Arcane 10: Rétribution

Catégorie: Les Vingt-Deux Arcanes du Tarot et de l’Hébreux

Écrit par: Instructeur gnostique

La roue du Samsara; Rétribution, l’Arcane dix qui est lié à la lettre hébraïque Yod.

Des dix Sephiroth, le dixième est tout en bas de l’arbre de vie; c’est la Sephirah «Malkuth» (en hébreu pour «le Royaume»), qui, en relation avec les quatre mondes de la Kabbale, les quatre mondes manifestés, est le monde d’Assiah, le monde de la matière et de l’action.

Dans de nombreuses conférences, nous nous référons aux lois de l’évolution et de la dévolution, et lorsque nous expliquons la descente du rayon de la création de l’Ayin Soph Aur à travers l’arbre de vie jusqu’à Malkuth, nous l’appelons l’involution: La manière dont les forces du rayon de la création descendent dans la matière à travers différentes dimensions pour finalement arriver au monde tridimensionnel, le monde dans lequel nous vivons.

Dans les conférences précédentes, nous avons expliqué que notre planète est baptisée du nom de Terre, et qu’elle s’appelle Terre à cause des rondes cosmiques ou de l’involution de la matière dans les différentes dimensions qui arrivent finalement au monde tridimensionnel. Il prend une série d’événements ou «d’implications» du rayon de la création dans différentes dimensions.

Dans la Kabbale, nous parlons de trois lettres hébraïques principales liées aux éléments Air, Feu et Eau, qui sont Aleph, Shin et Mem. Chacune de ces lettres est liée, kabbalistiquement et Gnostiquement parlant, à trois cycles cosmiques précédents, ou époques de développement. Le premier tour était lié à la lettre Aleph. Le deuxième tour était lié à la lettre Shin. Le troisième était lié à la lettre Mem. En d’autres termes, Air, Feu, Eau.

En ce moment, nous sommes dans la quatrième ronde ou quatrième manifestation, dirions-nous, de la matière dans ce monde tridimensionnel, qui est une «ronde terrestre».

Rounds

Et c’est pourquoi la planète Terre s’appelle Terre; c’est le résultat de ces trois manifestations précédentes, selon l’involution du rayon de la création qui est finalement arrivé à ce niveau dans lequel nous nous trouvons.

De cet endroit, nous devons remonter dans les dimensions supérieures, et c’est une «implication» de l’esprit dans la matière afin d’acquérir la Connaissance, la Gnose, afin d’acquérir la Connaissance d’elle-même, car c’est l’objectif de la création: s’éveiller et acquérir la connaissance de soi.

Dans la Kabbale, en hébreu, l’Esprit est appelé Elohim. C’est un nom pluriel qui signifie «dieux et déesses», attributs. Chacun de nous a son propre Elohim individuel. Ainsi donc, cet Elohim doit acquérir la connaissance des différents cycles cosmiques afin de retourner dans l’Absolu, qui est la Seité Inconnaissable.

Quand on parle de l’Absolu, qui est au-delà de Kether (la Couronne), on y retrouve (comme vous pouvez le voir dans le graphique de l’arbre de vie) l’Ayin, l’Ain Soph et l’Ayin Soph Aur: les trois aspects du divin inconnaissable. Ce divin inconnaissable est une Séité – voici que nous ne disons pas Déité, parce que la Déité est cette parole qui est liée à l’Elohim manifesté, mais la Séité est ce qui est inconnaissable, n’est pas une Déité, n’a pas de forme et est liée avec l’espace absolu abstrait.

C’est précisément ce que nous déclarons dans le gnosticisme; Moïse se réfère à Aelohim. Aelohim est à l’origine d’Elohim. Dans le bouddhisme, Aelohim reçoit le nom d’Adibuddha et Elohim reçoit le nom de Bouddha. D’Adibuddha émerge Bouddha; d’Aelohim émerge Elohim. Et il descend dans l’arbre de vie pour se manifester à différents niveaux, dans chaque Sephirah.

C’est ce que nous appelons «l’unité multiple parfaite». En arrivant au niveau de Malkuth, nous devons étudier comment ce Rayon de la Création se manifeste, en particulier dans ce quatrième cycle actuel (dans lequel nous sommes en ce moment), en particulier dans notre cycle terrestre, dans lequel le livre de la Genèse, écrit par Moïse, explique en différentes étapes.

La Genèse est un livre de Kabbale et d’Alchimie. C’est pourquoi au début de la Genèse, Moïse se réfère à deux arbres: l’Arbre de Vie (les Dix Sephiroth, avec les vingt-deux lettres données par l’Ange Metatron), et l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, qui est Daath (la Sephirah du mystère, dont le nom signifie «connaissance» en hébreu. C’est la Gnose en grec). Ainsi, l’étude de Daath et de l’Arbre de Vie vont de pair, car ils sont enracinés dans la même énergie, qui est l’Ayin Soph Aur, la lumière illimitée.

En latin, l’Ayin Soph Aur est appelé «Lucifer», ce qui signifie «porteur de lumière» . C’est cette lumière qui part d’en haut et descend dans la toute neuvième sphère au centre de la Terre. Dans la conférence précédente, l’ancien orateur y a fait allusion en détail.

Ainsi, cet Ayin Soph Aur – qui est inconnaissabledevient connaissable à travers un point, qui est précisément ici dans cette lettre hébraïque du dixième arcane: la lettre Yod (yod).

Le Yod est précisément ce point qui est Kether la couronne. Dans le mot kabbalistique Yod, vous trouvez l’explication de la façon dont le Yod se développe et descend dans la matière, parce que la lettre Yod est écrite avec Yod, Vav et Daleth, des lettres hébraïques expliquées dans les conférences précédentes.

Yod est ce point qui émerge de l’inconnaissable et s’étend à travers l’arbre de vie comme la lettre Vav pour finalement arriver à Daleth, qui est le résultat ou l’objectif de l’évolution. Daleth est l’homme terrestre; car dans Malkuth nous trouvons non seulement la planète Terre, mais aussi la Terre philosophique, l’Être Humain lui-même, l’Homme Terrestre. Ainsi, lorsque vous lisez «terre» dans la Bible, cela fait parfois référence à la planète et parfois à l’homme terrestre, l’être humain qui vit dans ce monde tridimensionnel.

Nous dirons que, selon l’évolution mécanique, nous sommes au sommet de l’évolution. Rappelez-vous que le rayon de la création est envoyé au niveau de la terre et qu’il commence à évoluer, c’est-à-dire à retourner à sa source. Mécaniquement, il le fait par des processus de développement à travers le règne minéral, le règne végétal, le règne animal, et arrive finalement au règne humain; ou nous dirions, pour être plus précis, au niveau de l’animal humanoïde ou intellectuel. Cette créature a le privilège unique de faciliter le retour du rayon à sa source, l’élevant ainsi, renvoyant la lumière à sa source, et créant ainsi à l’intérieur de lui-même le véritable Être Humain pleinement développé. Ainsi, à travers lui, la lumière peut revenir à nouveau; ce retour conscient vient de la lettre hébraïque Daleth, qui est l’homme terrestre. L’Homme terrestre monte dans les différents Sephiroth transportant la lumière, et c’est ainsi que cette lumière revient.

Mais bien sûr, la loi mécanique de la nature, l’évolution, n’atteint que l’organisme humanoïde. Pour nous développer au-delà de ce royaume pour devenir un véritable être humainnous avons besoin de l’aide de la divinité: nous avons besoin de l’aide de ce Yod.

Mais où, dans quelle partie de ce Daleth ou de l’homme terrestre, ce Yod est-il caché? Kabbalistiquement, nous dirions qu’il est caché dans la lettre «Teth». «Teth» est lié à Yesod, qui est ce serpent ou feu qui cache le Yod, la puissance de Dieu, la puissance de Kether, le père de toutes les lumières. Et ce Yod est dans Yesod, et Yesod est au centre de Malkuth, la neuvième sphère.

Et voici, pour mieux expliquer, le mot Yesod en hébreu est exactement comme le mot Yod, mais avec l’ajout de la lettre Samech, qui est un serpent mangeant sa propre queue, le signe de l’infini. Le «S» (Samech) est la seule différence orthographique entre Yod et Yesod.

C’est ainsi que le mot Yod est caché à l’intérieur de Samech, le signe de l’infini. Et c’est pourquoi il est écrit que le symbole de Kether est un cercle avec un point au milieu, ce qui explique Yesod et Kether en même temps, et explique également comment Malkuth est lié au nombre dix.

Ce Yod descend à travers tous les Sephiroth pour finalement arriver au dixième afin de faire un corps, le corps de Kether. Mais ce Kether qui vient d’en haut est caché au sein du serpent dans la force sexuelle, pour finalement revenir à sa propre source. Et c’est précisément le sens de toute la création: renvoyer la force à sa propre source.

yesod

Kether, Yod, doit revenir, mais est caché dans le sexe, dans la potentialité, pas dans l’activité. De la même manière que nous avons par exemple le sperme et l’ovule dans nos organes sexuels, et chaque sperme et chaque ovule ensemble ont la capacité ou la potentialité de devenir un être humain. S’il y a une activité – qui est l’acte sexuel le sperme et l’ovule finiront par devenir un être humain, physiquement parlant. De la même manière, cette puissance (image de Dieu) est cachée dans le sexe, et si nous savons comment la retourner et la transformer à l’intérieur de nous, elle reviendra et atteindra la réalisation de notre propre Monade particulière.

C’est ainsi que le Seigneur descend et nous aide; c’est pourquoi le nombre dix est lié aux lettres IO.

IO est une androgynie, une androgynie lunaire-solaire. La lettre I (qui nous rappelle le numéro un) est l’homme. La lettre O est la femelle, qui est l’utérus. Ainsi nous avons dans IO le nombre dix, signifiant qu’entre l’homme et la femme se cache le IO.

C’est pourquoi en alchimie il y a beaucoup de symbolismes différents liés à IO: la Lune et le Soleil, Adam et Eve, Od et Ob, Yin – Yang, Hunahpu et Xbalanque, etc. Ce sont des symboles différents des différentes religions qui sont attribué à Ida et Pingala.

Donc, ici, nous trouvons que cette transformation que le Yod fait à travers le serpent (Samech dans Malkuth, en Assiah / Asie) est expliquée dans la Bible, Kabbalistiquement, alchimiquement, à différents niveaux. Souvenons-nous par exemple de Noé et de l’arche. L’histoire de Noé et de l’arche n’est pas une histoire que nous trouvons uniquement dans la Bible hébraïque. On retrouve l’histoire du déluge universel dans de nombreuses religions. Si vous lisez le Popol Vuh (maya), il est écrit comment l’humanité a été détruite par un grand déluge universel. Si vous lisez la mythologie grecque, vous trouverez l’histoire de la façon dont Deukalion a été sauvé avec sa femme Pyrrha du Grand Déluge.

Chacun d’eux a des symboles différents, alchimiquement parlant, liés à cette transformation. Alors quand on lit l’histoire de Noé et de son arche, c’est une transformation que le couple doit passer quand ils connaissent l’ARCanum, l’ARCHE de l’Alliance, un secret d’alchimie.

Beaucoup de gens à différentes époques, à différentes époques, essaient de trouver la célèbre Arche de Noé en Asie, mais évidemment ils ne trouvent jamais cette Arche parce que c’est un symbole. Une telle arche (comme il est écrit littéralement dans la Genèse) n’a jamais existé physiquement: c’est un symbole. Les gens qui ignorent les symboles de l’Alchimie et de la Kabbale pensent qu’il y avait vraiment une Arche; mais rappelons-nous qu’à cette époque, lorsque cette prétendue arche a été construite physiquement, il y avait des dinosaures sur Terre. Seuls quelques-uns de ces dinosaures auraient suffi pour faire couler cette arche au fond de l’océan. Et quelques-uns de tous les autres animaux? Nous devons donc étudier cette histoire de manière kabbalistique, mais cette conférence n’y est pas liée, nous la mentionnons simplement.

Le déluge universel est lié à différents cataclysmes qui se sont produits à l’époque atlante. Moïse a appelé la civilisation atlante «Égypte», ou pour être plus précis, «Mitzraïm». Ce mot «Mitzraïm» commence par Mem (M) et se termine par Mem (M), et entre les deux «Mems», il y a le mot «Zari», qui est «une offrande humide ou fumée ou liée au sapin baumier». qui cache la signification de l’Atlantide.

La civilisation atlante était les «enfants de la brume», très clairement mentionnés par Wagner dans l’opéra «L’anneau des Nibelungen», qui pourrait aussi être appelé «L’anneau des enfants de la brume», qui étaient les Atlantes, parce que leur atmosphère était plus aqueuse.

La planète à cette époque était bien sûr en constante transformation. On dit que la vapeur de l’atmosphère de la civilisation atlante était présente à cause de la chaleur des feux centraux de la planète qui montait et en touchant l’espace froid au-dessus, elle est retournée sous forme de brume au sol. C’est ainsi que la civilisation atlante n’avait pas le même genre d’atmosphère que nous avons ici, très clair. C’était quelque chose comme quand les nuages descendent et qu’il est très humide; ce type d’atmosphère. C’est pourquoi il est écrit que les gens de la civilisation atlante utilisaient des branchies comme les poissons pour respirer, car l’atmosphère était plus humide que la nôtre.

A cette époque, de nombreux cataclysmes se sont produits, car l’Atlantide ne ressemble pas à ce que beaucoup de gens pensent: une île en Grèce, comme quelqu’un a trouvé une île qui semble être similaire à ce que Platon a décrit dans ses écrits. La bonne chose est la suivante: l’Atlantide était un immense continent qui existait dans ce que nous appelons maintenant l’océan Atlantique.

Au début de la civilisation atlante, ce continent a uni le sud des États-Unis avec le Mexique, le nord de l’Amérique du Sud avec l’Espagne, le nord de l’Afrique et l’Europe. C’était un immense continent. Bien sûr, de nombreux cataclysmes se sont produits, ce qui a changé la situation; plus précisément, il y a eu quatre cataclysmes par lesquels des portions de cette terre ont été enfoncées dans ce que nous appelons maintenant l’océan Atlantique.

Dans la Bible, nous ne lisons qu’un cataclysme, un déluge universel, car il se réfère à la manière dont l’humanité se transforme pour devenir un être humain, ou est sauvée du déluge de dégénérescence, qui est à la base de le symbolisme. C’est alors que la Bible parle de Noé, quand il apparaît en train de prêcher au milieu du Kali Yuga (Âge des Ténèbres) de la civilisation Atlante, annonçant la fin.

Chaque race racine a sept sous-races, et Noé apparaît dans la quatrième sous-race de la civilisation atlante. Noé représente également un grand Maître qui a organisé une nouvelle race racine à partir de la civilisation atlante. Comme les grands Avatars, les Créateurs Cosmo, les Anges et les Archanges connaissaient tous très bien la transformation de la Terre, ils savaient que tout le continent Atlante allait finalement disparaître. Alors ils ont préparé Noé.

Ainsi, quand Noé est apparu dans l’Atlantide, deux cataclysmes s’étaient déjà produits. Ainsi, lorsque Noé est apparu, le continent atlante n’avait pas sa forme d’origine.

Le dernier événement du naufrage de ce continent atlante dans les eaux de l’océan Atlantique est écrit symboliquement, alchimiquement, kabbalistiquement, dans le départ de Moïse avec tous les Israélites d’Egypte.

C’est quelque chose de très nécessaire à comprendre, car lorsque Moïse a écrit la Genèse, il se réfère à l’Atlantide comme à l’Égypte, comme «Mitzraïm», ce qui signifie précisément «cette terre entre les eaux». Bien sûr, l’Égypte telle que nous la connaissons actuellement, nous savons très bien qu’elle existait près du Nil, à cette époque. Mais symboliquement, dans les livres kabbalistiques, il est toujours appelé Mitzraïm, Egypte, afin de le relier aux eaux.

Dans la Genèse, il est dit que la Terre Promise qui devait apparaître dans le futur était similaire à l’Égypte, ou similaire à Mitzraïm. Bien sûr, cela signifie que la Terre Promise allait également se trouver entre les eaux. Ici vous trouvez tout le symbolisme qui est caché dans l’histoire de cette réalité, car en effet la civilisation Atlante, qui dans la Bible s’appelle «Égypte», a sombré dans l’océan.

Mais le dernier cataclysme est symbolisé dans la Bible lorsque Moïse quitte l’Égypte pour la Terre Promise, qui est précisément la nouvelle civilisation, la civilisation aryenne dans le désert de Gobi, que le Maître Samael Aun Weor explique dans le livre «La Révolution de Belzébuth».

Quand Noé est apparu en train d’enseigner là au milieu du Kali Yuga de la civilisation Atlante, les Atlantes ont vu – comme nous le voyons maintenant – «L’Arche», qui est la connaissance que nous vous enseignons maintenant.

Noé (le Maître qu’ils appellent en Sanskrit le Manu Vaisvasvata), avec de nombreux autres grands Maîtres, enseignait le Grand Arcane, la Grande Connaissance, afin de sauver les âmes. Donc, c’est ainsi qu’il «construisait symboliquement l’Arche» – c’était une grande armée de gens Atlantes, qui étaient les Shémites. Qui étaient les Shémites? Les Shémites étaient le résultat du croisement de la quatrième sous-race de la civilisation Atlante avec les Hyperboréens. Les Hyperboréens vivaient dans le nord de l’Europe, qui étaient des survivants des races racines précédentes de la Terre. La Loge Blanche a sélectionné les Hyperboréens afin de les croiser avec les Atlantes dans la quatrième sous-race. Et de cette traversée (qui est le symbole de Noé en tant que père) est venu Sem, les Shémites. Les deux autres «fils de Noé» sont les autres sous-races qui existaient dans la civilisation atlante.

Bien sûr à ce moment-là, avec la connaissance, de nombreuses âmes étaient en train d’être transformées sur Terre, à Malkuth, en Égypte, en Atlantide, parce qu’on leur avait promis une nouvelle terre. Et ils arrivaient psychologiquement à cette nouvelle terre au moyen du travail en eux-mêmes. La nouvelle terre est la terre de Malkuth, non pas au niveau inférieur dans lequel nous nous trouvons actuellement, mais au-dessus.

Regardons maintenant par exemple; nous sommes à Malkuth, dans le monde tridimensionnel. Mais si nous examinons les lois qui contrôlent ce Malkuth en ce moment même, nous découvrons que ce Malkuth est contrôlé par 96 lois. Normalement, le monde d’Assiah, Malkuth, est contrôlé par 48 lois. Les 96 lois sont liées à la première couche de l’Enfer, la première couche de Qliphoth, Limbo. Donc, nous sommes actuellement à Malkuth, mais vibrants de Limbo.

Dans la Genèse, la Bible fait référence à ces régions de Qliphoth comme Sodome et Gomorrhe. Ce sont des villes ou nous dirions des civilisations qui ont existé dans le passé aussi, mais qui n’ont pas vibré avec Malkuth (48 lois) comme il se doit, mais avec Qliphoth (96 lois), comme nous (cette civilisation actuelle) vibrons en ce moment . C’est parce que toute la civilisation de la Terre est une civilisation sodomiste, une civilisation Gomorrhe, car Sodome et Gomorrhe étaient deux villes qui pratiquaient bien sûr la dégénérescence, en particulier la dégénérescence sexuelle. Ainsi, vous voyez partout dans ce jour et cet âge que nous sommes dans ce monde tridimensionnel mais nous ne sommes pas régis par 48 lois, mais par 96 qui est Limbo, où la fornication et l’adultère sont normales, est autorisée.

En enfer, personne n’est scandalisé quand quelqu’un est adultère ou fornicateur, car en enfer c’est normal. Mais là dans Yesod (Eden) au-dessus de Malkuth dans l’arbre de vie, la fornication et l’adultère est un péché. Personne ne peut y entrer s’il est adultère ou fornicateur, ayant une dégénérescence sexuelle. Pour entrer dans Yesod (la Terre Promise), le grand déluge universel doit venir et tuer tous ces infidèles, ce qui est un travail alchimique qui doit être accompli à l’intérieur.

Pourtant maintenant, nous sommes, symboliquement parlant, en Egypte (Malkuth), qui est la terre qui est entre les eaux, mais des eaux sales, car il y a un déluge de forces négatives. C’est ce que nous devons comprendre.

Rappelez-vous qu’il est écrit que Noé s’est sauvé lui-même et sa famille, ce qui signifie avec «l’Armée de sauvetage» qu’il a formée dans la civilisation Atlante, parce que par l’Arche (Arcane) il l’a formée.

Il est arrivé à la vallée de Shinar – ou mieux si nous disons le mont Ararat, qui est symboliquement lié à Kether; le sommet de l’arbre de vie est Ararat, le sommet de la tête. C’est là que les énergies doivent s’élever, monter pour être sauvées, ésotériquement parlant.

Après que Noé a organisé toute l ‘«Armée de sauvetage» et s’est sauvé lui-même et les gens qui le suivaient en pratiquant le Grand Arcane, il y avait des gens qui construisaient une tour appelée la Tour de Babel. «Babel» symbolise la façon dont les gens essaient de se sauver de la mauvaise manière, pensant ou croyant qu’en «construisant» ceci ou qu’ils seront sauvés du déluge universel.

Ainsi, vous voyez par exemple que la plupart des bâtiments atlantes ont été construits sous la forme de pyramides, car à cette époque, il y avait beaucoup d’inondations. Les bâtiments en forme de pyramide sont construits de cette manière non seulement pour la signification ésotérique de celui-ci, mais à cause de la façon dont l’eau peut monter et descendre, et descendre. Souvenez-vous que l’atmosphère, je le répète, n’était pas celle que nous avons en ce moment. Ainsi, la tour de Babel est également liée à la forme d’une pyramide pour atteindre le ciel, afin d’être sauvée des inondations. A cette époque, il y avait déjà, je le répète, trois inondations, ou trois périodes de naufrage des terres de l’Atlantide.

Il est écrit que le dernier naufrage s’est produit il y a environ 80 000 ans avec le naufrage de Poséidonis, qui était une île de l’océan Atlantique; c’était le dernier vestige de la civilisation atlante.

Donc, de cette histoire de la vallée de Shinar, où les gens de Babel construisaient des tours, vient l’histoire d’Abraham. D’Abraham est venu Isaac, puis Jacob, puis Joseph et ses frères vont en Egypte, ce qui est précisément, dirions-nous, les différentes étapes des différentes races, car Abraham est venu de la ville d’Ur, qui était une civilisation chaldéenne. Ainsi, des Shémites sont venus les Chaldéens, des Chaldéens les Hébreux, des Hébreux les Israélites (ou maintenant, les Juifs), non seulement eux, mais toute la civilisation aryenne. C’est ainsi que cela est symboliquement décrit dans la Bible.

Ainsi, selon la Bible, lorsque les Israélites (ou mieux si nous disons les derniers restes des Atlantes ou la dernière sous-race) sont arrivés en Égypte, c’était précisément à ce moment-là où l’Atlantide a été réduite à Poséidonis.

Mitzraïm (Égypte), mieux si nous disons Poséidonis, est l’endroit où Moïse est arrivé et emmène les gens «dans le désert de Gobi», non seulement lui, mais tous les grands avatars ou grands messagers qui guidaient les forces à ce moment-là à Malkuth afin de former la civilisation actuelle.

Ainsi, comme vous le voyez, l’histoire écrite dans la Bible sur le déluge universel doit être lue en relation avec quatre grandes inondations (cataclysmes ou perturbations), car Noé et l’Arche est liée au troisième déluge, dans lequel le peuple était organisé. et a formé la racine de la prochaine Race Racine, qui est notre Race Racine Aryenne actuelle.

À ce moment-là (la troisième perturbation transapalnienne), c’est quand ils (les Shémites) ont reçu le commandement de ne pas se mélanger avec les autres races de la civilisation atlante, qui dans la Bible sont appelées les «Égyptiens». Ainsi, les Shémites ne se croisaient pas sexuellement avec les autres sous-races atlantes.

Mais lorsque le dernier déluge universel (la dernière perturbation transapalnienne) est arrivé, ils ont immigré en Europe, ou nous dirons spécifiquement en Asie, dans le désert de Gobi. Ensuite, ils (les Shémites) reçurent l’ordre de se croiser avec les différents survivants afin de former la Race Racine Aryenne. C’est ainsi que l’histoire de la Bible la présente symboliquement.

Bien sûr, cela a aussi une signification kabbalistique. On y trouve la dualité de la doctrine d’Abraham: il eut un fils avec un esclave égyptien «Agar», puis Abraham eut un autre fils nommé Isaac, qui est un symbole du feu qui y monte dans la colonne vertébrale.

Isaac a eu deux enfants, Jacob et Ésaü, ce qui est une autre dualité ici et là, ce qui est bien sûr kabbalistiquement parlant, dans l’arbre de vie.

Ensuite, vous découvrez que Jacob est celui qui avait les douze tribus d’Israël, ce qui est bien sûr lié à Malkuth, parce que les douze tribus d’Israël sont liées aux douze signes zodiacaux par lesquels les âmes entrent dans ce monde d’Assiah. Quand vous lisez la Bible en hébreu, la Bible appelle le Monde de Malkuth (ou Assiah) «Mitzraïm», parce que (en hébreu) Mitzraïm est l’Égypte, qui était à cette époque la civilisation qui gouvernait la planète entière: la civilisation Atlante.

Il est nécessaire de comprendre cela pour arrêter de spéculer lorsque nous nous référons à «  l’Egypte  » comme tout ce que nous en savons en relation uniquement avec cette race aryenne, car alors il y a beaucoup de controverses sur le sens, sur l’origine de celle-ci, ou sur ce que dit la Bible en relation avec l’Egypte.

Comprenez que ce que la Bible déclare dans la Genèse est en relation avec de nombreuses sous-races, de nombreuses races racines dans le passé, et sur l’évolution et la dévolution des forces, pas seulement au sein de cette Race Racine Aryenne, qui a commencé après le déluge universel, le dernier perturbation universelle, qui est symboliquement expliquée dans la Bible par Moïse quittant l’Égypte pour établir la Race Racine Aryenne.

sphinx

Malkuth est la Sephirah liée à la dixième carte du Tarot. Ce que vous trouvez au-dessus est un symbole du Sphinx, un symbole très connu dans l’Atlantide antique.

Ainsi, ce symbole atlante (le Sphinx) a été hérité par l’Égypte actuelle; Pourquoi? Parce que l’Égypte était l’une des régions qui appartenaient à l’Atlantide. Il y avait des terres de l’Atlantide qui n’ont pas sombré: l’Égypte en faisait partie, l’Espagne en faisait partie, le Mexique en faisait partie. C’est pourquoi vous trouvez une similitude entre l’Egypte et le Mexique, liée aux pyramides.

L’Espagne, par exemple, est un vestige de l’Atlantide; si vous voulez trouver des vestiges des villes de l’Atlantide, vous les trouverez là-bas au fond des océans du Portugal et de l’Espagne, car l’Espagne elle-même, je le répète, faisait partie de l’Atlantide.

Les soi-disant «Tsiganes» – qui sont partout – sont, par exemple, les restes des Égyptiens.

Donc au-dessus de la carte, vous voyez qu’il y a aussi la roue d’Ézéchiel, ou la roue de Pythagore, qui symbolise la roue de Samsara, une roue que nous devons quitter; cette roue est précisément le symbole de l’Egypte, le Malkuth lié aux forces négatives de Qliphoth.

Pour quitter la roue, nous devons travailler avec le Sphinx. Le Sphinx est un symbole des quatre éléments qui s’expriment à travers le pouvoir du bâton ou de l’épée qui se trouve entre les deux pattes du Sphinx.

Lorsque vous étudiez la roue d’Ezéchiel, vous constatez qu’Ezéchiel décrit les quatre créatures «Chaioth ha Kadosh», qui sont précisément là où la lettre Yod ou les forces de Kether agissent. Les ailes du Sphinx symbolisent l’élément Air. Le visage d’un être humain symbolise l’eau, car l’être humain vient de l’eau de Yesod. Ensuite, les pattes du Taureau représentent la Terre et les pattes du Lion sont le Feu.

Ce sont les quatre éléments de la nature, et ces quatre éléments sont cachés dans différents symboles, non seulement dans la roue d’Ézéchiel ou la roue de Pythagore, mais aussi comme le Nahui-ollin tel qu’il est décrit dans le calendrier aztèque, qui montre dans au milieu de celui-ci le symbole de Yod comme visage, qui est toujours Kether car Kether est lié à la tête, au visage, et autour du visage, vous trouvez bien sûr les quatre éléments ou les quatre races-racines qui tournent dans le Nahui-ollin. Le Nahui-ollin est la croix gammée aztèque qui tourne afin de créer l’Univers selon la cosmologie des Nahuas au Mexique.

C’est donc précisément le Grand Symbole, les quatre éléments tournant dans la roue du Samsara que nous devons contrôler, et pour le contrôler, nous devons construire les véhicules solaires pour en sortir. Mais avant ce départ, nous devons vaincre l’Égypte ou, comme le dit le livre de l’Apocalypse, nous devons vaincre la grande Babylone.

Ici, c’est un autre symbole que nous devons spécifier. Nous devons cesser de parler du peuple irakien comme du peuple qui mérite d’être puni parce qu’il s’agit de l’ancienne Babylone. Permettez-moi de vous expliquer, ésotériquement parlant, lorsque la Bible parle de Babylone, comment Kabbalistiquement, alchimiquement, il est fait référence:

Les gens en ce moment ont leurs sens internes atrophiés, et ils ne peuvent pas voir la quatrième dimension, la cinquième, la sixième, la septième, et ils pensent que tout ce qui est au-dessus de Malkuth, les dimensions supérieures, n’est qu’une illusion, quelque chose que seuls les fous les gens pensent ou pensent parce qu’ils n’ont pas les sens pour percevoir ces royaumes.

Pourtant, au début de la création de cette planète (liée à ce quatrième cycle terrestre), les gens n’ont pas encore perçu le monde physique avec les cinq sens. À cette époque, avant que la Terre ne se cristallise dans le monde tridimensionnel, les gens n’étaient pas non plus cristallisés dans le monde tridimensionnel. Vous devez comprendre que la planète Terre (Malkuth) est appelée «le Royaume». Pourquoi s’appelle-t-il le Royaume? En raison du règne minéral, du règne végétal, du règne animal et du règne humain. Donc, tous ces royaumes sont à l’intérieur de Malkuth. Chacun des Royaumes (minéral, végétal, animal, humain) est au même niveau que la planète, comme nous le sommes actuellement. Ainsi à ce moment-là, avant la cristallisation de la matière dans le monde tridimensionnel, tous les royaumes se sont cristallisés à un autre niveau; les gens avaient des corps physiques, mais ils ne les percevaient pas, de la même manière que nous ne percevons pas les dimensions internes en ce moment. Ils étaient là, mais ils ne l’ont pas perçu.

C’est précisément l’histoire d’Adam et Eve. A cette époque, lorsque les gens mouraient, ils ne savaient pas que dans le monde tridimensionnel, ils quittaient leur corps physique; ils étaient plus en phase avec les mondes intérieurs et donc ils ne se souciaient pas des choses physiques.

Est-ce que tu vois? Comprenez-vous cela? tu me suis?

La vue, l’odeur et tous les sens du monde physique, du corps physique, n’étaient pas pleinement développés, comme nous les avons développés maintenant. Maintenant, nous percevons le monde physique d’une manière complète. Nous dirons plus ou moins complet, car il y a des choses que nous ne voyons pas dans ce monde tridimensionnel; c’est évident.

Adam et Eve sont un symbole de l’ancien continent Lémurien, date à laquelle la Terre a commencé à se cristalliser dans le monde tridimensionnel. Les Lémuriens, qui étaient avant les Atlantes, étaient plus «à l’intérieur» que «à l’extérieur», plus centrés sur les mondes internes que sur Malkuth. Et c’est pourquoi ils s’en moquaient; ils n’étaient pas tellement concernés par la mort.

Ensuite, les grands Cosmocréateurs s’en sont préoccupés, car peu à peu les Lémuriens prenaient conscience qu’ils devaient développer les sens physiques pour être conscients du monde tridimensionnel selon la loi de l’involution, la descente du Rayon de Création.

Et ce qui est arrivé? Beaucoup ont découvert que finalement la planète atteignait la base (du «V»), des ronds, enfin, qu’elle devait finalement remonter pour rendre l’énergie. Mais ces Monades qui ne feraient pas le travail requis seraient identifiées au monde physique et resteraient donc dans la roue du Samsara. Ceux qui s’identifient à la matière descendent dans la dévolution et l’évolution, comme vous le savez, sur la roue du Samsara. Alors ils disaient: «Pourquoi sommes-nous à ce niveau en ce moment? Finalement, nous verrons le monde physique, mais nous ne le voulons pas. Il vaut mieux que nous disparaissions, que nous n’existions pas, car maintenant nous atteignons tout le bas et si nous ne réussissons pas et ne retournons pas dans les niveaux supérieurs, nous serons perdus dans Klipoth. « 

Et c’est précisément pourquoi on dit qu’ils ont tous à la fois voulu se suicider. Pour eux, le corps physique n’était rien, car ils étaient plus en phase avec les mondes intérieurs.

Puis les Cosmocréateurs sont venus, et vous connaissez la suite de l’histoire: «Sakaki et Looisos» et les autres sont venus pour implanter l’organe Kundabuffer dans les Lémuriens, qui est l’organe qui aide à cristalliser des forces denses et pour voir le monde physique. Et l’orgue Kundabuffer est lié à la lettre Teth, à Lucifer, le tentateur.

A cette époque, l’humanité ne connaissait pas la fornication.

L’implant de l’organe Kundabuffer était en ordre pour la lettre Teth, qui est liée au sens du goût, lié à la bouche, et pour la lettre Yod, car Yod est en relation avec l’organe sexuel caché dans Teth.

Nous retenons donc ici les deux sens: le toucher et le goût. C’est pourquoi il est écrit lorsque le serpent a donné le fruit à Eve, qui est le serpent lié à la procréation, Eve a goûté, parce que le serpent est en relation avec le sens du goût. Et c’est pourquoi quand on bouge la langue ou quand quelqu’un veut imiter le serpent, ça sort, ou la serpentine comme le goût, mais ce goût est donné au sexe. Et le toucher, parce que l’organe le plus lié au sens du toucher est l’organe sexuel, c’est le plus sensible; alors voilà, le mystère.

Et c’est pourquoi, après avoir mangé ce fruit défendu qu’est le sexe, les sens du monde physique se développent; vous savez, Eve (les organes sexuels) aide Adam, et Adam, le cerveau, se développe. Ici, dans la tête, nous trouvons l’odeur, la vue, les oreilles, tout ici, c’est pourquoi la tête, non? Et nous commençons à percevoir le monde physique.

C’est pourquoi la Bible dit: «Et leurs yeux se sont ouverts!» – et pas seulement leurs yeux, mais aussi leur nez, leurs oreilles, tous les sens, et ils ont commencé à percevoir davantage le monde tridimensionnel.

Mais malheureusement, il y a eu la grosse erreur, et la pratique de la fornication en a résulté. Certains d’entre eux ne sont pas revenus après ce développement. L’orgue Kundabuffer était une nécessité à cette époque. Et c’est une nécessité parce que les âmes, les Monades, ont besoin de connaître le bien et le mal, mais à une certaine limite, afin de revenir en tant que dieux, connaissant le bien et le mal.

Mais il y a eu une grosse erreur, une erreur de calcul, et l’organe Kundabuffer a été laissé en place pendant une longue période, qui est devenu la queue de Satan. Et l’humanité, au lieu de revenir et d’acquérir la connaissance du bien et du mal, a continué à se forniquer et à se dégénérer. Alors ils construisaient à l’intérieur de leur cerveau la Grande Babylone, comprenez-vous cela?

C’est pourquoi il est écrit que la Grande Babylone est assise sur sept collines: ce sont précisément deux yeux, deux oreilles, deux narines et la bouche. Au-dessus d’eux se trouve le cerveau qui reçoit toutes les informations, toutes les impressions du monde physique, afin de construire cet esprit pécheur que nous avons, qui est identifié au désir. Nous devons vaincre le désir pour devenir des dieux. Personne ne devient un ange ou ne se transforme en un véritable être humain s’il ne conquiert pas le désir.

Les lois données par les anciens avatars et patriarches donnent certains moyens pour que vous arrêtiez l’abus du désir, en particulier le désir sexuel, afin de développer votre cerveau en fonction de l’évolution. Pourtant, le véritable objectif de l’évolution est de créer un raisonnement objectif, qui passe par la chasteté.

Mais maintenant, tout le monde a l’Irak, Babylone, dans sa tête, dans son cerveau. Donc Babylone n’est pas seulement en Irak, Babylone est sur toute la Terre. C’est pourquoi elle est appelée dans le livre de l’Apocalypse «Babylone la Grande», la grande prostituée, dont le nombre est de six cent soixante-six.

Ce n’est pas une certaine personne, comme beaucoup le pensent: c’est tout le monde. C’est l’esprit que nous avons construit depuis cette époque de la Lémurie jusqu’à ce moment.

Le grand Avatar a envoyé des messagers avec des anges pour lutter contre Babylone. Et bien sûr, les religieux de cette époque, ils pensent qu’ils sont très bons et ils désignent simplement Babylone là-bas en Irak, des pauvres qui sont aussi de Babylone, mais nous sommes aussi de Babylone.

Pendant ce temps, Eden, ce jardin qui est écrit dans la Bible, symboliquement, était entre l’Euphrate et les Tigres (les fleuves d’Irak). Alors, comment se fait-il qu’Eden soit également là? C’est un symbole que nous devons comprendre et comprendre.

Bien sûr, dans une autre conférence, nous disons que les sept collines sur lesquelles la Grande Prostituée est assise sont les sept péchés capitaux; Oui bien sûr. En commençant par la luxure, avec cette origine que vous voyez, je vous dis que le toucher et le goût du serpent vous donnent de la luxure. Et de là viennent les autres sens, développés, à travers lesquels nous nourrissons l’orgueil, la colère, l’avidité, la gourmandise, la paresse, qui est le résultat d’une mauvaise transformation des impressions. Le résultat du désir, qui est toujours alimenté par les cinq sens; alors comprenez-vous cela? Suivez-vous ce que j’explique ici?

Ceci est précisément lié au Rayon de la Création de Malkuth, la manière dont l’évolution et la dévolution transforment les forces en différents cycles afin que la Monade acquière la maîtrise. Je fais référence à notre Monade, notre Jéhovah individuel particulier, notre propre Elohim particulier, parce que chacun de nous a son propre Jéhovah particulier; il n’y a pas un seul Jéhovah: il y a autant de Jéhovah que de personnes sur la Terre, il y a autant d’Elohim que de personnes sur la Terre, mais ils doivent se vaincre eux-mêmes. Ils ont besoin de conquérir la Terre. Ils ont besoin de conquérir Mitzraïm.

C’est pourquoi il est écrit que lorsque Moïse (qui était le grand Avatar à ce moment-là), monta dans le monde d’Atziluth, Kether apparut devant lui, mais caché dans le buisson ardent, qui est Daath, car comme le feu est comment il s’exprime.

Moses

« Quel est ton nom? » demanda Moïse.

Et puis son individu particulier Elohim lui a dit, « Eheie-Asher-Eheie » La traduction est, « Je suis Celui qui EST. » Pas comme le dit la Bible: «Je suis celui que je suis», parce que je ne suis pas ce qu’Il est!

«Descendez vers le peuple», dit-il, et envoie Moïse à Mitzraïm (Égypte), entre les eaux, qui à l’époque étaient Poséidonis, Atlantide, parce que cette civilisation à ce moment-là était en Kali Yuga.

Chaque race racine a quatre Yugas, et le Kali Yuga est le dernier Yuga pendant lequel le peuple dégénère. Au début, la civilisation atlante était belle, mais à l’époque de Moïse, elle était dans son Kali Yuga. Et tous les grands symboles et religions de l’Égypte (Atlantide) étaient déjà dégénérés.

Néanmoins, Moïse a étudié en Égypte, ce qui signifie qu’il s’est nourri de la doctrine des Atlantes, qui est la pure Kabbale.

Maintenant, laissez-moi vous dire une autre chose: les Atlantes et les Mayas sont également les mêmes. Les Mayas et les Atlantes ne sont pas différents les uns des autres; c’est juste une question de langue.

Moïse a appris la Kabbale; tous les symboles utilisés par Moïse sont des symboles égypto-atlantes. Bien sûr, si vous étudiez ces symboles «à la lettre morte» (littéralement), vous ne trouvez pas de similitude. Mais quand vous approfondissez les symboles des Égyptiens-Atlantes, toute la doctrine de Moïse est là, mais appliquée d’une manière différente.

Il fut le premier à écrire l’histoire de cette Race Racine Aryenne: il est écrit dans la Bible, ce livre s’appelle la Genèse. Le dernier qui a écrit selon cette transformation était Jean le Divin, le livre de l’Apocalypse, donc ce sont des livres kabbalistiques liés à la même chose.

Répétant maintenant les mêmes paroles de Moïse, « Nous devons quitter Mitzraïm. » Nous devons sortir de la Grande Babylone, mais ce n’est pas à l’extérieur de nous, c’est à l’intérieur de nous. Et le seul qui puisse nous faire sortir de là est Kether, le Yod. Rien ne bouge dans la roue du Samsara sans la volonté de Yod, Kether, sans la volonté du Père. Telle est sa loi. Et c’est pourquoi Il contrôle la loi.

Le Pharaon est un symbole; il est le Ministre, qui est l’ego, bien sûr, à l’intérieur de nous. Cet intellect que nous avons, c’est le Pharaon. Moïse doit venir pour nous transformer et pour nous enseigner. Ensuite, nous devons vaincre le Pharaon en faisant les dix merveilles que Moïse a faites; car si vous lisez les merveilles que Moïse a faites avant de quitter Mitzraïm, l’Égypte, Malkuth, il en a fait dix, qui sont liées à l’arbre de vie. Et c’est pourquoi Yod (10) est en relation avec le toucher, avec la main qui touche.

Rappelez-vous en ce moment Michel -Ange, et comment il a peint Dieu faisant Adam. Si vous tracez le signe de l’infini entre Dieu et Adam dans la chapelle Sixtine, vous trouverez le Saint Huit, et c’est précisément le symbole de la façon dont le Yod crée, car l’infini est deux mains qui se touchent: l’une qui donne et l’autre qui reçoit. Mais ce Dieu que Michel-Ange a peint n’en est pas un, à lui seul: Michel-Ange a peint un Elohim. Bien sûr, il y a un vieil homme là-bas, mais il est porté par des chérubins, avec des séraphins autour de lui. Dans ce tableau, il y a beaucoup d’anges autour d’un vieil homme (Kether), il y en a beaucoup, pas un; ce sont des Elohim. Le seul personnage qui apparaît comme un est Adam. Ainsi, les Elohim dans ce signe de l’infini créent Adam, parce que les Elohim sont nombreux.

En d’autres termes, c’est pourquoi il est écrit qu’El (Dieu) exprime à travers les Elohim, et au milieu des Elohim, il juge, parce que chaque Elohim en lui-même, chaque Ange, chaque Dieu, a une colonne vertébrale, et Yod ( Kether), la force sexuelle chez Malkuth, doit la monter pour faire la lettre Vav dans leur colonne vertébrale.

Et c’est ainsi que le Yod, Kether, est au milieu de la colonne vertébrale des Elohim, les Dieux et Déesses, et au milieu d’eux, il juge. Cela signifie que Kether est partout dans chaque Dieu, que ce Dieu soit du panthéon hébreu, qu’il soit du panthéon hindou, du panthéon maya-aztèque, du panthéon égyptien; puisque Kether, le Yod, est à l’origine du feu qui est alimenté dans chacun d’eux.

Mais nous ne sommes pas des Elohim auto-réalisés, ou en d’autres termes, notre propre Monade particulière a encore besoin de travailler avec le Sphinx, qui est le symbole des forces des éléments.

Il est écrit que tout initié qui entre dans le temple du Sphinx doit faire face à une grande épreuve. Ce temple existe toujours, mais laissez-moi vous dire qu’il n’existe pas physiquement, mais dans les mondes intérieurs. Si vous allez dans le plan astral, vous pouvez trouver ce temple. Et quiconque y entre doit passer l’épreuve du sanctuaire.

Quelle est l’épreuve du sanctuaire? L’épreuve du sanctuaire englobe toutes les épreuves que vous vivez pendant la réalisation de vous-même. C’est pourquoi il est écrit que si vous réussissez l’épreuve du sanctuaire, vous recevez le sceau de Salomon, ce qui signifie l’auto-réalisation de votre être. Mais pour cela, comme Moïse contrôlait les quatre éléments, vous devez également contrôler les quatre éléments. Mais personne ne peut contrôler les quatre éléments à l’extérieur, si vous ne les contrôlez pas à l’intérieur.

Les ondines voluptueuses sont liées à vos eaux sexuelles.

Les salamandres du feu sont liées à votre colère, à votre haine, à votre envie, tous ces désirs qui sont dans votre plexus solaire que vous devez transformer en vertus. Mais si vous êtes toujours en colère, toujours envieux, toujours avide, toujours accablant tout le monde, vous êtes un esclave des salamandres, car la colère est un désir frustré.

Et si vous voulez être sauvé uniquement en levant le bras en l’air, c’est la paresse. Vous êtes donc un esclave des Gnomes, parce que les Gnomes sont diligents. Ce sont eux qui transmutent le plomb de la planète Terre en or, une autre transformation qu’ils font dans le règne minéral faite par les Gnomes. Nous devons imiter les Gnomes pour être des alchimistes assidus, instant après instant. Vous devez faire le travail; il faut être pratique.

Et bien sûr, nous sommes esclaves de Babylone: nos propres pensées, notre propre intellect, parce que nous ne contrôlons pas «l’air». Afin de contrôler l’air, nous devons le contrôler de la manière dont nous parlons. Parce que c’est selon nos pensées comment nous parlons, vous en rendez-vous compte?

Les quatre éléments sont à l’intérieur, nous devons les contrôler, et pour cela nous avons besoin de volonté. Cette volonté est symbolisée par le bâton au milieu des pattes du Sphinx, qui peut aussi être une épée. Volonté!

Et cette volonté est également liée à Moïse, il est la volonté. Mais pas cette volonté égoïste que nous avons ici, parce que Moïse est venu du Sinaï obéissant à Yod, obéissant à Kether, « Eheie« , qui a dit « Va et je serai avec toi. »

Donc, tout ce que Moïse a fait à Mitzraïm, à Malkuth, afin de libérer les forces de sa propre conscience, était grâce à Elohim, son propre Yod particulier, la force qui était dans la colonne vertébrale, qui était le serpent Nahash. Donc tout ce qu’il fait est à cause du serpent, à cause de Yod, à cause de Teth, et il réussit. C’est la même chose que nous devons faire; pour travailler avec ces forces à l’intérieur. Et cela est caché dans le Yod, tout le travail est caché dans IO, le nombre dix.

%d blogueurs aiment cette page :