L’ INFLUENCE DE :

Pour illustrer l’influence d’ALaD (YaH) sur la conscience humaine, nous avons choisi le conte du prince heureux d’Oscar Wilde. En effet, cette histoire décrit admirablement cet amour empreint de compassion et du sens du sacrifice que le Chérubin d’ALaD (YaH) éveille et développe en l’homme. Ce conte met donc en scène un prince heureux qui était une statue majestueuse recouverte d’or fin, avec des yeux de saphir et un rubis scintillant sur le pommeau de l’épée. Et pourtant, malgré la richesse et la majesté de ses ornements, cette statue dominant une grande ville, pleurait en constatant chaque jour la souffrance humaine.

       Or, cherchant à mettre fin à cette souffrance, le prince heureux réussit peu à peu, avec la complicité d’une hirondelle, à se dépouiller de ses riches attributs pour les distribuer un à un à tous ceux qui étaient dans la peine. Etant ainsi dépouillée de ses plus beaux atours, la statue se ternit rapidement et fut refondue. Toutefois, conclut le conte, son cœur ne brûla pas. Le forgeron le jeta alors aux ordures près du cadavre de l’hirondelle, morte de froid et d’épuisement pour avoir aidé le prince heureux à réaliser sa noble tâche. A cet instant précis, un ange, passant au-dessus de la ville, prit délicatement le cœur du prince ainsi que le cadavre de l’hirondelle; Dieu l’avait envoyé pour réunir à jamais l’hirondelle et son ami, le prince heureux.

La symbolique de ce conte est très riche. Pour en saisir toute l’importance, il importe d’abord de souligner le fait que le cœur du prince ne brûla pas. Or, d’un point de vue traditionnel, le cœur fut toujours considéré comme le siège de l’âme (symbolisée dans ce conte par l’hirondelle). Ainsi, si le cœur du prince ne brûla pas, c’est parce qu’il renfermait une âme aussi intègre et lumineuse que le feu lui-même, seul élément à ne pouvoir être corrompu. Le prince obtint ce haut niveau d’élévation en sacrifiant ses propres attributs pour soulager les souffrances des autres, faisant ainsi de l’enseignement du Chérubin ALaD (YaH) sa principale règle de vie.

%d blogueurs aiment cette page :