CE QUE NOUS DEVONS TRANSCENDER AVEC :

Vis-à-vis de nous-mêmes,

Nous devons percevoir dans la jouissance de chaque chose qui nous entoure une occasion de nous ouvrir à des réalités transcendante. En ce sens, nous sommes amenés à reconnaître le caractère sacré des aliments, faisant partie peu à peu de notre repas un rite de communion avec la Création et son Créateur.

Plus encore, nous devons également nous protéger toute tendance à percevoir dans les ressources de notre environnement une jouissance purement profane, y cherchant davantage notre propre gloire que celle du créateur.

Dans notre relation,

Nous sommes conduits à connaître le mystère de l’Amour en prenant conscience que les ressources dont nous  disposons ne trouvent leur finalité que dans le cadre d’une relation de partage, et conséquemment de jouissance, avec l’autre. De ce fait, nous sommes amenés à développer un esprit de convivialité et une importante générosité, les seuls critères pris en compte étant ceux du cœur.

En outre, nous devons nous préserver contre toute tendance à jouir avec autrui des ressources dont il dispose dans une perspective non propice aux réalités de l’Amour, c’est-à-dire dans une recherche de satisfaction purement personnelle, autant plus préjudiciable qu’elle pourrait s’inscrire au-delà des normes de la raison.

Spirituellement,

Nous sommes invités à considérer les ressources matérielle que la vie nous prodigue dans une perspective sacrée, percevant alors dans cette jouissance de ces biens une occasion de contempler le Créateur, de connaître Sa réalité et d’y participer pleinement, puisque Connaître c’est Participer.

Nous devons également lutter contre toute prédisposition à jouir des ressources dont nous disposons de manière profane ou illicite, c’est-à-dire sans égard à Celui qui en est la source, les percevant moins comme un  don que comme un dû.

%d blogueurs aiment cette page :