L’INFKUENCE DE L’ANGE MALAKIM MiYaK (EL)

L’INFKUENCE DE L’ANGE MALAKIM MiYaK (EL) ILLUSTRÉ PAR UN CONTE.

Pour illustrer l’influence de l’ange Malakim MiYaK (EL) sur la conscience humaine, nous avons choisi le conte du roi-grenouille. En effet, cette histoire décrit admirablement cette capacité à rayonner en faisant preuve de rigueur, de maturité et sobriété que l’ange Malakim MiYaK (EL) éveille et développe en l’homme. Ainsi, ce récit rapporte qu’un jour, une princesse avait laissé tomber par mégarde une bague d’or dans une fontaine.

    Une grenouille entendit ses pleurs et s’offrit de la lui rapporter en échange de quoi elle devait passer une nuit avec elle. La princesse accepta mais sitôt la bague remise elle s’enfuit en courant. La grenouille cependant la suivit au péril de sa vie et réussit à venir jusqu’aux pieds du roi afin de se faire entendre.

    Le roi regarda la grenouille accroupie parmi la paille jonchant le sol. C’était cependant un homme avisé n’ignorant rien des créatures étranges qui vivaient alors au pays de Galles. Le roi saisit donc l’animal avec précaution et le déposa dans l’aiguière destinée à se rincer les doigts après le repas. La grenouille retrouva son élément avec un soupir d’aise. Des fragments de boue séchée et de paille se détachèrent de son corps et se mirent à flotter, et elle ferma les yeux. Au bout d’un moment, elle parla et raconta comment elle avait rendu service à la princesse et la récompense que celle-ci lui avait promise.

    Quand elle eut fini, le roi sermonna d’un ton sévère sa fille. Elle avait donné sa parole, aussi devait-elle se plier aux caprices de la grenouille. Et sous l’œil vigilant de son père, elle dut couper des morceaux de pain et en nourrir la grenouille…

    Dans ce conte, le roi représente l’être réalisé, c’est-à-dire l’initiateur. La princesse, sa fille, n’est pas encore arrivée à ce mode de conscience où le sens de la responsabilité, du respect de l’autre, de la fidélité et de l’engagement dominent. Son père, dont la conscience est sous l’influence de MiYaK (EL), le lui inculquera avec rigueur.

    Le processus de maturation ou d’initiation devient alors très rapide : en respectant l’engagement qu’elle a contracté vis-à-vis la grenouille, la jeune fille est contrainte de mûrir. Favorisant ainsi chez sa fille l’éveil et l’épanouissement du respect, de l’engagement et de la fidélité, trois valeurs essentielles pour tout être qui cherche la réalisation, le roi conduit la princesse à l’amour (la grenouille se révèle être à la fin du conte, un prince charmant).

%d blogueurs aiment cette page :