1ER QUARTIER DE LUNE D’OCTOBRE

LA LUNE DU 03/10/2022

Durant cette Lune, pour nous accomplir pleinement, nous devons exprimer notre nature sérieuse, peu portée à fantaisie ou à la frivolité, et sachant faire preuve de logique, de rigueur, d’objectivité, d’endurance et de ténacité. Nous devons apprendre à faire du temps notre principale allié. Ainsi, même lorsque nos efforts paraîtront manquer d’efficacité, ils se révèleront toujours rentables à long terme. Tout ceci nous amènera à concentrer nos énergies pour concrétiser nos idéaux et ce, même si les apparences extérieures ne s’y prêtent guère. Plus encore, ce destin nous inspirera des dispositions intérieures qui nous permettent de ne plus rien conserver par nous-mêmes, en nous offrant totalement à la Divinité. En ce sens, nos notions de dépouillement et d’abnégation seront intensément vécues, conformant notre volonté, à la volonté divine que nous devrons assumer fidèlement sans jamais nous en écarter avec constance et intégrité.

L’ange Elohim PeVi (EL) nous amène à incarner concrètement notre aspiration, en nous entourant des éléments adéquats qui pourront nous permettent de l’accomplir, de la rendre tangible. Ainsi, nous sommes conduits à réaliser pleinement ce que nous désirons. Nous devons également nous protéger de tout attrait qui pourrait nous amener à cultiver un désir qui, totalement déconnecté de notre propre réalité, demeure une simple aspiration nébuleuse et chimérique.

SUR LE PLAN EMOTIONNEL :

  L’Ange Ben Elohim ANOU (EL) veille sur nous et nous aide dans notre relation avec notre être profond. Il nous accompagne durant cette lune, afin de nous aider à élever notre conscience vers les bienfaits de la conciliation. Dès lors, il nous exhorte à de nous réconcilier d’abord, avec nous-mêmes mais également avec nos proches. Nous sommes capables, si nous le désirons, de discerner la nature profonde de chaque être et chaque chose, d’interpréter également les signes de la vie, de découvrir l’aspect caché d’une situation ou d’un conflit. Notre intellect est un outil merveilleux mais à condition de le mettre au service de l’Amour et non de notre ego.

   Ne soyons pas trop hermétique aux émotions, à la sensibilité, ce qui nous entraînerait vers une appréciation trop froide des faits, basée exclusivement sur une logique rationnelle et analytique. Enfin, si nous nous montrons trop susceptibles, si nous avons la tentation de tromper ou d’abuser de confiance, ouvrons notre cœur et retrouverons le chemin. ANOU (EL) nous confère, si nous le désirons, cette discipline de la logique, qui fortifie notre raisonnement, pénètre les discours et évite les erreurs d’interprétation, alors notre conscience illuminée éclairera les nôtres avec bonheur.

La problématique à dépasser :

 » Notre manque de discernement et notre esprit de conciliation face à autrui, aux circonstances de la vie, notamment par une attitude trop cartésienne et cassante ».

Ce que vous devez faire :

« Discerner et réconcilier les différentes dimensions de notre être, apparemment désunies, en adoptant principalement un mental davantage sensible, arrondi et médiateur ainsi que le plaisir d’échanger »

SUR LE PLAN RELATIONNEL :

Dans notre relation, nous serons incités à développer une sensibilité et une réceptivité importantes, nous prédisposant à ressentir les impressions issues de notre environnement. Nous serons invités à nous éveiller au besoin d’appartenir à cette cellule familiale, en tant que milieu chaud et intime, dans lequel nous pourrons nous sentir en sécurité. Cependant, l’intégration de ces qualités ne sera pas évidente, pour nous, car notre nature profonde nous portera, à l’inverse, à faire preuve de logique et de rigueur, toute dimension émotive tendant à être évacuées, ainsi qu’à ne rien conserver pour nous-mêmes, notre notion de dépouillement et d’abnégation sera intensément vécue. Toutefois, c’est en développant ces qualités que nous pourrons au mieux vivre l’amour et atteindre ainsi progressivement une authentique libération.

L’Ange Aralim PeHiL (YaH) nous amène à nous positionner dans notre relation, conformément à notre condition et à nos limites. Sachant combattre tout débordement intempestif, tant au niveau de notre propre comportement qu’au niveau de celui d’autrui. Nous pourrons être amenés à replacer certains rapports dominants/dominés dans une juste mesure, nous élevant contre tout abus de pouvoir.

SUR LE PLAN DE NOTRE INTERIORITE :

Nous devrons nous appuyer sur notre spontanéité, notre dynamisme, notre audace et notre aptitude à agir sans tergiverser si nous souhaitons rayonner au mieux nos valeurs profondes. Nous devrons aussi cultiver la sincérité et la franchise. Toutes ces qualités nous permettront alors de nous consacrer à des activités exigeant une recherche de conciliation et d’harmonie entre des forces contraires sans sombrer dans les pièges comme l’hypocrisie et l’indécision. Nous devrons valoriser en nous, une nature passionnée, ardente, franche et exaltée pour pouvoir nous ouvrir à l’autre de manière authentique et véritable. En ce sens, nous devrons savoir offrir spontanément nos propres valeurs, n’hésitant pas à nous opposer contre toute ingérence extérieure. Enfin, c’est sur un amour de la vie se renouvelant en permanence que nous devrons nous appuyer pour aller à la rencontre de l’autre.

L’Ange Hayoth Ha Qodesh  YeLI (EL) nous amène à consacrer notre temps au Sacré, Lui permettant ainsi d’être présent au sein de notre vie. En effet, nous sommes invités à placer le temps dont nous disposons au service de l’Amour, assurant plus tangiblement Sa présence au sein du créé. Nous devons également lutter contre diverses tendances à accomplir des œuvres vaines, à disposer de notre temps, de la situation et à nous occuper plus de celles, que nous propose l’Esprit du monde (le monde extérieur).

POUR RAYONNER AU MIEUX NOS VALEURS PROFONDES

C’est en nous adonnant à des activités exigeant une recherche de conciliation et d’harmonie entre des forces contraires que nous serons appelés à rayonner aux mieux les valeurs de notre nature profonde, répandant ainsi notre lumière intérieure autour de nous. A ce titre, nous devrons développer un sens de l’équité et de l’harmonie. Toute fonction sociale en rapport avec l’esthétisme ou l’art pourraient nous convenir parfaitement. Par ailleurs, nous devrons nous offrir à l’être aimé dans une attitude privilégiant le sens de l’engagement, du respect mutuel et de la fidélité. En ce sens, nous devrons toujours nous engager sur des bases solides de transparence, de complicité et de tolérance. De plus, notre sentimentalité étant très puissante, nous pourrons nous exprimer de manière multiple et nuancée. Ainsi, nous manifesterons l’Amour qui nous anime de manière raffinée, subtile, délicate et harmonieuse, toute vulgarité étant spontanément évacuée.

L’Ange Seraphim H’âM (YaH) nous aide à combattre les forces qui enténèbrent le monde, à agir conformément à notre envie de participer aux réalités Divines, celles de l’Amour. Nous sommes ainsi conduits à accomplir pleinement la mission de notre Âme.

COMMENT ?

En nous engageant à rayonner l’Amour et en sachant pacifier, concilier et aplanir les divergences de manière à réduire les distances que chacun est enclin de poser vis-à-vis de l’autre. Ce modèle nous amène donc à exprimer un certain sens du tact et de la diplomatie. Notre recherche d’un dénominateur commun deviendra même, une véritable nécessité. Tout ce qui pour nous est susceptible d’être un élément d’opposition ou de lutter sera dès lors volontairement minimisé et relégué au second rang au profit de ce qui rassemble et unifie. De même, nous pourrons développer notre disposition à agir comme médiateurs. En effet, c’est par notre sens aigu de la justice que nous arriverons à rendre une décision équitable où chaque parti en présence ne se sentira ni lésé, ni favorisé.

Notre capacité à adopter le ton juste afin d’éviter toute tension ou toute discorde devra en outre être puissamment stimulée. Ainsi, étant sensible à cet archétype, nous développerons une solide aptitude à nous mettre spontanément au niveau des autres, à les écouter attentivement et à les comprendre à demi-mots, percevant les nuances et les intentions. Nous serons dès lors, tout naturellement, amenés à recevoir les confidences de ceux que nous côtoyons puisque ceux-ci supposeront de notre part une ouverture et une réceptivité. Cette relation de confiance pourrait même adopter la forme d’une véritable communion affective sachant allier harmonieusement la raison et les valeurs du cœur.

PASCAL MIKAEL

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :