L’ANGE PUISSANCE SAL YaH

Né(e) entre le 2 et le 6 Novembre
Le Soleil Natal de 10° à 15° du Scorpion

L’ANGE PUISSANCE SAL YaH

Est votre Ange Gardien.
SAL YaH (45)

L’énergie du souffle de SAL YaH  nous protège contre les forces cosmiques et toutes les entités qui s’y rapportent. SAL Yah nous protège des influences cosmique pouvant avoir un effet négatif sur nous. La prière de SAL YaH  permet de mettre en mouvement cette énergie de protection, et de nous mettre à l’abri t’influence désagréable que pourraient occasionner les forces célestes : lune, éclipse, etc.

SAL YaH (45)

Le talisman fabriqué sous l’influence de SAL YaH (45)

 Permet de dominer le Mal

Vous désirez acheter  le  Talisman de SAL YaH clique Ici > ,

Prière – Psaume  94 verset 18 :

ysse’adeni adonaï h’assedekha rageli  mathah  im-amreti

Lorsque je dis: « Mon pied va chanceler », ta grâce, Eternel, vient me soutenir.

L’Ange puissance SAL YaH serre pour confondre les méchants et les orgueilleux ; il relève ceux qui sont humiliés et déchus. Ce génie domine la végétation ; il porte la vie et la santé dans tout ce qui respire, et influe sur les principaux agents de la nature. Nés sous cette influence nous aimerons nous instruire ; nous aurons de grands moyens et beaucoup de facilités.

Le génie contraire domine sur l’atmosphère ; il provoque les grandes chaleurs ou les grands froids, les grandes sécheresses ou la trop grande humidité.  (Réf. : Lenay)

ANALYSE DE L’ ANGE PUISSANCE SAL YaH

Les Puissances sont l’incarnation vivante de la Sephirah Tiphereth (beauté). Or Tiphereth, nous l’avons vu se manifeste sur le plan matériel sous l’apparence du Soleil. Aussi, la tradition kabbalistique attribue à l’ANGE PUISSANCE SAL YaH au même titre qu’à toutes les autres Puissances une tonique majeure Solaire.

Plus encore, en nous référant à l’arbre Sephirotique des puissances, nous constatons que SAL YaH est également associée à Tiphereth  (Beauté). Les fonctions célestes de SAL YaH seront donc colorées d’une tonique mineure Solaire. Ainsi, la fonction principale de L’ ANGE PUISSANCE SAL YaH: infuser en notre l’Être la capacité à gouverner (tonique majeur Solaire), s’exercera dans un contexte fortement imprégné de valeurs  Solaires.

En raison de sa coloration Solaire, le pouvoir de SAL YaH se révèle donc particulièrement efficace pour nous apprendre à gouverner et à diriger de manière d’un père. Autoritaires, conscients de nos propres valeurs, dignes et fières ainsi illuminés seront des rois par excellence, tel que l’imagerie populaire le conçoit. Puissants, dégageant un fort magnétisme personnel, nous aimerons gouverner avec la lumière et la vérité. De même, SAL YaH lutte contre les despotismes et la dictature. Si nous avons tendance à nous enfermer dans un égocentrisme qui nous fait percevoir les autres comme des rivaux devant être nécessairement soumis, domptés, asservis ou écrasés, nous trouverons également auprès de cette puissance l’appui et le soutien nécessaires pour  réformer une telle attitude.

La tradition initiatique nous précise que le sceptre est l’attribut du roi en rapport avec les énergies solaire de cette puissance. Sur le plan symbolique, le sceptre est  « une verticale pure, ce qu’il l’habilite à symboliser d’abord l’homme en tant que tel, puis la supériorité de cet homme établi chef, enfin le pouvoir reçu d’en haut. Le sceptre de nos souverains occidentaux n’est que le modèle réduit de la colonne du monde que les autres civilisations assimilent explicitement à la personne du roi ou de leur prêtre. » (De Champeaux, introduction au monde des symboles, Paris, 1966.). Ainsi donc, le sceptre incarne le pouvoir par excellence, mais un pouvoir fécond dans la mesure où il se fait support et soutien, gage de longévité, de la société tout entière que le souverain gouverne. La tradition ne lui donne-t-elle pas en outre la signification d’être une branche de l’arbre de vie ?

SAL YaH confie le spectre à celui qui veut gouverner. Par ce sceptre, nous nous voyons revêtir alors des multiples et puissants pouvoirs relatifs à tout souverain et en premier lieu celui de l’autorité. Il s’agit là d’une redoutable puissance pouvant aisément dégénérer en véritable mégalomanie chez celui qui n’est pas suffisamment préparé à l’assumer. Aussi, afin de protéger celui qui gouverne, de toute tendance despotique, SAL YaH confère parallèlement à celui qui le sollicite, l’humilité qui lui facilitera le détachement de sa personnalité.

« Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Quiconque se élèvera sera abaissé, et quiconque s’abaissera sera élevé » , déclare Le Christ.

Mathieu XXIII, 11-12

Cette affirmation synthétise parfaitement la pulsion initiatique de SAL YaH qui permet à celui qui est revêtu du pouvoir de l’autorité de ne pas tomber dans le subtil piège de la mégalomanie spirituelle. Par SAL YaH, l’être humain apprends très tôt à reconnaître autour de lui la présence de ses guides célestes et à vivre en harmonie avec eux.

L’humilité ne signifie pas toutefois renoncer à ses propres spécificités, à sa propre volonté pour faire valoir nécessairement celle d’autrui. Ceci pourrait révéler une conscience déviante empreint d’un orgueil spirituel puissant ou d’une influençabilité extrême. Sur ce dernier point d’ailleurs, il est intéressant de remarquer que la tradition a SAL YaH la faculté de protéger contre toutes les formes de vampirisme en augmentant considérablement les forces vitales de l’organisme et les dispositions volontaires de son caractère. SAL YaH lutte donc contre le vampirisme en nous incitant à cultiver l’humilité, et en nous aidant parallèlement à assumer pleinement et à exercer pleinement nos responsabilités, en un mot à nous gouverner.

L’influence de SAL YaH illustré par un conte.

Pour illustrer l’influence de SAL YaH sur la conscience humaine, nous avons choisi le récit du roi Robert de Sicile. Le roi Robert de Sicile régner en véritable despote. Un jour qu’il se baignait dans une rivière lors d’une partie de chasse, il ne put retrouver en sortant de l’eau ni ses vêtements, ni ses serviteurs, ni ses compagnons, ni même son cheval. Nu et furieux, il regagna le palais. Alors qu’il s’apprêtait à exploser de colère dans la grande salle du château, quel ne fut pas son étonnement de voir soudain un autre roi qui lui ressemblait trait pour trait assis sur son trône, portant sa couronne et ses vêtements. Robert, enragé, l’apostropha violemment. Comment aurait-il pu se douter qu’un ange avait pris sa place à l’insu de tous ? Alors que les gardes se prêter à emprisonner cet insolent, l’ange-roi s’interposa et dit à Robert qu’il n’était qu’un sot mais qu’il serait cependant un excellent bouffon. Robert eut beau protester, il ne put qu’affronter les rires et les moqueries de la cour qui lui criait à son passage : Vive le roi ! Avec une ironie mordante.

Robert passa ainsi du premier rôle au dernier. Il dormait sur une paillasse et n’eut pour toute compagnie qu’un singe. Cette vie dura trois ans, trois ans pendant lesquels il dut affronter les pires humiliations jusqu’au moment où l’ange-roi lui demanda malicieusement s’il était le roi. Robert baissa humblement la tête et répondu qu’il était bel et bien un sot et peut-être pire encore. L’ange souris et la pièce s’illumine à de sa radiance. Robert, aveuglé ferma les yeux et lorsqu’il les rouvrit, il était seul et à nouveau vêtu de ses vêtements royaux. Il gouverna depuis lors avec une infinie bonté et humilité.

Cette histoire illustre de manière éloquente comment la personnalité humaine, cristalliser dans un fol l’orgueil, génère la rupture avec l’autre et le repliement sur soi. Un ange réapprends au roi orgueilleux la notion de l’autre en lui empruntant sa propre image, seule image à laquelle sur ce roi puisse encore être sensible. Et ce dernier confronté à lui-même ouvre alors lentement sa conscience il comprend que son identité intérieure fut trompée par sa personnalité, illusionnée elle-même par le rôle du souverain qu’elle jouait.

SAL YaH, à l’image de l’ange, nous incline à ne pas nous identifier au rôle, si prestigieux soit-il, qu’aux yeux des autres nous exerçons en cette incarnation, mais à toujours percevoir ce rôle comme un outil au service de l’esprit.

Ce que nous devons transcender,

Vis-à-vis de nous-mêmes.

Nous sommes amenés à rayonner ce que nous sommes en demeurant parfaitement un avec nous-mêmes, sachant inscrire spontanément dans une même dynamique d’ensemble les différentes dimensions de notre Être, même si celles-ci se révèlent parfois apparemment disparates voire contradictoire.

Par ailleurs, nous devons également nous protéger contre toute tendance à vouloir mettre dans le même sac des éléments vraiment hétéroclites, les différences étant franchement nivelées au profit d’une unité finalement illusoire.

Dans notre relation :

Nous sommes conduits à exprimer face à l’autre ce que nous sommes en toute authenticité, sans chercher à nous valoriser. Nous  sommes amenés en ce sens à développer une grande puissance de rayonnement, mais aussi une importante force de persuasion nous permettant d’avoir un impact sur ceux avec lesquels nous entrons en relation.

De même, nous devons nous prémunir de toute inclination à imposer à autrui notre propre rythme de vie et nos propres conceptions, nous libérant de toute tentation à l’autoritarisme susceptible de dégénérer en divers formes de despotisme et d’autocratie.

Spirituellement,

Nous sommes invités à  centrer tout notre Être sur notre Divinité intérieure afin de pouvoir rayonner Sa puissance, devenant en quelque sorte le vecteur de Son extraordinaire fécondité. En ce sens, nous sommes amenés aussi à rassembler les multiples facettes de notre existence autour de Sa réalité, nous libérant ainsi de l’emprise des forces de la division.

Nous  devons nous protéger contre tout penchant à nous center sur la Déité en tentant de nous y substituer. En ce sens, nous devons combattre diverses inclinations nous amenant à vouloir faire tourner le monde autour de notre propre personne.

 TOURMALINE NOIRE  EST LA PIERRE DE L’ANGE SAL YaH

Pour en savoir plus

L’AROMATE DE L’ANGE SAL YaH

            D’un point de vue technique, notons en outre que la composition de l’aromate utilisé pour l’exercice d’harmonisation varie selon la Puissance choisie. Toutefois pour l’ange SAL YaH, son couple planétaire associé n’étant formé que par le Soleil, son aromate ne sera composé que d’oliban.

PRIÈRE À LA PUISSANCE SAL YaH

Divin SAL YaH,

Qui révélez le moteur de toutes choses,

Faites que, conscient de mes propres valeurs,

Je m’exprime avec dignité,

En recherchant la lumière et la vérité

Qui me permettront d’être parfait.

O puissant SAL YaH,

Conférez-moi également le sceptre royal,

Symbole de l’autorité suprême.

Ainsi revêtu de multiples et de puissants pouvoirs,

Je pourrais en user efficacement

Afin de soutenir la communauté

Sur laquelle je suis appelé à les exercer.

Enfin, que sous votre divine tutelle,

O SAL YaH, ma force

Je prenne garde de ne pas sombrer

Dans un délire de puissance

En étant aveuglé par des tendances égocentriques,

Si malgré tout, mon pied chancelle,

Soutenez-moi et apprenez-moi alors à vivre

Le détachement dans l’exercice de l’autorité.

Qu’il en soit ainsi, maintenant.

CONNAITRE LE NOM DE VOS TROIS ANGES DE NAISSANCE: VOTRE ANGE GARDIEN, ÉMOTIONNEL, SPIRITUEL GRATUITEMENT
VOTRE LÉGENDE PERSONNELLE :
COMPREND un descriptif complet de:
  • Votre Ange Gardien,
  • Votre Ange Émotionnel,
  • Votre Ange Spirituel,
  • Votre Ange d’Intériorité,
  • Votre Ange Relationnel,
  • Votre Ange de Vocation.
  • Votre Ascendant Spirituel,
  • Votre Maison d’intériorité Spirituelle,
  • Votre Maison Relationnelle Spirituelle,
  • Votre Maison de Vocation Spirituelle,
  • Vos Huit Plans de Conscience.
COMMANDER VOTRE LÉGENDE PERSONNELLE….>

FAITES UN DON

 POURQUOI NOUS SOUTENIR  

MERCI

%d blogueurs aiment cette page :