L’arbre de la vie

L’Arbre de Vie ( עץ החיים ) est un symbole des nombreuses parties de l’Être, ce que certains appellent «Dieu».

L’Arbre de Vie représente les différentes parties de l’Être, Dieu. L’Arbre de Vie représente également l’homme. La racine du mot homme vient du sanskrit Manas, qui signifie «esprit». Ainsi, lorsque nous parlons de l’homme, nous parlons d’une créature qui a un esprit, qui a un raisonnement objectif. Tel est l’esprit humain. L’être humain peut exister dans un corps féminin ou masculin. Nous devons souligner que parce que la plupart des gens pensent que l’homme signifie «homme», mais en réalité, au sens strict du terme, l’homme est un être qui a l’esprit, qu’il soit masculin ou féminin. Ainsi l’Arbre de Vie, les dix Sephiroth, représentent l’homme et l’univers.

Le vrai homme est une créature qui est faite à la ressemblance du Divin et qui reflète l’univers. Nous allons étudier comment le véritable être humain ou l’homme est lié à l’univers. Étudier l’Arbre de Vie, c’est étudier la relation entre l’univers et l’homme.

La Kabbale est l’étude de l’Arbre de Vie, les dix Sephiroth. Alchimie est l’étude de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, qui s’appelle דעת Daath. Alchimie est caché dans l’Arbre de Vie. L’Arbre de la Connaissance est symbolisé par ce cercle mystérieux à la gorge de l’homme de l’Arbre de Vie. L’arbre de la connaissance est représenté comme un cercle qui n’a aucun symbole, aucune couleur, aucune référence, seulement un cercle. Dans les autres Sephiroth, vous voyez leurs noms, symboles, etc. Daath est un mystérieux Sephiroth dont il a toujours été interdit de discuter. 

Dans ce monde, vous trouvez deux types de kabbalistes: les kabbalistes intellectuels et les kabbalistes intuitifs. Le kabbaliste intellectuel mémorise la Kabbale, mais n’a aucune expérience directe liée à la Sephirah. Au début, lorsque nous apprenons cela, nous n’avons que des informations sur les dix Sephiroth. Mais un kabbaliste intuitif parcourt le chemin de initiation et expérimente la Sephirah avec sa conscience. Lorsque vous vivez quelque chose avec votre conscience, tu ne peux pas oublier.

Vous ne pouvez pas comprendre un arbre sans l’autre. Si tu veux comprendre la Kabbale (l’Arbre de Vie) vous devez connaître Alchimie(Arbre de la connaissance). Pour comprendre Alchimie tu dois étudier la Kabbale, l’arbre de la vie.

Le mot קבלה Kabbale vient du mot קבל Kabel en hébreu, qui signifie «recevoir». C’est parce que la réel Kabbale est reçu par l’expérience dans le conscience. En ce moment même, vous recevez la connaissance avec votre intellect. Mais vous devez comprendre que pour que ces informations deviennent réelles, vous devez faire des efforts pour réveiller votre conscience. En expérimentant la Kabbale en vous, vous comprendrez de nombreux secrets, de nombreuses questions.  la Kabbale, le mystérieux arbre de vie, est lié à l’univers. C’est dans les mondes supérieurs, et vous pouvez l’apprendre à travers initiation, le développement de votre conscience.

L’origine de la Kabbale

Ce que nous appelons « la Kabbale » «est une science intemporelle et éternelle qui transcende toute notion de temps, de race, d’héritage ou de lignage. C’est la structure de base de tout.

Dans les temps anciens, il y avait une organisation appelée la société Akaldan, une organisation d’initiés de la civilisation atlante. La civilisation atlante était la civilisation maya. De nos jours, de nombreux anthropologues tentent d’expliquer le mystère de la civilisation maya. Ils ignorent que les Mayas et les Atlantes sont la même civilisation.

À l’époque de l’âge d’or, la Société Akaldan étudiait très profondément la science des nombres que nous appelons maintenant Cabale. C’est pourquoi au Yucatan Mexique, il y a un livre de la Kabbale écrit par un chaman maya, appelé Chilam Balam de Chumayel. Chumayel est une ville du Yucatan. Chilam Balam signifie en langue maya «Le chaman Jaguar» ou «Le chaman Jaguar», ce qui signifie un maître illuminé qui connaît la Kabbale. Dans ce livre, vous trouverez de nombreuses prophéties faites de manière mathématique et kabbalistique.

Lorsque vous étudiez les connaissances mayas, vous constatez qu’ils parlent des treize katun. Les treize katun sont liés aux treize Sephiroth. Rappelez-vous, il y a dix Sephiroth manifestés, et il y en a trois qui sont inconnus, cachés. C’est pourquoi les Mayas parlent de treize cieux, treize katun, liés à la science des nombres. Seulement en connaissant la Kabbale très profondément pouvez-vous entrer dans les mystères des Mayas.

Beaucoup de terres mayas étaient couvertes d’eau par le déluge universel, et lorsque l’eau diminua, les ruines de la grande civilisation restèrent. C’est pourquoi vous constatez que les pyramides du Yucatan au Mexique, de Guatemala, du Honduras et aussi les pyramides d’Egypte ont été faites par les mêmes Atlantes. Les pyramides du Yucatan et de l’Amérique sont plus anciennes que les pyramides d’Afrique, en Egypte. La civilisation atlante a disparu, mais la connaissance maya est toujours vivante dans la quatrième dimension.

À l’époque de la civilisation maya-atlante, la société Akaldan a transféré ses connaissances dans différentes civilisations. Je me souviens maintenant de la civilisation de la Chaldée qui existait après la civilisation atlante. La Chaldée a hérité de la connaissance de la Kabbale.

Et [Dieu] dit à [Abraham]: Je [suis] l’Éternel qui t’ai fait sortir de אור (Ur) de la Chaldée, pour te donner ce pays pour en hériter. – Gen 15: 7

Abraham, l’ancêtre du judaïsme, de l’islam et du christianisme, est venu de la ville de אור «Aur», parfois écrit Ur ou Or. Le mot hébreu אור Aur signifie «lumière». Abraham, qui connaissait très bien la Kabbale , l’astrologie et de nombreuses autres sciences anciennes sont passées de la ville d’Aur en l’Égypte. En Égypte, il a appris que la plupart des Égyptiens ont également hérité de ce type de la Kabbale.

En Égypte, Moïse, prêtre d’Osiris et d’Isis, a appris cette connaissance. Moïse a reçu la connaissance non seulement dans le plan physique mais dans les plans internes, afin de la donner à la future civilisation ou à la future race qui est notre race aryenne actuelle. À cette fin, un groupe spécial de personnes se préparait pour établir une source de sagesse pour diffuser les connaissances sur toute la planète. C’est pourquoi Moïse a reçu la Kabbale de trois manières.

Les trois parties de la Kabbale

1. L’esprit de la doctrine. Dans la tradition juive, la première partie de la doctrine que Moïse reçut était la tradition orale secrète qui fut plus tard écrite dans le Zohar ( ספר הזהר Sepher ha Zohar, Le Livre de la Splendeur). Au début, cette connaissance ne se transmettait que de la lèvre à l’oreille. Mais plus tard, le mystérieux Zohar a été écrit, appelé «l’Esprit de la doctrine». Chaque religion avait à l’origine le secret, la tradition orale ou l’esprit de l’enseignement.

2. Le Âme de la Doctrine. Dans la tradition juive, il y a un autre livre que Moïse a donné, qui s’appelle Talmud ( תלמוד ). Le Talmud est «l’âme de la doctrine.

3. Le corps de la doctrine. Dans la tradition juive, le corps de la doctrine est la Torah ( תורה ). Dans la tradition chrétienne, c’est la Bible. C’est pourquoi dans la Torah ou la Bible, vous trouvez de nombreux symboles, de nombreuses histoires dont la signification est difficile à saisir si vous ne connaissez pas l’Esprit et l’Âme de la doctrine. Sans l’Esprit et l’Âme de la doctrine, vous entrez alors dans la confusion.

C’est précisément la honte malheureuse de l’humanité contemporaine. Tout le monde a le corps de la doctrine, qui est la Bible, écrite par tous les prophètes. Ce n’est que dans de très rares cas que nous pouvons trouver des personnes qui connaissent l’Esprit et l’Âme de la doctrine, comme dans le Zohar et le Talmud.

Dans la plupart des cas, les chrétiens qui ont la Bible ont peur de la Kabbale. Ils ignorent les racines de leur religion. Ils disent la Kabbale est une science obscure qui les éloignera du vrai chemin. Ils ignorent cela en connaissant la Kabbale ils comprendront la sagesse de la Bible.

Les Juifs avaient la traditionnelle  Kabbale celle-là a été donné par Moïse, mais dans les temps anciens, ils ont refusé de donner la connaissance au public, au monde entier. C’est pourquoi Jésus est venu. Jésus est venu dans la race juive afin de rendre universel ce qui n’était autrefois que pour la race d’Israël. Mais les Juifs ne voulaient pas qu’il rende leur enseignement public. C’est pourquoi après la crucifixion et la résurrection de Jésus-Christ, il a dicté un livre de la Kabbale à ses disciples, qui s’appelle la Pistis Sophia . Par la Pistis Sophia, le Maître Jésus a transmis la connaissance qui était censée être donnée par les Israélites au reste du monde.

la Kabbale que nous enseignons ici est la même  Kabbale que celle qui a été enseigné dans la civilisation atlante, la civilisation chaldéenne, la civilisation égyptienne et par Jésus. Pendant des siècles, il a été enseigné dans des lieux secrets afin de le préserver de ceux qui voulaient le cacher et d’aider ses protecteurs à avancer sur le chemin de la réalisation.

En ces temps, comme je l’ai dit, il y a de nombreux kabbalistes traditionnels qui pensent que seuls les juifs connaissent la Kabbale. Mais c’est quelque chose que vous devez comprendre; il existe de nombreuses formes de Kabbale, et la plupart d’entre eux n’utilisent pas ce mot, car c’est de l’hébreu.

Il existe des livres qui parlent des différentes formes de la Kabbale. Le principal que je recommande est le Tarot et la Kabbale de Samael Aun Weor . Un autre livre que je conseille est le livre de Dion Fortune, «Mystical Qabalah», dans lequel vous trouvez l’Initiatique Kabbale.

Il y a d’autres écrivains qui connaissent la Kabbale, mais la plupart d’entre eux sont déviés du chemin réel. C’est pourquoi nous ne pouvons pas vous conseiller de lire leurs livres, s’ils ne sont pas un initié blanc. Il existe deux types d’initiés: le noir et le blanc. Par blanc, nous entendons quelqu’un qui Alchimise son ego. Le blanc se rapporte à la pureté et à la sainteté. Par noir, nous entendons quelqu’un qui n’alchimise pas son ego. Les initiés blancs donnent à l’Initiatique Kabbale.

Les Sephiroth de l’Arbre de Vie

Les kabbalistes atlantes-mayas ont enseigné qu’il y a treize Katuns, ou en d’autres termes treize Sephiroth. Chaque Sephirah est un joyau mystérieux de la sagesse, qui en langue maya est Katun. Sur notre diagramme, nous en voyons dix. Nous ne voyons pas les trois autres précisément parce qu’ils sont inconnus.

De nos jours, nous étudions les noms de tous les Sephiroth et les mots liés à la religion principalement dans la langue hébraïque, car la langue hébraïque est liée aux mystères de la Bible et de nombreux autres mystères. Comme beaucoup d’autres langues, l’hébreu vient de la langue d’or intemporelle. Nous voyons des liens profonds entre l’hébreu, le sanskrit, le chinois, le maya, etc. Pourtant, puisque la plupart des gens connaissent la Bible, nous étudions l’hébreu, la langue originale de la Bible. Nous étudions également le grec, le sanscrit, le tibétain et d’autres langues, afin d’étudier les racines de la Kabbale.

Dans la langue hébraïque, la première Sephirah est appelée Kether( כתר ), qui signifie «couronne». Kether est au sommet, sur la tête de cette figure symbolique.

Au dessus de Kether(la couronne) il y a trois mystérieuses Sephirah. Ces trois sont l’Absolu, le Vide.

  1. Le premier s’appelle Ayin ( אין ). Ayin en hébreu signifie «néant».
  2. Le second, au-dessous de Ain, est appelé Ayin Soph ( אין סוף ), traduit par «l’illimité».
  3. Le troisième aspect de l’Absolu est appelé Ayin Soph Aur ( אין סוף אור ). Ain Soph Aur signifie «la lumière illimitée».

Ce sont les trois aspects de l’inconnu.

En synthèse, l’Absolu est ce que Moïse appelle Aelohim.

בראשית בר א אלהים את השמים ואת הארץ – Genèse / Bereshit 1: 1

Le mot Elohim( אלהים ) est l’hébreu pour «dieux et déesses». Cela est mal traduit dans la Bible par «Dieu». Le mot Elohim n’est pas «dieu» en hébreu. Le mot Dieu en hébreu est אל El. Elohim signifie dieux et déesses. Elohim est un mot pluriel.

Aelohim signifie cette Déité qui est vraiment la Séité, parce que toujours quand nous nommons cette divinité au-dessus de la couronne, nous disons Séité à soi-même. La Séité est quelque chose de plus que la Déité. La Déité est la divinité exprimée dans l’univers, mais la Séité est l’inconnu. Elohim est la Déité; Aelohim est Séité. Moïse a indiqué que nous ne devrions avoir aucune image de la Séité parce qu’elle est inconnue.

Ces trois aspects de l’Absolu (Ayin, Ayin Soph, et Ayin Soph Aur) sont les onzième, douzième et treizième Cieux décrits par les Mayas. Dans toutes les religions et philosophies, il existe de nombreux noms pour la lumière inconnue et incréée, l’Absolu. Nous l’appelons l’Absolu. Lorsque nous pointons l’Absolu, c’est cette dimension inconnue d’où tout émerge. Ce qui émerge (tout ce qui existe) est symbolisé comme l’Arbre de Vie.

L’inconnu est aussi appelé le Père commun cosmique éternel, au sein duquel se trouve la Mère commune cosmique éternelle.

La première chose qui émerge de l’inconnu est la lumière. Dans l’inconnu, cette lumière s’appelle le Ayin Soph Aur. Gurdjieff a appelé le Ayin Soph Aur le rayon d’Okidanoch. En grec, il s’appelle Krestos (Christ). Christ n’est pas une personne, mais la première émanation de l’inconnu.

La Trinité

Le rayon d’Okidanock vient du Ayin Soph pour manifester la création du Ayin Soph. Mais pour créer quoi que ce soit, le rayon d’Okidanock (Christ) doit se diviser en trois parties. C’est pourquoi la première chose que nous trouvons dans l’Arbre de Vie est le premier triangle, que l’on appelle les trois supernaux. On l’appelle aussi le triangle de la divinité. En grec, cela s’appelle λόγος,Logos. Logos en grec signifie «mot».

Au commencement était le λόγος (Logos) et le λόγος (Logos) était avec Dieu, et le λόγος (Logos) était Dieu. – Jean 1: 1

C’est pourquoi dans le gnosticisme nous parlons du premier Logos (premier mot), le deuxième Logos (deuxième mot), et le troisième Logos (troisième mot).

Les trois ensemble forment la Sainte Trinité. Ils sont trois en un: la Sainte Trois-unité. Dans le christianisme, on dit «les trois personnes en un seul Dieu», mais bien sûr, la réalité est que c’est un symbole quand on dit «personne», parce qu’il n’y a pas de personnalité Là. Le Logos sont des forces, des énergies, des énergies divines.

3 forces

En hébreu, le premier Logos (la première Sephirah) est appelée Kether( כתר ), qui en hébreu signifie «couronne». On l’appelle couronne parce qu’elle est au-dessus de la tête de l’homme symbolique.

De Kether, émane la deuxième Sephirah, qui est appelée Chokmah( חכמה ). En hébreu, Chokmah signifie «sagesse».

De Chokmah, émane la troisième Sephirah, qui est Binah( בינה ). En hébreu, Binah signifie «intelligence» ou «compréhension».

Ces trois Sephiroth (Kether, Chokmah, Binah) sont les trois parties d’une même divinité, qui est Christ. Cette force est symbolisée dans différentes religions par de nombreux noms; par exemple, dans l’Égypte ancienne, cette divinité s’appelait Osiris-Ra, qui symbolisait les trois parties en une. Osiris-Ra est «le Père» dans le symbolisme égyptien. Il est bon de se souvenir de cela car de nos jours, beaucoup de gens pensent que les anciens Égyptiens adoraient des idoles, mais nous devons comprendre que chaque symbole de l’Égypte ancienne représente quelque chose dans l’Arbre de Vie, en chacun de nous.

Osiris-Ra est une représentation des trois aspects de Christ. Et pourquoi Osiris-Ra est-il appelé «le Père»? Parce que ce premier triangle est gouverné par le premier Sephiroth, qui est Kether.

L’Arbre de Vie est divisé en trois colonnes. La colonne de droite est «la colonne de la miséricorde». 

La colonne de gauche est «la colonne de gravité». La colonne du milieu est «la colonne du Conscience. »

Dans la colonne du milieu se trouve l’équilibre de l’Arbre de Vie. C’est pourquoi, dans la colonne du milieu, vous trouvez que l’équilibre de cette colonne est basé sur les trois forces primaires que nous appelons la Sainte Trinité. L’équilibre, le centre de gravité du premier triangle, est Kether, le père. Nous l’appelons «le Père» parce que dans le christianisme, la Sainte Trinité est Père, Fils et Saint-Esprit.

Le christianisme appelle la deuxième Sephirah la Christ, le fils. C’est parce que la sagesse de Christ est dans Chokmah, qui signifie «sagesse».

Dans l’hindouisme, ces trois forces sont appelées Brahma, Vishnu et Shiva.

En sanskrit, Vishnu signifie «celui qui pénètre». Le mot anglais sagesse est formé de deux parties: wis, qui nous rappelle le mot vis, qui signifie «voir», et dom, qui signifie «pouvoir». Donc, quand vous dites vis-dom, c’est «le pouvoir de voir». La sagesse est le pouvoir de voir. Le pouvoir de voir spirituellement vient de la sagesse de Christos, lequel est dedans Chokmah. Vishnu, le nom sanscrit de cette force, signifie celui qui pénètre. Lorsque nous pouvons pénétrer spirituellement en tout, alors nous développons la sagesse. Le seul qui pénètre dans toute matière, dans tout ce qui existe, est Christ, Vishnu.

Dans l’hindouisme, Brahma, Vishnu, Shiva sont l’équivalent du Père, du Fils et du Saint-Esprit chrétiens. Dans l’hindouisme, ces trois forces reflètent également la féminité de Dieu. Dieu n’est ni homme ni femme, mais les deux: Dieu est androgyne. De Dieu émergent les deux aspects. En grec, andros est un homme et gyne est une femme. Androgyne signifie «homme-femme». C’est pourquoi, dans l’hindouisme, l’aspect féminin de Dieu est reconnu et célébré. L’épouse de Brahma s’appelle Sarasvati. L’épouse de Vishnu s’appelle Lakshmi. L’épouse de Shiva est Parvati. Sarasvati, Lakshmi et Parvati sont des noms sanskrits pour trois aspects féminins de la divinité. En synthèse, ce sont des Shakti. Shakti est le pouvoir féminin ou cette énergie féminine cachée dans la matière.

Cet aspect féminin de Dieu n’est pas mentionné dans de nombreux livres religieux car c’est quelque chose que vous découvrez lorsque vous travaillez avec Daath, le mystère de Alchimie.

De nombreux kabbalistes disent que la mystérieuse Sephirah Daath est l’union de Binah et Chokmah. Cette théorie est fausse, et nous expliquerons pourquoi sous peu.

L’union des aspects féminins et masculins de Dieu (qu’ils soient appelés Shiva-Shakti ou Abba et Ama) est précisément la mystérieuse Sephirah de Daath. Connaissance. C’est le mystère d’Adam et Eve.

Le nom kabbalistique de l’aspect féminin de Dieu est Shekinah ( שכינה ). Shekinah est la Mère divine cela est représenté dans l’hindouisme avec les noms Sarasvati, Parvati et Lakshmi. La féminité de Dieu est cachée dans ces trois Sephiroth.

Dans le gnosticisme, lorsque nous parlons de l’aspect féminin de la divinité, nous disons qu’elle a de la sagesse, de l’amour et du pouvoir. Ces trois aspects de la Mère divine manifeste quand elle affiche son pouvoir, qui est la création.

Le premier triangle de l’Arbre de Vie est le triangle de la création. Les trois forces créent. Mais pour que les trois forces se créent, elles doivent se manifester comme deux.

Les trois forces en tant que deux sont le couple divin que la Bible nomme «Jéhovah». Jéhovah est le nom biblique de la divinité androgyne. Jah est la partie masculine de Dieu. Havah (Eve) est l’aspect féminin. Le mot hébreu Jah-Havah ou Jéhovah représente le premier couple.

L’union du couple divin est représentée comme Daath, l’arbre de la connaissance du bien et du mal.

Toutes les religions sont basées sur les trois forces. Sans la Sainte Trinité, rien ne peut exister. Pourtant, la Trinité crée par le sexe. Cette union divine est Daath, le pouvoir de la création.

Il y a sept dimensions fondamentales dans la nature. Le premier triangle, le Logos, est dans la septième dimension. Sous ce triangle supérieur (Kether, Chokmah et Binah) est un autre triangle, dans la sixième dimension.

La Monade

De la troisième Sephirah émerge la quatrième Sephirah. La quatrième Sephirah est appelée Gedulah ou Chesed( חסד ), qui signifie «Miséricorde». En sanskrit, il s’appelle Atman. Atman est le vrai homme parce qu’il est une émanation de Dieu. Chesed est aussi appelé «le fils de Dieu», car comme vous le voyez Chesed émane de Binah, le Saint-Esprit, Shiva.

Chesed: L’Esprit

Chesed (Atman) est l’esprit ou l’être particulier individuel que nous avons à l’intérieur. C’est cette partie de nous-mêmes à laquelle Jésus se réfère quand il nous a enseigné Prière du Seigneur:

Notre Père qui es aux Cieux, que ton nom soit creux.

Notre Père est Chesed (Atman), l’ineffable.

Chaque être a le sien Chesed (Atman). j’ai le mien Chesed. Vous avez le vôtre Chesed. Tout le monde a le sien Chesed, leur propre Esprit, Être ou Ange, en d’autres termes.

Chesed, l’Esprit, est le fils de Dieu. Nous travaillons à l’union de nos Âme avec notre propre particulier Atman. À la fois, Chesed s’exerce pour son union avec Christ.

Chesed est la première partie de ce que nous appelons le Monade, du grec monas, pour l’unité. Chesed est la base de sa propre unité particulière.

Chesed (Atman) réside dans la sixième dimension. Toutes les connaissances liées à cet endroit se trouvent dans la Sephirah Geburah.

Geburah: L’âme divine

Geburah( גבורה ) est la Sephirah après Chesed. Geburah signifie «force».

Geburah est le Âme divine, le cosmique conscience de l’Esprit. Chesed a cosmique conscience, la connaissance, qui est la Sephirah Geburah. En sanskrit, cette conscience est appelé Buddhi, qui est généralement traduit par «intellect». Encore, Geburah (Buddhi) n’est pas notre intellect. Buddhi est une forme d’intelligence consciente, car dans chaque Esprit Monade il y a toujours un héritage, un type de sagesse lié à Christ.

Geburah, la conscience cosmique  de Chesed, est également appelé le Âme divine. Geburah est toujours féminin.

Chesed (Atman) et Geburah (Buddhi) sont le Maître intérieur. Quand quelqu’un entre en initiation, leur intériorité Atman et Buddhi intégrer et former ce que nous appelons «le Maître». Le vrai maître n’est jamais l’âme ou la personne terrestre, mais Atman-Buddhi, l’Esprit et Âme divine. C’est le maître.

Tiphereth: l’âme humaine

Le maître intérieur a un masculin âme, une L’âme humaine. L’âme humaine est la prochaine Sephirah, qui s’appelle Tiphereth( תפארת ).Tiphereth signifie «beauté». L’âme humaine. Tiphereth est la partie humaine de la Monade. L’âme humaine doit se battre. L’âme humaine doit lutter pour obtenir le contrôle des Sephiroth inférieurs et les placer sous la direction du Monade.

Parfois Tiphereth obéit Chesed, son Esprit. Parfois Tiphereth n’obéit pas à son Esprit. Il y a beaucoup d’Âmes qui ignorent Chesed. Nous devons comprendre que l’humain conscience est toujours soumis à de nombreux procès.

Partie de la l’âme humaine descend dans la loi de l’évolution et de la dévolution. Cette conscience est la partie la plus précieuse de nous-mêmes. Nous l’appelons l’Essence. Dans certaines écoles asiatiques, on l’appelle Buddhata ou Tathagatagarbha, la «graine de la transcendance de la conscience. «C’est notre nature de Bouddha.

Notre conscience est un embryon d’âme. Cela fait partie de la L’âme humaine (Tiphereth), qui est dans la sixième dimension. En nous, cette Essence est une graine qui aspire à se développer. Il se développe en s’unissant avec Geburah et Chesed. Le développement de Tiphereth est le perfectionnement de L’âme humaine. En sanskrit, cette conscience humain est appelé Manas, qui est généralement traduit par «esprit».

Ces trois Sephiroth – Chesed, Geburah, et Tiphereth – sont les Monade. La Monade réside dans la sixième dimension. En sanskrit, ces trois sont appelés Atman-Buddhi-Manas.

Manas est l’esprit supérieur en sanskrit. C’est pourquoi Tiphereth s’appelle le Manas supérieur , qui est l’esprit abstrait, un type d’esprit qui ne pense pas. Cela s’appelle l’esprit intuitif. C’est quelque chose que vous devez expérimenter pour comprendre. Au-dessous du manas supérieur  (Tiphereth) est le manas inférieur , dans la cinquième dimension

Les quatre corps du péché

La cinquième dimension est liée à deux Sephiroth. Émanant de Tiphereth (le manas supérieur ) est la Sephirah Netzach ( נצח ), qui signifie «victoire». Netzach est le manas inférieur  ou esprit inférieur, également appelé le corps mental. C’est l’esprit intellectuel qui rationalise. C’est cet esprit que nous connaissons tous très bien.

Il est très important de comprendre la différence entre le manas supérieur  et le manas inférieur. Le manas supérieur (Tiphereth) est un esprit intuitif. Ceci est lié au fait d’avoir un éveille de conscience. Le manas supérieur n’intellectualise pas. Le manas supérieur ne pense pas. Mais le manas inférieur pense. Le manas inférieur rationalise. Le manas inférieur est l’esprit que nous devons contrôler. Le manas inférieur  (Netzach) est dans la cinquième dimension, qui est l’éternité.

De Netzach émane la Sephirah Hod ( הוד ), qui signifie «gloire». Hod est lié au corps astral ou au corps des émotions. En sanskrit, on l’appelle Kama rupa, qui signifie «véhicule du désir», car nos désirs, nos ego, est dans notre corps astral.

Hod (le corps astral) et Netzach(le corps mental) demeure dans la cinquième dimension, qui est l’éternité. L’éternité est un cercle qui a un début et une fin. L’éternité n’est pas ce que beaucoup pensent: le temps sans fin. Nous entrons dans le cercle de l’éternité lorsque nous mourons physiquement. Nous quittons le cercle de l’éternité lorsque nous naissons dans un nouveau corps. Lorsque nous naissons dans un nouveau corps, nous entrons dans le cercle du Temps, qui est lié à la prochaine Sephirah.

Yesod( יסוד ) signifie «fondation» en hébreu. Yesod est dans la quatrième dimension. La quatrième dimension est le temps. Yesod est le corps éthéré ou vital, qui est la partie supérieure du corps physique. Si le corps vital est la partie supérieure du corps physique, cela signifie que le corps physique est la partie inférieure, et c’est pourquoi nous le trouvons ci-dessous.

La Sephirah inférieure de l’Arbre de Vie est appelée Malkuth( מלכות ), qui signifie «royaume». Malkuth est lié au corps physique et au monde physique. Malkuth est dans la troisième dimension. Le monde physique est lié aux quatre règnes: règne minéral, végétal, animal et humanoïde. Ceux-ci font de la planète Terre entière, le monde physique. Mais Malkuth n’est que la partie inférieure de Yesod, qui est le corps vital. C’est ainsi que nous sommes constitués et comment tout se constitue.

Le but de la Kabbale

Imaginez l’Arbre de Vie dans votre corps. Chaque Sephirah se rapporte à une partie de votre corps, ainsi qu’à une partie de votre Âme, L’Esprit et au-delà. Kether, Chokmah, Binah(Père, Fils et Saint-Esprit) doivent contrôler l’arbre tout entier. Le père (Kether) règle le premier triangle, qui est dans la tête. Le Fils gouverne le deuxième triangle, qui est dans le cœur. Le Saint-Esprit contrôle le troisième triangle, qui est lié aux glandes sexuelles. Physiquement parlant, nous avons le Père dans la tête, le Fils dans le cœur et le Saint-Esprit dans les glandes sexuelles. La Sephirah Malkuth est lié aux pieds. C’est ainsi que vous devez comprendre lorsque la Bible dit:

Fuir fornication. Tout péché qu’un homme fait est hors du corps; mais celui qui s’engage fornication pèche contre son propre corps. Quoi? Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit [qui est] en vous, que vous avez de Dieu, et que vous ne vous appartenez pas? – 1Cr 6: 18-19

C’est pourquoi fornication est lié au Saint-Esprit. L’équilibre du Saint-Esprit se trouve dans les glandes sexuelles de notre corps.

Je vous ai dit plus tôt que dans la colonne du milieu, vous trouvez l’équilibre, le centre de gravité de tout l’Arbre de Vie. Le centre de gravité du premier triangle est en Kether, puisque Dieu est toujours celui qui peut équilibrer et tout exécuter parfaitement.

En suivant la colonne centrale vers le bas, vous voyez que la prochaine Sephirah est Tiphereth, qui est le L’âme humaine. Le deuxième triangle est gouverné par Chokmah. Le centre de gravité ou d’équilibre du deuxième triangle est Tiphereth. Tiphereth est lié au cœur. Dans le cœur, nous avons l’atome Nous. L’atome Nous est lié à Christ. Quand on parle de la libération de l’âme, c’est toujours par le Seigneur dans son second aspect, le Fils, Christ, Chokmah, Sagesse. Quand le Seigneur sauve quelqu’un, il s’incarne dans le cœur, dans L’âme humaine (Tiphereth) comme sagesse.

Entre Tiphereth (la L’âme humaine) et Kether (le Père) est la mystérieuse Sephirah Daath(l’arbre de la connaissance). Afin d’atteindre les hauteurs de l’Arbre de Vie, votre L’âme humaine doit travailler avec l’Arbre de la Connaissance. Afin d’acquérir la domination sur tout l’Arbre de Vie, vous devez travailler dans la colonne du milieu. Pour travailler avec la colonne du milieu, vous devez travailler avec la mystérieuse Sephirah Daath.

Daath est l’œuvre de Dieu dans la gorge et dans les organes sexuels. Lorsque nous parlons de création, dans ce plan inférieur, vous savez que pour créer, nous avons besoin de l’énergie sexuelle.

 Pour créer un animal, une plante ou un être humain, nous avons besoin de l’acte sexuel, l’union des deux forces, féminine et masculine. Comme nous l’avons dit, le Saint-Esprit règne sur Yesod, les organes sexuels, donc la sexualité est le domaine du Saint-Esprit. Mais, ici, quand on crée, tu sais la luxure est impliquée, et Dieu ne peut pas se mélanger avec luxure. Mais au-dessus, quand Dieu crée, il crée avec la puissance de la parole, avec la puissance du Verbe. C’est pourquoi c’est ici Daath. C’est pourquoi il est écrit « Au commencement était la parole et la parole était avec Dieu et la parole était Dieu. »

Dans Genesis, il est dit,

Et Dieu dit: Que la lumière soit: et la lumière fut.

La divinité crée à travers la gorge (Daath). Ainsi, l’énergie sexuelle de l’Arbre de Vie fonctionne de deux manières: à travers les glandes sexuelles et à travers la gorge. Cette humanité sait créer avec les glandes sexuelles mais elle ignore comment créer avec la gorge, car pour créer à travers la gorge, il faut travailler dans la colonne du milieu, sur le chemin de l’initiation, d’acquérir les pouvoirs de toutes les parties de l’Être, de toutes les parties de l’Arbre de Vie.

Mais, lorsque l’homme et la femme abusent de l’énergie sexuelle, ils ne peuvent pas entrer dans le mystère de l’Arbre de Vie. C’est pourquoi il est écrit:

Et Jéhovah Elohim dit: Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour connaître le bien et le mal; et maintenant, de peur qu’il ne mette la main, et ne prenne aussi de l’arbre de vie, et ne mange et ne vive à jamais.23 C’est pourquoi l’Eternel Elohim l’envoya du jardin d’Eden pour cultiver le sol d’où il avait été emmené.

Sinon, ils apprécieront toutes ces parties de l’Être tout en étant dégénéré. Donc, pour y entrer, nous devons être chaste; nous devons connaître le mystère de Daath.

C’est pourquoi l’Arbre de Vie est divisé en quatre mondes.

Les quatre mondes de la Kabbale

Le premier triangle est lié au monde de Atziluth, ce qui signifie le monde des archétypes. Dans de nombreux écrits gnostiques, Atziluth s’appelle Pleroma. Plérome et Atziluth sont identiques.

Le deuxième triangle est lié au monde de Briah, ce qui signifie le monde de la création.

Le troisième triangle est lié au monde de Yetzirah, ce qui signifie le monde de la formation. C’est le monde des anges. Dans le gnosticisme, nous disons que c’est le monde de Psyché.

Le quatrième monde est appelé Assiah et est lié au monde physique, Malkuth.

Le monde de Assiah est souvent confondu avec le mot «Asie» car il ressemble beaucoup. Quand Assiah est écrit dans les Écritures, les gens le lisent comme «Asie» et pensent lire sur le continent asiatique. Le livre de l’Apocalypse parle des sept églises de Assiah mais les gens pensent que c’est l’Asie et c’est pourquoi il y a beaucoup de lecteurs de la Bible qui recherchent sept temples physiques en Asie, parce qu’ils ignorent Cabale.

Ce sont donc les quatre mondes manifestés.

Il y a un autre monde en dessous Assiah (le monde physique), qui est le monde de Klipoth. Klipoth est ce que dans de nombreuses religions appellent l’Enfer, l’Enfer. Klipoth est un mot pluriel qui signifie «coquilles». Le seul mot de Klipoth est Klipa, qui signifie «coquille».

le Klipoth sont tous les Sephiroth inversés de manière négative. Quand nous étudions Klipoth nous étudions les aspects négatifs de la Sephirah. C’est la demeure des démons, des anges déchus, des âmes perdues . L’enfer, avernus, avitchi, est en dessous du monde physique.

Nous étudions chaque monde afin de comprendre notre place dans l’univers et comment l’améliorer. Nous voulons devenir des séraphins. Un Séraphin est un Maître dans lequel tous les Sephiroth se manifestent. Un séraphin est un véritable être humain. Un Séraphin est le reflet d’Arik Anpin. L’Arik Anpin est l’homme céleste au-dessus. Le Séraphin est avec le vrai homme en dessous.

Dans nos études sur la Kabbale, nous étudions tous les mondes, pour comprendre et comprendre en détail toute la doctrine, pour comprendre ce qui est écrit dans la Bible et dans d’autres livres sacrés.

Il est bon pour vous de mémoriser les noms de tous les Sephiroth en hébreu. Et, soyez conscient de cet arbre de la connaissance, une mystérieuse Sephirah sans aucun symbole, car elle n’est pas située en un seul endroit mais est liée à tous les Sephiroth, car pour entrer dans l’un des Sephiroth, même l’inconnu a besoin du mystère de Daath, le mystère de Alchimie.

Beaucoup de kabbalistes étudient l’Arbre de Vie, les dix Sephiroth, mais ils ne savent rien sur Daath. Ils savent Daath signifie connaissance, gnose, mais ils pensent que c’est une connaissance acquise par mémorisation. Ils ignorent ça Daath est lié à l’énergie sexuelle. Personne ne peut développer le mystère de Daath sans transmuter l’énergie sexuelle. Voilà la clé. C’est pourquoi la Gnose Kabbalistique étudie toujours les deux arbres ensemble.

La Gnostique Kabbale est liée aux racines de toute connaissance. La Kabbale est la connaissance secrète à partir de laquelle le judaïsme et le christianisme ont émergé. Le judaïsme est fondé sur la Kabbale. Le christianisme vient du judaïsme. Les deux sont basés sur la Kabbale. Mais nous devons étudier la connaissance complète, car nous avons deux mains. Une part de la connaissance est ce que nous connaissons de nos jours sous le nom de christianisme. Afin de comprendre le vrai christianisme, vous devez étudier d’où il vient: la Kabbale. Et l’autre main est le bouddhisme. Afin de comprendre le vrai bouddhisme, vous devez étudier d’où il vient: l’hindouisme. C’est quoi la Gnose est: la connaissance fondamentale de toutes les religions.

%d blogueurs aiment cette page :