Introduction

Les douze commandements

Deutéronome 5: 5-23 (Moïse):

Et Moïse convoqua tout Israël, et leur dit: Ecoutez, Israël, les statuts et les ordonnances que je dis en entendant ce jour, et vous les apprendrez et prendrez soin de les mettre en pratique. L’Éternel, notre Dieu, a fait une alliance. Ce n’est pas avec nos pères (intérieurs) que l’Éternel a fait cette alliance, mais avec nous, qui sommes tous ici (avec le ego) vivant ce jour. L’Éternel a parlé avec vous face à face à la montagne, hors du feu, pendant que je me tenais (par volonté) entre l’Éternel et vous en ce temps-là, pour vous annoncer la parole de l’Éternel; car vous aviez peur à cause du feu, et vous (à cause de votre état égoïste) n’êtes pas monté dans la montagne. Il a dit: Je suis l’Éternel, votre Dieu, qui vous ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude.

1. Vous n’aurez pas d’autres dieux devant moi.
Vous ne vous ferez pas une image taillée, ni aucune ressemblance avec quoi que ce soit qui est dans le ciel en haut, ou qui est sur la terre en dessous, ou qui est dans l’eau sous la terre; vous ne vous prosternerez pas devant eux ni ne les servirez; car je suis un Dieu jaloux, visitant l’iniquité des pères sur les enfants à la troisième et quatrième génération de ceux qui me haïssent, mais montrant un amour constant à des milliers de ceux qui m’aiment et gardent mes commandements.
2. Tu ne prendras pas le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain, car l’Éternel ne rendra pas innocent celui qui prend son nom en vain.
3. Observez le jour du sabbat , pour le sanctifier, comme l’Éternel, votre Dieu, vous l’a commandé. Vous travaillerez six jours et vous ferez tout votre travail; mais le septième jour est un sabbat pour l’Éternel, votre Dieu; vous ne ferez aucun travail, ni vous, ni votre fils, ni votre fille, ni votre serviteur, ni votre servante, ni votre bœuf, ni votre âne, ni aucun de vos troupeaux, ou le voyageur qui est dans vos portes, que votre domestique et votre servante se reposent aussi bien que vous. Tu te souviendras que tu étais serviteur au pays d’Égypte, et que l’Éternel, ton Dieu, t’a fait sortir de là avec une main puissante et un bras étendu; c’est pourquoi l’Éternel, votre Dieu, vous a ordonné d’observer le jour du sabbat.
4. Honore ton père et ta mère , comme l’Éternel, ton Dieu, te l’a commandé; afin que vos jours se prolongent, et qu’ils vous accompagnent bien, dans le pays que l’Éternel, votre Dieu, vous donne.
5. Tu ne tueras pas .
6. Vous ne commettez pas non plus la fornication .
7. Ni ne vous voler .
8. Vous ne porterez pas non plus de faux témoignage contre votre prochain.
9. Tu ne convoiteras pas non plus la femme de ton prochain – adultère ;
10. et vous ne convoitez pas la maison de votre voisin, son champ, ou son domestique, son bœuf, ou son âne, ou quoi que ce soit qui soit à votre voisin.
Ces paroles que l’Éternel a prononcées à toute votre assemblée sur la montagne, au milieu du feu, de la nuée et des ténèbres épaisses, à haute voix; et il n’ajouta rien de plus. Et il les écrivit sur deux tables de pierre, et me les donna.
Deutéronome 6: 4-6 (Moïse):
Écoute, Israël! L’Éternel, notre Dieu, est un seul Éternel; et tu aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur et de tout ton âme, et de toutes vos forces.

Deutéronome 6: 4-6 (Moïse):

Écoutez, O Israël: Le SEIGNEUR, notre Dieu, est un SEIGNEUR; et tu aimeras le SEIGNEUR, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute tes forces.

Marc 12: 28-34 (Jésus):

Et l’un des scribes est venu et les a entendu discuter les uns avec les autres, et voyant qu’il leur répondit bien, il lui a demandé:
«Quel commandement est le premier de tous?»
Jésus a répondu: «Le premier est le suivant:
Écoutez, O Israël: le Seigneur notre Dieu, le Seigneur est un; et tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout mental et de toute ta force.
Le second est ceci:
«Tu aimeras ton prochain comme toi-même».
Il n’y a pas d’autre commandement supérieur à ceux-ci.
Et le scribe lui dit:
«Vous avez raison, Maître, vous avez vraiment dit qu’il est un, et il n’y a pas d’autre que lui, et de l’aimer avec tout le cœur, et avec toute la compréhension, avec toute la force, et d’aimer le prochain comme soi-même, est beaucoup plus que l’ensemble de toutes les offrandes et sacrifices.»
Et quand Jésus a appris qu’il a répondu judicieusement, il lui a dit:
Vous n’êtes pas loin du royaume de Dieu.
Et après cela, personne n’a osé lui poser de question.

Samael Aun Weor tiré du « Le Mystère de la Fleuraison d’Or »:
Il n’est pas impertinent de mettre l’accent sur l’idée transcendantale que deux autres commandements existent dans l’ésotérisme de Moïse.
Je parle des onzième et douzième commandements qui sont intimement liés aux Arcane 11 et 12 de la Kabbale.
Le premier d’entre eux, c’est-à-dire le onzième, a son expression classique dans le Dharmam Chara Sanskrit: «Tu accompliras ton devoir».
Rappelle-toi, lecteur bien-aimé, qu’il est de ton devoir de chercher le chemin étroit, resserrés et difficile qui mène à la lumière.
Ainsi, l’Arcane 11 du Tarot révèle ce devoir: la force merveilleuse qui peut dominer et retenir les lions de l’adversité est essentiellement spirituelle. Pour cette raison, cet Arcane est représenté par une belle femme qui, sans aucun effort visible, ouvre la terrible gueule du Lion, le puma terrifiant, le lion furieux avec ses jolies mains.
Le onzième est lié et entrelacé avec le douzième commandement de la Loi de Dieu illustré par l’Arcane 12 : «Tu feras briller ta lumière».
Pour que la lumière qui constitue l’Essence, qui est embouteillée à l’intérieur du «Moi», étincelle et brille, elle doit être libérée. Ce n’est possible que grâce à l’Annihilation Bouddhiste, en dissolvant l’ego.

%d blogueurs aiment cette page :