CE QUE NOUS DEVONS TRANSCENDER AVEC

Vis-à-vis de nous-mêmes.

Nous sommes invités à nous assumer en sachant nous enraciner dans ce qu’il y a de plus profond en nous-mêmes, conformément à notre essence véritable, à notre socle ou à notre base, nous exprimant en toute authenticité, sans mensonge ni illusion. En ce sens, nous sommes incités à développer un important sens des responsabilités, nous portant ainsi pleinement garant des actes que nous posons et de leurs conséquences.

De même, nous devons combattre toute tendance à établir une relation au monde en projetant nos propres illusions égoïques ou celles que la société prône au détriment de nos valeurs authentiques et véritables, cette tendance nous amenant alors à développer un puissant sentiment d’insécurité, notre relation établie sur des valeurs illusoires et éphémères menaçant à tout instant d’être remis en question.

Dans notre relation,

 Nous sommes amenés à assumer nos limites dans notre rapport avec l’autre en sachant nous établir fermement dans le cadre de ce que nous sommes, acquérant la force d’authenticité. En effet, celui qui assume sa condition ne craint plus la différence que l’autre lui oppose, étant établi au centre de lui-même comme un roi au centre de son royaume, de ces limites.

De même, nous devons lutter contre toute tendance égocentrique nous amenant à présenter à autrui une image de nous-mêmes ne s’inscrivant plus dans le cadre de nos limites existentielle, nos faiblesses étant soigneusement amoindries, voire occultées, et nos qualités surestimées. Une telle tendance ôterait en effet toute authenticité à notre relation, la transformant littéralement en mensonge. 

Spirituellement,

 Nous sommes conduits à accepter pleinement notre condition existentielle en n’éprouvant ni honte ni complexe face à la finitude et la vulnérabilité qui nous caractérisent, mais en développant au contraire une profonde fierté, sachant que c’est le grand architecte qui nous a fait créature limité et mortelle afin de pouvoir nous aimer, l’amour supposant en effet une nécessaire altérité entre les deux partenaires.

En ce sens, nous devons également trouver la force nécessaire à l’intérieur de nous pour lutter contre toute tendance à vouloir rayonner en nous coupant de notre nature profonde, nous exprimant en nous appuyant sur les valeurs illusoires, celles du monde extérieur, et non en fonction de notre véritable nature, de notre dimension ontologique.

%d blogueurs aiment cette page :