3.L’ ANGE MoUM YaH

SON INFLUENCE ILLUSTRÉE PAR UN CONTE

Pour illustrer l’influence de MoUM YaH sur la conscience humaine, nous avons choisi l’histoire de la princesse au petit pois de Hans Christian Andersen. En effet, cette histoire décrit bien cette ascèse sur le toucher que l’Ange MoUM YaH régit et favorise. Ainsi, ce conte rapporte que lors d’une violente journée d’orage, une jeune fille affirmant être une princesse, vint frapper au château pour demander asile.

       Afin de vérifier ses dires, la vieille reine lui fit passer à son insu l’épreuve suivante : sans mot dire, elle entra dans la chambre à coucher, ôta toute la literie, et mit un pois au fond du lit. Ensuite, elle prit vingt matelas, qu’elle étendit sur le pois, et encore vingt édredons qu’elle entassa par-dessus les matelas. C’était la couche destinée à la princesse; le lendemain matin, on lui demanda comment elle avait passé la nuit. « Bien mal ! répondit-elle; à peine si j’ai fermé les yeux de toute la nuit ! Dieu sait ce qu’il y avait dans le lit ; c’était quelque chose de dur qui m’a rendu la peau toute violette. Quel supplice ! » A cette réponse, on reconnut que c’était une vraie princesse, puisqu’elle avait senti un pois à travers vingt matelas et vingt édredons. Quelle femme, sinon une princesse, pouvait avoir la peau aussi délicate ? Le prince, bien convaincu que c’était une véritable princesse, la prit pour femme…

       Dans ce conte, la princesse symbolise l’être humain dont la conscience est pleinement éclairée par la lumière de l’esprit. Malgré sa triste apparence (incarnation dans la matière), elle se déclare princesse (être réalisé) envers et contre tous. La vieille reine est hésitante (être humain encore aveugle à la présence de l’esprit). Elle sait cependant que tout être réalisé, c’est-à-dire qui a su réconcilier en lui sa dimension corporelle et sa dimension spirituelle, peut, par le simple toucher, reconnaître en la matière l’empreinte divine. Elle place donc, dans le lit de la princesse, ce pois, artifice humain qui vient troubler cette perfection. Placée sous l’influence de l’Ange MoUM YaH, la princesse ressent aussitôt la présence de cette impureté, révélant ainsi sa vraie nature.

POUR SUIVRE NOTRE ENSEIGNEMENT:

%d blogueurs aiment cette page :