Arcane 2: La prêtresse

Catégorie: Les Vingt-Deux Arcanes du Tarot et de l’Hébreux

Écrit par: Instructeur gnostique

Lettre hébraïque Beth

Les versets 9 à 16 du Psaume 119 commencent par Beth:

במה יזכה־נער את־ארחו לשמר כדברך׃

בכל־לבי דרשתיך אל־תשגני ממצותיך׃

בלבי צפנתי אמרתך למען לא אחטא־לך׃

ברוך אתה יהוה למדני חקיך׃

בשפתי ספרתי כל משפטי־פיך׃

בדרך עדותיך ששתי כעל כל־הון׃

בפקדיך אשיחה ואביטה ארחתיך׃

בחקתיך אשתעשע לא אשכח דברך׃

Les versets 9 à 16 du Psaume 119 commencent par Beth :

09. Par quels moyens un jeune homme purifiera-t-il son chemin pour le garder selon ta Parole ?
10. Je t’ai cherché de tout mon cœur ; ne me laisse pas m’éloigner de tes commandements.
11. J’ai caché ta Parole dans mon cœur afin de ne pas pécher contre toi.
12. Béni sois-tu Oh Yod-Havah, apprends-moi tes statuts.
13. J’ai déclaré tous les jugements de ta bouche avec mes lèvres.
14. Je me suis réjoui du chemin de vos témoignages comme de toutes les richesses.
15. Je méditerai sur vos préceptes ainsi je respecterai vos voies.
16. De tes statuts je me réjouirai, je n’oublierai pas ta Parole.

Arcane 2

Extrait de l’Alchimie et de la Kabbale de Samaël Aun Weor

Étudions maintenant l’équilibre magique du deuxième arcane du tarot.

Le corps physique est organisé par les éléments. L’Intime émanait de l’Étoile Intérieure qui nous a toujours souri ; Il est polarisé positivement. Le Corps Physique est l’ombre négative de l’Intime.

L’Esprit et la Matière vivent dans un combat éternel. Lorsque l’Esprit vainc la matière, l’Esprit devient alors un Maître. Maya (illusion) ne pourrait pas exister sans la dualité. La force et la matière sont deux modalités d’une même chose : l’énergie. La matière est une énergie déterminée et un déterminant de nouvelles ondulations. L’évolution est un processus de complication de l’énergie dont l’aboutissement est le Macrocosme et le Microcosme. L’univers est Maya (illusion). L’univers existe à cause du Karma et c’est une masse d’ombres flottantes.

Lorsque l’Esprit (l’Intime) se libère de la Maya, il retourne à l’Ayin Soph de la Kabbale. Dans la dernière synthèse, chaque Être n’est qu’un atome super divin de l’Espace Abstrait Absolu. Cet atome est l’Ayin Soph.

Les dieux ineffables de l’Ayin Soph sont au-delà de toute compréhension pour nous. L’esprit humain est pour les dieux de l’Ayin Soph ce que sont pour nous les activités du règne minéral. Au sein de l’Ayin Soph, seule l’unité de vie règne ; c’est le bonheur suprême. L’univers est dualité, Maya/Souffrance. Nous devons nous libérer du Binaire et retourner dans l’unité de la vie. Il est urgent de dépasser les manifestations douloureuses de Maya. Une science existe ; avec elle, nous pouvons déchirer le voile de Maya et retourner dans l’Ayin Soph ; que la science est l’Alchimie.

Le Dr Arnold Krumm-Heller a déclaré : « Un chimiste a oublié un anneau d’émeraude qui était proche d’un petit tube à essai contenant du radium. Après quelques semaines, il a vu que l’émeraude s’était absolument transformée en une autre pierre inconnue pour lui. Par la suite, il laissa volontairement d’autres pierres comme des rubis, des zéphyrs, etc., en contact avec le radium : sa surprise fut grande lorsqu’il découvrit qu’au bout de peu de temps ces pierres avaient absolument changé de couleur ; les bleus étaient devenus rouges et les rouges en vert. Le docteur Krumm Heller poursuit en disant : « Messieurs, savez-vous ce que signifie la première affirmation que je viens de mentionner (puisque je ne considère pas qu’elle soit scientifiquement établie) ? Cela signifie que Shakespeare avait raison lorsqu’il a dit qu' »il existe beaucoup de choses entre le ciel et la terre que notre conscience scolastique ne soupçonne même pas« , et la science de l’alchimie renaît en corroborant les transmutations des métaux. L’homme et la femme doivent équilibrer leurs forces ; ils doivent devenir alchimistes, afin qu’ils puissent retourner à l’Ayin Soph. Circé offre la coupe tentante et Ulysse la repousse avec son épée. Le signe sacré de l’infini représente le cerveau, le cœur et le sexe du Génie Planétaire. Cette lutte est terrible, cerveau contre sexe, et sexe contre cerveau, et ce qui est encore plus terrible et douloureux, cœur contre cœur. Tu sais ça.

Les Maîtres avaient l’habitude de placer trois coupes de Gloire, trois coupes d’Alchimie sur les Autels des Temples de la Loge Blanche. Chacune de ces trois Coupes Sacrées du Temple contient un baume précieux : le Baume Rouge est le Feu, le Baume Bleu est l’Eau et le Baume Blanc est l’Esprit Universel de Vie.

Ida et Pingala sont les canaux par lesquels les atomes de Feu et d’Eau montent ; l’Esprit saisit la canne avec sept nœuds (cette canne est la moelle épinière). Quand l’homme et la femme apprennent à éviter le spasme sexuel et l’éjaculation de l’Ens Seminis, alors le Serpent Igné de nos Pouvoirs Magiques s’éveille. Si tu veux retourner auprès du père qui est en secret, tu dois d’abord retourner dans le sein de ta Divine Mère Kundalini. Vous devez élever le Serpent de Vie à travers votre canal médullaire. C’est l’Alchimie.

Alchimie : Vous avez oublié votre Mère Divine Kundalini. Vous devez adorer la Déesse Mère Divine et Bienheureuse du Monde. Vous avez été ingrat envers votre Mère Cosmique ; Elle est la Vierge de tous les cultes religieux ; Elle est Isis, Marie, Cybèle, Adonia, Insobertha, etc. La Pierre de Grâce est entourée de neuf montagnes délicieuses ; cette pierre est le sexe. Si vous voulez retourner dans le sein de votre Mère Divine, vous devez travailler avec la Pierre Philosophique – le Sexe.

Les Mayas ont déclaré que dans le premier ciel Dieu, le Verbe, avait tenu sa pierre, avait tenu son serpent et avait tenu sa substance. Uniquement avec l’Arcane A.Z.F. Le Verbe peut-il devenir chair pour saisir à nouveau sa pierre, son serpent et sa substance. Ensuite, nous retournerons dans l’Ayin Soph ; nous retournerons dans l’Unité de Vie. Vous êtes les enfants de la Veuve, votre Divine Mère est maintenant une Veuve, mais lorsqu’elle monte par le canal médullaire, elle est fiancée à l’Éternel Bien-Aimé. Votre Mère Divine est le deuxième Arcane, la Papesse du Tarot. Elle est couronnée d’un diadème. La tête de la Divine Mère est entourée d’un voile. Vous devez être courageux et lever le voile d’Isis. Notre devise gnostique est Thelema (volonté).

La Mère porte son fils (le Verbe) dans ses bras ; et elle est assise entre les deux colonnes qui symbolisent l’homme et la femme. Adorez la Vierge de la Mer mes frères. La Mère Divine apparaît dans le deuxième Arcane faisant le signe ésotérique sacerdotal avec sa main. Étudiez dans le Livre Sacré de votre Mère Divine. « Demandez et il vous sera donné. Frappez et l’on vous ouvrira. (Matthieu 7 : 7) Votre Mère Divine peut accorder les pouvoirs occultes tant désirés. Priez votre Divine Mère ; pratiquez vos exercices ésotériques; vous pouvez demander à votre Mère adorée la Clairvoyance, la Télépathie, la Clairaudience, les facultés de Projection Astrale, etc. Vous pouvez être sûr que votre Divine Mère écoutera vos supplications. Vous devez méditer profondément chaque jour sur votre Mère Divine, en priant, en suppliant. « Vous devez être dévoré par le Serpent. » Un (1) est l’homme, deux (2) est la femme ; l’homme est une colonne la femme est l’autre colonne du temple. Les deux colonnes ne doivent être ni trop proches ni trop éloignées ; il doit y avoir suffisamment d’espace pour que la lumière puisse passer entre eux.

Il faut transmuter le Plomb de la Personnalité en Or Pur de l’esprit, c’est l’Alchimie. La lune doit se transformer en soleil. La Lune est l’Âme ; le Soleil est le Christ Intérieur. Nous avons besoin d’être Christifiés. Aucun être humain ne peut retourner au Père sans avoir été dévoré par le Serpent. Personne ne peut être dévoré par le Serpent sans avoir travaillé dans la Forge Flamboyante de Vulcain (Sexe). La Clé de la Christification est l’Arcane A.Z.F. Le mantra de l’Arcane A.Z.F. est I.A.O. – I (Ignis), Feu, A (Aqua) Eau, O (Origo), Principe, Esprit.

Mars descend dans la Forge Flamboyante de Vulcain afin de retremper son épée et de conquérir le cœur de Vénus, Hercule descend afin de nettoyer les écuries d’Augias avec le Feu sacré et Persée descend afin de couper la tête de Méduse. Rappelez-vous disciples bien-aimés que notre Mère Divine est Nout et sa parole est (56) cinquante-six. Ce nombre est Kabbalistiquement ajouté comme suit : 5 6 = 11, puis 1 1 = 2. L’un est le Père ; deux est Elle, Nout, la Mère Divine Kundalini.

Exercice

  1. Allongez-vous sur votre lit, face vers le haut et avec votre corps détendu.
  2. Atteignez l’état de sommeil en méditant sur le Serpent Sacré qui habite le Chakra Coccygien.
  3. Ensuite, priez de tout votre cœur, en méditant sur la prière rituelle sacrée suivante :

INVOCATION

Sois toi, ô Hadit, mon secret, le mystère gnostique de mon Être, le point central de ma connexion, mon cœur lui-même, et fleuris sur mes lèvres fertiles, fait Verbe !

Là-haut, dans les Cieux infinis, dans la Hauteur profonde de l’inconnaissable, la lueur incessante de la Lumière est la beauté nue de Nout. Elle s’allonge, elle se penche dans une extase délicieuse, pour recevoir le baiser de ferveur secrète de Hadit. La sphère ailée et le bleu du Ciel sont à moi.

O.A.O. KAKOF NA. KHONSA

O.A.O. KAKOF NA. KHONSA

O.A.O. KAKOF NA. KHONSA

Ces mantras ont le pouvoir de transmuter notre énergie sexuelle en lumière et en feu au sein du laboratoire alchimique du corps humain. Cette prière avec ses mantras peut être utilisée dans la magie sexuelle. Cette prière avec ses mantras est un indice tout-puissant pour méditer sur notre Mère Divine.

Le Maître Huiracocha (Dr Krumm-Heller) a déclaré ce qui suit dans son Roman Rosicrucien : « Lorsque l’homme rejoint la femme dans l’acte secret, il devient un Dieu puisqu’il se convertit en un Créateur en ce moment. Les voyants déclarent que dans ces moments précis d’amour, les deux êtres sont vus enveloppés par un éclat de lumière brillant; ils sont enveloppés par les forces les plus subtiles et les plus puissantes qui soient dans la nature. Si l’homme et la femme savaient se retirer sans le spasme et conserver une telle vibration, alors ils peuvent opérer avec elle en tant que Magicien afin de se purifier et d’obtenir tout. Mais s’ils ne savent pas retenir une telle lumière, elle se retirera d’eux pour se lancer dans les courants universels, laissant cependant derrière eux les portes ouvertes pour que le mal puisse s’introduire en eux. Alors l’amour se convertit en haine, leur illusion est suivie de tromperie.

Avec la prière mantrique que nous avons enseignée dans cette leçon, nous retenons cette brillante lumière cosmique qui enveloppe le couple humain dans ce suprême moment d’amour à condition d’éviter, par tous les moyens, l’éjaculation de l’Ens Seminis. Les mantras de cette invocation ont le pouvoir de transmuter les énergies créatrices en Lumière et Feu.

Les célibataires peuvent aussi transmuter et sublimer leurs énergies sexuelles et les porter au cœur avec cette prière et ces mantras. Vous devez savoir que dans le Temple du Cœur, les énergies créatrices sont mélangées aux forces du Christ et par la suite elles s’élèvent vers les mondes supérieurs. Le Christ Intérieur vit dans le Temple du Cœur. La Croix de l’Initiation est reçue dans le Temple du Cœur. Cette prière mantrique est aussi une formule de pouvoir sacerdotal que le Magicien utilise dans ses pratiques de méditation interne afin d’arriver aux pieds de sa Mère Divine. Si la méditation est parfaite, votre Adorable Mère entendra votre appel et elle viendra à vous ; alors vous pourrez converser avec elle de choses ineffables, paradisiaques. Elle est Devi Kundalini ; Elle est la Papesse du Tarot. La Mère Divine est toujours à l’écoute de ses fidèles. Dans la terre sacrée des Vedas, Ramakrishna était l’un de ses plus grands dévots.

Vous souhaitez atteindre les hauteurs de Nirvikalpa-Samadhi ? Avez-vous besoin de développer Anubhava (perception de votre Dieu Intérieur en méditation) ? Voulez-vous la science Jinn? N’oubliez pas que vous avez une mère adorable.

– Matthieu 7 :7

« Demandez et il vous sera donné. Frappez et l’on vous ouvrira.

La lettre Beth

Écrit par un instructeur gnostique

Qui dans la Kabbale symbolise la maison de Dieu

Beth, numéro deux. Beth signifie maison. Le sens de la création est de construire une maison pour Dieu, car un homme sans maison n’est pas un homme, nous devons donc construire la conscience ou l’âme (corps solaires astral, mental et causal = trois lettres Vav), qui est la maison . Cela nous permet d’incarner l’âme humaine afin que nous puissions épouser l’âme divine au sein de laquelle brillent les feux divins de notre Dieu le plus intime !

– Exode 25 : 8

« Et qu’ils fassent de moi un sanctuaire ; afin que je puisse habiter parmi eux.

– Isaïe 56 : 7

« Car ma maison sera appelée une maison de prière pour tous. »

Selon la Kabbale, les âmes des justes sont 36 – 3 plus 6 = 9 (la neuvième sphère, Yesod), ce qui signifie que dans Yesod, le sexe est l’endroit où le Saint-Esprit reçoit le Rouach des Elohim afin de créer l’être humain dans l’image d’Aleph! Les âmes des justes sont toutes ces âmes chastes qui transmutent leurs énergies créatrices sexuelles en lumière et en feu, sont celles qui transmutent l’essence même du Christ (qui est l’énergie cosmique de l’Ayin Soph Aur, l’Absolu Solaire, le Lion du tribu de Juda, la constellation du Lion).

– Matthieu 21 : 13

Ma maison (le corps physique) sera appelée la maison de prière ; mais vous en avez fait un repaire de voleurs.

– Marc 14 : 58.

Nous l’avons entendu (le Christ Solaire) dire : Je détruirai ce temple qui est fait de mains, et dans trois jours j’en construirai un autre fait sans mains.

– Jean 2:19-21

« Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. » Alors les Juifs dirent : « Il a fallu quarante-six ans pour construire ce temple, et le relèverez-vous en trois jours ? Mais il parlait de (Beth) le temple de son corps

Aleph (les trois Souffles Akashiques) a dit :

– Genèse 1 : 28

Qu’ils (homme et femme) fassent de moi un sanctuaire ; afin que je puisse habiter parmi eux. Ainsi, à Briah, Binah induite par la motivation divine d’Aleph (le Rouach Elohim) a créé l’Homme au moyen de Daath à leur propre image, afin qu’ils puissent avoir leur demeure dans la matière (la Mère). Aima Elohim, Maha Kundalini a rempli son commandement et s’est élevé à travers la colonne vertébrale de l’homme et de la femme et a créé le corps astral, le corps mental et le corps causal, ainsi l’âme humaine est entrée dans leurs corps physiques « Beth« . « Et Elohim les bénit, et leur dit : Soyez féconds, multipliez, et remplissez la terre, et soumettez-la ; et dominez sur les poissons de la mer, et sur les oiseaux du ciel, et sur tout être vivant qui se déplace sur la terre.

Lorsque le Christ-Chokmah descend avec Tiphereth (l’âme humaine) dans le corps physique, c’est à ce moment que le Fils de l’homme descend pour juger les péchés du monde (les corps physique, vital, astral et mental de l’homme terrestre) ; c’est la descente du Christ-Chokmah dans les Klipoth ou l’Enfer afin de purifier les eaux passionnelles de l’homme terrestre et d’en faire un parfait temple « Beth » pour Kether, le Père de toutes les Lumières.

Et ici le Fils de l’Homme crie :

Psaume 69 : 1-9

Sauve-moi, Oh Elohim ; car les eaux (passionnelles) sont entrées dans mon âme (animale) (Nephesh). Je m’enfonce dans un bourbier profond, où il n’y a pas de position debout : je suis entré dans les eaux profondes (du désir), où les flots me débordent.

Je suis las de pleurer : ma gorge (dans Daath) est sèche : mes yeux tombent en panne pendant que j’attends mon Dieu.

Ceux (mes ego de luxure) qui me haïssent sans cause, sont plus que les cheveux de ma tête : ceux qui me détruiraient, étant mes ennemis à tort, sont puissants : alors j’ai restauré ce que je n’ai pas enlevé.
Oh Elohim, tu connais ma folie ; et mes péchés ne vous sont pas cachés.

Que ceux qui t’attendent, ô YHVH Sabaoth, n’aient pas honte à cause de moi : que ceux qui te cherchent ne soient pas confondus à cause de moi, ô Dieu d’Israël.

Car à cause de toi j’ai porté l’opprobre ; la honte a couvert mon visage. Je suis devenu un étranger pour mes frères et un étranger pour les enfants de ma mère.

Car la passion de ta maison m’a rongé ; et les outrages de ceux qui t’ont insulté sont tombés sur moi. –



Le Merkabah, le Sahu égyptien, À Soma Heliakon, les Corps Solaires se construisent et se purifient lorsque l’homme terrestre devient absolument mort dans son ego ; c’est ici que la volonté de Dieu (Kether) atteint son accomplissement.

Egyptian Sahu

Seuls les maîtres ressuscités peuvent amener Kether et l’Ayin Soph à habiter dans leur maison (esprit, âme, esprit et corps) et profiter de Paranishpana, le bonheur absolu. Seuls les Maîtres ressuscités deviennent les véhicules de Kether, Chokmah et Binah. Seuls les Maîtres ressuscités peuvent accorder les bénédictions de l’Ayin Soph (Aelohim) à l’humanité. Ils deviennent le Chef de n’importe quelle Maison (c’est-à-dire le Chef de toute Religion Authentique dont la doctrine vibre de la grande réalité de la vie libre dans son mouvement) et confèrent ainsi un vrai bonheur à toutes les âmes.

Philosopher's stone

Pierre des philosophes

– Matthieu 7 : 24-27

C’est pourquoi quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, je le comparerai à un homme sage, qui a bâti sa maison sur un roc : Et la pluie est tombée, et les torrents sont venus, et les vents ont soufflé et ont frappé cette maison ; et il ne tomba pas : car il était fondé sur un rocher (la pierre philosophale de Yesod – le sexe). Et quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera comparé à un homme insensé, qui a bâti sa maison sur le sable (de croyances et de théories) : Et la pluie est tombée, et les inondations sont venues, et les vents souffla et frappa cette maison; et il tomba, et grande fut sa chute.

Lecture de l’Arcane 2

Nous allons parler du deuxième Arcane du Tarot, appelé la Prêtresse, lié à la lettre Beth de l’alphabet hébreu, et au chiffre deux. C’est le grand Arcane lié à la Mère Divine Aima Elohim. La Mère Divine Kundalini, qui est aussi appelée Prakriti, Mahaprakriti, est la matrice d’où tout émerge. Il s’agit ici d’expliquer le binaire ou la dualité, qui émerge de l’unité. Lorsque nous regardons l’image du deuxième Arcane, nous voyons clairement que tout cela est lié à la dualité, à commencer par la Prêtresse, qui symbolise la Mère Divine Aima Elohim.

Il est bon de se rappeler que dans la dernière conférence l’orateur a très bien expliqué que le magicien et le prêtre, c’est la même chose. Le sens du magicien est prêtre, le sens du prêtre est un magicien; celui qui exerce la domination de la nature, la nature interne et externe. Et évidemment, lorsque nous étudions la prêtresse, nous étudions l’aspect féminin de ce magicien, qui est la prêtresse, la femme. Comme ci-dessus, donc ci-dessous; comme ci-dessous, donc ci-dessus. Vous voyez qu’il y a deux colonnes qui représentent l’homme et la femme, et nous allons vous expliquer pour comprendre comment cette carte est liée à l’univers et à l’être humain.

La lettre Beth est la première lettre que vous trouvez dans le livre de la Genèse. N’oubliez pas que la Genèse vient de « générer, créer » et que « Bereshith« , qui est le premier mot du livre de la Genèse en hébreu, commence par Beth. Et le monde de la création, qui est le monde de Briah, commence avec Beth. Et Binah, qui est le Saint-Esprit ou la troisième Sephirah, commence par Beth. Cela nous invite vraiment à réfléchir, car vraiment, Binah est en relation avec la création, Briah, avec Bereshith, car c’est le début ou la manière dont l’univers se développe.

Lorsque nous expliquons la nature de Dieu, nous arrivons toujours à la conclusion que Dieu n’a pas de forme, mais nous devons étudier ce que les gens appellent Dieu, car rappelez-vous qu’en hébreu, le premier mot que vous trouvez dans la Bible pour Dieu est Elohim. Plusieurs fois, nous avons expliqué que Elohim ou Eloim est un mot féminin, Eloah, avec une terminaison plurielle masculine (-im). Ainsi, lorsque nous disons « Elohim », nous disons « Dieux et Déesses ». Mais El lui-même est masculin, donc lorsque le mot Elohim est écrit dans le livre de la Genèse, de nombreux traducteurs l’interprètent simplement comme « Dieu ». Mais la vraie traduction devrait être « Dieux et Déesses« , car Elohim est un mot pluriel, qui englobe le féminin et le masculin ensemble.

Le nombre un est masculin et le nombre deux est féminin. Le nombre deux émerge de l’unité, qui est en réalité dans l’unité. Mais le nombre deux, la dualité, est la manière dont la divinité se multiplie ou crée. Il est impossible que l’unité se crée par elle-même ; il ne le fait pas, il se déplie en deux. Et c’est pourquoi à bien des égards dans la Kabbale, vous trouvez qu’il y a différents noms liés à différentes entités, différentes forces, qui nous montrent toujours la dualité, ou les deux aspects, les deux polarités ; masculin féminin. Et c’est parce que pour que la création existe, nous avons toujours besoin des deux polarités. Ces gens qui croient en Dieu comme masculin et en rejettent l’aspect féminin, sont à moitié athées, parce que Dieu est homme-femme. Donc, pour que nous soyons un théiste complet, nous devons comprendre que nous devons adorer non seulement Dieu en tant que masculin, mais la Déesse, la Mère Divine, son aspect féminin, afin d’être complet. Sinon, je le répète, nous serons à moitié athées, car Dieu est homme-femme.

C’est ainsi que vous trouvez que le feu, qui est Dieu, se déploie en un autre feu qui est la Déesse. C’est pourquoi Kether de l’Arbre de Vie, qui est la première Sephirah, est symbolisé par la lettre Yod. La lettre Yod est liée au phallus. Yod signifie phallus, donc en tout, lorsque vous trouvez la lettre Yod, vous trouvez que c’est le potentiel créatif de l’aspect masculin de la divinité.

La première Sephirah, Kether, est liée à la première carte du tarot, le magicien. Et la deuxième Sephirah Chokmah, qui signifie « sagesse », est liée à l’aspect féminin. Mais nous devons comprendre cela de cette manière, afin de comprendre que dans chaque Sephirah de ce triangle que nous appelons Père, Fils et Saint-Esprit; Kether, Chokmah, Binah ; Brahma, Vishnu, Shiva (noms différents dans différentes religions). Ils prennent toujours possession des trois triangles que nous voyons dans l’Arbre de Vie afin d’organiser ce qu’est l’univers.

Le deuxième triangle est contrôlé par Chokmah, la deuxième Sephirah. Chokmah est la sagesse, et dans cette Sephirah, nous trouvons pour la première fois sur l’arbre le nom de Dieu comme Yod He Vav He, qui est traduit en Français par Jah-Hova. Mais la vraie traduction devrait être Yod-Havah. Yod indique le phallus et Havah l’utérus, car Havah est la façon dont vous dites en hébreu « Eve« . Eva est la façon dont vous le dites en espagnol, mais en hébreu si vous voulez vous référer à ce nom, c’est bien sûr « Havah« . Ainsi, lorsque vous dites Yod-Havah dans la Kabbale, vous indiquez « masculin-féminin ». Par conséquent, le nom Jah-Hova est aussi masculin et féminin.

Le mot « Jah », vous l’entendez plusieurs fois ; Les chrétiens répètent ce mot plusieurs fois : « Hallelu-JAH », qui signifie « adorer ou louer Jah ». Et qui est Jah ? Jah est Kether, le premier, le Père, c’est Jah, c’est son mantra particulier. Alors, quand vous dites « Hallelu-JAH », vous dites : « Louez le premier, le numéro un, qui est Jah », n’est-ce pas ?

Dans le mot Jah-Hova, Hova est l’aspect féminin. Jah masculin, Hova féminin. Donc ce mot que nous répétons toujours « Jah-Hova« , ne désigne pas une entité masculine, c’est une entité androgyne. Les gens qui pensent que le nom masculin de Dieu est Jah-Hova se trompent, parce que le nom Jah-Hova n’est pas masculin, c’est masculin-féminin, ensemble. C’est pourquoi dans la Kabbale, nous disons pas Jah-Hova, nous disons Yod-Havah, et Yod désigne Adam et Havah désigne Eve. D’Adam vient Eve, comme il est écrit dans la Genèse, qu’Eve a été prise du corps d’Adam. Si Eve a été retirée du corps d’Adam, c’est parce qu’Eve était auparavant en Adam. Adam était donc homme-femme. C’est pourquoi il est écrit : « Dieu créa l’homme à son image ».

Maintenant, c’est quelque chose de très important à comprendre, parce que Dieu n’a pas de forme, mais Dieu a besoin de forme pour demeurer dans la matière. Cette forme, cette matière dans laquelle Dieu a besoin de demeurer est appelée Être Humain ou Homme. Mais ici, nous devons expliquer que le mot Homme est androgyne. Nous ne prenons pas le mot Homme comme dictionnaire, qui désigne toujours le mâle. Quand nous prononçons le mot Homme, nous nommons ensemble la femelle et le mâle. C’est quelque chose que nous devons comprendre car c’est ainsi qu’il est écrit que l’Homme a été fait homme-femme.

Évidemment, après cela vient la division, quand Eve a été prise d’Adam, et puis nous trouvons qu’Adam est appelé Homme, et la femme Wo-Man, qui, entre parenthèses, « Wo » en sanskrit signifie « non » – « pas d’homme  » – ou l’aspect négatif ou passif de l’homme, l’aspect féminin, le Wo-Man.

Alors ici, Dieu est feu, je le répète. Et c’est pourquoi dans la Bible et dans beaucoup d’autres livres, quand ils se réfèrent à Dieu, ils se réfèrent toujours au feu. Mais Dieu n’est pas le feu commun et actuel, car le feu lui-même a deux aspects : le visible et l’invisible. L’aspect visible du feu est ce que nous appelons « matière », en tant que formes. En d’autres termes, la matière n’est que la cristallisation du feu, ou comme on dit scientifiquement, la matière n’est que la complication de l’énergie. Souvenez-vous d’Einstein, il dit : la matière se transforme en énergie et l’énergie en matière. Ainsi, dans la dernière synthèse, la matière est énergie. À titre d’exemple, nous disons que la matière physique que nous connaissons est un composé de cellules, les cellules sont un composé de molécules, les molécules sont un composé d’atomes. Si nous faisons exploser une bombe atomique, nous libérons de l’énergie, donc dans la dernière synthèse, toute cette matière est énergie. Donc que ce soit de l’eau, que ce soit de l’air, que ce soit de la terre, c’est le même feu. Dans la dernière synthèse, tout est feu, énergie. La cristallisation du feu ou de l’énergie sous de nombreuses formes est l’aspect visible du feu. Évidemment, avec la vue physique ou avec les sens physiques, nous ne capturons que l’aspect physique du feu. Mais il y a d’autres dimensions où vous trouvez d’autres cristallisations de ce feu que nous appelons « Dieu ».

Il est important de comprendre que, comme nous l’avons dit dans d’autres conférences, pour que le feu invisible se cristallise en matière, il a besoin du deuxième aspect ; ce deuxième aspect est ce que nous appelons l’Akasa. Qu’est-ce que l’Akasa ? C’est cet aspect féminin du feu, un déploiement du feu, mais il n’a pas de forme. L’Akasa se dilue dans l’espace. Cet Akasa ou feu, dirons-nous, est ce que les Hindous appellent la Prakriti, la Mulaprakriti, qui est dans l’univers. De là, de cette substance, émergent les mondes, les planètes, les lunes. C’est précisément ce que dans la Kabbale nous appelons Daath, et dont nous parlions dans la conférence précédente : l’Eden supérieur. Paradis. On l’appelle paradis parce que c’est le lieu où Dieu demeure, en tant qu’homme-femme. C’est pourquoi la Sephirah Daath, qui est un mot hébreu pour « connaissance », Gnose, est le lieu où Dieu demeure. Tout est possible dans Daath, car c’est là que nous trouvons l’activité de Chokmah, Yod-Havah, la sagesse, dans Briah. Et vous savez, Briah est la création, le monde de la création, où Binah agit, où la Divine Mère crée.

Mary

Le grand rabbin de Galilée, Jésus de Nazareth, était un rabbin qui connaissait la Kabbale, et il a fondé le christianisme. La Kabbale est la racine du christianisme. Et évidemment, il connaissait la création et Aima Elohim, la Mère Divine, qui était représentée dans sa mère physique que nous connaissons sous le nom de Marie, ou Miryam. La mère physique du Maître Jésus est un grand Maître, un grand Maître féminin, une Déesse liée aux éléments de la nature. Et il y a 2000 ans, lorsque le christianisme a commencé, elle a pris la responsabilité de représenter la Mère divine dans le christianisme. Étant prêtresse du temple d’Israël, elle a reçu cet honneur. C’est pourquoi nous l’appelons Marie, la mère de Dieu. On comprend très bien que Marie, la mère de Dieu, n’a pas de forme. Mais Marie, la mère de Jésus qui est venue il y a 2000 ans, oui, elle est un Maître, comme le Maître Jésus est un Maître qui représente le Christ. Mais le Christ est universel, la Mère Divine est universelle et n’a pas de forme, mais est représentée en Marie, la mère de Jésus.

Jah-Hova, le grand Maître du passé Mahamanvantara ou jour cosmique, est aussi un grand Maître. C’est un individu, mais il représente en nous notre propre Jah-Havah individuel, qui est à l’intérieur. Alors nous devons comprendre que dans le Gnosticisme, nous ne nions pas ces Maîtres, ils existent, mais ils représentent quelque chose à l’intérieur de nous. C’est la façon de comprendre comment se développer, car le christianisme est malheureusement stagnant et adore la personnalité de Jah-Hova, la personnalité de Jésus, la personnalité de Marie. Ce sont des Maîtres, ils méritent notre respect, mais nous devons aimer notre Dieu par-dessus tout, et le prochain comme toi-même. C’est le commandement. Le prochain, des Maîtres comme Jésus, Jah-Hova, comme Marie, Krishna, bien d’autres Dieux, des Maîtres qui existent : nous les respectons. Mais d’abord nous entrons à l’intérieur, parce que chacun d’eux représente quelque chose à l’intérieur ; c’est ainsi que nous comprenons.

Marie est la représentation, le symbole, de la Mère Divine, de ce feu qui s’appelle Akasa. Lorsqu’il se cristallise (grâce à l’activité du feu masculin que nous étudiions dans le premier Arcane, le Magicien, qui est Kether, Chokmah et Binah ensemble), l’Akasa entre en activité dans Briah. Briah est le monde de la création. C’est pourquoi la Mère Divine, qui est la dualité, est représentée dans l’Arcane entre deux colonnes, car elle a besoin de travailler. Elle en elle-même est une colonne. Mais si nous y voyons deux colonnes, c’est parce que sa maison est dans Briah, dans Daath. Daath est sa maison. Ce n’est que dans sa maison qu’est la création.

Il ne peut y avoir de création sans la mère. Si un homme a un sperme et veut avoir un fils, il a besoin du ventre de la femme, et c’est la femme qui va mettre neuf mois pour développer cette semence, pas l’homme. Bien sûr, le sperme est nécessaire, qui est la graine, mais la femme est celle qui prend toute sa création. C’est pourquoi en latin mère s’appelle « mater« . Quand vous avez dit Mother, mater et mater, vous savez en anglais que c’est « matter« , qui est la mère, parce qu’elle est l’origine de la forme. La femme, l’aspect féminin, est à l’origine de la forme, car ce sperme prend forme dans l’utérus et devient ce que nous sommes. Alors la femme prend tout cela dans son ventre pour créer ce que nous appelons l’être humain, physiquement parlant. La même chose se produit au-dessus, à Daath, dans l’espace. La Mère Divine Maha-Kundalini prend le feu du créateur et le moule dans son ventre, qui est l’espace, et crée une planète. C’est pourquoi dans d’autres conférences, nous avons parlé de la Mère Divine ayant différents aspects.

Le premier aspect de la Mère Divine est l’inconnaissable. Même l’Inconnaissable Divin a besoin de l’Inconnaissable Féminin pour exister. L’Inconnaissable Divin est masculin et féminin. C’est pourquoi l’Ayin Soph reçoit de ce point de vue le nom de  » Sephirah « . Le mot Sephirah est un nom féminin qui fait allusion à la Mère Divine, l’Ayin Soph d’où émergent toutes les Sephiroth, qui est l’univers. Alors vous trouvez que le Divin Inconnaissable dans son aspect féminin est Sephirah, la Mère Divine, qui crée l’univers, le Sephiroth.

La Mère Divine en tant qu’aspect visible est appelée la Mère Divine Nature, car à partir de l’espace, Mère Nature crée différentes planètes ; Elle est dans la nature. La Mère Divine est partout. Ainsi, la Divine Mère Nature en tant qu’Eden est la quatrième dimension. C’est dans la quatrième dimension que nous trouvons la Divine Mère Nature, qui est l’aspect féminin de Dieu dans chaque planète qui crée la vie, différentes formes de vie qui se cristallisent dans le monde physique tridimensionnel. C’est pourquoi nous avons dit que le paradis, Eden, est dans la quatrième dimension. Et quand nous en avons parlé, nous avons pointé du doigt la Sephirah Yesod, qui est la force sexuelle. Shaddai El Chai, la toute-puissance de Dieu, est dans Yesod, mais la Mère Divine doit être là pour créer cela. C’est pourquoi au commencement Dieu dit : « Que la lumière soit ! Et la Mère Divine dit : « Et il y avait de la lumière ! Parce que si elle n’a pas dit : « Et il y avait de la lumière », il n’y a pas de lumière, n’est-ce pas ? C’est comme si l’homme disait : « Qu’il y ait un fils ! Et la mère dit : « Et voici ton fils ! Même chose. La lumière est le fils des deux. C’est pourquoi il est écrit que Mère et Père sont les Ténèbres, et la Lumière est leur fils, et cette lumière est le Christ. Vous voyez la beauté de tout cela.

Nous soulignons toujours que si le Père ou la Mère sont le feu, ils n’ont aucune forme. C’est pourquoi il est dit que le dévot, lorsqu’il adore la Mère Divine, la Mère Divine peut apparaître devant lui ou devant elle en prenant la forme de n’importe quel aspect féminin religieux de Dieu. Si elle est chrétienne, elle prendra l’aspect féminin de Marie. Mais s’il est hindou, elle prendra Saravasti ou n’importe quel autre, car dans l’hindouisme, nous trouvons de nombreux aspects féminins de la déesse, Dieu. S’il ou elle est un adorateur de l’ancien, dans ce cas le Tarot, alors elle apparaîtra comme Isis. Mais après qu’elle apparaisse comme Isis et parle avec son dévot, et que le dévot reçoive la bénédiction de sa Mère Divine, ou sa Mère Divine, elle dissout la forme parce qu’elle n’en a pas besoin. Mais elle est à l’origine des formes. C’est pourquoi il est écrit que lorsque Dieu, l’aspect masculin Binah, a parlé au dévot, il dit: « Je suis celui qui t’a formé dans le ventre de ta mère. » Le Saint-Esprit crée vraiment dans le sein de notre mère. Si ce n’était de notre mère, quelle que soit la religion que nous suivons, nous ne serions pas ici. Alors n’oubliez pas la Mère Divine, car son mystère est l’occultisme.

Tout ce qui concerne le nombre deux est occultisme, caché. C’est pourquoi la Mère Divine est recouverte d’un voile, qui est appelé le  » voile d’Isis « . Il faut lever le voile, avoir le courage. Afin de lever le voile d’Isis, vous avez besoin de Thelema ; cela signifie « volonté« , parce qu’Elle cache le secret de la création. Ce n’est qu’en étant un créateur que vous pouvez lever ce voile. Et voici le secret.

Dans l’Arcane précédent, l’orateur parlait de Dieu comme de l’air ; Aleph est l’air, donc Dieu est l’air, l’origine de l’air, ce feu et cet air. Mais ainsi est Shin, qui est le feu dans la Kabbale, et ainsi est Mem, la mère, la matière, à l’intérieur de laquelle le feu demeure, parce que le Mem, la matière, Aima Elohim, est la maison au-dessus, la maison au-dessus dans l’espace de Dieu. Donc Dieu a une maison, et cette maison est la Déesse, Aima Elohim. Il y demeure pour créer. Le feu dans le feu. C’est pourquoi lorsque Dieu veut créer son habitat, ou veut apparaître devant n’importe qui ou dans l’univers, il fait l’être humain.

L’être humain est précisément le dernier, le but ultime de Dieu, parce qu’en lui ou en elle – nous avons dit en lui, mais en réalité l’être humain réel est à la fois masculin et féminin. Car si Dieu veut demeurer dans l’être humain, il entre d’abord en tant que féminin puis en tant que masculin, et c’est ainsi que vous découvrez le mystère de la création. Alors voici tout le secret pour devenir la maison de Dieu ; Beth signifie la maison de Dieu, Beth elle-même. Même en arabe, Beth est maison.

Il est écrit : « Un homme sans maison n’est pas un homme. Si vous ne comprenez pas le sens, vous pensez que vous devez acheter une maison, et alors vous serez un homme ; non. Vous serez un homme à bien des égards. Un homme sans femme n’est pas un homme, parce que Beth est la femme, c’est le sens. De plus, un homme sans maison n’est pas un homme, ce qui signifie qu’un homme sans la création des véhicules pour que Dieu demeure à l’intérieur, n’est pas un homme. Cela a donc plusieurs significations, vous voyez ? Mais bien sûr, les gens qui ne comprennent pas la Kabbale n’en prennent que le sens littéral. Un homme sans maison n’est pas un homme, il doit donc se battre tout le temps, gagner de l’argent pour acheter une maison. Il dit : « Maintenant je suis un homme, j’ai une maison, j’ai une femme. » Tout le monde fait ça. Mais le vrai sens est différent.

Et voici, l’utérus est le symbole de cette Beth, cette maison dans laquelle la création est faite. En d’autres termes, le ventre de la femme est le paradis. Nous sommes sortis du paradis dans ce monde physique pour souffrir, mais cet utérus est également lié à la quatrième dimension, symboliquement. Mais regardez, observez comment le fœtus se développe dans le ventre de la femme. Il flotte dans l’eau, recevant à travers lui tous les éléments nécessaires à son développement. Nous parlons du corps physique qui a la forme de l’être humain. Mais le corps physique est vraiment une grande création, un grand organisme, qui a besoin de différentes forces, des éléments que la femme attire dans son ventre. Et c’est ainsi qu’il est créé. Des éléments du Megalocosmos, des éléments du Macrocosmos, des éléments de la nature, afin de créer le Microcosmos, le corps humain.

Le corps humain est appelé l’aspect négatif de l’Esprit, parce que l’Esprit n’a pas de forme, mais le corps physique a une forme ; lorsque nous parlons de l’Esprit, notre propre Esprit particulier, qui est Chesed, nous constatons que son aspect négatif est Malkuth, le corps physique. Malkuth, de ce point de vue, est féminin, que vous soyez homme ou femme. C’est pourquoi à Malkuth nous trouvons la Reine. Et le corps physique est polarisé négativement, c’est pourquoi nous devons travailler, c’est le travail de l’Esprit.

Chesed, l’Intime, doit commander la nature, doit commander le Saint-Esprit, mais il est écrit que le corps physique, la maison de Dieu, le temple de Dieu, est devenu un repaire de voleurs ; c’est ce que dit Jésus. De toute évidence, le corps physique a été créé par les pouvoirs de Dieu, car seul Dieu peut créer. Mais nous avons transformé le temple de Dieu, le corps physique, en un repaire de voleurs, et c’est pourquoi Jésus, il y a 2000 ans, symboliquement, lorsqu’il est entré dans le temple, il a pris un fouet et a chassé tous les marchands. Ces marchands sont l’ego que nous avons en nous. Le temple de Dieu est appelé une maison de prière, mais nous avons transformé le temple de Dieu, le corps physique, en un repaire de voleurs, de marchands. L’auteur de l’Evangile ne fait pas référence au temple là à Jérusalem ou à toute église de tout autre endroit, ou à toute synagogue, ou à toute mosquée dont Jésus parlait, il parlait du temple du corps. Ce corps a été fait dans l’utérus dans un but.

Le fœtus flotte dans Mem, dans ce liquide amniotique dans l’utérus. Mais il a aussi besoin d’Aleph, l’air, et c’est pourquoi le nombril, le cordon ombilical a quatre fonctions internes ou quatre activités. Deux sont pour l’air et les nutriments afin que le fœtus soit nourri et respire, car le fœtus ne peut pas respirer par le nez, s’il le fait, il sera mort, car alors le liquide entrera dans ses narines. Ainsi, l’air qui va nourrir ses poumons entre par le cordon ombilical. Et puis Shin à travers son sang ; les deux autres artères pour les déchets. Ainsi, le cordon ombilical a quatre fonctions, deux pour les déchets et deux pour l’air, Aleph et le sang, c’est-à-dire le feuShin.

Voici donc les trois aspects de l’Alchimie : Shin, le feu ; Mem, eau; et AirAleph. Ces trois créent Adam, physiquement parlant, le corps physique, qui est Malkuth, car les Trois Forces Primaires de ces trois lettres créent toujours. C’est pourquoi nous avons dit que du haut Eden venait un fleuve qui nourrissait le paradis, l’Eden. C’est pourquoi nous insistons toujours sur le fait que le corps physique est aussi le paradis pour nous, venant du paradis.

Malheureusement, nous avons transformé le paradis en enfer, car nous ne savons pas en profiter.

Le sang qui entre dans l’organisme à la fin avec toutes les transformations dont nous avons déjà parlé dans d’autres conférences, devient du sperme. [Éditeur : Voir le cours en ligne La transformation de l’énergie]. Ainsi, ce feu qui vient d’en haut à travers le sang devient spermatozoïde chez l’homme et ovule chez la femme. Mais le sang devient aussi du lait dans le sein de la femme ; c’est pourquoi vous voyez que la Prêtresse qui représente la Mère Divine a la Croix du Tao pointant vers sa poitrine, vous montrant que vous devez vous nourrir de sagesse, de vertus. Comme le fœtus a besoin du lait de la mère, nous avons aussi besoin du lait, cette sagesse qui est aussi la Mère Divine, pour se développer. Mais pour nous développer, nous devons travailler avec la Mère Divine, nous devons adorer, et la science de la Mère Divine s’appelle l’Alchimie.

Le grand mystère du Grand Arcane est précisément la transmutation sexuelle, car dans la dualité réside la Mère Divine. L’homme est le positif, la femme le négatif, ou masculin et féminin. Pour créer, nous avons besoin des deux polarités, le sperme et l’ovule : c’est ce qu’on appelle l’Alchimie. Nous n’allons pas enseigner ici comment créer physiquement, parce que tout le monde le sait. Nous enseignons comment créer à l’intérieur, à l’intérieur, ou comme Jésus de Nazareth l’a dit il y a 2000 ans, pour naître de nouveau, par le feu et l’eau, ou par l’eau et l’Esprit. L’eau est Mem, l’aspect féminin ; l’Esprit est l’aspect masculin. C’est une déclaration alchimique; ce n’est pas quelque chose en quoi nous croyons simplement, parce que personne ne vient dans ce monde physique en croyant.

Les chrétiens ignorent le mystère des conceptions immaculées. La tradition dit que Marie a été conçue par la grâce et l’action du Saint-Esprit ; c’est l’Alchimie. Cela ne veut pas dire qu’elle n’a pas eu de relations sexuelles. Cela signifie qu’elle a eu des relations sexuelles, mais dans le mystère, une conception immaculée sans impureté, car immaculée signifie « pureté ». L’acte sexuel en lui-même est nécessaire pour que la création existe, mais Marie nous y donne le mystère, l’exemple, que pour devenir une née deux fois, une chrétienne, pour engendrer Jésus, elle a besoin d’être fécondée de la manière immaculée . Nous sommes le fruit de la fécondation de notre père et de notre mère, mais celle-ci n’est pas immaculée ; malheureusement, nous sommes nés de la fornication, c’est-à-dire de la génération animale.

La fornication est l’acte sexuel avec spasme ou orgasme. C’est la fornication. Peu importe si nous croyons en quelque chose. Si le couple atteint le spasme ou l’orgasme, ce sont des fornicateurs, alors nous sommes tous des enfants de fornication. Mais naître de nouveau comme une conception immaculée signifie que nous devrions profiter de la dualité, Binah, Beth, la maison de Dieu. Dans ce cas, l’homme doit pénétrer dans la maison de Dieu, qui est la femme, et ne pas endommager ou polluer la maison de Dieu.

Les animaux polluent la maison de Dieu, car ils sont irrationnels, ils ne savent pas. Mais l’être humain sait transmuter la force sexuelle, et c’est pourquoi le Maître souligne : « N’oublie pas, homme, que ta femme est ta prêtresse, qui représente ta Mère Divine . » Bien sûr, notre mère physique représente également la Mère Divine. Bien sûr, notre sœur représente également la Mère Divine. Bien sûr, nos amies représentent également la Mère Divine. La Mère Divine a différents aspects, donc l’aspect féminin de Dieu est la femme, transformée à l’image de la Déesse.

Naître de nouveau, faire la maison de Dieu, c’est créer les corps internes, entrer dans le monde de Briah, le mystère de la création. C’est pourquoi la lettre Beth est composée de trois Vavs. Un horizontal, qui descend dans un autre Vav, qui est vertical, tenu par un autre Vav qui est horizontal tout en bas. Trois. Pourquoi trois ? Parce que nous avons besoin de trois Hommes à l’intérieur de nous. Les trois Hommes sont les trois Corps Solaires que nous devons créer, car un homme sans maison n’est pas un homme.

Dans notre maison se trouvent les véhicules dans lesquels Dieu doit demeurer. Le Corps Astral Solaire est la maison du Fils. Le Corps Mental Solaire est la maison du Saint-Esprit. Et le Corps Causal Solaire est la maison du Père. Quand quelqu’un a un Corps Causal, il peut faire la volonté de Dieu, parce que le Corps de Volonté, ou le Corps Causal, est le corps à travers lequel nous apprenons à faire la volonté du Père.

Alors voici, Corps Causal : le Père. Corps Mental : le Saint-Esprit, car dans le Corps Mental Solaire nous avons tous les pouvoirs du Saint-Esprit. Et le Corps Astral Solaire est le Fils en nous. Donc ces trois Hommes ou Vavs sont les trois corps internes que nous devons créer pour devenir un Homme, un Être Humain. Alors nous deviendrons un homme juste.

Dans la Kabbale, il est dit qu’il y a 36 hommes justes sur la terre, mais c’est un symbole. Trois plus six font neuf (Chokmah de bas en haut : Beth, la maison ; Yesod de haut en bas : la Neuvième Sphère, les organes sexuels), ce qui signifie que pour devenir un homme juste, un être humain juste, nous devons créer les corps, les trois corps de la lettre Beth, et faire une maison de Dieu. Alors nous sommes prêts à incarner Dieu.

Quand la maison est prête, Jésus doit venir, qui est le Christ, qui est aussi feu, et s’incarne dans le Bodhisattva, et avec le fouet prend l’ego, petit à petit, hors de la maison de Dieu, pour que ce Bodhisattva devenir un homme ressuscité. Seul un homme ressuscité pourrait être vraiment la maison de Dieu, car les nombreux aspects de la divinité doivent s’incarner ; c’est le sens de la création, Dieu a besoin d’une maison.

Pourquoi Dieu a-t-il besoin d’une maison ? Parce qu’il a besoin d’une forme dans l’univers, il a besoin de connaître ses qualités, et pour cela il a besoin de la maison, pour orner cette maison, pour faire cette maison selon sa propre idiosyncrasie. C’est pourquoi chacun de nous, spirituellement parlant, a une idiosyncrasie différente. Ensuite, nous développons cette idiosyncrasie, qui est spirituelle, psychologique, etc., notre propre héritage. Et nous devenons des Maîtres. Maîtres de notre propre maison. Et alors nous devenons des véhicules de la divinité.

Dans la Kabbale, ces véhicules sont appelés les Sadikim. Les Sadikim sont ceux qui ont des Corps Astral Solaire, Mental et Causal ; mais le vrai Sadikim est celui qui est un Maître Ressuscité, qui est un véhicule de la divinité, et qui peut exprimer la divinité et donner les bénédictions de Dieu à travers lui-même. Moïse est un Sadikim. Jésus, Mahomet, Bouddha, Zoroastre et bien d’autres Maîtres sont des véhicules de la divinité. C’est pour cela qu’ils sont chefs de maison, mais dans ce cas, de grandes maisons, que les gens appellent « religions ».

Le christianisme est une grande maison, et le chef de cette maison est Jésus, parce qu’il est un Maître ressuscité. Mohammed a aussi fait une grande maison appelée Islam, parce qu’il est un Maître ressuscité. Bouddha a également fait une grande maison. D’autres initiés viennent faire des petites maisons, car ils ne sont pas ressuscités. Alors ils ne réussissent pas comme les grands Maîtres, les Maîtres ressuscités. Ils ont une petite cabane. Il existe différents types de maisons, ou disons, d’organisations. Un Maître ressuscité est le seul qui peut canaliser la Sainte Trinité et bénir quiconque entre dans sa maison.

Lorsque vous entrez dans ce Mouvement Gnostique, vous entrez dans la maison de Samaël Aun Weor, le Christ Rouge du Verseau. Ainsi, vous pourrez profiter de toutes les bénédictions de Samaël Aun Weor lorsque vous entrez ici. Samael Aun Weor a un temple dans les mondes internes ; c’est un grand temple. Quiconque écoute des conférences entre dans ce temple intérieurement. Mais ce temple a de nombreuses pièces, son autel et de nombreux étages. Cela dépend à quel niveau vous êtes, et ensuite vous êtes guidé. Dans ce temple du Logos Samaël, qui est guidé par son fils Samaël Aun Weor, il y a aussi d’autres Maîtres qui l’assistent, il n’y est pas seul. La Loge Blanche a dit : « Samaël Aun Weor, nous avons besoin de votre maison maintenant. » – « Pourquoi? » – « Parce que nous devons transmettre la connaissance du message du Verseau en cette ère du Verseau. Alors, êtes-vous prêt à ouvrir les portes de votre maison et à permettre à toutes les âmes qui souhaitent recevoir la connaissance ? » Et le Maître dit : « Bienvenue, mon temple est grand. » Et puis ils disent : « Envoie ton fils sur la terre et enseigne, et quiconque vient est le bienvenu. » Ainsi donc, voyez-vous, le Christ cosmique travaille dans cette maison à cette époque. Ainsi, toute personne de n’importe quelle religion qui veut profiter des forces du Christ cosmique, entre dans la maison de Samael en cet âge du Verseau. Sa maison est grande.

Chacun de nous doit aussi faire sa propre maison. En tant qu’ingénieur ou architecte, il vous enseigne : « D’accord, c’est mon temple, mais vous devez créer le vôtre. Je vous enseignerai ici, venez n’importe quand. » Et c’est pourquoi Salomon appelle Hiram Abiff pour faire son temple, car il savait comment. Et puis après avoir eu son propre temple, il a enseigné aux autres à faire leur propre temple. Pour commencer à créer votre propre temple, vous devez créer les corps solaires astral, mental et causal. Et pour cela, vous avez besoin du mystère du Grand Arcane, qui est le secret de la Mère Divine.

Les deux colonnes représentent les deux polarités, car la Mère Divine en tant que feu qui crée, monte dans la colonne vertébrale, et c’est pourquoi toute entrée de temple a toujours deux colonnes. Quand vous arrivez à n’importe quel temple, que ce soit le temple de Samaël, ou de Raphaël, ou n’importe quel temple de la galaxie, dans l’univers, vous trouvez toujours à l’entrée même deux colonnes : Jakin-Boaz, l’homme et la femme, les deux polarités . Pour qu’un temple existe, il faut deux colonnes, pas une ; deux, pour la création. C’est BinahBriah, la créationBeth. L’homme et la femme. Et c’est précisément dans l’acte sexuel, en profitant du Paradis, de l’Éden, qui est la force sexuelle, que la Mère Divine émerge de l’Éden, car la Mère Divine est en Éden. Eden est un mot qui signifie « volupté », volupté sexuelle. Ainsi, pour créer quelque chose de divin, vous devez entrer en Eden, et l’entrée en Eden est l’acte sexuel. L’homme et la femme unis dans l’acte sexuel sont en Eden. C’est pourquoi ils sont au Paradis.

L’acte sexuel est le plus beau cadeau de l’être humain. Mais malheureusement, les gens ne profitent pas d’Eden ; ils entrent en Eden et ils quittent l’Eden tout le temps. Rester en Eden, c’est garder la force sexuelle, ne pas la répandre comme les animaux. Nous devons la transmuter pour que la Mère Divine, qui est la créatrice qui a besoin d’être fécondée par le Saint-Esprit, s’élève dans votre colonne vertébrale, qui sont les deux colonnes. C’est pourquoi nous avons dit deux colonnes, parce que la femme a sa colonne vertébrale et l’homme a sa colonne vertébrale.

Au-dessous de la prêtresse, vous voyez deux colonnes, dans les eaux. Ces deux colonnes sont dans les eaux parce que nous devons les élever. Et évidemment, ces colonnes ont quatre niveaux. Les quatre niveaux représentent les quatre corps de péché, que tout le monde possède : le corps physique, le corps vital, Kama Rupa et Manas inférieur ; ce sont tous des aspects animaux. Premièrement, le corps physique est l’aspect négatif, ou l’aspect lunaire. Le corps vital aussi. Kama Rupa signifie « corps des désirs », qui est à l’intérieur. C’est cet aspect émotionnel. Et le Manas inférieur, le mental, qui est le mental animal, est également inférieur. Vous trouvez donc ces quatre niveaux là-bas sur chaque colonne, car l’homme et la femme ont tous deux quatre corps de péché, ou quatre forces lunaires animales que nous devons transformer en solaire. Nous les transformons en Solaires quand nous savons tirer parti de la Lumière Solaire dans l’alchimie sexuelle, puis nous créons les corps internes. Et c’est ainsi que nous avons besoin des forces de l’utérus. La femme a besoin d’un homme pour profiter de ses forces qui sont dans son ventre et renaître.

Image

Il me vient à l’esprit Madame Blavatsky, le grand Yogi. Elle a écrit « La Doctrine Secrète », et elle a développé beaucoup de pouvoirs, parce qu’elle était une yogi, et était guidée par les Maîtres. Mais à un certain âge, les Maîtres l’appelèrent et lui dirent : « Madame Blavatsky, vous êtes une grande voyante, vous avez développé beaucoup de pouvoirs spirituels, mais vous devez renaître, vous devez développer votre maison, vos corps internes.  » Et puis elle s’est mariée avec le colonel Olcott afin de réaliser la dualité. Et grâce au Colonel Olcott, Madame Blavatsky devint Maître des Mystères Majeurs, et créa ses Corps Solaires. Il y a donc de nombreux groupes de nos jours, de nombreuses organisations qui vous enseignent comment développer telle ou telle force spirituelle, force psychologique, ce qui est bien. Mais s’ils ne vous apprennent pas à construire votre maison, elle ne vaut rien. Dieu a besoin de demeurer en vous. Dieu ne peut pas demeurer en vous si vous n’avez pas de corps solaire astral, mental et causal. C’est pourquoi vous voyez que les deux colonnes avec les quatre niveaux des Corps de Péché sont en dessous. Seules les colonnes au-dessus peuvent contenir la maison de Dieu. Et c’est le mystère du Second Arcane.

%d blogueurs aiment cette page :