L’ANGE VERTU H’ÂM YaH

Né(e) entre le 28 Septembre  et le 2 Octobre
Le Soleil Natal de 05° à 10° de La Balance

L’ANGE VERTU H’ÂM YaH

Est votre Ange Gardien.
 H’ÂM YaH (38)

L’énergie de H’ÂM YaH  à pour spécialité de réagir contre les forces telluriques et toutes les entités qui s’y rapportent. Le travail sur cette énergie, à l’aide de la prière de H’ÂM YaH, est propice si notre maison d’habitation, ou certaines pièces, ne seraient pas correctement disposées par rapport aux forces du lieu, ou si des influences difficiles s’y font sentir (source ce souterraine, caverne, etc.). Ce nom est une puissance qui crée une enveloppe subtile nous mettant à l’abri de toutes ces emprises, offrant ainsi la possibilité de nous sentir bien dans les endroits les plus difficiles au sens vibratoire.

H’ÂM YaH (38)

Le talisman fabriqué sous l’influence de H’ÂM YaH (38) Nous protège contre les puissances terrestres.

Commander le  Talisman de H’ÂM YaH réaliser par mes soins  ,

On invoque H’ÂM YaH pour acquérir tous les trésors du ciel et de la terre. Les cabalistes disent que ce psaume sert contre la foudre, les armes, les animaux féroces, et les esprits infernaux. H’ÂM YaH domine surtout les cultes religieux, et surtout ce qui se rapporte à Dieu ; il protège ceux qui cherchent la vérité.

Le génie contraire domine l’erreur et le mensonge, et influe sur tous ceux qui n’ont aucun principe de religion. (Réf. : Lenay)

Analyse de L’Ange VERTU H’ÂM YaH

Les VERTUS sont l’incarnation vivante de la Sephirah Geburah (Rigueur- justice). Or Geburah, nous l’avons vu se manifeste sur le plan matériel sous l’apparence de Mars. Aussi, la tradition kabbalistique attribue à l’Ange VERTU H’ÂM YaH au même titre qu’à toutes les autres VERTUS une tonique majeure martienne.

Plus encore, en nous référant à l’arbre Séphirothique des VERTUS, nous constatons qu’H’ÂM YaH est également associée à Netzach (Victoire). Les fonctions célestes d’H’ÂM YaH seront donc colorées d’une tonique mineure Vénusienne. Ainsi, la fonction principale de l’Ange VERTU H’ÂM YaH: nous engager  dans l’action pour que nous découvrions et défendions notre identité véritable (tonique majeur Martienne), s’exercera dans un contexte fortement imprégné de valeurs  Vénusiennes.

En raison de sa coloration Vénusienne, le pouvoir d’H’ÂM YaH  se révèle donc particulièrement efficace pour apprendre agir avec douceur, diplomatie et beaucoup de courtoisie. C’est en fait le chevalier courtois, amoureux, passionné, prêt à accomplir n’importe quel exploit par amour pour sa dame. De même, H’ÂM YaH nous aide à lutter contre toute tendance en agir qu’en fonction des pulsions de notre nature passionnelle. Si nous agissons avec trop de tiédeur ou de retenue, nous trouverons également auprès de cette vertu l’appui et le soutien nécessaire pour réformer notre comportement.

Selon la tradition initiatique nous précise que les gantelets sont l’arme du chevalier en rapport avec les énergies vénusiennes de cette vertu. Les gantelets évoquent la pureté et la virginité : ils incarnent le refus de s’associer ou de faire quelques concessions que ce soit à l’ennemi. En effet, les mains sont avant tout le moyen d’expression, de communication, de partage, d’union, voir de don à l’autre. Revêtues des gantelets, les mains ne perdent pas pour autant leur potentiel d’action mais deviennent littéralement des mains de fer, intransigeantes devant les perversités et la malignité. Ce sont elles qui porteront l’épée et la dirigeront sans aucune hésitation sous l’influence de l’esprit vers le cœur du dragon.

« Les gantelets, rapporte Raymond Lulle, formés de mailles ou de lamelles de fer qui se chevauchent, garde les mains du chevalier des blessures, mais surtout des contacts impurs. Qu’il n’oublie point que toute sa force vient de Dieu, le souverain seigneur, et qu’après avoir déposé les armes, et ôté ses gantelets, il lui reste l’impérieux devoir de joindre ses mains nues pour rendre grâce, par la prière, à Celui qui lui donna la force de vaincre… »

Et si ces gantelets associés à H’ÂM YaH évoques l’idée de pureté et de virginité, ils sont aussi ses gants blancs que tout apprenti franc-maçon se voit remettre lors de son initiation. Ce dernier reçoit deux paires : l’une pour lui-même et une autre pour « la femme qu’il estime le plus. ». À propos de ses gants blancs, il représente pour le maçon écrit Oswald Wirth, « le souvenir de ses engagements. La femme qui les lui montrera, lorsqu’il sera sur le point de défaillir, lui apparaîtra comme sa conscience vivante, comme la gardienne de son honneur. Quelle mission plus haute pourrait-on confier à la femme que l’on estime le plus ?… Le rituel fait observer que ce n’est pas toujours celle que l’on aime le plus, car l’amour, souvent aveugle, peut se tromper sur la valeur morale de celle qui doit être l’inspiratrice de toutes les œuvres généreuses est grandes… » (Oswald Wirth, le livre de l’apprenti, Dervy éditeur 1982.)

C’est pourquoi H’ÂM YaH nous révèle par diverse influence les clés secrètes de la purification de nos désirs et de la sublimation de nos passions. Cette œuvre, symbolisé par l’idéal de la bienheureuse Vierge Marie, selon le mot de la tradition, « d’acquérir les trésors du ciel et de la terre. ». Sur un plan plus général, H’ÂM YaH combat le mensonge et l’agnosticisme.

De même, si ANI EL était l’ange de l’Occident, H’ÂM YaH et celui de l’Orient. Or, si la mission spirituelle de l’Occident empruntent la voie héroïque ou intellectuelle, celle de l’Orient suis la voie mystique et contemplative, celle des prêtres qui assurent le contact entre Dieu et les hommes. Ainsi, l’Orient est la source éternelle de lumière, de cette lumière qui vient de Dieu et illumine l’humanité. Tout ce qui se rattache aux divers cultes religieux et à la quête spirituelle se retrouve sous l’influence d’H’ÂM YaH, cet être porteur de lumière, qui apparaît de l’Orient tel un soleil levant pour nous éclairer et nous guider. Cette vertu est donc un appui efficace pour toutes nos activités spirituel, et elles facilitent l’expérience de l’illumination, comme l’a vécu Saül (qui devint Paul) sur le chemin de Damas.

De plus, à l’opposé de l’Occident qui vibre sur une tonalité masculine, l’orient est eutonie avec la tonalité féminine. Aussi, H’ÂM YaH est une fois de plus le messager privilégié de l’Immaculée Conception. Lorsque, dans les moments de doute et de dépression la lumière de notre foi semble vaciller, H’ÂM YaH peut avantageusement être invoqué pour raviver cette lumière, devenue porteuse de vie. Ce fidèle messager dépose alors nos prières au pied de la Vierge Marie et en rapporte les célestes bénédictions.

L’influence de H’ÂM YaH illustré par un conte.

Pour illustrer l’influence d’H’ÂM YaH sur la conscience humaine nous avons choisi le conte roumain du prince et de la nymphe. Ce conte rapporte qu’un prince partit en quête de sa bien-aimée. Ayant déjà exploré toutes les contrées, il n’y avait que les hauteurs infinies qui lui étaient encore inconnues. Or, il rencontra un jour un arbre majestueux dont la cime s’élever jusqu’aux nuages. Il n’hésita plus et il entreprit de grimper vers son sommet. Une demi-journée durant, le prince monta, sans seulement apercevoir l’extrémité des branches. Gêné par les chaussures, il s’en débarrassa, glissa le bonnet sous sa chemise et continua son ascension. Plein de courage et soutenu par son désir de trouver enfin l’amour, le prince montait toujours plus haut.

            Soudain, dans un grand ébranlement, le Vent, vêtu de son manteau flottant, se précipita vers lui. Le prince l’attrapa alors, le ligota avec les pans flottants de son manteau et il l’attacha aux branches. Puis il reprit son ascension. Bientôt, il rencontra la Pluie. Elle descendait vers lui, déversant des cordes de gouttes et  battant autour de lui en tout sens. Ne voulant pas attendre, elle frappa le prince sans pitié et fini ainsi ligotée dans ses propres cordes. Comme il poursuivait sa montée, le prince vit arriver et la nuit. Alors qu’elle couvrait ses yeux, le prince la pria d’attendre, et la Dame noir accéda à sa demande. Le prince la remercia, puis il la pria encore de libérer le Vent et la Pluie en descendant ; et, sans attendre davantage, il reprit sa route. Quand il atteignit la dernière branche, s’ouvrir devant lui une région telle qu’il n’en avait jamais vue sur la terre : toute bleue, blanche et dorée, comme créer uniquement du ciel des nuages et du soleil éclatant.

            Ce conte s’avère fort riche au niveau du symbolisme et décrit bien l’attitude de celui qui se montrant sensible au rayon d’H’ÂM YaH, s’en va à la rencontre de sa dulcinée son (Âme). Le prince qui, par désespoir d’amour, s’en fut de par le monde (plan horizontal, monde extérieur) à la recherche de sa bien aimée constate que ces efforts demeurer vains et décida de grimper finalement à l’arbre gigantesque (plan vertical) qui se présente à lui. Cette ascension de l’arbre symbolise bien sûr l’élévation de la conscience humaine vers le monde de l’esprit. Le prince du pour ce faire, se débarrasser de ces chaussures (ascèse au niveau physique), lutter contre le vent (ascèse au niveau éthérique), lutter contre la pluie (ascèses au niveau émotionnel) et finalement discuter avec la nuit afin que celle-ci lui laisse encore un peu de lumière (ascèse au niveau mental).

Ayant transcendé les quatre niveaux inférieurs (les quatre dimensions de la personnalité humaine), le prince pénétra dans les mondes de l’esprit où il trouva sa bien aimée (son âme).

Ce que nous devons transcender,

Vis-à-vis de nous-mêmes.

Nous sommes amenés à lutter contre toutes les forces mortifères, celles de notre  petit Ego, qui nous aliènent, en sachant agir conformément au désir qui nous  nourrit au plus profond de notre Être, c’est à dire en fonction de la réalité à laquelle nous voulons  participer et vers laquelle nous focalisons instinctivement tout notre Être.

Nous devons lutter contre toute tendance à agir pour satisfaire nos désirs les plus égocentriques, étant illusionnés par des forces nous détournant de nos véritables aspirations. Nous devons nous  libérer également de toute inclination à asservir notre  milieu à nos instincts primaires et égoïques.

Dans notre  relation,

Nous sommes conduits à rendre notre  relation avec l’autre plus authentique et plus véritable en agissant conformément au désir qui habite notre  cœur, en dehors de toute pulsion instinctuelle. Nous devons ainsi apprendre à nous abandonner au désir et à nous ouvrir à l’attention que  l’autre exerce sur nous.

D’autre part, nous devons  également nous  défendre contre toute disposition à agir en donnant libre cours à nos passions, chosifiant l’autre pour en faire un objet de satisfaction que l’on jette après usage. Nous devons nous protéger ainsi contre toute inclination à séduire dans le seul but de nous faire plaisir, sans égard au respect d’autrui.

Spirituellement,

Nous sommes invités  à ne plus agir en fonction de nos pulsions instinctuelles, mais en conformité avec le désir que nous  nourrissions  au plus profond de notre  Être, celui de communier avec sa réalité.  A ce titre, nous sommes  amenés  à défendre les valeurs de l’amour en combattant toutes les situations dans lesquelles il y a un détournement de notre force désir.

D’autres part, nous devons  proscrire toute forme de pseudo-mysticité qui, prétendant défendre les valeurs de l’amour, cherchant à favoriser l’expression de nos pulsions instinctuelles (libido) débridées sous le couvert d’une expérience prétendument mystique et spirituelle.

LE PERIDOT EST LA PIERRE DE L’ANGE   H’ÂM YaH, DE L’ANGE ARI EL
LE PÉRIDOT

En savoir plus

PRIÈRE À L’ANGE VERTU H’ÂM YaH

Divin H’ÂM YaH,

Qui portez l’espérance de toutes les créatures de la terre,

Inspirez-moi d’agir avec le cœur

À l’image du bon pasteur

Qui donne sa vie pour ses brebis.

O puissant H’ÂM YaH,

Revêtez-moi ainsi des gantelets,

Symbole de la pureté et de la virginité,

Afin que j’accède aux clefs secrètes

De la purification des désirs

Et de la sublimation des passions.

Guidez-moi également pour que je m’éveille

À la vie mystique et contemplative,

Favorisant sur toute la terre

Un contact privilégié

Entre les hommes et la divinité.

Faites qu’avec votre bénédiction,

Ô H’ÂM YaH,

Qui avez mis dans le Suprême votre logis,

Je puisse enfin faire l’expérience de l’illumination.

Je serai alors ce chevalier courtois,

Amoureux, passionné,

Prêt à accomplir n’importe quel exploit

Pour obtenir les faveurs de sa Dame,

Le pouvoir spirituel de son âme.

Amen

VOS GUIDES DE NAISSANCE

VOUS DÉSIREZ CONTRAIRE LE NOM DE VOTRE ANGES ÉMOTIONNEL ET DE VOTRE ANGE SPIRITUEL GRATUITEMENT
VOUS DÉSIREZ VOTRE LÉGENDE DE PERSONNELLE

VOTRE LÉGENDE PERSONNELLE COMPREND :

  • Votre Ange Gardien,
  • Votre Ange Émotionnel,
  • Votre Ange Spirituel,
  • Votre Ange d’Intériorité,
  • Votre Ange Relationnel,
  • Votre Ange de Vocation.
  • Votre Ascendant Spirituel,
  • Votre Maison d’intériorité Spirituelle,
  • Votre Maison Relationnelle Spirituelle,
  • Votre Maison de Vocation Spirituelle,
  • Vos Huit Plans de Conscience.

ACQUÉRIR VOTRE LÉGENDE PERSONNELLE….>

POURQUOI NOUS SOUTENIR  FAITES UN DONMerci

%d blogueurs aiment cette page :