CE QUE NOUS DEVONS TRANSCENDER AVEC

Vis-à-vis de nous-mêmes,

Nous sommes amenés à assumer notre condition existentielle en sachant nous placer à l’écoute de notre force de désir nous incitant à participer aux réalités de notre milieu et à endosser les limites et les contingences dans lesquelles elles s’inscrivent en agissant désormais dans le cadre qu’elles nous proposent.

Par ailleurs, nous devons également nous protéger contre toute tendance à pervertir le désir ressenti vis-à-vis du crée, celui-ci ne devenant plus une force de transcendance, mais une puissance d’aliénation contribuant à nous enfermer toujours davantage dans les limites de notre finitude. 

Dans notre relation.

Nous sommes invités à assumer nos limites dans notre  rapport avec l’autre en sachant  unir notre désir au sien, nous affranchissant ainsi des limitations de notre moi tout en demeurant fermement établi dans notre intériorité, l’amour ne pouvant être vécu qu’au sein d’une relation où chacun conserve face à l’autre ses spécificités, son altérité.

En ce sens, nous devons également lutter contre toute tendance à refuser de nous ouvrir au désir de l’autre, tentant au contraire de l’assujettir au notre, le privant ainsi de son altérité pour en faire un miroir où nous contempler. Notre désir étant alors une force d’enfermement et d’aliénation.

Spirituellement,

Nous sommes conduits à accepter pleinement notre condition existentielle en nous laissant façonner par le Divin en nous, ne lui opposant plus aucune résistance, mais nous en remettant au contraire à Son désir, nous laissant transporter là où il nous mène. Autrement dit, nous sommes incités à unir notre désir au Sien, transcendant ainsi les limites de notre nature profonde tout en y demeurant pourtant fermement établie.

Nous devons également lutter contre toute tendance à refuser de nous laisser façonner par le Divin en nous. Cherchant au contraire à Le ramener dans le cadre de nos propres limites, nous l’appropriant en quelque sorte, en l’assujettissant à nos désirs égocentriques, le transformant ainsi en une véritable idole. 

%d blogueurs aiment cette page :