LA NOUVELLE LUNE DES GEMEAUX

L’Ange Chérubin MaBaH (EL) nous amène  à établir une communion entre nous-mêmes et les réalités qui nous entourent, cherchant à les connaître pour mieux les goûter et y participer. Nous devons également lutter contre toute tendance à nous laisser dominer par nos désirs corrompus, cherchant à les satisfaire sous prétexte de vouloir accéder à des états transcendants de conscience.

Pour accéder à notre essence profonde, nous devons développer un esprit vif, nous incitant à nous déplacer avec un comportement dynamique, mobile et alerte, à nous montrer très sensible à notre environnement immédiat avec notre capacité à réagir instantanément aux sollicitations de notre entourage. En outre, avide de connaître le pourquoi et le comment des choses, notre intellect doit être  souple et ne pas nous enfermés dans des concepts rigide ou des idéaux établies. Tout ceci nous permet évidemment de découvrir nos valeurs intérieures, chacun des éléments de notre environnement extérieur devenant un véritable miroir reflétant les différents aspects de notre nature profonde. Plus encore, nous devons apprendre à réconcilier les contraires dans une quête de leur unité commune et à découvrir qu’une chose n’existe pleinement que dans son rapport à une réalité complémentaire. Ainsi, l’existence nous amène à établir un rapport de complémentarité dynamique entre la réalité extérieure et notre propre réalité intérieure. Notre  sens de l’adaptabilité, celui de l’échange et celui de la communication joueront alors un rôle prépondérant.

L ’Ange H’aBOu (YaH) veille sur nous et nous aide dans vos rapports intérieurs avec notre être profond. Il est à nos côtés durant cette Nouvelle Lune afin de nous aider à mieux incarner nos principes spirituels dans le monde concret de la matière. Toutefois, d’une sensibilité exacerbée, nous  ressentons sans toujours savoir quoi et pourquoi ! Alors nous pouvons obtenir l’effet inverse, c’est-à-dire ne jamais nous sentir réellement à l’aise dans le monde de l’esprit comme dans celui de la matière, restant en quelque sorte comme coincés entre les deux, dans le monde psychique. Ce monde est en fait un plan intermédiaire certes indispensable mais toujours pour permettre aux réalités spirituelles de se concrétiser sur terre. Dès lors, le mot d’ordre serait : fidèle à l’esprit mais les pieds sur terre.

                Si nous écoutons les conseils de son amour, notre sensibilité sera encore plus vive et courageuse que d’habitude, toutefois sensibilité vive ne veut pas dire céder aux impulsions aventureuses dont les conséquences pourraient nous échapper. Si nous ressentons une certaine instabilité psychique, tendance à fondre en larmes ou à bouillonner de rage selon le moment, n’hésitons pas à l’invoquer pour qu’ensemble, nous retrouvions l’équilibre qui vous fait alors défaut. En revanche, s’il nous confère le sens de l’odorat  nous conduisant vers le parfum de la sainteté ou au contraire vers les fleurs du mal, c’est pour nous aider à tourner notre âme vers le Ciel avec profit afin de nous éclairer pour  mieux bâtir notre avenir et celui des nôtres.

« Nous laisser aller à une certaine instabilité psychique et un imaginaire débridé jusqu’à déformer la réalité notamment par manque de rigueur et de vérité avec nous-mêmes ».

« Maîtriser nos ressentis et notre sphère émotionnelle en nourrissant un imaginaire créatif et concret principalement par une attitude davantage combative, courageuse, et plus juste envers autrui ».

L Ange Vertu  Principauté est DaNI  (EL) nous conduit à exprimer des désirs profonds, stables et responsables dans votre relation avec l’autre, nous focalisant ainsi sur des valeurs essentielles et fondamentales. Par ailleurs, il nous aide à lutter contre toute forme de rigidité ou froideur dans l’expression de nos désirs ainsi que contre diverses formes de puritanisme borné en ce qui concerne la sensualité et l’érotisme.

Notre être aimé nous amène à ouvrir  notre champ de conscience à des principes plus universel et à des horizons plus vastes. De ce fait, nous sommes incités à élaborer des concepts plus larges et de grands idéaux nous conduisant parfois à développer un vif attrait pour la découverte de pays étranger et lointains, un gout des voyages et de l’aventure. Ou à nous intéresser à des questions abstraites à caractère métaphysique, éthique, philosophique ou religieux. Ces attitudes ne nous sont cependant pas évidentes à priori car notre nature profonde nous porte plutôt à nous ouvrir à notre environnement immédiat et non à de vastes horizons. Toutefois, c’est en intégrant nos dispositions que nous serons progressivement amenés à vivre pleinement l’amour.

L’Ange Domination VeSHaR (YaH) nous amène à faire de notre être un temple sacré au sein duquel l’esprit viendra habiter et manifester pleinement sa grâce vivifiante, source de fécondité et d’abondance. En ce sens, nous devons lutter contre toute tendance à nous maintenir dans un état de fermeture et dans une condition profane peu propice à l’incarnation plénière de l’esprit.

Nous devons faire appel à notre discernement logique, nous permettant d’analyser les situations de manière méthodique, objective et précise, si nous voulons pouvoir contribuer efficacement au mieux-être de la société. En outre, nous devons faire preuve d’un bon esprit pratique nous permettant de répondre aux besoins des autres de manière concrète et précise, compte tenu des contingences de la situation. Toutes ces qualités nous permettront alors de nous adonner à des activités nous incitant à nous placer en communion psychique avec la communauté que nous servons sans cependant nous déconnecter des réalités concrètes et ainsi sombrer dans l’illusion. De plus, nous devons valoriser en nous une nature attentionnée, prévoyante et serviable pour pouvoir nous ouvrir vraiment à l’autre de manière authentique et véritable. En ce sens, nous devons développer notre sens du service, n’hésitant pas à utiliser nos ressources personnelles pour répondre à leurs besoins. Enfin, le désir de bien faire et le sens de la perfection seront les qualités essentielles à privilégier dans la dynamique de notre relation  avec l’être aimé.

L’ange H’aBoU (YaH) nous aide à accomplir pleinement notre mission en ressentant que nous sommes rien par nous-mêmes, mais que nous dépendons étroitement d’autrui et ultimement du Tout-Autre de qui nous recevons la vie. Nous éveillant et éveillant les autres à une perspective nouvelle, celle de l’accueil et du don, celle du partage et de l’échange.

C’est en exprimant ce que nous ressentons au plus profond de nous-mêmes que nous pouvons le mieux contribuer au bien-être de la société. A ce titre, nous sommes très souvent appelés à vivre avec beaucoup d’intensité les notions de sacrifice, d’abandon et de dépouillement en nous engageant totalement dans une cause sans compter notre temps ou nos énergies. Nous devons alors rayonner ce que nous sommes, tout en sachant parfaitement nous adapter aux mouvances de l’existence.

Sur le plan plus personnel, nous devons nous offrir à l’autre dans une attitude de communion ou de fusion. Face à l’être aimé, nous ne devons donc pas compter nos efforts, ressentant au contraire la nécessité d’appliquer au quotidien l’expérience du renoncement et du don. Dans cette perspective, nous développerons tout naturellement une nature compatissante, indulgente et bienveillante ainsi qu’une capacité à partager les souffrances de l’autre.

En nous engageant à rayonner l’amour, en sachant nous placer à l’écoute des énergies subtiles émanant de nos plans intérieurs. Nous sommes donc invités à développer une profonde réceptivité nous amenant à ressentir de fortes émotions en raison de l’acquisition progressive d’une sensibilité vive aux êtres qui nous entourent, leurs réalités retentissant alors en nous avec une force exceptionnelle. Plus encore, en éveillant notre intuition, nous saurons également percevoir et ressentir, au-delà des apparences, l’essence véritable qui anime chacun. Nous devinerons ainsi facilement ce que l’on cherche à nous cacher. Par ailleurs, nous devrons toujours avoir conscience de nos responsabilités et nous devrons ne jamais reculer devant les devoirs qu’elles nous dictent. Nous pourrons alors nous engager totalement dans une cause, ne comptant ni notre temps ni nos énergies. Nous ressentirons d’ailleurs intensément la nécessité d’appliquer au quotidien l’expérience du renoncement et du don de soi. A ce titre, nous devrons développer beaucoup de compassion, d’indulgence et de bienveillance, sachant partager les souffrances d’autrui. Nos notions de sacrifice, d’abandon et de dépouillement étant alors vécues avec beaucoup d’intensité. Enfin, nous nous entourerons spontanément de personne ayant besoin de nous. Ni égoïste, ni individualiste, nous compterons dès lors parmi ceux qui s’appartiennent le moins, sachant faire taire nos intérêts personnels au profit de l’intérêt général ou, plus simplement, de l’intérêt d’autrui.

Pascal Mikael Huot

%d blogueurs aiment cette page :