ANALYSE ASTROLOGIQUE DE

Nous savons que les Trônes sont étroitement associés à l’archétype incarné par Saturne. La tradition hermétique attribue donc à YeYaÏ (EL) (au même titre qu’à tous les Trônes) un enjeu essentiellement saturnien consistant à découvrir nos limites existentielles et à les assumer pleinement. Plus encore, selon les hermétistes, YeYaÏ (EL) est associé secondairement à Vénus. Son rayonnement sera donc coloré d’une tonique mineure vénusienne. Or cette planète évoque fondamentalement une puissance attractive (instaurant un rapport d’union ou de communion privilégiée entre deux réalités). Le principal enjeu de YeYaÏ (EL) consistera donc à assumer nos limites existentielles dans le cadre d’un rapport d’union ou de communion privilégiée avec l’autre.

Dans cette perspective, il stimulera tout particulièrement notre aptitude à assumer les contingences de l’existence en nous appuyant sur les valeurs affectives et attractives (sur celles du cœur). En ce sens, YeYaÏ (EL) pourra nous amener à développer une aptitude à nous en remettre avec confiance entre les mains de l’autre qui nous aidera à assumer nos faiblesses. De même, il nous protégera contre toute tendance à nous appuyer sur l’autre, en cherchant par ailleurs à l’entraîner dans notre direction. Ainsi, il nous aidera à combattre toute tendance à manipuler les autres par le biais des sentiments (faisant le jeu de la fausse victime).

Considérant ses toniques planétaires, ce Trône sera invoqué pour exalter, au niveau ne notre thème astrologique, tout aspect consonant entre Saturne et Vénus ou pour harmoniser tout aspect dissonant entre ces deux planètes.

%d blogueurs aiment cette page :