LA DIMENSION PSYCHOLOGIQUE DE LA BALANCE

    Sur un plan psychologique, le signe de la Balance nous invite à nous mettre à la recherche d’un équilibre, nous amenant à peser soigneusement et longuement les arguments en faveur du pour et du contre avant de prendre une décision (de manière à ne léser aucun des partis). A ce titre, le sens de la justice est toujours prépondérant, chacun devant nécessairement recevoir la part qui lui revient.

    En outre, lorsqu’il s’allie aux valeurs du cœur, ce sens de la justice nous amène à pacifier, à concilier et à aplanir les divergences de manière à réduire les distances que chacun est enclin à poser vis-à-vis des autres favorisant ainsi le développement d’un sens du tact et de la diplomatie.

    Cette attitude adopte même parfois la forme d’une véritable communion affective sachant allier harmonieusement la raison et les valeurs du cœur. Aussi, ce signe prédispose à nous ouvrir à l’expérience de l’amitié et de l’amour. Plus encore, l’existence perd tout son sens lorsqu’elle ne comporte pas cet élément nécessaire à l’épanouissement de l’être.

    Valorisant ainsi la relation amoureuse, nous sommes enclins à porter le sens de l’engagement, du respect mutuel et de la fidélité à leur plus haut niveau d’expression. Lorsque nous nous engageons dans une relation avec autrui, celle-ci doit donc forcément s’établir sur des bases solides de transparence, de complicité et de tolérance.

    En outre, la relation à l’autre est toujours envisagée dans une perspective d’échange et de partage. Enfin, le signe de la Balance favorise le développement de goûts artistiques et esthétiques (la beauté témoignant d’une harmonie existante entre la forme et l’essence).

    Lorsque le signe de la Balance est maléficié, il favorise le développement d’une incapacité à gérer convenablement le besoin d’équilibre et d’harmonie qu’il suscite d’autre part. Ainsi, il nous conduit à perdre beaucoup de temps et d’énergie à peser le pour et le contre, tentant de rendre une décision en ménageant à la fois nos propres intérêts et les susceptibilités d’autrui. Refusant de prendre parti, nous nous révélons finalement incapable de rendre une décision.

    En ce sens, l’influence maléficiée de ce signe suscite toujours un comportement hésitant, laxiste, irresponsable et manquant d’envergure. Plus encore, il peut même nous inciter à poser des actes contraires à nos principes pour préserver l’harmonie dans nos rapports avec les autres. En ce sens, il peut aussi nous amener à exprimer exclusivement les facettes de notre personnalité susceptibles de correspondre à l’autre tout en mettant à l’écart toute dimension pouvant être source de tension.

    Enfin, il peut nous conduire à ne percevoir en l’autre que les éléments avec lesquels nous sommes en harmonie. Dans tous les cas, il en résulte un comportement singulièrement hypocrite. En outre, fondée sur un rapport de fausseté, l’apparente harmonie ainsi générée ne peut demeurer dans une perspective à long terme. En effet, tôt ou tard, la réalité réapparaît, générant alors chez l’autre le violent sentiment d’avoir été trompé ou trahi.

    Enfin, placé sous l’influence maléficiée de la Balance, nous pouvons nous laisser aveugler et piéger par les apparences sans discerner ce qui s’y dissimule derrière. Aussi, nous développe parfois un intérêt excessif pour notre apparence et l’esthétisme de notre présentation sans comprendre que seule la beauté intérieure peut conférer au corps un véritable éclat.

%d blogueurs aiment cette page :