KEVAQ(YaH) KHAVAQUIAH – SON INFLUENCE

L’influence de KEVAQ(YaH) illustré par un conte.

Pour illustrer l’influence de KEVAQ(YaH) (Chavaquiah) sur la conscience humaine, nous avons choisi la légende nordique du roi Llud. En effet, cette histoire décrit bien cette capacité à agir en sachant gérer ses ressources que ce Seraphim KEVAQ(YaH) éveille et développe en nous. Ainsi, ce conte rapporte que le roi Beli le Grand avait quatre fils. A sa mort, l’aîné, Llud, avait hérité de la couronne royale.

    Pendant son règne en Bretagne Bleue (l’actuelle Angleterre), il se montra juste et bon ; c’est pourquoi on le nomma : le Généreux. Toutefois, au cours de son règne, il dut faire face à trois grandes calamités. L’une de ces calamités fut la disparition des provisions de nourriture. Le roi Llud les avait entassées dans ses caves pour les jours de disette. Pendant la nuit, des montagnes de viande et de blé disparaissaient comme par enchantement. Le matin, les caves étaient retrouvées vides.

    Devant ce fléau, le roi Llud décida de rendre visite à son frère Llevelys le sage pour lui demander son aide. Llevelys réfléchit et lui dit que le coupable était sans doute le sorcier géant. Il lui conseilla alors de se cacher dans la cave près des provisions, armé de son épée et guettant son arrivée. Il lui précisa cependant que ses chansons étaient envoûtantes et qu’elles avaient le pouvoir d’endormir ceux qui les écoutaient. Aussi, il valait mieux prendre près de lui un pichet rempli d’eau fraîche pour s’asperger au moment où le sommeil viendrait.

    Llud embrassa Llevelys et s’en revint dans son royaume. Il prépara dans la cave à provisions une cruche d’eau glacée et se cacha dans l’ombre. Il ne tarda pas à entendre au loin une étrange chanson et il sentit peu à peu le sommeil l’envahir. Il s’aspergea vite d’eau froide pour rester éveillé et dut répéter par trois fois ce geste. Le sorcier géant entra alors dans la cave, il tenait à la main un panier magique dans lequel il entassait viande, blé et tonneaux comme si le panier n’avait pas de fond.

    Llud brandit son épée et se jeta sur l’intrus. Une terrible lutte s’ensuivit à l’issue de laquelle le géant tomba à genoux et demanda au roi qu’il l’épargne en échange de quoi il lui serait fidèle jusqu’à la mort. Llud le toucha de son épée et ordonna au géant de lui jurer fidélité. Le sorcier jura de ne pas trahir le roi. Et jamais le souverain n’eut de plus fidèle et de plus honnête serviteur.

    Ce sorcier géant symbolise les tendances destructrices et négatives inhérentes à l’être humain. Ces tendances épuisent toutes les énergies (réserves de nourriture) de la personnalité humaine, énergies mises à la disposition de celle-ci afin qu’elle puisse normalement exprimer les impulsions de l’esprit. En outre, ce sorcier possède la faculté d’envoûter l’être humain par son chant. La nature instinctuelle de l’homme tend en effet à asservir l’individu à ses vils penchants en endormant, illusionnant et trompant sa raison.

    Toutefois, sous l’influence de KEVAQ(YaH), Llud réussira à vaincre ce sorcier, non en le détruisant mais en le maîtrisant et en l’utilisant pour son propre profit (fructification des ressources qui lui sont proposées même si celles-ci s’avèrent a priori contraire aux objectifs poursuivis). Llud finira même par récompense le sorcier de ses bons services.

%d blogueurs aiment cette page :