L’ANGE ELOHIM – MALKHI HaH’aSh YaH – HAHASIAH

L’ANGE ELOHIM – MALKHI HaH’aSh (EL) – HAHASIAH

L’ANGE ELOHIM – MALKHI HaH’aSh

NE(E) ENTRE LE 3 ET 6 DECEMBRE

VOTRE SOLEIL NATAL ENTRE 10° ET 14°59 DU SAGITTAIRE

L’énergie de l’Ange Elohim-Malkhi HaH’aSh (YaH) domine les forces naturelles dans les règnes : minéral, végétal et animal. L’utilisation de son énergie favorise les actes magiques s’appuyant sur ces plans d’existence. Cette énergie développe en nous l’intuition quant à l’utilisation des plantes dans un dessein thérapeutique et aide à recevoir les messages subtils que nous adressent les différentes règles de la nature. La prière à l’Ange Elohim-Malkhi HaH’aSh favorise en nous la perception des messages psychiques. Réf. Virya(1)

L’Ange Principauté HaH’aSh (YaH) sert pour élever notre âme à la contemplation des choses divines, et pour découvrir les mystères de la sagesse. HaH’aSh (YaH) domine sur la chimie et la physique ; il révèle les grands secrets de la nature, notamment la pierre philosophale et la médecine universelle. Nés sous cette influence nous aimerons les sciences abstraites ; nous nous attacherons particulièrement à connaître les propriétés et les vertus attribuées aux animaux, aux végétaux et aux minéraux ; nous nous distinguerons dans la médecine par ses cures merveilleuses, et nous ferons plusieurs découvertes utiles à la société.

Le génie contraire BALAAM domine sur les charlatans, et sur ceux qui abusent de la bonne foi des personnes en leur promettant des choses extraordinaires. (Réf. : Lenain (2).

  • 1 – Georges Lahy-Virya, LES 72 PUISSANCES DE LA KABBALE, Les mystères du Shem haMeforash, Georges Lahy, 1999.
  • 2 – Lazare LenainLA SCIENCE CABALISTIQUE, OU L’ART DE CONNAÎTRE LES BONS GÉNIES, Édition Traditionnelles, 32 rue des Fossés Saint-Bernard 75005 Paris, Édition Nouvelles d’après celle de 1909, de l’oeuvre originale écrite par l’auteur en 1823.

LE PENTACLE DE L’ANGE HaH’aSh (EL) – HAHASIAH

L’ANGE ELOHIM – MALKHI HaH’aSh

Fabriqué son l’influence de HaH’aSh YaH

Nous permet de profiter favorablement des forces de la nature.

Psaume 104 verset 31 :

Yehi Khevod Adonay Le’olam Yissemah’ Adonay Bema’assayv

Que la gloire de l’Eternel dure à jamais ! Que le Seigneur se réjouisse de ses œuvres! 

ANALYSE DE L’ANGE PRINCIPAUTE HaH’aSh YaH

Les Principautés sont l’incarnation vivante de la Sephirah Netzach (Victoire). Or Netzach, nous l’avons vu, se manifeste sur le plan matériel sous l’apparence de Vénus. Aussi, la tradition kabbalistique attribue à l’ANGE PRINCIPAUTE HaH’aSh YaH au même titre qu’à toutes les autres principautés une tonique majeure vénusienne.

Plus encore, en nous référant à l’arbre Séphirothique des principautés, nous constatons que HaH’aSh YaH est également associée à H’essed (la Grâce). Les fonctions célestes de HaH’aSh YaH seront donc coloré une tonique mineure Jupitérienne. Ainsi, la fonction principale de L’ ANGE PUISSANCE HaH’aSh YaH: sensibiliser notre Être à l’expérience de l’amour, de l’esthétisme et de la beauté (tonique majeure vénusienne), s’exercera dans un contexte fortement imprégné de valeurs  Jupitériennes.

En raison de sa coloration Jupitériennes, le pouvoir de HaH’aSh YaH se révèle donc particulièrement efficace pour développer en nous un amour se caractérisant principalement par des sentiments sincères et authentiques, marqués par une joie profonde. De même, HaH’aSh YaH nous aide à lutter contre notre sentiment de prétention, notre désir de paraître, notre tendance aux excès, à la jouissance. Si nous sommes enclins à ne pas faire confiance à l’autre, à nous montrer méfiant et jaloux à l’excès, nous trouverons auprès de HaH’aSh YaH un soutien efficace pour réformer un tel comportement.

En fait, l’amour inspiré par HaH’aSh YaH est un amour rayonnant basé sur la confiance. Faire confiance à l’autre et certainement l’aspect le plus grave dans l’acte d’aimer dans la mesure il implique de nous une ouverture complète de nous-mêmes au risque de donner à l’autre les outils de notre propre destruction. Mais c’est dans cet amour où là transparence et l’authenticité sont recherchées, que nous prenons peu à peu conscience de la présence du divin tout fond de notre être, cet élément originel dont il est issue, cette lumière spirituelle qui fit dire à Saint Paul dans son épître Thessaloniciens : « Tous, vous êtes des fils de la lumière, tes fils du jour. ». (Thessaloniciens V, 5.)

Ainsi, fort de cet amour où la confiance en nous-mêmes et en l’autre nous amène finalement à faire confiance à Dieu, nous  réalisons que nous sommes véritablement exempt de tout danger. En d’autres termes, quelles que soient les circonstances de la vie quotidienne auxquels nous sommes confrontés, et ce, aussi difficiles soient-elles ces dernières ne peuvent, en fait toucher que l’accessoire,  l’inessentiel de notre vie. L’essentiel quant à lui invisible pour les yeux, est intouchable, inviolable, impénétrable ; il réside dans l’authenticité d’un amour que rien désormais ne peut venir entacher.

La rose que la tradition attache à HaH’aSh YaH est le chakra coronal. L’éveil à centre coronal correspond à l’ouverture de notre conscience aux plans invisibles et plus subtil. L’éveil de ce chakra en nous, nous permet de devenir capables de nous détacher du monde, de pouvoir évoluer librement par rapport à n’importe quelle situation,  aussi défavorable soit-elle. L’éveil nous offre la possibilité d’ajuster, de pouvoir nous accorder aux différentes circonstances de notre vie quotidienne, même si ces situations ne concordent pas toujours avec nos propres souhaits.

L’influence de L’ANGE HaH’aSh (YaH) illustré par un conte.

       Pour illustrer l’influence de HaH’aSh YaH sur la conscience humaine, nous avons choisi l’histoire d’Eros et de Psyché que nous rapporte la mythologie grecque En effet, cette histoire illustre bien cette nécessité de faire confiance au sein d’une relation amoureuse que la Principauté HaH’aSh YaH éveille et développe en l’homme. Ainsi, cette histoire rapporte que Psyché eut comme époux Eros, le dieu de l’amour, mais elle ne l’avait jamais vu.

       En effet, celui-ci disparaissait le jour et ne la rejoignait dans la chambre conjugale que la nuit venue, dans l’obscurité la plus profonde. Confiant cette étrange attitude à ses deux sœurs, ces dernières semèrent en son cœur l’effroi en lui déclarant que son mari pouvait bien être un horrible serpent.

       Psyché fut dès lors déchirée par le doute, ne sachant que faire. Une nuit cependant, n’y tenant plus, elle rassembla son courage et alluma la lampe. Elle regarda alors celui qui était étendu sous ses yeux. La lueur n’éclairait pas un monstre mais la plus belle des créatures. Envahie par la honte de sa folie et de son manque de confiance, Psyché trembla. Et tandis qu’elle restait penchée sur son époux, une goutte d’huile brûlante tomba de la lampe sur l’épaule du bel endormi.

       Il s’éveilla en sursaut; il vit la lumière et la déloyauté de Psyché ; et sans un mot, il s’enfuit. Elle courut derrière lui dans la nuit. Elle ne pouvait le voir mais elle entendait sa voix qui lui parlait. Il lui apprit son nom et tristement il la quitta sur ces derniers mots « l’amour ne peut vivre sans confiance.« . Le dieu de l’amour, pensa-t-elle, il était mon époux, et moi, misérable, j’ai manqué de foi en sa parole.

       Le rayon spirituel de HaH’aSh YaH nous permet d’éviter de sombrer dans le doute et la méfiance, ces perversions malheureuses, contraires à toute relation amoureuse authentique, et qui pourtant étreignirent le cœur de la pauvre Psyché. Eros l’avait pourtant avertie que si elle le voyait, elle le perdrait à jamais. Eros incarne cet amour qui, pour être parfait, exige un abandon aveugle à l’inconnu…, une démission de la suprématie de la raison face aux valeurs du cœur, une confiance en l’autre la plus grande possible. Malheureusement Psyché se laissa influencer par ses deux sœurs (le doute et la curiosité) et, par le manque de confiance dont elle fit preuve vis-à-vis de son amant, elle brisa l’amour qu’Eros lui portait.

La Magnésite ou HowLite

De couleur Blanche, elle est associée au plexus Ombilical – chakra de Sacré (Svadhisthana chakra)

ENCEN DE L’ANGE HaH’aSh (YaH

1/3 de santal : aromate de Vénus,2/3 de storax : aromate de Benjoin

    D’un point de vue technique, notons en outre que la composition de l’aromate utilisé pour l’exercice d’harmonisation varie selon la Principauté choisie. La composition est déterminée par les correspondances astrologiques et se résume ainsi pour l’ange HaH’aSh YaH : 1/3 de santal, 2/3 de Benjoin.

1 – Les proportions sont établies au volume et non au poids.

PRIERE A LA L’ANGE HaH’aSh (YaH

)Divin HaH’aSh YaH,

Qui assistez Celui qui demeure caché,

Apprenez-moi à faire confiance à l’autre

Afin que cette disposition

M’amène finalement à faire confiance à Dieu.

Je saurai alors qu’en toutes circonstances,

si difficiles soient-elles,

Mes ennemis ne peuvent atteindre

Que ce qui est accessoire et inessentiel.

O puissant HaH’aSh YaH,

Conférez-moi également l’auréole de la Vierge

Afin que je puisse distribuer

Généreusement, librement et gratuitement,

Toutes les grâces de l’amour que j’ai reçues,

Faites enfin,

Ô HaH’aSh YaH,

Qui vous réjouissez dans la lumière,

Que je puisse me détacher du monde

Afin d’être capable d’évoluer librement,

Quel que soit l’obstacle,

Sachant toujours m’appuyer pleinement sur Dieu.

Qu’il en soit ainsi Ici est maintenant

%d blogueurs aiment cette page :