L’Ange H’aBOu YaH (68)

Catégorie : né(e) en Février

Si vous êtes né(e) entre le 23 et le 27 Février

‘RaBOu YaH

L’ Ange H’aBOu YaH est votre Ange Gardien

Les mots maîtres de l’Ange H’aBOu YaH sont : prospérité et croissance. La prière à l’Ange H’aBOu YaH libère une force féconde capable de fertiliser tous les degrés de la nature. Sa prière s’utilisera tout à la  fois pour favoriser la fécondité d’une semence et pour faciliter notre prospérité. Pour que celle-ci soit véritablement efficace, lorsque nous prions pour notre propre fécondité et notre prospérité, il est nécessaire de prier également pour celles de toutes créatures du monde. 

Analyse astrologique de l’Ange H’aBOu YaH

Nous savons que les Anges sont étroitement associés à l’archétype incarné par la Lune. La tradition hermétique attribut à H’aBOu YaH (au même titre qu’à toutes les Anges) un enjeu essentiellement Lunaire nous amenant à nous placer dans une attitude d’écoute et de réceptivité face aux réalités intérieures, devenant ainsi une véritable matrice pour les incarnés et les rendent effectives dans le monde.

Plus encore H’aBOu YaH est associé secondairement à Mars. Or cette planète évoque fondamentalement notre capacité à nous libérer de l’emprise des puissances ténébreuses celle de notre ego et de sa projection extérieure : l’esprit du monde. Il est aisé d’en déduire que son principale enjeu consistera à nous amener à nous ouvrir aux forces dynamiques de libération, celles qui délivrent toute réalité de l’emprise des puissances ténébreuses, en nous faisant matrice pour les incarner et les rendre pleinement concrètes.

Dans cette perspective, H’aBOu YaH nous conféra un ressenti particulièrement vif, spontané et sûr nous amenant à reconnaître instinctivement en toute chose la vérité et ce, même dans les situations les plus compliquées. Il nous protégera contre une certaine tendance à nous ouvrir aux sollicitations qui nous entourent. Enfin, il nous aidera à combattre notre nature psychique instable suscitant des sautes d’humeur aussi brusques que violentes, passant spontanément du rire aux larmes selon l’impression du moment.

Considérant ses toniques planétaires, cette domination sera invoquée pour exalter, au niveau de notre thème astrologique, tout aspect harmonieux entre la Lune et Mars ou pour harmoniser tout aspect dissonant entre ces deux planètes.

Ce que nous  devons transcender,

Vis-à-vis de nous-m ’Aime,

Nous sommes conduit(e)  à ressentir au plus profond de notre Être et conséquemment à l’incarner à travers notre attitude et notre comportement, que nous ne possédons pas la vie en par nous-mêmes, mais que celle-ci est un don du ciel, ceci nous amenant à développer une profonde reconnaissance envers la vie.

Et non plus à exister par nous-mêmes, nous illusionnant sur le fait de croire que nous  sommes maîtres de nous-mêmes et que nous pouvons exister sans la partie  divine qui est en nous. En ce sens nous  devrons combattre divers inclination naturelles nous amenant à vouloir nous justifier face de la vie en mettant en avant nos propres efforts.

Dans notre relation.

Nous sommes encouragés(es) à développer notre attitude à ressentir instinctivement que sans l’autre nous sommes rien. Nous  découvrirons ainsi que c’est l’autre qui nous permet d’exister vraiment, à travers le rapport que nous  pouvons établir avec lui, de découvrir et d’affermir notre identité propre. Nous sommes invités(es) dés lors à rectifier notre comportement en ce sens, cessant d’exiger de l’autre quoi que ce soit en le revendiquant comme un dû.

Nous devons nous prémunir également contre diverses formes d’asociabilités, nous amenant à éliminer l’autre de notre existence, le ressentant comme un importun risquant de menacer notre propre autonomie. Nous devons aussi combattre toute tendance à ressentir de l’agressivité face à autrui, celui-ci étant systématiquement perçu en tant qu’ennemi. 

Spirituellement,

Nous sommes invités(es) à prendre conscience que nous ne sommes  absolument rien par nous-mêmes, mais que nous dépendons étroitement de notre environnement qui nous fournit tous les éléments nécessaire à notre développement et à notre survie. Nous devons donc établir avec les réalités qui t’entourent  une relation plus juste, cessant de revendiquer les ressources dont nous avons besoin comme un dû.

Par ailleurs, nous devons également nous protéger contre une certaine tendance à vouloir nous émanciper de notre environnement ou tout au moins à ne le concevoir que dans le cadre d’un rapport d’opposition, cherchant à l’exploiter et à le dominer sans jamais concevoir un rapport d’authentique complicité.

Pour vous abonner à nos articles:

%d blogueurs aiment cette page :