LE SYMBOLE DU LION

Sur un plan symbolique, le signe du Lion est représenté par l’animal du même nom dont le pelage jaune nous rappelle déjà la lumière du Soleil. Or nous savons que cet astre incarne principalement une aptitude à rayonner les dimensions intérieures.

Dès lors, le lion évoque une capacité à s’exprimer sans égard aux préjugés. Le corps musclé de l’animal dégage en outre une impression de force symbolisant la formidable puissance dont dispose celui qui, exprimant ce qu’il est véritablement, affermit son identité, confortant ainsi sa confiance, son assurance et son autorité.

    Enfin, la crinière qui confère à cet animal un port majestueux et altier souligne la puissance de sa tête et de son poitrail. Ceci appuie donc symboliquement ce que nous venons d’affirmer. Dès lors, le lion devient un symbole particulièrement évocateur de l’homme réalisé, devenu maître de lui-même en intégrant toutes les facettes de sa personnalité (représentées par les animaux soumis à son autorité).

    Toutefois, cet animal incarne aussi des éléments symboliques négatifs. Ainsi, la couleur jaune de son pelage peut également évoquer le faux éclat, celui des valeurs illusoires et superficielles du monde auxquelles l’ego s’est identifié.

En ce sens, le corps musclé de l’animal devient le symbole d’une violence aveugle, sauvage et destructrice, essentiellement exprimée pour assouvir des pulsions égocentriques et instinctuelles puissamment stimulées et développées par ailleurs grâce à une négation de l’être profond.

    Enfin, son port altier peut évoquer la fausse puissance reposant sur les réalités fugitives et superficielles du monde. C’est peut-être pourquoi le lion fut souvent, à l’époque médiévale, un emblème du démon et de l’hérésie.

%d blogueurs aiment cette page :