Arcane 10 : Rétribution- Yod

Catégorie: Les Vingt-Deux Arcanes du Tarot et de l’Hébreux

Écrit par: Instructeur gnostique

The Hebrew Letter Iod / Yod / Yud

La lettre hébraïque Iod / Yod / Youd

Les versets 73 à 80 du Psaume 119 commencent par Iod:

ידיך עשוני ויכוננוני הבינני ואלמדה מצותיך׃

יראיך יראוני וישמחו כי לדברך יחלתי׃

ידעתי יהוה כי־צדק משפטיך ואמונה עניתני׃

יהי־נא חסדך לנחמני כאמרתך לעבדך׃

יבאוני רחמיך ואחיה כי־תורתך שעשעי׃

יבשו זדים כי־שקר עותוני אני אשיח בפקודיך׃

ישובו לי יראיך [כ= וידעו] [ק= וידעי] עדתיך׃

יהי־לבי תמים בחקיך למען לא אבוש׃

73 Tes mains m’ont fait et m’ont fixé; donnez-moi la compréhension que je peux apprendre vos commandes.
74 Ceux qui vous émerveillent me verront et se réjouiront, car j’ai espéré dans votre Parole.
75 Je sais, ô Yod-Havah, que tes jugements sont justes et que tu m’as affligé dans la fidélité.
76 Que ta miséricorde, je t’en supplie, soit pour mon réconfort, selon ta Parole en ton serviteur.
77 Que vos miséricordes viennent à moi afin que je vive, car votre loi me plaît.
78 Que les orgueilleux aient honte, car par des mensonges ils m’ont perverti. Je méditerai sur vos préceptes.
79 Que ceux qui vous émerveillent et qui connaissent vos témoignages se tournent vers moi.
80 Que mon cœur soit irréprochable dans vos statuts, afin que je ne sois pas honteux.

Arcane 10

De l’Alchimie et de la Kabbale dans le Tarot par Samael Aun Weor

Dans ce cours, nous allons étudier l’Arcane 10 du Tarot. Il est nécessaire d’analyser la roue cosmogonique d’Ezéchiel. Dans cette roue, on retrouve la bataille des antithèses. Hermanubis monte par la droite et Typhon descend par la gauche de la roue fatale. C’est la roue des siècles, la roue des réincarnations et du Karma. Sur la roue apparaît le mystère du Sphinx saisit l’épée flamboyante entre les pattes de son lion. C’est la roue de l’antithèse. Le serpent d’airain qui a guéri les Israélites dans le désert et le terrible serpent tentateur d’Eden se combattent mutuellement.

Le secret entier de l’Arbre de la Connaissance est enfermé dans cette roue; les quatre rivières du paradis coulent de cette fontaine unique, l’une d’elles traverse l’épaisse jungle du soleil arrosant la terre philosophique d’or et de lumière et l’autre coule ténèbres et turbulemment dans le Royaume des Abysses. La lumière et les ténèbres, la magie blanche et la magie noire se combattent mutuellement. Eros et Antéros, Caïn et Abel vivent en nous dans une bataille intense, jusqu’à ce qu’en découvrant le mystère du sphinx, nous saisissions l’épée flamboyante, et ainsi, c’est ainsi que nous nous libérons de la roue des siècles.

La Conscience Lunaire

human_hamster

La Conscience lunaire est le résultat de notre mémoire infidèle; ce type de conscience dort profondément. L’humanoïde a conscience de ce dont il se souvient; aucun humanoïde n’a conscience de ce dont il ne se souvient pas. L’ Adam Pêcheur est la mémoire, il est le même ego qui se réincarne, il est la conscience lunaire. Les clairvoyants affirment que les atomes de l’ennemi secret constituent cette conscience et qu’elle est un vestige ténébreux de notre passé lunaire (une larve de seuil).

Nos disciples gnostiques doivent comprendre la signification de ce type de conscience: la conscience lunaire est quelque chose qui doit être conscient; et il a besoin de quelqu’un qui en soit conscient. La conscience lunaire est soumise à tout type de limitation, qualification, restriction, réaction; c’est le résultat de la matière, le résultat de l’héritage, de la famille, des habitudes, des coutumes, des préjugés, des désirs, des peurs, des appétits de notre race, etc. . Cependant, les expériences de la vie compliquent et renforcent l’Adam pécheur. L’humanité autrefois innocente d’Eden est maintenant cette humanité terrible et perverse de la bombe atomique et à hydrogène.

L’enfant innocent (avec les expériences de la vie) est converti en un aîné sournois, méfiant, malveillant, avare, craintif; telle est la conscience lunaire. Le diable est un diable et ne peut jamais acquérir la perfection. Le grand Maître H.P. Blavatsky a déclaré: «Renforcez votre âme contre le harcèlement de votre« Je »; rendez-la digne de porter le nom de« Âme diamant ».

La Conscience Solaire

Il existe des changements dans la conscience lunaire et il existe des changements de conscience. Toute amélioration de la conscience lunaire entraîne des changements en son sein. Ces types de changements dans la conscience lunaire sont superficiels et inutiles. Ce dont nous avons besoin, c’est d’un changement de conscience. Lorsque nous dissolvons la conscience lunaire, la conscience solaire naît en nous.

Il est nécessaire que Adam pécheur meure en nous pour qu’Adam Christ puisse naître en nous. Nous saisissons l’épée flamboyante lorsque nous libérons l’énergie électronique solaire qui est enfermée dans les atomes séminaux. .

Persée descend dans la Forge enflammée de Vulcain afin de décapiter le péché Adam (Méduse) avec son épée flamboyante. Jean-Baptiste est décapité et le Christ est crucifié pour sauver le monde. Le massacre des enfants innocents (les Initiés) est une action répétitive tout au long de l’initiation. C’est ainsi que la conscience solaire naît en nous; ce type de conscience contient en lui-même le connaissant, la connaissance et la chose connue, trois en un et une en trois. La conscience solaire est omniprésente et omni-pénétrante. La conscience solaire libère l’être humain de la roue fatale des siècles.

les Cycles Sexuels

Uranus est l’octave de Vénus. Il régit les facettes masculine et féminine du sexe. Il a un cycle sexuel de quatre-vingt-quatre ans. Le cycle d’Uranus est divisé en deux périodes de 42 ans, positive-masculine et négative-féminine. Les deux pôles d’Uranus sont toujours tournés vers le soleil. Pendant 42 ans, le pôle positif est dirigé vers le soleil et encore 42 ans le pôle négatif. Nous pouvons maintenant comprendre d’où viennent ces stimuli alternés pour les deux sexes; le merveilleux biorythme de 84 ans. La roue des siècles tourne par périodes de quarante-deux ans chacune. Le sexe masculin prédomine pour une moitié et le sexe féminin pour l’autre moitié. Le cycle sexuel d’Uranus correspond à la durée moyenne d’une vie humaine; cela signifie que l’antithèse du cycle sexuel dans lequel nous sommes nés, vibre en nous à l’âge adulte. Ensuite, nous nous sentons sexuellement stimulés. Nous comprenons pourquoi les hommes et les femmes mûrs sont en effet assez mûrs pour travailler dans le Grand Œuvre, parce que les sentiments sexuels sont plus vigoureux à quarante ans.

Buddha

La lumière et la conscience

La lumière et la conscience sont deux phénomènes de la même chose. Plus nous développons de niveaux de conscience christique, plus nous atteignons de niveaux de lumière. Les planètes absorbent progressivement la conscience christique du Soleil. Ainsi, lorsque les planètes de notre système solaire auront intégralement absorbé la Conscience Solaire Divine, alors la vie, la lumière et la chaleur n’occuperont plus seulement la place astronomique du soleil, mais tout le système solaire brillera alors comme le soleil. C’est le cas du gigantesque soleil Antarès, un million de fois plus raréfié que notre soleil. La lumière du système solaire d’Antares n’est pas seulement localisée dans son soleil, car chacune de ses planètes est devenue un soleil. Les humanités planétaires jouissent de la conscience solaire; le résultat de cette joie est les splendeurs du système solaire d’Antares.

Les dix Sephiroth

kabbalah the tree of life

On parle de dix Sephiroth, mais en réalité, il y en a douze. L’Ayin Soph est la onzième et la douzième Sephirah est son antithèse ténébreuse dans l’Abîme.

Ce sont douze sphères, ou régions universelles, qui se pénètrent et co-pénétrent mutuellement sans confusion. Ces douze sphères gravitent dans l’atome central du signe de l’Infini. Une humanité solaire se déploie dans ces douze sphères. Nous avons dit que le signe de l’Infini est au centre de la terre, au cœur de la terre. Les Dix Sephiroth de vibration universelle émanent de l’Ayin Soph (l’étoile micro-cosmique) qui guide notre intérieur. L’Ayin Soph est l’Être de notre Être.

Les dix Sephiroth émanent de l’Ain Soph comme suit:

  1. Premièrement, Kether, l’Ancien des jours
  2. Deuxièmement, Chokmah, la région de la sagesse
  3. Troisième, Binah, l’intelligence
  4. Quatrième, Chesed, le monde de l’Intime,
  5. Cinquième Geburah, le monde de la conscience de l’âme, la région de la rigueur et de la justice,
  6. Sixième, Tiphereth , le monde causal, la région de la volonté, de l’équilibre et de la beauté ,
  7. Septième, Netzach, la région de la victoire, le monde de l’homme mental (quiconque se libère des quatre corps du péché est un Bouddha).
  8. Huitièmement, Hod, la splendeur, la région du corps astral
  9. Neuvième, Yesod, fondement, sexe, le plan éthéré,
  10. Dixième, Malkuth, le royaume en général, le monde physique; Malkuth est un filtre suprême; de cette région nous partons vers l’Ayin Soph ou vers l’abîme, telle est la loi.

Les Sephiroth sont atomiques; ces dix Sephiroth peuvent être réduits à trois tableaux:

  1. Premièrement: la table quantique de l’énergie radiante qui provient du soleil.
  2. Deuxièmement: le tableau de poids atomique des éléments de la nature.
  3. Troisièmement: le tableau des poids moléculaires des composés.

C’est l’échelle de Jacob, qui va de la terre au ciel. Tous les mondes de la conscience cosmique sont réduits à ces trois tables.

Tous les dix Sephiroth viennent de Sephirah, la Mère Divine; Elle habite dans le Temple du Cœur.

Camile Flamarion

Indice direct pour une connaissance directe

Il est nécessaire que nos disciples Gnostiques apprennent à quitter leur corps physique afin de voyager avec leurs véhicules internes en toute connaissance de cause afin de pénétrer dans les régions Séphirothiques distinctes.

Il est nécessaire de connaître directement les douze sphères de vibration universelle, où tout l’être de l’univers se développe et vit. Le disciple doit se concentrer sur le chakra du cœur, où réside la Mère Divine Cosmique. Le disciple doit implorer Sephirah, la Mère des Sephiroth; la muse disciple la supplie de le sortir de son corps physique afin de l’emmener dans les différents départements du royaume afin d’étudier directement les Sephiroth de la Kabbale. Le disciple doit prier et méditer abondamment sur la Mère Divine tout en vocalisant mentalement les mantras Kabbalistiques suivants:

Lifaros – Lifaros – Licanto – Ligoria

Vocalisez ces mantras en les syllabifiant. Si vous observez attentivement la structure phonétique intelligente de ces mantras, vous verrez les trois voyelles I.A.O. des grands mystères.

I.A.O. est caché et combiné dans ces mantras sacrés de la Kabbale. Le disciple doit devenir somnolent tout en vocalisant mentalement ces quatre mantras kabbalistiques. Il est nécessaire de pratiquer un exercice rétrospectif au réveil de notre sommeil normal; ceci afin de nous souvenir de ce que nous avons vu et entendu pendant le rêve.

Initiation

Fuyez ceux qui vendent des initiations. N’oubliez pas que l’initiation est votre propre vie. Si vous voulez l’initiation, écrivez-la sur un roseau (quiconque comprend cela, laissez-le comprendre car il y a de la sagesse à l’intérieur). Le chemin de la libération est représenté par la vie, la passion, la mort, la résurrection et l’ascension de notre adorable Sauveur. Souvenez-vous que votre Ego ne reçoit pas d’initiations. Ainsi, vous ne devez pas vous vanter d’être un initié; ne dites pas: «J’ai ces initiations» ou «J’ai ces pouvoirs» parce que c’est de l’arrogance et de la vanité. Seul l’Intime reçoit des initiations. Toi, misérable créature, tu n’es rien d’autre que l’ombre pécheresse de celui qui n’a jamais péché. Efforcez-vous de mourir davantage à chaque fois en vous-même afin que le «Fils de l’homme» puisse naître en vous.


La lettre hébraïque Yod/Youd

The Hebrew Letter Iod / Yod / Yud

Dans la Kabbale, la lettre hébraïque י Yod symbolise le lingam, le pouvoir sexuel et générateur de Kether caché dans Nachash-Ima-Elohim, Havah dans Yesod.

Yod est le fondement de la propriété du toucher, le principe de l’action et de la réaction. Ainsi, la main dans l’attitude du toucher le représente également. C’est pourquoi nous avons dix doigts.

«Au lieu du coït qui atteint l’orgasme, de douces caresses, des phrases amoureuses et des attouchements délicats devraient être prodigués de manière réfléchie, en gardant l’esprit constamment séparé de la sexualité animale, en soutenant la spiritualité la plus pure comme si l’acte était une véritable cérémonie religieuse.

«Néanmoins, l’homme peut et doit introduire (le« Yod ») le pénis et le garder à l’intérieur (le ה« He ») du sexe féminin pour provoquer une sensation divine sur les deux, pleine de joie, qui peut durer des heures, le retirer au moment où l’orgasme est proche pour éviter l’éjaculation de sperme. De cette façon, ils auront une plus grande envie de se caresser à chaque fois.

«Cela peut être répété autant de fois que souhaité sans jamais devenir ennuyeux. Au contraire, c’est la clé magique du rajeunissement quotidien, en gardant le corps en bonne santé et en prolongeant la vie, car cette aimantation constante est une fontaine de santé. «Nous savons que dans le magnétisme ordinaire, le magnétiseur communique des fluides au sujet et si le premier a ces forces développées, il peut guérir le second. La transmission des fluides magnétiques se fait ordinairement par les mains ou par les yeux, mais il faut dire qu’il n’y a pas de conducteur plus grand et plus puissant, mille fois plus puissant, mille fois supérieur aux autres, que le membre viril ( le «Yod») et la vulve (le «He») comme organes récepteurs (Ratzon-l-Kabel).

« Si beaucoup de gens pratiquent cela, ils répandront la force et le succès dans leur environnement pour tous ceux qui entrent en contact commercial ou social avec eux. Mais dans l’acte de magnétisation sublime et divine auquel nous nous référons, l’homme et la femme magnétisent réciproquement. l’un pour l’autre, l’un pour l’autre comme un instrument de musique qui, pincé, dégage ou émet des sons prodigieux aux harmonies mystérieuses et douces. Les cordes de cet instrument sont réparties sur tout le corps, et ce sont les lèvres et les doigts qui faites-les vibrer, si la plus grande pureté préside à l’acte. C’est ce qui fait de nous des magiciens en ce moment suprême.  » – Dr Arnold Krumm-Heller

Jacob's Ladder

C’est ainsi que sont faits les anges; ce n’est qu’ainsi que nous pouvons interagir avec les Elohim de Yetzirah, Briah et Atziluth, ce qui signifie que c’est seulement ainsi que nous pouvons entrer dans le Royaume des Cieux. La Seconde Naissance expliquée par Jésus à Nicodème ne peut pas se produire sans la permutation de l ‘«Ens Seminis», dans lequel la substance primordiale «Adamah» attend sa rectification afin de créer l’homme à l’image des Elohim.

Par conséquent, le pouvoir essentiel de la lettre Yod se trouve dans Yesod, la neuvième sphère, le centre de Malkuth, la Terre.

L’Ayin Soph Aur, l’Absolu Solaire, est caché dans «Yod», qui reflète son potentiel infini à travers Yesod afin de se développer et de s’exprimer dans le temps et l’espace comme de multiples phénomènes dans les sept cosmos, c’est-à-dire dans tous les Sephiroth de tous des mondes de l’Arbre de Vie.

Le pouvoir infini de l’Absolu Solaire (Ayin Soph Aur) est caché, latent dans le Rouach ou l’essence vitale des Elohim. Cette puissance latente infinie devient active par son développement à partir de Yesod à travers les Sephiroth.

Ainsi, la puissance de l’essence infinie d’Aelohim est cachée au sein d’Elohim au commencement. Son pouvoir illimité (par sa propre volonté) devient limité et caché dans Yesod (sexe), un pouvoir qui devient intouchable pour les fornicateurs qui rejettent sa lumière incréée.

Ainsi, de l’éclat de l’Ayin Soph Aur (le Rayon d’Okidanokh) ont jailli (dans l’espace) les énergies Pléromatiques de Kether (comme une seule tache de lumière, le Yod) à l’Aube de la Création. Kether, le numéro un, émerge comme une étincelle de l’intérieur des ténèbres, et par la suite, (en tant qu’enveloppement de sa lumière) son corps est formé avec les 10 Sephiroth.

C’est ainsi que la lettre Yod, en tant que petit point suspendu caché au milieu d’un cercle serpentin (la lettre ט Teth en mouvement, symbole de ס Samech, l’infini), devient le point médian entre l’inconnaissable et le connaissable, entre l’infini et le fini.

Yod est la contraction de l’Ayin Soph Aur, la lumière subséquente du Tsimtsoum initial de l’Absolu qui se révèle comme la lumière du plérome ou de l’essence de vie supérieure. Par conséquent, de l’espace abstrait absolu, cette lumière pléromatique émerge mystérieusement en émanations successives et ordonnées – «Sephiroth» – dans chaque monde kabbalistique et par paires parfaites.

C’est la contraction de la lumière abstraite de l’Ayin Soph, afin de créer à l’intérieur d’un endroit donné de l’espace. Yod est un point ou une impression potentielle unique du souffle éternel, profondément inconnaissable à lui-même; c’est un devenir éternel de l’intérieur du vide illuminé.

Le Yod manifeste le pouvoir lumineux caché et infini de l’Ain Soph, l’Absolu. Tout phénomène fini contient en lui la volonté de Yod, Kether, exprimée à travers eux une réalité mayavique ou extérieure.

L’Univers Manifesté – «Maya» – jaillit de l’Ayin Soph, la dimension Infinité Zéro (le Serpent se mordant la queue). Par la suite, Yod apparaît comme un simple point qui se développe en la lettre hébraïque ו Vav, ou une ligne horizontale à une dimension, et en descendant verticalement d’en haut, il forme la lettre ד Daleth, une surface à deux dimensions. C’est ainsi qu’à partir du milieu du cercle, l’infini Samech), le point ou י Yod (יוד yod-Vav-Daleth) développe la volonté de Kether dans Yesod, le centre de l’univers.

Le mot hébreu «Yesod» a ד Daleth la porte par laquelle «Yod» ou Arik Anpin (qui au moyen d’El-Shaddai cache son image dans סSamech qui a la même forme que מ ‘Mem‘ les eaux) se forme , transforme son essence «Adamah», sa propre image, à travers ו «Vav» afin de créer Zauir Anpin, l’être humain, le vrai homme, l’homme solaire, le Soli-Man ou Salomon. Par conséquent, dans tous les hommes solaires, Yod (Kether) est la couronne qui inspire et dirige en eux leur sagesse ou leur raisonnement objectif.

Toute forme de corps tridimensionnelle de Malkuth contient en potentialité l’étape finale de ce développement descendant de Yod à travers les Dix Sephiroth. À travers l’évolution, ces Sephiroth potentiels décuplés, ou particules ignéesHashim»), lorsqu’ils atteignent le règne humain, peuvent à travers Yod dans Yesod (sexe) permuter son essence ‘Rouach’ en un être humain ou Zauir Anpin, qui est fait basé sur l’image d’Arik Anpin.

Le pouvoir de l’Ayin Soph est révélé dans Daath, la Sephirah du mystère, dont les émanations se manifestent dans Yesod, la neuvième sphère, le centre de Malkuth.

Ainsi, Yod est caché dans la limitation de Yesod, le sexe, dans Malkuth, le corps physique. Par la transmutation sexuelle, Yod révèle le secret des dix Sephiroth, qui sont les canaux divins de lumière à travers lesquels l’Ayin Soph Aur apporte continuellement la parole d’Aelohim.

burning bush

Maintenant Moïse (en tant que Bodhisattva de compassion) garda le troupeau (ou congrégation) de Jéthro son beau-père (ou Guru), le prêtre (Hiérophante) de (le temple de) Madian: et (après sa résurrection dans le feu) et dans la lumière) il a conduit le troupeau à l’arrière du désert, et est venu à (Daath) la montagne de Dieu, même à Horeb (le Mont d’Atziluth avant les Trois Supernaux).

Et un Meleck (Roi) du plus haut Yod-Havah lui apparut dans une flamme de feu hors du (pilier ) au milieu d’un buisson (l’Arbre de la Connaissance, Daath): et il regarda, et voici ( IAO, «Yod, He, Vav»), le buisson brûlé avec (le) feu (de Nachash, le serpent d’airain, Kundalini), et (l’énergie du) le buisson n’a pas été consommé.

Et Moïse a dit, je vais maintenant me détourner (vers l’autre ה «He», l’Ain Soph), et voir ce grand spectacle (la lumière, Aur), (qui est) pourquoi le buisson n’est pas brûlé.

Et quand Yod-Havah vit qu’il se détournait pour voir (Aelohim), Elohim l’appela du milieu du buisson, et dit: Moïse, Moïse. Et il a dit: me voici

Et il dit: N’approche pas d’ici: ôte tes chaussures de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est (Adamah) une terre sainte.
De plus, il a dit: Je suis l’Eloah de ton père, l’Éloah d’Abraham, l’Éloah d’Isaac et l’Éloah de Jacob. Et Moïse se cacha le visage; car il avait peur de regarder Elohim.

Et Yod-Havah a dit, j’ai sûrement vu l’affliction de (mes particules ignées) mon peuple qui est à Mitzraïm, (Assiah ou Malkuth) et a entendu leur cri en raison de leurs chefs de mission; car je connais leurs peines; et moi (par votre Vav, colonne vertébrale) je suis descendu pour les délivrer de la main de Mitzraïm (Assiah ou Malkuth), et pour les faire monter de ce pays vers (Yesod, Eden, qui est) un bon pays et un grand, vers un pays où coulent le lait et le miel; au lieu des Cananéens, des Héthiens, des Amoréens, des Périzzites, des Hivites et des Jébusiens.

Maintenant donc, voici (que de Malkuth, Assiah), le cri des enfants d’Israël est venu à moi (le Yod, Kether dans Atziluth): et j’ai aussi vu l’oppression avec laquelle les Mitzraïm (des forces mécaniques de la Nature, Assiah ou Malkuth) les opprime.

Venez donc maintenant (sur le Sentier du Milieu), et moi (Yod, Kether d’Atziluth) je vous enverrai vers Pharaon (la loi de Malkuth), afin que vous fassiez sortir (mes particules ignées) mon peuple, les enfants d’Israël ( enfants d’Isis et du Dieu Ra) hors de Mitzraïm (Assiah ou Malkuth).

Et Moïse dit à Elohim, qui suis-je (un Bodhisattva), que je devrais aller vers Pharaon (la Loi dans Malkuth), et que je devrais faire sortir les enfants (les particules ignées) d’Israël (Isis et le Dieu Ra) de Mitzraïm (Assiah ou Malkuth)?

Et il a dit, certainement (vous êtes un Bodhisattva, donc) je serai en vous (dans votre moelle épinière); et ce sera un signe pour toi, que je t’ai envoyé: Quand tu auras fait sortir le peuple (quand tu auras libéré toute ta conscience) de Mitzraïm (Assiah ou Malkuth), tu serviras Elohim sur cette montagne ( à Atziluth).
Et Moïse dit à Elohim: Voici, quand je viendrai vers les enfants (les particules ignées) d’Israël (Isis et le Dieu Ra), et que je leur dirai: L’Éloah de vos pères m’a envoyé vers vous (comme un Avatar ou Messager); et ils me diront, quel est son nom? Que leur dirai-je?
Et Elohim dit à Moïse, (Eheie Asher Eheie) JE SUIS CELUI QUI SUIS: et il dit: Ainsi diras-tu aux enfants (les particules ignées) d’Israël (Isis et le Dieu Ra qui sont piégés dans Mitzraïm, Malkuth) , JE SUIS (Eheie, Yod, Kether) m’a envoyé vers vous.
– Exode 3: 1-14

La dixième Sephirah, Malkuth, a « IO« , le 10 ou la valeur numérique de la lettre Yod, qui est liée à la masculinité et à la féminité. Kether (la Couronne, le Yod du Roi) manifeste son pouvoir dans Yesod; et pour que son pouvoir se développe dans n’importe quel vaisseau humain, il a besoin de l’aide de Malkuth, Malka (hébreu pour «la reine») dans la chambre nuptiale, et en accomplissant les dix commandements, révélés au Sinaï par Elohim aux âmes d’Israël (les douze signes zodiacaux) qui sont asservis par Assiah, Malkuth, Mitzraïm, Egypte.

Les dix commandements, et en fait les vingt-deux commandements qui sont liés à chaque lettre de la parole de Dieu, possèdent le pouvoir de Yod, puisque chaque lettre commence par ce petit endroit qui contient la lumière manifestée de l’Ain Soph. Ainsi, chaque lettre est un canal de la lumière du ChristAUR») qui révèle la Sagesse, Chokmah, de la Parole de Dieu, le Christ Cosmique, la Lumière infinie de l’Ayin Soph. Par conséquent:

– Colossiens 2: 8, 9

«Prenez garde qu’aucun homme ne vous gâte par la philosophie et la vaine tromperie, selon la tradition des hommes, après les rudiments du monde, et non après le Christ. Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité.

Il y avait donc une division (à Malkuth) de nouveau parmi les Juifs (ceux qui adorent le Feu de Leo, «Aryeh») pour ces paroles.

Et beaucoup d’entre eux ont dit (fanatiquement comme ignorants) qu’il a un démon et qu’il est fou; pourquoi l’entendez-vous?

D’autres ont dit, ce ne sont pas les mots (les enseignements) de celui qui a un diable. Un démon (de Qliphoth) peut-il ouvrir les yeux des aveugles (ceux qui ne voient ni ne comprennent la sagesse cachée de Dieu)?

Et c’était à Jérusalem (le mental solaire) la fête de la consécration, et c’était l’hiver. Et Jésus (la lettre Shin, la triple force Iod d’Elohim cachée en Adam et Havah) marchait dans le temple (Malkuth) sous le porche de Salomon.

Puis vinrent les Juifs (ceux qui adoraient le Feu de Léon, «Aryeh») autour de lui, et lui dirent, combien de temps nous faites-vous douter? Si vous êtes (le ש Shin, la triple force Iod d’Elohim cachée en Adam et Havah) le Christ, dites-nous clairement.

Jésus leur a répondu, je vous l’ai dit, et vous n’avez pas cru: les œuvres que je fais au nom de (Yod) mon Père (Eheie), elles rendent témoignage de moi. Mais vous ne croyez pas, parce que vous n’êtes pas de mes brebis (vous êtes des fornicateurs), comme je vous l’ai dit.

Mes brebis (ceux qui pratiquent la chasteté scientifique) entendent ma voix, et je les connais, et (au moyen de la transmutation sexuelle) elles me suivent: Et (par Yesod) je leur donne la vie éternelle; et ils ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main (Yod).

Mon Père (Yod), qui (par l’alchimie sexuelle) me les a donnés (dans Yesod), est plus grand que tous (Sephiroth); et aucun homme ne peut les arracher de la main de mon Père (le Yod).

Moi (le feu de Chokmah) et mon Père (le feu de Kether) sommes un (dans Yesod).

Puis les Juifs (ceux qui adorent le feu de Léon, «Aryeh») ont repris des pierres pour le lapider.

Jésus leur répondit (par ט Teth, le serpent d’airain): Je vous ai montré beaucoup de bonnes œuvres de la part de mon Père (Yod); pour laquelle de ces œuvres me lapidez-vous?

Les Juifs (ceux qui adorent le feu de Léon «Aryeh») lui répondirent, disant, pour une bonne œuvre (à travers Teth, le Serpent d’airain), nous ne vous lapidons pas; mais pour blasphème; et parce que vous, étant un homme (par le Grand Œuvre) faites de vous-même un Dieu.
Jésus leur répondit, n’est-il pas écrit dans votre loi, j’ai dit: «Vous êtes des dieux (Elohim)?»
Elohim

«Dieu (El, en tant que Feu) se tient dans la congrégation des Dieux (Elohim); au milieu de (ו Vav, la moelle épinière des) dieux qu’il juge, jusqu’à ce que vous jugiez injustement et que vous fassiez monter les visages des méchants (vos égos lubriques)? Selah.
”Défendez les pauvres et les orphelins (les particules de votre Être): rendez justice aux (particules de Kether embouteillées dans votre mauvais ego, ne savez-vous pas qu’elles sont) affligées et nécessiteuses (à cause de votre sale désir). Délivrez les pauvres et les nécessiteux (les particules de votre Intime) de la main des méchants (vos égos lubriques).
”Ils ne savent pas (Abba et Ima dans Daath), ni ne comprendront (Binah, le Saint-Esprit); ils marchent dans les ténèbres (de fornication): toutes les fondations de la terre (sur Yesod) sont ébranlées.
«J’ai dit, vous êtes des dieux; et vous tous (qui êtes piégés dans Mitzraïm, Malkuth, Assiah) êtes des enfants du Très-Haut (Elion).
«Mais en tant qu’hommes (fornicateurs), vous mourrez, et comme l’un des princes (Baalim) vous tomberez (dans Qliphoth, l’Abîme).

« Lève-toi (ta Kundalini, Nachash), ô dieux, juge la terre (Malkuth): car tu hériteras de tout dans les nations. » – Psaume 82: 1-8

Par conséquent: s’il les a appelés dieux, à qui la parole de Dieu est venue (ou s’est incarnée), et l’écriture ne peut pas être brisée; pourquoi dites-vous de lui (l’Ain Soph Aur), que le Père (Yod) a sanctifié (en Daath), et envoyé dans le monde (de Malkuth, Mitzraïm, Egypte, Assiah), vous blasphème; parce que j’ai dit, je suis (le Christ cosmique) le Fils de Dieu (ou le Rouach des Elohim caché dans les eaux de Yesod)?
Iod yesodSi je ne fais pas les œuvres de (Yod) mon Père (dans Yesod), ne me croyez pas. Mais si je le fais, alors ne me croyez pas, mais croyez aux œuvres (allez et transmutez vos énergies sexuelles): afin que vous sachiez et croyiez que le Père (Kether) est en moi (comme Yod dans Yesod), et moi ( l’Ain Soph Aur, le Christ cosmique) en lui.

Par conséquent, ils ont cherché à nouveau à l’emmener (à travers le Tantra Noir): mais il s’est échappé de leur main (pécheresse, fornicatrice) (Yod), et est reparti au-delà du Jourdain (dans Yesod) dans le lieu où Jean a baptisé pour la première fois (avec Schamayim). ); et là (à Daath) il demeura.

Et beaucoup (en pratiquant l’Alchimie sexuelle) ont eu recours à lui, et ont dit: Jean n’a pas fait de miracle: mais tout ce que Jean a parlé de cet homme (ou du fougueux Atom Noûs) était vrai. Et beaucoup (qui pratiquent l’Alchimie sexuelle) ont cru (tenu cher, accro, aimé, connecté) en lui là-bas. – Jean 10: 19-42


%d blogueurs aiment cette page :