L’Ange Chérubin HaH YaH

Si vous êtes né(e) entre le 15 et 19 Mai

L’Ange Chérubin HaHÂ YaH

Est votre Ange Gardien

HaHÂ Yah

HaHÂ YaH en nous sert à faire véhiculer l’esprit et la forces dans notre  volonté spirituelle qui s’est accomplie antérieurement. Il nous permet également d’accéder à l’origine des choses. Il la capacité de favoriser l’accès à de nombreux  Mystères, tant dans l’univers qu’en nous-mêmes, il nous aide à extase mystique ou à la maîtrise des songes. Son énergie donne à notre esprit un point virtuel, support de conscience, nous permettant de discerner la réalité de notre perception et l’illusion de notre imagination risquant de provoquer le désarroi.

Analyse de l’Ange Chérubin HaHÂ YaH

Les Chérubin  sont l’incarnation vivante de la Séphirah Chokmah (Sagesse). Or Chokmah, nous l’avons vu, se manifeste sur le plan matériel sous l’apparence d’Uranus. Aussi la tradition Kabbalistique attribut au Chérubin HaHÂ YaH au même titre qu’à tous les autres Chérubins, une tonique majeure Uranienne.

Plus encore, en nous référant à l’arbre Sephirotique des Chérubin, nous constatons que HaHÂ Yah est également associé à Geburah (La Rigueur). Les fonctions céleste de HaHÂ Yah seront donc colorées d’une tonique mineure martienne. Ainsi, la fonction principale de ce Chérubin: Dispenser la force d’Amour (Tonique Majeur Uranienne), s’exercera dans un contexte fortement imprégné de valeurs Martiennes.

En raison de sa coloration Martienne, le pouvoir de HaHÂ Yah nous incline à aime avec force et un courage toujours renouvelés malgré les épreuves. C’est un Amour que l’on pourrait qualifier de valeureux, non pas désincarné mais toujours solidement ancré dans le monde. De même, ce Chérubin nous aide à lutter contre toute nos tendances à nous laisser aveugler (AYIN) par le fanatisme et à manifester de manière explosive beaucoup de violence. HaHÂ Yah se révèle alors une aide précieuse pour transmuter de tels comportement.

La tradition précise également que le Chérubin HaHÂ Yah est principalement responsable de l’éveil en notre être du sentiment mystique de la présence de notre Divinité en nous. C’est lui qui, messager du premier commandement du Décalogue:  » Tu aimeras Dieu de toute ton âme, de toutes tes forces et de tout ton esprit;« , est à l’origine de des noces mystiques que nous vivons illuminé par l’Esprit Saint (Binah), HaHÂ Yah exerce une fonction de réconciliation entre nous et la divinité.

Ainsi, c’est ce Chérubin qui présidera à l’incarnation du Christ (Atome Noûs) sur terre (Malkuth)et dans le Cœur de chacun de nous. Si avec Abraham une promesse d’alliance fit conclue en Dieu et les hommes, il fallut cependant attendre 42 générations ( 42 Tours de Babylone) pour que le Christ puisse trouver un milieu favorable à sa venue sur terre (Malkuth, monde physique). Quarante-deux générations, décrite par l’Apôtre Matthieu dans sa généalogie occulte de Jésus (Yeshua), pendant lesquelles les fils d’Abraham amorisèrent leur cœur afin que ceux-ci deviennent dignes de recevoir le Christ. HaHÂ Yah fut constamment à l’œuvre tout au cours de ces quarante-deux étapes Initiatiques qui permirent aux fils d’Abraham de préparer l’Incarnation du Christ.

Aujourd’hui, HaHÂ Yah continue à faire vibrer ce Feu au niveau de notre cœur, en nous transformant progressivement en nous rendant sensible aux hautes vibrations amoureuses du Christ Intérieur. Il préside ainsi au retour du Christ dans les Cœurs et proclame alors aux Célestes sons de trompettes l’établissement d’un nouvel ordre du monde.

HaHÂ Yah est également vecteur d’un charisme exceptionnel, celui des prodige (virtute prodigiorum). ce charisme nous permet, ainsi investis par les forces christique, d’accomplir des choses surnaturelles, c’est à dire en dehors des normes établies. En fait, ces choses surnaturelles préfigurent le nouvel ordre du monde proclamé par le Chérubin HaHÂ Yah . Par l’effusion de ce charisme, il soutien l’initié qui s’efforce d’agir conformément à la loi d’amour. Ceci n’est pas sans déclencher de grandes hostilités, car vivre l’amour revêt souvent un caractère scandaleux. HaHÂ Yah devient ici le guide mais aussi le compagnon de route pour nous dont l’effort consiste à conformer notre vie aux exigences impérative de l’Amour et cela, même si nous nous exposons ainsi à la critique, au rejet et au mépris de la part de ceux qui vivent encore dans l’esprit de l’Ancien monde.

En outre, sachant que les Chérubins ont pour rôle de mettre en place le milieu permettant à notre destin de s’accomplir il est bon de solliciter HaHÂ Yah si nous réussissons pas à concrétiser nos objectifs, étant confrontés à des obstacles de nature martienne. Ainsi une trop grande promptitude, une asocialité, une surexcitation, une agressivité, voire une brutalité (Qliphoth Martienne) peuvent être tempérées sous l’influence bienveillante de HaHÂ Yah. Ce dernier peut également nous aider à développer notre esprit et notre sens de l’action juste dans la réalisation d’un projet.

Ce que nous devons transcender, 

Vis-à-vis de nous-mêmes.

Nous ne devons plus nous percevoir à travers les yeux de notre petit Ego (Persona), l’image que nous donnons de nous-mêmes aux autres, de  la façon dont nous  devons plus ou moins nous  couler dans un personnage socialement prédéfini afin de tenir notre rôle social, mais à travers le cœur, prenant ainsi conscience de notre valeur vénérable, accédant à notre véritable nature et en nous extirpant conséquemment de la banalisation mortifère dans laquelle la société, notre éducation nous a enfermé.

Nous devrons éviter toutes formes de mégalomanie, nous incitant notamment à combattre toute tendance à ne juger  la valeur de la réalité qui nous entoure qu’en référence à notre propre personne, nous plaçant ainsi au centre de notre  univers et faisant graviter tout autour de nous.

Dans notre relation:

Nous sommes amenés à connaître le mystère de l’Amour en contemplant l’autre avec les yeux du cœur et à lui transmettre la force nécessaire pour qu’il s’exprime dans sa plénitude. Plus encore, nous devons accueillir le regard d’Amour que l’autre nous adresse, chacun prenant ainsi conscience de son immense valeur.

Nous devons lutter contre toute tendance à vouloir « recréer » l’autre à notre manière, l’incitant à se conformer à notre propre image en nous considérant comme le modèle à adopter et à suivre, d’où une hyper-inflation de notre petit Ego ( persona) d’autant plus dangereuse qu’elle échappe aux critères de notre raison.

Spirituellement,

Nous devons comprendre que si nous sommes une créature indigente, c’est malgré tout sur nous que notre Être intérieure, semblable à l’Être supérieur, focalise tout son Amour sur nous, nous appelant à nous unir à lui. Il nous conduit  ainsi à prendre conscience que pour lui nous sommes une Entité infiniment précieuse en raison de notre unicité.

Parallèlement, nous devons lutter contre toute tendance à nous illusionner sur notre sort, nous prenant pour un  démiurge. Nous devons éviter toutes formes de mégalomanie spirituelle nous conduisant à nous considérer comme un être d’exception, d’où un processus d’hyper-individualisation.

L’influence de HaHÂ Yah illustrée par un conte

    Pour illustrer l’influence de HaHÂ Yah sur notre conscience humaine, nous avons choisi un extrait des épopées chevaleresques de Galaad. En effet, les exploits de ce chevalier (décrit par les chroniqueurs de l’époque comme un être de pureté, sans peur et sans reproche, auréolé de sainteté, et particulièrement valeureux), décrivent admirablement cette capacité à mettre toutes ses forces dynamiques au service de l’esprit que le Chérubin HaHÂ Yah éveille et développe en Nous.

    Parmi les multiples aventures que vécut Galaad qui, encore tout jeune, partit à travers les sombres forêts et les mers profondes pour trouver la Terre Gaste et le Graal (le vase sacré qui, selon la légende, recueillit le sang du Christ crucifié), citons celui du château des jouvencelles. Un jour le jeune chevalier arriva devant un sombre château. Il y entra et découvrit sept chevaliers grossiers et débauchés qui avaient emprisonné, pour leurs honteux plaisirs, de nombreuses jeunes filles. A lui seul, Galaad chassa les scélérats et libéra les jeunes filles. Il confia la garde du château à la jeune fille de la plus haute noblesse, et afin d’assurer la sécurité des jouvencelles, il incita tous les guerriers de la région à engager leur foi pour les protéger.

    Cette aventure est d’une très grande richesse symbolique. Elle représente principalement l’exaltation de notre divinité intérieure. Pour ce faire, nous devrons d’abord, à l’image de Galaad, nous affranchir des sept péchés capitaux (les sept chevaliers débauchés – Qliphoth) afin de laisser fleurir en notre cœur (le château) les heureuses dispositions d’une conscience alors amorisée aux forces de l’esprit (ces dispositions étant représentées par les jeunes filles). Cette tâche étant fort difficile, nous devrons faire preuve de force, de dynamisme et de courage, autant de qualités que le Chérubin HaHÂ Yah éveille et développe en nous.

Pierre correspondante: l’ Ambre

Ambre

En Savoir Plus…

%d blogueurs aiment cette page :