur), et entre tes semence (Raisonnement subjectif – Caïn dans Malkuth) et sa semence (Superlative Intuition – Raisonnement objectif de Chesed); il (le serpent lunaire ‘Ob’ ou Eve dans Yesod) meurtrira (à travers Od) ta tête (le cerveau, Adam, avec les forces lunaires de Lilith et Nahemah de Qliphoth), et tu lui blesseras le talon (Malkuth, physique corps avec Kamaduro et Karmasaya; c’est pourquoi nous pleurons quand nous sommes nés et nous pleurons quand nous mourons).

Le raisonnement subjectif ne reçoit rien de Kether, la Couronne, parce que c’est le résultat de fornication, le résultat de la orgasme ou spasme sexuel d’Eve ou Ob, le serpent de la procréation. Ce type de raisonnement est généré par l’esprit animal, un don donné par les lois mécaniques de l’involution dans un cerveau construit pour les besoins mécaniques de la nature. Au-dessous de la taille, les forces du foie (qui, grâce à l’auto-satisfaction animale, écrasent la force créatrice sexuelle afin de fortifier notre propre désir animal) impulsent les forces de procréation. Après l’orgasme, Eve, Ob, le serpent lunaire (comme une lance fatal) tombe dans les enfers atomiques de Qliphoth et des extraits au moyen du spasme de nos organes sexuels, les feux de dévolution Klipothiques de l’Abîme et à travers Od les envoient vers le b (Adam). C’est ainsi que le raisonnement subjectif (Caïn), «la semence du serpent tentateur d’Eden», est né en nous. Ce type d’esprit est esclave du sexe et est représenté par la croix au sommet de la tête, au sommet du triangle-force (Père, Fils et Saint-Esprit) du כ Kaph; le sexe (la Croix) dominant l’Esprit (le Triangle).

C’est pourquoi Adam a été expulsé d’Eden (félicité). Maintenant, pour retourner à la Terre Promise (Eden), cet Adam doit subir une transformation à travers Zayin. Le raisonnement subjectif doit être transmuté en raisonnement objectif, SAGESSE, chez Daath au moyen de super efforts et de souffrances volontaires.

Le Raisonnement objectif se soumet aux pouvoirs du cœur, à l’INTUITION, qui est la faculté qui reçoit l’enseignement de l’intérieur, de l’Intime (notre Esprit, notre Dieu Intérieur) qui rectifie la puissance prophétique dans l’imagination consciente du Bodhisattva. L’intuition est une faculté, également présente dans toutes les âmes, qu’elles soient incarnées dans des corps masculins ou féminins; cependant, il est lié au cœur, qui est l’organe qui prédomine dans ces âmes incarnées dans un organisme féminin, parce que la contrepartie, la force vitale «Yod» dans Yesod ou le corps vital chez une femme est masculine (positive). Par conséquent, l’INTUITION (la faculté de percevoir ou de recevoir la vie de l’esprit) est appelée ésotériquement « la semence de la femme » dans la Genèse. Ainsi, l’intuition est une faculté liée à la conscience superlative de l’Être; il se rapporte au raisonnement objectif qui brise les limites tridimensionnelles du raisonnement subjectif ou de l’intellect rationnel.

Nous avons le sang artériel et le sang veineux: dans le sang veineux, nous avons les impuretés qui appartiennent à Nephesh (notre nature animale) mais dans le sang artériel, nous avons le sang purifié (grâce à l’oxygène). En gros, 75% du sang entrant dans le foie est du sang veineux de la veine porte et se tord comme un serpent près de la chair. Pourtant, la force solaire christique pure et intacte du cœur sans aucune des impuretés du corps le purifie et le diffuse à nouveau sous forme de sang artériel, sang oxygéné coulant directement du cœur dans tout le corps.

Grâce à la transmutation sexuelle, les atomes solaires de notre cœur guident la force solaire de notre système séminal afin de s’écouler de manière lumineuse à travers notre colonne vertébrale jusqu’au cerveau pour finalement descendre dans le cœur afin d’être distribué comme un Esprit Christique Solaire à travers le sang en notre corps et dans notre conscience. C’est ainsi que nous faisons la lumière dans les ténèbres.

La force solaire est progressivement absorbée par l’âme dans tous les corps; c’est ainsi que le Christ solaire «efface les péchés du monde» (en restaurant les vibrations solaires rythmiques par l’initiation), permettant ainsi à l’âme de progresser. Cette influence solaire agit en nettoyant le monde au moyen des trois facteurs de la révolution de la conscience. C’est la source de l’altruisme christique et de la bienveillance, qui prend place progressivement dans l’Initiation, amenant les âmes dans la Fraternité Universelle ou le Royaume des Cieux. C’est ainsi que les nouveaux cieux et la nouvelle terre sont créés dans la nature psychosomatique du Bodhisattva.

La moitié droite de notre cerveau n’est que partiellement active. Cependant, au moyen des feux de l’Atom Nous (c’est-à-dire dans le ventricule gauche du cœur) par transmutation sexuelle, la moitié droite de notre cerveau devient de plus en plus active, et en conséquence des nombreux changements physiologiques qui se produisent, le raisonnement objectif de l’Être apparaît enfin dans le Cerveau. Le côté gauche du cerveau est sous le pouvoir de l’ego et est livré à l’égoïsme, mais la Monade gagnera de plus en plus de contrôle alors que le côté droit du cerveau est investi du pouvoir de l’atome Nous (du ventricule gauche du cœur) afin d’agir sur le corps comme juste jugement.

Rappelons-nous que la force de vie de י Yod dans Yesod (pour le milieu de propagation) a été réveillée par les Chérubins ou Lucifer après la division des sexes. Le siège de l’amour et de l’ombre divins de ces Chérubins se trouve dans Yesod (le corps vital) et l’homme a été exilé de la région éthérée (le jardin d’Eden, la quatrième dimension) pour abus de la force sexuelle. Le même Chérubin est toujours là, brandissant l’épée flamboyante, le sang, le feu. Le bon usage de la force sexuelle construit le raisonnement objectif, qui ouvre les portes des mondes intérieurs et accorde à l’initié le pouvoir de créer avec le pouvoir de la parole.

– Deutéronome 8: 3

Ils dirent donc à Jésus, quel signe montrez-vous donc, afin que nous puissions vous voir et vous croire? Quel travail montrez-vous? Nos pères ont mangé la manne dans le désert; comme il est écrit, Il leur a donné du pain (connaissance) du ciel à manger.

– Jean 6: 30-71

Alors Jésus (l’Atom Nous dans le cœur) leur dit, en vérité, en vérité, je vous le dis, Moïse ne vous a pas donné ce pain du ciel; mais mon Père (י Yod, Kether) vous donne le vrai pain (la lumière de l’Ayin Soph) du ciel. Car le pain (la lumière de l’Ayin Soph) de Dieu est celui (Chokmah) qui descend du ciel (d’Atziluth) et donne la vie (par le cœur) au monde.
Puis ils lui dirent: Seigneur, donne-nous toujours ce pain (la lumière de l’Ayin Soph).
Et Jésus (l’Atom Nous dans le cœur) leur dit: Je suis (l’Atom Nous dans vos cœurs qui reçoit) le pain de vie (la lumière de l’Ayin Soph): il (le Cerveau) qui vient à moi (le l’esprit qui est soumis par les feux du cœur) n’aura jamais faim (sagesse); et celui qui croit (tient cher, accroche, aime, se connecte) en moi n’aura jamais soif (connaissance).
Mais je vous ai dit que vous aussi vous m’avez vu (m’a senti dans vos cœurs) et que vous ne croyez pas.
Tout ce que le Père (י Yod, Kether d’en haut) me donne (Chokmah) viendra à moi (l’Atom Nous dans le cœur); et lui (l’esprit, l’homme, Manas) qui vient à moi, je ne le chasserai en aucune manière. Car je (Chokmah) suis descendu du ciel (d’Atziluth), non pas pour faire ma volonté, mais la volonté de celui (Kether) qui m’a envoyé. Et c’est (Yod, Kether) la volonté du Père, qui m’a envoyé (Chokmah), celle de tout (la Lumière de l’Ayin Soph) qu’il m’a donnée (comme Nous) je ne devrais rien perdre, mais je devrais la relever encore une fois au dernier jour (pour le raisonnement objectif).
Et c’est la volonté de lui (Kether, le י Yod) qui m’a envoyé (en tant que Vav, Chokmah), que quiconque voit le Fils (de l’homme) et croit (tient cher, s’accroche, aime, se connecte) sur lui (dans le cœur), peut avoir (la) vie éternelle (qui palpite dans Nous, le cœur): et je le ressusciterai (le raisonnement objectif en) lui au dernier jour (le jour de la résurrection).
Les Juifs lui ont alors murmuré, parce qu’il a dit, je suis (l’Atom Nous dans vos cœurs qui reçoit) le pain (la Lumière de י Yod) qui est descendu du ciel. Et ils ont dit, n’est-ce pas Jésus (la lettre ש Shin, la triple force Iod d’Elohim cachée en Adam et Havah ou) le fils de Joseph (le fils de IO – Céphas, qui est par interprétation, la Pierre, Yesod ), dont nous connaissons le père (י Yod) et la mère (הוה Havah) (est dans Daath)? Comment se fait-il alors qu’il a dit: Je (Chokmah, suis-je la lumière de l’Ain Soph qui) est descendue (à travers י Yod) du ciel (d’Atziluth)?

יהשוה

YESHUA Jésus (Yeshua, la lettre ש Shin, la triple force de Iod d’Elohim cachée en Adam et Havah) a donc répondu et leur a dit: Ne murmurez pas (avec votre raisonnement subjectif) entre vous. Aucun homme (manas, esprit) ne peut venir à moi (l’Atom Nous dans le cœur), sauf le Père (le Yod), qui m’a envoyé, le tirer (du י Yod dans Yesod au moyen de la chasteté): et je le ressuscitera (le raisonnement objectif en) lui au dernier jour (le jour de la résurrection).

Il est écrit dans les prophètes, et ils seront tous enseignés de Dieu (le י Yod au Ciel). Chaque homme (manas, esprit) donc qui a entendu (à travers Vav), et a appris l’existence du Père (le י Yod dans Yesod), vient à moi (l’Atom Nous dans le cœur). Non pas qu’aucun homme (manas, esprit) ait vu le Père (Kether, le י Yod dans le Ciel), sauf celui qui (par transmutation sexuelle) est de Dieu, il a vu (et senti) le Père (dans sa colonne vertébrale, son trône).

En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit (tient cher, s’accroche, aime, se connecte) en moi a la vie éternelle (qui palpite en Nous, le cœur). (Eheieh) Je suis (la Parole) ce pain de vie (qui palpite en Nous, le cœur). Vos pères ont mangé de la manne (connaissance) dans le désert, mais ils sont morts (sans la vie de Yod dans Yesod).

C’est (Nous, la lumière du cœur) le pain (la lumière de l’Ayin Soph), qui descend du ciel (d’Atziluth), afin qu’un homme (manas, esprit) puisse en manger et ne pas mourir (comme les hommes fornicateurs le font).

(Eheieh) Je suis (la Parole) le pain vivant qui est descendu du ciel (de la bouche de Yod-Havah à Atziluth): si quelqu’un (manas, esprit) mange de ce pain (qui palpite en Nous, le cœur ), il vivra éternellement: et le pain (qui palpite en Nous, le cœur) que je donnerai est ma chair (ou Exiohehari en Yesod), que je donnerai (au moyen de l’alchimie sexuelle) pour la vie du monde.

Les Juifs (avec leur raisonnement subjectif) se sont donc battus entre eux, disant: comment cet homme (manas ou esprit supérieur «Nous» dans le cœur) peut-il nous donner sa chair (ou Exiohehari dans Yesod) à manger?

Alors Jésus (la lettre ש Shin, la triple force de Yod d’Elohim cachée en Adam et Havah) leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez (absorbez les effluves de) la chair (ou Exiohehari dans Yesod) du Fils de l’homme (l’Atom Nous), et buvez son sang (Feu Solaire), vous n’avez pas de vie en vous. Quiconque mange (absorbe les effluves de) ma chair (ou Exiohehari dans Yesod) et boit mon sang (Feux Solaires de l’Atome Nous dans le cœur), a la vie éternelle; et je le ressusciterai (le raisonnement objectif en) lui au dernier jour (le jour de la résurrection). Car ma chair (ou Exiohehari dans Yesod) est vraiment de la viande (ou de la matière qui cache la lumière de l’Ayin Soph), et mon sang (les feux du cœur de Nous) est vraiment une boisson (solaire) (lumière). Celui qui mange (absorbe les effluves de) ma chair (ou Exiohehari dans Yesod) et boit mon sang (Feux Solaires de l’Atome Nous dans le cœur) habite en moi (le Christ Cosmique), et moi en lui.

Comme le Père vivant (Kether, le י Yod) m’a envoyé (en tant que Vav dans la moelle épinière), et je vis (à l’intérieur de Vav en tant que Feu) par le (effluve du) Père (י Yod dans Yesod): ainsi celui qui mange moi (m’absorbe à travers le Grand Œuvre d’Alchimie), même lui vivra par moi. C’est (l’Ayin Soph Aur) ce pain (ou lumière omnisciente) qui est descendu (par Yod, Kether) du ciel (d’Atziluth): pas comme vos pères ont mangé la manne (connaissance), et sont morts (sans la vie de י Yod dans Yesod): celui qui mange de ce pain (lumière solaire) vivra éternellement.

Ces choses ont dit qu’il (la lumière du monde) dans la synagogue, comme il a enseigné à Capharnaüm.

Beaucoup donc de ses disciples, quand ils eurent entendu cela, dirent que c’est une parole dure; qui peut l’entendre (le comprendre)?
Quand Jésus (l’Atom Nous dans le cœur) a su en lui-même que ses disciples murmuraient dessus, il leur a dit, cela vous offense-t-il? Et si vous voyiez le Fils de l’homme (l’Atom Nous abandonner le cœur et) monter (vers l’Ayin Soph Aur) là où il était auparavant?

C’est l’esprit (solaire) qui est (et doit être) stimulé (en vous); la chair (issue de la fornication) ne profite à rien: les paroles que je vous dis, elles sont esprit (solaire), et elles sont vie (solaire). Mais il y a certains d’entre vous qui croient (tenez bon, accrochez, aimez, connectez) non (à l’Alchimie Sexuelle). Car Jésus (l’Atom Nous dans le cœur) savait depuis le début qui ils étaient (les fornicateurs) qui ne croyaient pas et qui devraient le trahir (par la fornication).

Et il a dit, c’est pourquoi je vous ai dit, qu’aucun homme (manas, esprit) ne peut venir à moi, à moins que cela ne lui ait été donné (par l’Alchimie Sexuelle) de mon Père (le Yod dans Yesod).

A partir de ce moment-là, beaucoup de ses disciples sont retournés (à la fornication), et n’ont plus marché avec lui (trahissant les feux de Nous dans leur propre cœur).

Puis dit Jésus (l’Atom Nous par l’effluve du cœur) aux douze (pouvoirs de l’âme), Voulez-vous aussi vous en aller?

Alors Simon Pierre lui répondit (de la glande pinéale): Seigneur, vers qui irions-nous? Vous (l’Atom Nous dans le cœur) avez les paroles de la vie éternelle (la lumière de l’Ayin Soph Aur). Et nous (à travers l’effluve du cœur) croyons (tiens bon, accroche, aime, connecte-toi à toi) et sommes sûrs que tu es ce Christ (Cosmique), le Fils (Chokmah) de (י Yod, Kether qui exprime la lumière de) le Dieu vivant (l’Ain Soph).

Jésus (l’Atom Nous) leur répondit: Je ne vous ai pas choisis douze, mais l’un de vous (le pouvoir des glandes sexuelles) a un diable? Il a parlé de Judas Iscariot le fils de Simon: car c’était (la glande qui reçoit les courants sanguins du venin lubrique du foie, liée à Nephesh, l’âme animale) qui (avec le courant lubrique du m) devait le trahir (le Atom Nous dans le cœur), étant l’un des douze (pouvoirs de l’âme).

Lamed:

Je connais vos œuvres, votre travail, votre patience, et comment vous ne pouvez pas supporter ceux qui sont mauvais: et vous avez essayé ceux qui se disent apôtres et ne le sont pas, et vous les avez trouvés menteurs. – Révélation

%d blogueurs aiment cette page :