Arcane 13: Immortalité-Mem

Catégorie: Les Vingt-Deux Arcanes du Tarot et de l’Hébreux

Écrit par: Instructeur gnostique

Hebrew Letter Mem
La lettre hébraïque Mem

Les versets 97 à 104 du Psaume 119 commencent par Mem:

מה־אהבתי תורתך כל־היום היא שיחתי׃

מאיבי תחכמני מצותך כי לעולם היא־לי׃

מכל־מלמדי השכלתי כי עדותיך שיחה לי׃

מזקנים אתבוןן כי פקודיך נצרתי׃

מכל־ארח רע כלאתי רגלי למען אשמר דברך׃

ממשפטיך לא־סרתי כי־אתה הורתני׃

מה־נמלצו לחכי אמרתך מדבש לפי׃

מפקודיך אתבוןן על־כן שנאתי כל־ארח שקר׃

97. Oh comme j’aime ta loi; c’est ma méditation toute la journée.
98. Vous me rendez plus sage que mes ennemis par vos commandements; car ils sont à moi pour toujours.
99. J’ai plus de sagesse que tous mes professeurs; car vos témoignages sont pour moi une méditation.
100 Je comprends plus que les personnes âgées; car je garde tes préceptes.
101 J’ai gardé mes pieds pour toute mauvaise voie, pour garder ta parole.
102 Je ne me suis pas détourné de vos jugements, car vous m’avez appris.
103 Que vos paroles sont douces pour mon palais! Plus que du miel à ma bouche!
104 Par vos préceptes, je sais; alors je déteste toutes les fausses voies.

Arcane 13

De l’Alchimie et de la Kabbale par Samael Aun Weor

Étudions maintenant le treizième arcane du Tarot. C’est l’Arcane de la Mort.

En effet, la mort est le retour dans l’utérus. La vie et la mort sont deux phénomènes de la même chose. La mort est la différence des nombres entiers; seules les valeurs de la conscience sont ce qui reste une fois cette opération mathématique achevée. Ces valeurs (quand on les voit par clairvoyance) ressemblent à une légion de fantômes qui perdurent. Le retour de ces valeurs se produit dans le mécanisme de la Nature. En effet, l’âme ne se réincarne pas, car l’être humain n’a pas encore son âme incarnée. Seules les valeurs sont ce qui revient et s’incarne.

To soma heliakon

Les corps solaires du véritable être humain

L’embryon d’une âme

Les humains actuels n’ont qu’un embryon d’âme; cet embryon peut être développé et renforcé au moyen de la magie sexuelle. Souvent, cet embryon croit qu’il est entier et oublie son origine; lorsque cela se produit, nous échouons totalement.

Immortalité

Les humains doivent atteindre l’immortalité, car ils ne l’ont pas. Seuls ceux qui ont incarné leur âme sont immortels.

L’Esprit

Il est dit que les humains ont un seul esprit, mais nous affirmons que chaque humain a plusieurs esprits. Chaque fantôme du «je» pluralisé a son propre esprit et même son indépendance. Les humains actuels sont des machines dormantes conduites par la Légion du Moi. Nous devons engendrer l’esprit-Christique.

Le corps astral du Christ 

Quiconque engendre le corps astral du Christ  peut devenir immortel dans ce corps. le corps astral du Christ naît uniquement par magie sexuelle. Les personnes qui ont engendré le corps astral du Christ  dans les réincarnations passées conservent le souvenir de leurs vies passées, et avec leur corps astral du Christ  elles savent comment partir et retourner dans leur corps physique à volonté. Ces gens sont immortels.

La Véritable identité

Les gens communs et ordinaires n’ont pas de Vraie Identité, car seuls ces fantômes du «Je» pluralisé sont exprimés à travers eux. Ainsi, après la mort, chaque humain est une légion.

L’Âme

Quiconque incarne son âme acquiert la Vraie Identité et est donc déjà. Les humains actuels ne sont pas des êtres auto-réalisés.

La Volonté

Les humains actuels confondent la force du désir avec la volonté. Nous devons engendrer la Volonté du Christ

Royal chamber

L’oratoire du laboratoire

L’adepte et son conjoint doivent travailler ensemble au Laboratorium Oratorium. Le roi et la reine exécutent leurs combinaisons alchimiques dans la chambre nuptiale. En dehors de cette chambre royale, les corbeaux de putréfaction dévorent le Soleil et la Lune (noircissement et putréfaction des chrysalides internes ou corps de péché); dans un tombeau de verre, les corps du péché deviennent putrides; ce tombeau de verre est le verre de l’alchimiste. Les âmes se lèvent pour voler (symbole du papillon qui sort de l’intérieur de la chrysalide, symbole des véhicules Christifiés qui sortent de l’intérieur de leurs chrysalides). Un corps hermaphrodite (Soleil et Lune) prend vie grâce à l’influence céleste de la rosée (l’Ens Seminis). Le corps hermaphrodite englobe les véhicules christiques internes qui ont été engendrés au moyen de la magie sexuelle. Tous ces véhicules christiques pénètrent et co-pénétrent sans confusion. Quand une personne a ces véhicules, elle peut incarner son âme. Sans ces corps christiques, aucun être humain n’est un véritable être humain.

Retort of Alchemy

La réplique de l’alchimie

La Matière Prima du Grand Œuvre est dans la réplique alchimique. Cette vénérable matière est très volatile et ne l’est pas encore; sa particularité est son instabilité et sa variabilité. Cette matière vénérable bout et se dissout en allumant le feu sexuel sous la réplique de l’Alchimie.

En arrivant à cette étape du travail, la vénérable matière s’est convertie en un enfant très magnifique et resplendissant de beauté. C’est le Soma Puchicon, le corps d’or; nous pouvons visiter consciemment tous les départements du Royaume avec ce précieux véhicule. Puis, en donnant de nouvelles propriétés à cet alliage alchimique, le corps Astral du Christ apparaît dans le fantôme astral; c’est un enfant très précieux qui nous accorde l’immortalité. Après la création de ce second corps, le problème de la compréhension intégrale de tous les pouvoirs et connaissances acquis se pose. Ce problème n’est résolu que lorsque l’intelligence christique est donnée à cet alliage alchimique. Ainsi, le précieux véhicule de l’Esprit du Christ s’élève heureusement de l’intérieur de la réplique du laboratoire; ce véhicule émerge de l’intérieur du fantôme mental.

Une fois ce travail terminé, il manque encore quelque chose. La Volonté Christique est ce qui manque. Ainsi, en réchauffant intensément la cornue du laboratoire, un enfant divin prend vie; c’est la Volonté-Christique, le Corps Divin de l’Âme. Ceux qui ont réussi à créer tous ces véhicules christiques au sein de la réplique alchimique peuvent incarner leur âme totalement et intégralement. Seuls ceux qui parviennent à l’incarnation de leur âme méritent le précieux titre d’Humain. Seuls ces vrais humains peuvent s’élever jusqu’au royaume de l’Homme-Être, du Surhumain, du Super-Homme. Seuls ces vrais êtres humains peuvent recevoir l’élixir de longue vie.

Aucune créature humaine-esquisse ne peut incarner l’âme; pas une seule créature sans âme ne peut recevoir l’élixir de longue vie. Il est nécessaire de créer les véhicules christiques pour incarner l’âme. Seuls ceux qui incarnent leur âme ont le droit de recevoir le merveilleux élixir qui nous élève au royaume du surhumain-être.

butterfly

Écailles de serpents – Chrysalides de papillons

Après chacune des grandes initiations des grands mystères, les fantômes éthérés, astraux, mentaux et causaux sont similaires à des écailles qui ont été jetées par les serpents, ou comme des chrysalides qui ont été jetées par les papillons (après qu’ils se soient envolés). Précisément après les Grandes Initiations, il y a un travail pour les humains, les anges et les dieux: désintégrer les coquilles et dissoudre le «je» pluralisé. Ahamsara, les restes karmiques des dieux, sont précisément ces «je» fantômes.

Élixir de longue vie

Tout véritable être humain qui incarne l’âme peut demander l’élixir de longue vie; c’est un gaz d’une blancheur immaculée; un tel gaz se dépose dans les profondeurs vitales de l’organisme humain.

Babaji and Mataji

Yogi-Christ d’Inde, l’Immortel Babaji et sa sœur-épouse immortelle Mataji

Résurrection

Le troisième jour après la mort de son corps physique, l’Initié (dans son Corps Astral, accompagné des Hiérarchies Divines) se rend à son Saint-Sépulcre. L’Initié invoque alors son corps physique (avec l’aide des hiérarchies divines); ainsi son corps physique se lève et pénètre dans l’Hyperespace. C’est ainsi que l’initié parvient à s’échapper de la tombe.

Dans les mondes supersensibles de l’Hyperespace, les saintes femmes traitent le corps de l’Initié avec des parfums et des onguents aromatiques. Puis, en obéissant aux ordres supérieurs, le corps physique pénètre dans le corps astral (par le haut de sa tête sidérale). C’est ainsi que le Maître possède à nouveau son corps physique. C’est le cadeau de Cupidon. Après la Résurrection, le Maître ne meurt plus; Il est éternel. Le Yogi-Christ d’Inde, l’Immortel Babaji et sa Sœur Immortelle Mataji vivent avec le même corps physique qu’ils avaient il y a plus d’un million d’années. Ces Êtres Immortels sont les observateurs du Mur Gardien qui protège l’humanité.

Quetzalcoatl

Le grand service

Les êtres immortels peuvent apparaître et disparaître instantanément. Ils peuvent se rendre visibles dans le monde physique. Cagliostro, St. Germain, Quetzalcoatl et de nombreux autres Maîtres immortels ont exécuté de grandes œuvres dans le monde.

Le surhumain

Premièrement, nous devons devenir des humains complets; par la suite (après la résurrection) nous nous élevons dans le royaume du surhumain. Les humains actuels ne sont rien de plus que des fantômes humains.


La lettre hébraïque Mem

Écrit par un instructeur gnostique

The Hebrew Letter Mem 

מ Mem est la lettre du Treizième Arcane qui dans la Kabbale symbolise l’Eau (מים Mayim); Mem est la fontaine de la Sagesse Divine (Chokmah). Tout comme les eaux du puits de Jacob (source) montent de ses sources souterraines inconnaissables pour dévoiler les mystères de l’arbre de vie sur terre (Malkuth), de même la fontaine de Schamayim, les eaux supérieures de Daath dévoilent la sagesse (Chokmah) qui expriment la puissance «Yod» ou le flux de lumière de l’Ayin Soph. Ainsi, le flot de lumière de la sagesse de Yod et Havah, Abba et Aima dans Daath jaillit de la fontaine de Chokmah, il coule à travers Kether (dans Atziluth) à partir de ses sources inconnaissables (l’Ayin Soph Aur).

Mem est cette rivière qui est sortie de l’Eden supérieur (שמים Schamayim dans Daath) pour arroser le jardin (Yesod, l’Eden inférieur); et de Yesod il a été séparé, et est devenu quatre têtes ou quatre flux éthérés.

rivers of eden

Le nom du premier est Pison (l’éther de lumière): c’est lui qui englobe tout le pays de Havilah (les forces de Neshamah qui génèrent à travers l’Atome Nous la chaleur du sang dans le corps humain, associé à Geburah), où il est de l’or (lumière solaire); et l’or de cette terre est bon (car c’est notre source individuelle d’illumination spirituelle): il y a le bdellium et la pierre d’onyx (fluides éthérés liés à la volonté et à l’imagination).

Et le nom de la deuxième rivière est Gihon (reflétant l’Ether): le même est celui qui entoure toute la terre d’Ethiopie (la région éthérée qui reflète les souvenirs ou les images de la Nature et du cosmos. Ces forces fluidiques réfléchissantes pénètrent dans notre conscience à travers toutes les perceptions sensorielles et extra-sensorielles. Les perceptions sensorielles sont les fonctions physiques de la vue, de l’ouïe, du ressenti, du goût et de l’odorat. L’éther réfléchissant construit et nourrit également les perceptions extra-sensorielles qui permettent à la conscience de percevoir la réalité du mondes internes. Ces perceptions extra-sensorielles divines appartiennent à Chesed l’Esprit).

Et le nom du troisième fleuve est Hiddekel (Ether Chimique): c’est lui (les forces éthérées fluidiques) qui va vers l’est de l’Assyrie (ces forces fluidiques éthérées intelligentes assimilent les différents éléments nutritifs pour la vie de nos corps physiques et internes. et aussi expulser les éléments qui sont malsains pour l’usage, ou ceux qui sont nocifs et devraient être expulsés de notre système)

Et le quatrième fleuve est l’Euphrate (l’éther de la vie lié aux forces de propagation et au maintien de l’espèce; son positif le pôle est la force qui agit dans la gestation de nos corps internes et le pôle négatif est la force qui crée l’Ego, à travers l’éjaculation de l’Ens Seminis). – Genèse 2: 10 14
rivers of eden

Ainsi, en nous מ Mem est l’eau éthérée (Akash, le fluide éthéré vital, le Corps Vital). Les eaux de מ Mem (le fluide éthéré) sont la voie d’entrée des forces vitales, du Prana du Soleil et du champ des intelligences de la Nature (qui stimulent les activités vitales du corps comme l’assimilation, la croissance et la propagation). Mem est les eaux de Yesod contrôlées par la lune.

Dans notre corps physique, la rate est la glande, la roue du moulin à eau qui déplace les forces fluidiques éthérées, qui revitalisent le corps physique. L’énergie solaire de l’Ayin Soph Aur est transmutée en globules rouges du sang dans la rate. Cette transmutation des forces solaires se propage dans tout le système nerveux.

La lumière du Soleil est transmise directement ou réfléchie par la Lune. L’Ayin Soph Aur à travers le Yod (dans la tête) accorde l‘illumination spirituelle (à travers Samadhi); mais la lumière réfléchie par la Lune (Yesod) accorde le miracle de la seconde naissance; c’est ainsi que la lumière solaire, le Christ cosmique, l’Ayin Soph Aur est absorbé par l’Esprit humain (qui a son trône dans la moelle épinière). Le cerveau et la moelle épinière absorbent également cette force stellaire lors de la magie sexuelle. Les eaux de Schamayim, Mem pénètrent dans notre système par la rate et deviennent un liquide vital, du sperme, dans notre prostate et notre utérus.

La force solaire et stellaire du Christ dans שמים Schamayim est tricolore: le faisceau bleu est la vie de Kether (qui, à travers Yod, provoque la germination); le faisceau jaune est la vie de Chokmah (qui par la transmutation sexuelle se produit la croissance de la conscience); et le faisceau rouge est la vie de Binah (qui accorde l’intelligence dans l’énergie stockée par la force jaune). Ces trois principes sont actifs dans Mem, les eaux de la sagesse.

Jésus-Christ a dit: «Demandez et il vous sera donné. Frappez et l’on vous ouvrira. (Matthieu 7: 7). Si notre vie spirituelle est basée sur une prière quotidienne dans le sein du mariage parfait, la recherche de l’illumination sera trouvée et les portes du ciel s’ouvriront pour nous.

Et je me suis retourné pour voir la voix (les paroles de la bouche de l’homme de Chokmah – la sagesse) qui parlait avec moi. Et étant tourné, j’ai vu sept (Vavs ou sept) chandeliers d’or; et au milieu des sept (Vavs ou sept) chandeliers un (Feu) semblable au Fils de l’homme (Bereishit qui émerge du Yod), vêtu d’un (un Kaph Sophit) un vêtement jusqu’au pied, et ceint sur le paps avec une ceinture dorée (l’effluvia de Noûs). Sa tête (Kaph sur sa) tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine, blancs comme la neige; et ses yeux (Ayin) étaient comme une flamme de feu; et ses pieds (en Malkuth) comme de l’airain fin (ou Nachash), comme s’ils brûlaient dans une fournaise (d’Alchimie); et sa voix (comme les eaux profondes de מ Mem ou) comme le son de nombreuses eaux (13 ruisseaux qui coulent de la fontaine de la sagesse) – Apocalypse 1: 12-15

L’être humain a 31 paires de nerfs spinaux, qui se rapportent aux 31 boucles (de cheveux) de Kether. Les nerfs à l’extrémité de notre moelle épinière sont liés au rayon spirituel du Soleil, (Kundalini, la lumière de Shechinah) qui se développe à mesure que nous attirons notre force créatrice vers le haut et vers l’intérieur à partir des eaux de מ Mem (il est toujours offert gratuitement en récompense des mérites de notre cœur).

Lorsque l’énergie solaire a été extraite ou transmutée des eaux de מ Mem, elle traverse toute la moelle épinière et le système nerveux du corps, rayonnant de la plus belle couleur d’une délicate teinte rose. Ainsi, l’Esprit humain est l’opérateur de cette transformation alchimique dans son corps, son esprit et son âme, et à travers les trois atomes célestes (Kether, Chokmah et Binah) dans le «Kaph» du cerveau, il illumine tout le corps.

Le corps vital est lié à מ Mem et Yesod est la contrepartie exacte du corps physique (à la seule exception qu’il est du sexe opposé, ou mieux dit, de polarité opposée). Comme les eaux vitales nourrissent la conscience à travers Yesod, nous devons comprendre que le sang est la plus haute expression visible de מ Mem dans le cœur, et aussi que le fluide sexuel (positivement polarisé par l’alchimie sexuelle) génère un sang plus sain. Le masculin génère et le féminin reçoit. Les מ Mem ou eaux sexuelles chez une femme sont passives féminines alors que les fluides de son corps vital sont positifs – masculins; c’est pourquoi chaque mois son corps vital masculin génère un surplus de sang qui est soulagé par le flux périodique de son corps physique. Chez l’homme, le corps vital est féminin; par conséquent, il ne génère pas d’excès de sang. C’est pourquoi il n’est pas nécessaire que le mâle ait les sorties de menstruation, qui soulagent l’excès de sang chez une femme.

מ Mem est lié à la mort, la treizième heure. La résurrection ne peut pas être réalisée s’il n’y a pas de mort. La libération se produit à la treizième heure d’Apollonius. La repentance absolue signifie la mort absolue de l’ego, les treize arcanes.

Les douze portes de la miséricorde sont les douze signes zodiacaux, les douze mondes ou douze plans supra-sensibles. La Libération se produit dans la Treizième Porte, à travers elle on entre dans l’Absolu, l’Ayin.

Les Paramarthasattyas, (particules conscientes qui respirent l’essence abstraite de l’abîme insondable de cette eau) existent dans cette connaissance abstraite absolue, cet océan profond sans lumière, cet espace absolu abstrait, l’Ayin. Chaque Paramarthasattya est un flux, une étincelle, une goutte qui révèle la sagesse dans l’atmosphère abstraite de l’abîme insondable, l’Ayin.

Cette Connaissance Absolue retire sa sagesse de perspicacité abstraite dans l’univers au moyen d’un point primaire ou Yod qui émerge de l’intérieur du מ Mem (שמים Schamayim); cette sagesse est substantiellement exprimée dans les 31 attributs de miséricorde qui se développent grâce à la réalisation de soi des 13 Aeons dans le Zauir Anpin.

Les 13 Aeons auto-réalisés dans le Zauir Anpin sont: Ayin, Ayin Soph, Ayin Soph Aur, Kether, Chokmah, Binah, Chesed, Geburah, Tiphereth, Netzach, Hod, Yesod et Malkuth.

Les quantités kabbalistiques se réfèrent aux âges ésotériques dans la conscience de l’Initié; ceux-ci se réfèrent au temps ésotérique. Le temps ésotérique est sacré; ceci est lié aux états ou niveaux de conscience et n’a rien à voir avec le temps chronologique profane.

100 ans fait référence à Malkuth, 200 à Yesod et ainsi de suite… quand l’initié atteint Kether, il a 1000 ans. Lorsque l’initié atteint l’âge de 1000 ans ésotériques, il se prépare à sa résurrection et entre dans le royaume d’Adam Kadmon. En tant que Maître ressuscité, il développe complètement les 13 AEons et devient ainsi un AEon qui entre dans l’Absolu en tant que Paramarthasatya.

chenrezig

C’est pourquoi il est écrit:

– Exode 20: 6

Je (Kether – Yod) accorde la miséricorde à des milliers de ceux qui m’aiment et garde mes commandements (ou 22 émanations arcaniques).

Le secret de l’abîme insondable de l’eau réside exactement dans la neuvième sphère, le centre de la Terre, Yesod, où l’Ayin Soph Aur inexistant, Christus-Lucifer pousse le Yod avec les forces des ténèbres (la lumière incréée) dans le devenir éternel de Création, car avant l’aube du Mahamanvantara (Grand Jour Cosmique)…

Ni le non-être ni le néant n’existaient; Ton ciel clair ne l’était pas,
Ni le large toit du ciel étendu au-dessus.
Qu’est-ce qui couvrait tout?
Qu’est-ce qui est abrité?
Qu’est-ce qui est caché?
Était-ce l’abîme insondable de l’eau (מ Mem)? Il n’y avait pas de mort – pourtant il n’y avait rien d’immortel, Il n’y avait pas de limite entre le jour et la nuit;
Le Seul (l’Absolu) respirait à bout de souffle par lui-même, à part Lui il n’y a rien depuis. Il y avait des ténèbres, et tout d’abord était voilée de ténèbres profondes – un océan (un מ Mem) sans lumière – La semence qui gisait encore recouverte de l’enveloppe Éclate, une nature, de la chaleur fervente.
Qui connaît le secret?
Qui l’a proclamé ici? D’où, d’où cette création multiple est-elle née?
Les Dieux (les Elohim) eux-mêmes sont apparus plus tard – Qui sait d’où cette grande création est née?
Que, d’où toute cette grande création est venue, Que sa volonté ait été créée ou qu’elle ait été muette,
Le Très Haut Voyant (le Yod, Kether) qui est au plus haut des cieux (Atziluth), Il le sait – ou peut-être même Il ne le sait pas.
– Rig Veda
aeons

Treize voies navigables ou flux de puissance divine émanent du Divin Inconnaissable à Kether; ce sont les Treize Attributs ou AEons de la Miséricorde des Miséricordes, la lumière des lumières qui jouent divers rôles dans le développement du Raisonnement Objectif de l’Être à travers son analyse superlative dans le Grand Œuvre.

Kether est le Yod qui émerge de la lettre מ Mem, l’abîme insondable de l’eau, l’océan profond sans lumière.

Kether est l’Ancien des Jours, le Caché du Caché et le Bien du Bien. Kether a trente et une boucles dans ses cheveux et treize boucles dans sa barbe. Treize symbolise le Verbe, la Parole. Des choses merveilleuses ont été dites à son sujet. On peut rencontrer Kether par Samadhi (extase), afin de recevoir ses commandes. Il est infiniment miséricordieux; Il est la sagesse absolue.

Au début, la lettre י Yod, émergeait de l’obscurité profonde de l’abîme insondable de l’eau de מ Mem dans l’espace abstrait absolu et en tant qu’Aleph, les trois Supernaux, l’air primordial, elle planait comme Rouach Elohim sur le visage de שמים Schamayim. Et le tourbillonnant Aleph-Elohim a dit: que les eaux de Mem (שמים Schamayim) libèrent la lumière des ténèbres de l’Ayin Soph: et la lumière, le rayon d’Okidanokh, l’Ayin Soph Aur a éclaté comme la lettre Vav de שמים Schamayim. Et le tourbillon Aleph-Elohim vit la lettre Vav séparer la lumière incréée ou les ténèbres de l’Ayin Soph de la lumière créée d’Atziluth. Et c’est ainsi que le tourbillonnant Aleph-Elohim (en prononçant le mot בראשית Bereishit) a créé la lumière ou le Mahamanvantara à partir des ténèbres incréées ou Mahapralaya.

Séquentiellement, en prononçant le mot בראשית Bereishit, le tourbillonnant Aleph-Elohim a fait le premier firmament au milieu de שמים Schamayim et y a placé les 13 AEons qui ont divisé le שמים Schamayim des ténèbres des Schamayim de la lumière. Et à travers l’Alchimie, les 13 AEons ont brillé en divisant le שמים Schamayim d’en haut du שמים Schamayim d’en bas. 3 AEons ont brillé dans l’espace abstrait absolu et 10 dans le firmament d’Atziluth. Et l’Ayin Soph Aur est tombé sur la Couronne de Kether et le reste des 10 Sephiroth alors que des boucles de cheveux tombaient de son Kaph dans le premier firmament (Atziluth); par la suite, un autre 10 s’est développé dans un deuxième firmament (Briah), et enfin un autre 10 s’est développé dans un troisième firmament (Yetzirah) faisant les 31 boucles de lumière ou émanations successives de l’abîme insondable de l’eau de Mem.

Ainsi, Vav, Bereishit ou le rayon Omni-cosmique d’Okidanokh dans l’espace absolu abstrait est l’Ayin Soph Aur, l’Absolu Solaire qui devient le Kaph, ou première boucle de cheveux sur la Couronne de Kether. Dans Atziluth, cette couronne apparaît en flèche sur treize Mems sous forme de treize boucles ou ruisseaux tourbillonnants de lumière, attributs de la lumière incréée, AEons de l’Ain Soph dans l’espace.

Chaque ruisseau tourbillonnant est une contraction de la lumière incréée, un attribut de la lumière de l’Ain Soph qui se manifeste comme miséricorde ou sagesse dans l’espace infini ou l’univers de la relativité.

Ainsi מ Mem condense la sagesse de l’Ayin Soph en un Yod (en un seul point ou goutte d’eau-sagesse) où la perspicacité abstraite consciente de l’Ayin Soph est révélée (comme une goutte de connaissance) qui devient le מ Mem dans le univers.

Kuan Yin

– Genèse 2:17

Mais de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas; car le jour où tu en mangeras, tu mourras sûrement.

Kether accorde son amour et sa miséricorde à l’âme humaine à travers Yod, lors de la connexion des deux Mems ou deux fontaines de la lumière de l’Ayin Soph dans le sein du mariage parfait. La conscience, l’âme de l’homme, le מ Mem ouvert qui montre le י Yod à sa surface et de la femme, le ם Mem Final qui est absolument fermé reçoivent à travers l’Arcane A.Z.F. Le courant de la lumière de Kether qui est la source de la sagesse. C’est ainsi qu’en buvant ou en absorbant de la fontaine abstraite de l’Être, Yesod, (son pouvoir de reproduction) le Messie naît ou arrive dans nos âmes afin de développer sa propre image (l’autoconscience et le raisonnement objectif). L’homme et la femme sont les deux fontaines qui, à travers l’Alchimie, développent le pouvoir latent des Treize Attributs Divins de Miséricorde, les 13 AEons de lumière qui s’expriment à travers Yod, Kether entre Mari et Femme. C’est le secret de l’essence de Yod et Havah – le nom de (la sagesse) Chokmah dans Atziluth exprimant sa Miséricorde à travers les deux Mems, les eaux féminines et masculines du sexe.

Ainsi, le ם final Mem, ou Mem Sophit est la source de la fontaine de sagesse qui s’exprime à travers la gorge des rois (le מלכים Malachim = Mem, Lamed, Kaph, Yod, Mem) Les mots de la bouche d’un homme (solaire) (la bouche d’un Malachim) sont comme des eaux profondes, un ruisseau qui coule de la fontaine de la sagesse. – Proverbes 18: 4

Il est important de comprendre la relation entre les eaux de מ Mem ci-dessus et ci-dessous avec la lettre Yod ci-dessus et ci-dessous.

Kether régit l’Yod ci-dessus et l’Yod ci-dessous dans les deux Mems.

Le flux de vie de l’Ayin Soph passe son courant de lumière à travers Mem dans le Yod en dessous et dans le Yod au-dessus.

Grâce à Yod Kether régit les trois Supernaux dans la Couronne, le Kaph qui plane sur le Mem ci-dessus ainsi que le Yod dans Yesod, le Mem, l’Ens Seminis, les forces féminines, masculines et neutres ci-dessous.

L’eau au-dessus et en dessous doit bouillir sur les flammes de l’Ayin Soph Aur.

– Proverbes 18: 4

Les paroles de la bouche d’un homme (solaire) sont comme des eaux profondes, un ruisseau qui coule de la fontaine de la sagesse.

Un homme solaire, un adepte Christifié rayonne de l’énergie solaire en si grande quantité qu’il devient une mer qui rayonne à travers les pores de notre peau en courants droits et sert de véhicule pour transmettre la sagesse solaire.

Jesus Christ

– La Pistis Sophia

Et quand les disciples de Jésus eurent entendu cela, ils se prosternèrent, l’adorèrent et dirent: « Aide-nous maintenant, Seigneur, et prends pitié de nous, afin que nous soyons préservés des mauvais châtiments qui sont préparés pour les pécheurs. Malheur à eux, malheur aux enfants des hommes! Car ils tâtonnent comme des aveugles dans les ténèbres et ne voient pas. Ayez pitié de nous, Seigneur, dans cette grande aveuglement dans laquelle nous sommes. Et ayez pitié de toute la race des hommes. ; car ils ont attendu leur âme, comme des lions pour leur proie, préparant la proie comme nourriture pour les châtiments [Klipothiques] (et la seconde mort) à cause de l’oubli et de l’inconnaissance qui sont en eux. Ayez pitié de nous. , notre Seigneur, notre Sauveur, ayez donc pitié de nous et sauvez-nous dans cette grande stupéfaction. « 

Jésus a dit à ses disciples: « Consolez-vous et n’ayez pas peur, car vous êtes bénis, parce que je vous ferai des maîtres sur tout cela et les soumettrai à vos pieds. Souvenez-vous que je vous ai déjà dit avant d’être crucifié: « Je vous donnerai les clés du royaume des cieux. » Maintenant, donc, je vous le dis: je vous les donnerai. « 

Quand alors Jésus a dit cela, il a chanté un chant de louange (un psaume) au grand nom. Les régions des voies du milieu (la colonne centrale de l’arbre de vie) se cachaient, et Jésus et ses disciples restèrent dans un air d’une lumière extrêmement forte.

Jésus a dit à ses disciples: « Approchez-vous de moi. » Et ils s’approchèrent de lui. Il se tourna vers les quatre coins du monde, prononça le grand nom au-dessus de leurs têtes, les bénit et leur souffla (Aleph) dans les yeux.

Jésus leur dit: « Levez les yeux et voyez ce que vous pouvez voir. »

Et ils ont levé les yeux et ont vu une grande lumière extrêmement puissante, qu’aucun être humain au monde ne peut décrire.

Jésus leur dit à nouveau: « Regardez loin de la lumière et voyez ce que vous pouvez voir. »

Ils ont dit: « Nous voyons du feu, de l’eau, du vin et du sang ».

Jésus, – c’est Aberamentho, – dit à ses disciples: « Amen, je vous le dis: je n’ai rien apporté au monde quand je suis venu, sauf ce feu (Shin), cette eau (מ Mem), ce vin (le débordement de la bénédiction divine de la transmutation des eaux de Yesod) et ce sang (purifié) (par Noûs). J’ai apporté (de Schamayim) l’eau (מ Mem) et le feu (Shin) hors de la région de la Lumière des lumières (le monde d’Atziluth) du Trésor de la Lumière (Ayin Soph Aur); et j’ai apporté le vin (le débordement de la bénédiction divine de la transmutation des eaux de Yesod) et le sang du région de Barbelo (l’Ain Soph Aur, l’Absolu Solaire, le Soleil, l’Atome Noûs dans le Cœur) Et au bout d’un moment, mon père m’a envoyé le Saint-Esprit sous la forme d’une colombe.

‘Et le feu (ש Shin), l’eau (מ Mem) et le vin (de l’Alchimie) sont pour la purification de tous les péchés du monde (le Microcosmos, l’être humain). Le sang, par contre, était pour moi un signe à cause du (sang venin dans le) corps humain qui (devient du sang purifié par l’effluve de l’Atom Noûs dans le Cœur que) j’ai reçu dans la région de Barbelo (l’Ayin Soph Aur, l’Absolu Solaire, le Soleil, qui est) la grande puissance du Dieu Invisible (l’Ayin Soph, Aelohim ou Adhi-bouddha). Le souffle (Aleph, les trois Supernaux dans Atziluth) avance par contre vers toutes les âmes et les conduira vers la région de la Lumière.

« Pour cette cause, je vous ai dit: » Je suis (Eheieh) venu jeter le feu (ש Shin) sur la terre (Malkuth), ‘- c’est-à-dire: je suis (Eheieh) venu purifier les péchés du monde avec le feu (de l’Alchimie).

«Et c’est pour cette raison que j’ai dit à la femme samaritaine: ‘Si vous saviez le don de Dieu, et qui est celui qui vous dit: Donne-moi à boire, – tu me supplierais, et je te donnerai eau vive (שמים Schamayim), et il y aurait en vous une source (un מ Mem) qui jaillit pour la vie éternelle.

« Et pour cette cause, j’ai pris aussi (dans Yesod, la Neuvième Sphère) une coupe (un Yoni, le Saint Graal) de vin (d’Alchimie), je l’ai béni et je vous l’ai donné et j’ai dit: ‘Ceci est le sang (le feu de l’Ayin Soph Aur) de l’alliance (Mariage Parfait) qui (l’Atom Noûs) sera versé pour vous (par la chasteté scientifique) pour le pardon de vos péchés (Karma). « 

Et pour cette cause, ils ont également poussé (ש Shin, le feu à travers) la lance (le Yod) dans mon côté (ventricule gauche de mon cœur), et (au moyen de l’alchimie sexuelle) il est sorti de l’eau (שמים Schamayim de le מ Mem dans Yesod) et le sang (Feu à travers l’Atome Noûs du מ Mem ci-dessus). « Et ce sont les mystères de la (Croix qui cache la) Lumière qui pardonne les péchés; c’est-à-dire, ce sont les noms et les noms de la Lumière (Yod, He, Vav, He). »

mem

– Rig Veda

Regarder dans l’éternité (avec Daath) …..
Là (dans Yesod) où les fondations de la terre ont été posées, vous étiez.
Et quand la flamme souterraine (de שמים Schamayim) éclatera sa prison et dévorera le cadre, vous serez immobile comme vous étiez auparavant si vous ne connaissiez aucun changement (mutation), quand le temps ne sera plus.
Oh pensée sans fin, éternité divine!

%d blogueurs aiment cette page :