LA PLEINE LUNE DU

L’Ange Puissance MIaH (El) nous invite à rayonner notre véritable nature dans une œuvre tangible. Ainsi, nous sommes amenés  à réaliser que l’expression de ce que nous sommes passe nécessairement par une concrétisation au sein de notre milieu. Nous devons ressentir instinctivement les éléments adéquats de notre environnement qui nous permettront de concrétiser ce que nous sommes au plus profond de nous-mêmes.

Pour accéder au véritable bonheur, nous devons développer notre nature qui, alliant l’endurance à la force, saura trouver dans un climat d’opposition un terrain propice à son développement. Ne reculant devant rien, nous devons au contraire aller toujours plus loin, cherchant à transcender les limites et les apparences. Nous sommes ainsi amenés à nous engager dans une quête de plus-être où l’objectif atteint ne sera évidemment nous suffire : il nous faudra toujours mieux et davantage. Plus encore, nous devons apprendre à nous laisser pénétrer par la force de l’amour jusqu’au plus profond de notre être. Sous cette influence, une véritable œuvre de transmutation s’accomplira alors, tant au niveau mental qu’au niveau émotionnel et physique.

De ce fait, les limites et les faiblesses de notre nature humaine seront ainsi totalement transmutées, libérant un formidable pouvoir de régénération et d’illumination.

L’Ange Trône PeHiL (YaH) veille sur nous et nous aide dans nos rapports intérieurs avec notre être profond. Il nous accompagne dans notre vie et peux nous aider à matérialiser des réalités que nous avons déjà préparées sur des plans plus subtils. Peut-être serons-nous, plus qu’à l’accoutumée, ferme avec nous-mêmes, amendant notre conduite envers autrui. Mais si nous sommes victimes de médisances ou de falsificateurs, faites éclater la vérité, nous le pouvons. Comme nous pouvons également mieux comprendre le sens à donner aux épreuves marquées par la violence, étant du reste souvent le reflet d’une violence intérieure. De même, bien des difficultés nous sembleront à prime abord injustes voire sans rapport avec nous-mêmes. Pourtant, le plus souvent regardons avec vérité et droiture, une leçon se cache…

                Il nous exhorte à résister à toute tentation de susceptibilité, d’irritabilité voire d’une certaine brutalité. Nous pouvons donc développer une meilleure résistance aux épreuves, être moins sensible au découragement en sachant réorienter notre énergie dans un but constructif plutôt que de la dilapider en réagissant trop promptement aux événements contraires. Il peut nous aider, si nous en faisons l’effort, à développer notre sens de la patience et de la persévérance, ainsi qu’une meilleure capacité de travail. Alors, notre conscience responsable illuminera vos proches. Courage, il est à nos côtés et il nous apporte sa bénédiction.

« Le manque de responsabilité face à nos actes passés notamment pour faute de rigueur et de vérité avec nous-mêmes ».

« Assumer notre existence sans rejeter notre passé en débloquant les situations par une attitude davantage combative, courageuse, et plus juste envers autrui ».

L’Ange Chérubin HaHÂ (Yah) nous amène à connaître les mystères de l’amour en en prenant conscience que les ressources et les forces dont nous disposons ne trouveront leur expression plénière que dans le cadre d’une relation à l’autre fondée sur des valeurs nouvelles. En ce sens, nous sommes amenés à réaliser que rien n’est impossible pour celui qui aime, nous sentant dès lors animés d’une force extraordinaire nous  transformant en véritable héros. Dans notre relation à l’être aimé, nous sommes appelés à nous enraciner au niveau de la matière, nous éveillant à notre besoin de nous assurer une certaine pérennité, en nous attachant à construire un milieu de vie stable et durable où régneront l’harmonie, la paix et la tranquillité. En outre, nous sommes progressivement amenés à apprécier les valeurs simples, concrètes et solidement établies. Ainsi, nous nous ouvrirons progressivement aux plaisirs liés à la nourriture, au confort matériel,…

Certes, l’intégration de ces qualités sera difficile pour nous, celles-ci étant ontologiquement étrangères à notre nature profonde qui est portée au contraire à aller toujours plus loin, cherchant à transcender les limites et les apparences, même celles qui sont le plus solidement établies. Toutefois, en répondant à son enjeu, nous pourrons ainsi nous affranchir de la finitude de notre Ego.

L’Ange MeNaQ (EL) nous invite à nous ouvrir pleinement à notre condition de créature, empreinte de finitude et de vulnérabilité, et à l’assumer concrètement dans notre existence. Ce faisant, nous sommes amenés à vivre une certaine expérience de dépouillement nous incitant à ne plus nous cristalliser dans un état donné mais, au contraire, à acquiescer volontairement à la mort, initiant ainsi un processus de mutation ou de transmutation nous amenant à nous ouvrir encore plus au Divin.

Nous devons nous appuyer sur notre disposition à percevoir l’autre dans une perspective universelle, pour pouvoir apporter notre lumière dans le monde. En outre, nous devons cultiver un bon sens de la coopération et de la fraternité, nous montrant réceptifs aux larges conceptions sociales et humanitaires susceptibles de contribuer au mieux-être des collectivités. Ceci nous permettra de nous investir dans une activité nous amenant à être et à briller, sans sombrer dans un égocentrisme malsain. D’autre part, pour pouvoir nous donner à l’autre en toute gratuité, nous devons valoriser notre nature altruiste, fraternelle et solidaire. Plus encore, nous devons également exprimer une certaine originalité dans notre manière d’être et de nous exprimer, ne tenant pas compte des tabous, des schémas de pensée établis ou des l’a priori véhiculés par la société.

L’Ange Domination AVaM (EL) nous amène à accomplir pleinement notre mission en instaurant avec les autres un rapport de communion intime où tous les éléments qui s’opposent sont réconciliés et réharmonisés. Il en résultera une matrice favorable à l’exaltation de la fécondité Divine sous toutes ses formes, source de jouissance et de bien-être pour tous.

C’est en brillant et en témoignant de nos propres vérités, celles que nous avons vécues, éprouvées et intégrées, que nous contribuons le mieux au développement social, exorcisant le monde des ténèbres, nos ombres inconscientes qui nous obscurcissent. En ce sens, nous sommes appelés à occuper une fonction de dirigeant où nous sommes toujours parfaitement soutenu et servi par nos collègues. Nous pouvons également occuper une charge d’enseignant car nos aptitudes pédagogiques seront excellentes. En d’autres termes, nous devons toujours être un Soleil rayonnant et si nous n’y réussissons pas, nous en souffrirons certainement.

De plus, c’est en manifestant beaucoup de générosité et de largesse de cœur, comblant l’autre de nos richesses intérieures, que nous devons nous donner entièrement à l’être aimé. Sachant faire preuve de loyauté, de noblesse, de franchise et d’un sens des responsabilités, nous ne devons pas hésiter à lui offrir notre appui indéfectible lorsque la situation l’exige. A ce titre,  nous devons toujours exprimer un puissant sentiment de paternalisme, n’hésitant pas à prendre en main la situation lorsque l’être aimé éprouve quelques difficultés.

En nous engageant à rayonner l’amour en sachant exprimer pleinement les valeurs authentiques que nous portons au plus profond de nous-mêmes. En ce sens, nous sommes invités à faire preuve d’une nature hardie et brillante ne nous laissant rien imposer. Ne craignant ni les influences de notre milieu, ni l’agression de nos semblables, mais disposant, au contraire, d’une grande confiance en nous-mêmes, nous développerons donc une attitude à exprimer franchement aux autres les valeurs qui nous animent, nous souvenant des paroles du Christ :

« Vous êtes la lumière du monde. Une ville ne peut se cacher, qui est sise au sommet d’un mont. Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais bien sur le lampadaire où elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. Ainsi votre Lumière doit-elle briller devant les hommes. »

– Mathieu V, 14-16

En outre, développant un puissant sens des responsabilités, nous ne ménagerons pas nos efforts et donnerons le meilleur de nous-mêmes pour assumer jusqu’au bout, sans faillir, la mission que le Divin nous a confié : témoignant d’un nouvel ordre du monde. Dans le domaine de la vie quotidienne, nous chercherons d’ailleurs à être exemplaires, ne faisant rien que nous ne puissions faire. Nous pourrons également, sur la base des qualités que nous avons su acquérir, développer d’excellents dons de pédagogue et d’éducateur. Nous aimerons alors enseigner, prodiguant généreusement à chacun le fruit de notre expérience, l’éclairant et l’invitant à son tour à éveiller la lumière qui sommeille en son for intérieur.

PASCAL MIKAEL HUOT

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :