L’INFLUENCE D’ANI (EL) ANIEL

Pour illustrer l’influence d’ANI (EL) sur la conscience humaine, nous avons choisi le comte du petit chaperon rouge.

Dans ce conte célèbre, un chasseur intervient pour délivrer la grand-mère et le petit chaperon rouge dévoré par le loup. Le chasseur, passant près de la maison de la grand-mère, avait en effet remarqué l’inhabituelle atmosphère qui semblait y régner. Il entra dans la maison et vit le loup profondément assoupi dans le grand lit, le bonnet de l’aïeule encore sur la tête, celui du petit chaperon rouge traînant sur le plancher. Il comprit aussitôt ce qui s’était passé. Il s’approcha alors silencieusement du loup qui ronflait bruyamment. Il sortit son plus grand couteau et, sans que le loup eut le temps de réagir le moindrement, il lui ouvrit le ventre. Il en retira la grand-mère et le petit chaperon rouge qui vivait encore miraculeusement.

Dans ce conte dont la symbolique est fort riche, l’influence de d’ANI (EL) sur la conscience humaine est illustrée par l’attitude du chasseur. Ce dernier en effet tue le loup. Or, sur le plan symbolique le loup a toujours représenté le symbole de la multiplicité et par là même le symbole du monde d’en bas. (Le monde extérieur).

« Et voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups » déclare le Christ à ses apôtres.

– Luc 10,3.

Ainsi se faire dévorer par le loup, c’est tombé sous l’emprise du prince du monde et oublier son origine divine. C’est malheureusement ce qui arrive au petit chaperon rouge et à la grand-mère. Toutefois le chasseur intervient, apportant avec lui la puissance de la réunification que porte d’ANI (EL). Il délivre ainsi les deux protagonistes du ventre du loup (il réoriente à nouveau leur existence vers les réalités spirituelles et le monde de l’unité).

%d blogueurs aiment cette page :